AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez|

A little bit of heaven, but a little bit of hell [Drumë & Junya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Drumë Andresson

❝Irresistible Orchid.❞
Olympe de Grives


Inscrit(e) depuis le : 28/02/2014
Messages : 11658
Multicomptes : Kaleb L., Kieran K. & Eden McD.
Ressemble à : Lucky Blue Smith
Crédits : Cedrick, Gif : tumblr. / Code signature : Anaëlle
Âge : 21 ~ Statut civil : Indéfinissablement lié à un connard nommé Malroy ♥
Profession/études : Etudiant en biologie (et rentier, merci papa).
Quartier : Queens
Capacité : Sécrétion de phéromones le rendant sexuellement (très) attractif.

MessageSujet: Re: A little bit of heaven, but a little bit of hell [Drumë & Junya] Lun 7 Mar 2016 - 23:37

Les attaques portaient leur fruit. Cette fois, ce ne fut pas Drumë qui alla chercher le brun, mais bien l'inverse. Qu'est-ce qu'il croyait ce Hoodgson ? Il se laissa entraîner par le terminal. Il était littéralement amusé par la situation. Parce que maintenant, ce n'était pas lui qui était préjudicié, mais bien l'autre. Il l'avait bien cherché. Et maintenant, il semblait en être blessé. Pauvre Junya Hodgson. Drumë aurait presque eu pitié de lui. Quoique non, Drumë Andresson n'avait jamais pitié des autres.Jamais. Il attendait les représailles de pied ferme, et même s'il le vit venir, il n'esquiva pas le poing qui lui arriva dans la joue. Il eut un sourire, ses doigts passant sur sa lèvre qui avait un peu pris aussi. C'était si stupide de le frapper comme ça.

« Je crois que c'est plutôt toi qui l'a cherchée, Juny. »

Il eut un sourire moqueur. Juny. Apparemment, c'était comme cela que Sandy aimait l'appeler. Drumë trouvait cela ridicule. Et un peu trop féminin pour un business man, non ? Enfin, il se fichait bien de la virilité du brun. Il haussa un sourcil en l'entendant persister dans ses attaques. Alors, il y avait vraiment été attaché à cette Sandy ? Drumë se demandait bien pourquoi. En dehors de son physique plutôt avantageux, elle était quelque peu ennuyante, voire carrément agaçante.

« Pardon ? Ce n'est pas ma faute si Sandy n'avait pas l'air d'apprécier la façon que TU avais de la toucher. Elle n'a vraiment pas l'air mécontente des traitements que je lui offre. » dit-il d'une voix insolente. « C'est pas mon ego que je satisfais, c'est elle, voyons. Tu devrais peut-être remettre tes réflexes en question... Au lieu de repousser la faute sur moi. »

Le blond haussa les épaules en le voyant exhiber son slip de bain. Il croyait quoi ? Qu'il allait lâcher l'affaire aussi facilement, dès que monsieur aurait trempé un orteil dans l'eau chlorée ? C'était le sous-estimer. Il le fixa, stoïque.

« Et ? Tu vas m'éblouir de tes performances pour laver ton honneur perdu ? C'est vrai que tu en aurais besoin. Tu sais, Sandy voulait voir l'entraînement. Je crois qu'elle sera contente de voir combien tu es glorieux dans l'eau. A tout de suite alors. Juny. »

Il avait dû se contenir pour ne pas frapper le garçon, mais s'abaisser à son niveau, franchement, ça ne lui disait absolument rien. Il alla récupérer ses affaires, rejoignant la piscine rapidement, arrivant sur le bord de l'eau sans retard. Il ne tarda pas à rejoindre Junya. Non sans faire un sourire à la rouquine qui les observait depuis les gradins. Le coach fut assez surpris de voir Hodgson parmi eux.

« Eh bien, on a un revenant... » ricanna-t-il avant de se tourner vers le blond. « Je sais pas ce que tu as fait pour le faire revenir, mais tu réintègres l'équipe. Surtout que tu es de loin le meilleur capitaine qu'on ait eu. Et le plus déterminé, pour sûr... Faire revenir Hodgson à mon cours... »

L'homme s'éloigna en rigolant, et donna les premières consignes. Le blond ne tarda pas s'immerger dans l'eau. Les exercices étaient essentiellement en binôme ce qui irrita pas mal le suédois, mais après tout, qu'importait. Il avait son capitanat et à nouveau le droit de nager. Et... Un boulet roux et plantureux qui l'encourageait des gradins.

_________________

Que nos plaies se fendent d'un sourire...

Comment te dire comment je t'aime ? Comment te dire tout simplement que tes cicatrices sont les plus belles ? Que la vie ne glisse plus comme avant ? Jamais cicatrices ne furent plus belles. Que tes cicatrices soit miennes. On cicatrise avec le temps. Ca m'electrise toujours autant...© signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Junya Hodgson

❝ Everybody knows that you love me, baby ❞

Inscrit(e) depuis le : 16/06/2015
Messages : 3025
Multicomptes : Castiel, Ulysse et Ydris
Ressemble à : Ezra Miller
Crédits : Asp
Âge : 23 ~ Statut civil : Célibataire
Profession/études : Etudiant en commerce et homme d'affaires junior
Quartier : Manhattan
Capacité : Manipulation des émotions

MessageSujet: Re: A little bit of heaven, but a little bit of hell [Drumë & Junya] Mar 8 Mar 2016 - 22:37

Qui l'avait cherché, vraiment ? Jun soupira, sans même noter qu'il empruntait le surnom que lui donnait Sandy. Il leva les yeux au ciel. On n'avait pas idée de dire pareilles conneries tout de même. Il ne demandait qu'une chose, lui. Que Drumë lui foute la paix. Entièrement la paix. Sans s'en prendre à sa copine, sans s'en prendre à rien, juste... qu'il disparaisse de sa vie, lui et sa stupide natation. Apparemment, le blond ne voyait vraiment pas les choses de cet œil là.

"Va pas me faire croire qu'elle te plait et que c'est par le plus grand des hasards que tu as jeté ton dévolu sur elle. Et te fais pas d'illusions non plus, elle en a rien à foutre de ta gueule, elle te quittera quand elle aura trouvé mieux ou meilleur flatteur."

Dit-il, agacé de l'insolence du blond. Il savait bien qu'il s'en fichait de Sandy. Lui-même s'en fichait de Sandy. Cette pauvre fille... elle lui aurait presque fait de la peine s'il ne l'avait pas détestée pour l'avoir humilié de la sorte. Elle allait payer, elle aussi. Mais puisque c'était comme ça, il allait revenir. Chose qu'il avait déjà décidée en allant confronter le blond. Il n'avait plus grand chose à perdre de toute façon, à part un peu de temps.

Il rit en comprenant que Drumë l'avait invitée à l'entraînement. Oh... il pensait avoir une longueur d'avance et le faire plier ainsi ? Il était bien loin du compte...

"Au moins ça ouais. C'est qu'elle ne te quitte déjà plus, on dirait... A tout de suite alors !"

Il s'éloigna à son tour et alla rapidement faire un échange de marchandises avec un ami à lui avant de se diriger vers la piscine. Quelle plaie, cet entraînement. Il regrettait déjà d'être revenu alors qu'il ôtait ses vêtements et enfilait ses lunettes de piscine. Et ne manqua pas de voir Sandy dans les gradins alors qu'il s'avançait au bord de l'eau. Quelle ... A tous les coups, elle le faisait exprès juste pour l'humilier. Si elle voulait du croustillant, elle allait être déçue du spectacle. A moins que... Le brun connaissait ses faiblesses et tout particulièrement sa tendance à vouloir le materner. Même à présent, peut-être que... hm, c'était à tenter. Il leva les yeux au ciel une fois encore en entendant le coach le remarquer et féliciter Drumë. Et plongea dans l'eau à son tour.

"T'as rien fait pour que je revienne. Evite de laisser tes chevilles enfler, ça risquerait de te ralentir. Déjà que ton ego doit peser bien lourd..."

Dit-il avant de commencer les longueurs pour s'échauffer. Dieu que c'était pénible, ça ne lui avait vraiment pas manqué ! Sans aucune motivation, il suivit les exercices proposés par l'entraîneur, enchaînant les allers/retours sans plus les compter jusqu'à ce qu'il décide que c'en était assez et qu'il s'arrête soudainement pour se mettre à hurler puis à se laisser couler. Savoir être bon comédien avait du bon, parfois... Comme il s'y attendait, des bras ne tardèrent pas à le tirer de là, le maître nageur avait plongé à son cri et le traîna hors de l'eau avant de l'allonger sur le côté. Et comme il s'y attendait, Sandy se leva et se précipita à ses côtés. C'était presque trop facile... Il toussa une bonne dizaine de fois pour avoir réellement avalé la tasse et cria à nouveau en montrant son mollet.

"Je crois que... je me suis fait un ... claquage ou quelque chose... ça brûle !"

Dit-il en gémissant au maître nageur et au petit attroupement autour d'eux. L'homme l'examina sommairement avant de l'inviter à se relever pour aller s'asseoir sur les gradins et aller prévenir le médecin scolaire. Et à peine avait-il le dos tourné que Sandy en profita pour s'asseoir à ses côtés et venir s'enquérir de lui. Bingo. Il retint de justesse un sourire de victoire et prit un air attristé pour s'adresser à elle.

"Avec tout ce que tu as dit sur moi, tu sais... c'était blessant, ça m'a fait du mal alors si tu le préfères lui, je préférerais qu'on ne se parle plus, même si c'est dur et..."

Il garda le regard fixé au sol, ne le levant vers elle que pour la laisser parler avant d'enchaîner, quelques minutes, jusqu'à la voir presque craquer.

"J'aurais aimé qu'on... que tu nous laisses une chance."

Conclut-il avant de la laisser quitter la piscine, en pleurs, non sans avoir levé le bras vers elle, en vain, dans un geste pseudo-dramatique. Et relever le regard vers le blond pour lui sourire, victorieux. Il haussa les épaules avec une petite moue. Il pensait vraiment pouvoir l'avoir avec Sandy ? C'était presque vexant...

"Désolé, je crois qu'elle tenait encore à moi, plus qu'elle ne tenait à te voir nager..."

Dit-il lorsque le blond arriva à sa hauteur, sans retenir un petit sourire en coin, fier.

_________________

If you could look into the future, would ya?


if you could see it, would you even want to? Got a feeling that there's bad news coming but I don't want to find it out.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Drumë Andresson

❝Irresistible Orchid.❞
Olympe de Grives


Inscrit(e) depuis le : 28/02/2014
Messages : 11658
Multicomptes : Kaleb L., Kieran K. & Eden McD.
Ressemble à : Lucky Blue Smith
Crédits : Cedrick, Gif : tumblr. / Code signature : Anaëlle
Âge : 21 ~ Statut civil : Indéfinissablement lié à un connard nommé Malroy ♥
Profession/études : Etudiant en biologie (et rentier, merci papa).
Quartier : Queens
Capacité : Sécrétion de phéromones le rendant sexuellement (très) attractif.

MessageSujet: Re: A little bit of heaven, but a little bit of hell [Drumë & Junya] Mer 9 Mar 2016 - 19:59

Wow. Hodgson était suffisamment clairvoyant pour voir qu'il se foutait de Sandy ? Merci, Capitaine Evidence. Il n'était pas stupide au point de croire qu'il avait aussi de l'importance pour elle. Il ne voulait pas en avoir. Les « officiels » ce n'était jamais qu'un moyen de se valoriser. Lui aussi en changerait quand il n'aurait plus besoin d'elle. Qu'est-ce qu'il croyait ? Qu'il n'était pas lucide à propos des relations humaines ? Il était le fils de Lana Andresson, alors, la manipulation, c'était dans son sang, de même que l'atout charme. Il s'en foutait d'elle. Il s'en foutait pas mal aussi de Junya. Même si ce type arrivait définitivement à l'irriter en un temps record. Il s'en foutait, il avait eu ce qu'il voulait.

« Que veux tu, elle ne peut pas s'empêcher de me suivre, elle a peut-être peur que ta médiocrité me contamine. »

Retourner dans le bassin fit un bien fou au blond. Il avait besoin de ça. Pas d'une pouffe, mais de l'eau, du leadership, de la jalousie de ses équipiers, ça, putain, c'était ce qui le faisait vivre. Ce qui lui faisait apprécier le fait d'être tellement au dessus des autres. Là, il était bien. Il observa le petit manège de Junya. Il n'alla pas le chercher en le voyant couler. Une part de lui avait été inquiète, mais une autre était déçu qu'on le repêche. Le cours fut brièvement arrêté. Le regard du blond fut blasé. Vraiment. Qu'est-ce qu'il faisait ce crétin ? Drumë ne lui fit pas le plaisir d'y faire très attention. Et en voyant Sandy sortir, il n'eut aucun pincement au cœur. Il leva les yeux au ciel. Il s'en fichait vraiment de cette gourde. Il ne répondit même pas aux provocations du brun. Il n'avait rien à répondre. Dans les faits, il était toujours gagnant. Mais oui, une part de son ego était quelque peu blessé. Légèrement. Sans qu'il sache vraiment pourquoi. Ce mec l'agaçait vraiment.

*
~**~
*

Les jours avaient filé. Sandy ne l'avait toujours pas lâché. A dire vrai, Drumë était vraiment lassé d'avoir cette fille toujours collé à lui. Il avait l'impression d'être en prison. Cette sensation était insupportable. Seulement, trouver un moyen de la faire partir était affreusement compliqué. Elle avait peut-être fini par s'attacher à son « beau suédois »... Rah. Il avait fallu des jours et une conversation anodine, subie lors d'un repas. Et son plan s'était petit à petit mis en route. L'occasion lui avait été confirmé par un stupide pari avec un des gars de la natation. Un bon prétexte.

Il avait dû demander à quelques filles de l'aider, elles avaient été ravies. Il fallait croire que le travestir était la meilleure attraction du siècle. Heureusement qu'il était quand même là pour les freiner. Son but n'était pas de ressembler à une vulgaire tapineuse du Bronx, il voulait vraiment être belle. Au moins autant que Sandy. Ceci dit, c'était pas un objectif si difficile à atteindre non ? Il finit par se regarder dans le miroir. Elles avaient vraiment trouvé un bon moyen de cacher ses épaules un peu trop musclées, avec cette veste un peu cintrée, et cette robe un peu évasée... Et bon sang, il avait vraiment des jambes divines quand il portait des talons. Et les yeux verts, c'était pas si mal avec ses lèvres rehaussées de rouge. Vraiment. Bref. Il devait aller à cette soirée. Il se demandait si Sandy le reconnaîtrait. Vraiment... Pas sûr. Lui-même peinait à se distinguer lui dans cette jolie rousse... Il prit un taxi et arriva au bas de l'immeuble avec la bouteille de champagne prise dans la cave de son beau-père sans scrupule. Il arriva dans le hall luxueux, et ses talons claquèrent pour qu'il réussisse à avoir l'ascenseur. Déjà utilisé par.. Oh. Hodgson. Il lui fit un sourire charmeur. Ils avaient un paquet d'étages à attendre. Et... Il s'approcha de lui, peut-être un peu trop assuré pour une fille, il ne savait pas trop dire. Et l'embrassa avec sensualité et envie par surprise. Et eut un rire.

« Désolée... Mais tu me faisais envie là... » chuchota-t-elle à son oreille, modulant sa voix dans les aigus.

La porte de l'ascenseur s'ouvrit juste après. Il n'attendit pas son reste, sortant de l'ascenseur dans un mouvement de jupe et une vague de cheveux roux sur ses épaules.

_________________

Que nos plaies se fendent d'un sourire...

Comment te dire comment je t'aime ? Comment te dire tout simplement que tes cicatrices sont les plus belles ? Que la vie ne glisse plus comme avant ? Jamais cicatrices ne furent plus belles. Que tes cicatrices soit miennes. On cicatrise avec le temps. Ca m'electrise toujours autant...© signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Junya Hodgson

❝ Everybody knows that you love me, baby ❞

Inscrit(e) depuis le : 16/06/2015
Messages : 3025
Multicomptes : Castiel, Ulysse et Ydris
Ressemble à : Ezra Miller
Crédits : Asp
Âge : 23 ~ Statut civil : Célibataire
Profession/études : Etudiant en commerce et homme d'affaires junior
Quartier : Manhattan
Capacité : Manipulation des émotions

MessageSujet: Re: A little bit of heaven, but a little bit of hell [Drumë & Junya] Mar 15 Mar 2016 - 22:15

La soirée chez une amie d'un de ses potes, ça ne motivait pas Jun outre mesure. Surtout que depuis qu'il n'avait plus Sandy à ses côtés, il était obligé de se pointer seul et savait qu'il serait montré du doigt. Les rumeurs s'étaient répandues comme une traînée de poudre ces derniers jours et elles n'étaient pas vraiment élogieuses. Il fallait qu'il se trouve une nouvelle copine pour faire office de faire valoir, rapidement si possible. Mais en attendant, il n'avait d'autre choix que de venir seul, tout en ayant l'air très occupé. Difficile quand ses potes étaient tous déjà accompagnés...

Junya décida de venir un peu en retard, histoire de ne pas avoir à attendre seul et de se fondre dans la masse à la soirée. Il n'avait rien ramené sinon quelques marchandises au fond de sa sachoche, il avait promis à deux potes de leur ramener de quoi passer une soirée hors du commun... Mais la sienne ne s'annonçait pas tant... Il fut un peu surpris en attendant l'ascenseur de voir arriver une rouquine qu'il n'avait jamais vue et appuya sur le bouton d'ouverture des portes pour l'attendre, se demandant si elle aussi venait à la soirée. Etant donné sa tenue et son âge, c'était fort probable... Il lui sourit lorsqu'elle se glissa dans l'ascenseur et la salua sans s'attendre à.... oh... Il se laissa embrasser, agréablement surpris. La soirée allait peut-être prendre une autre tournure que celle attendue et ça n'était pas plus mal.

"T'excuse pas..."

Chuchota-t-il à son tour en replaçant une de ses mèches rousses derrière ses oreilles. Il la laissa sortir de l'ascenseur et se tourna vers elle à nouveau pour lui sourire avant de sortir à son tour. C'était drôle comme cette tête lui semblait familière... sans qu'il ne parvienne à mettre un nom sur ce visage. Ou même le moindre souvenir...
Peut-être la soeur d'un camarade de classe ou quelque chose comme ça... La fête était déjà bien entamée, sans surprise, lorsqu'ils arrivèrent. Jun fit le tour du salon pour saluer ceux qu'il connaissait et traîna deux d'entre eux dans la salle de bain pour leur donner ce qu'ils lui avaient demandé... En ressortant, il recroisa cette fille. Et lui sourit à nouveau. Elle était vraiment mignonne... Avec un peu de chance et si elle était seule, peut-être serait-il possible de ne pas finir cette soirée seul..

"Je t'offre un verre ?"

Lui proposa-t-il en se dirigeant vers le salon.

"C'est pas terrible comme proposition je sais, c'est gratuit mais... si ça te fait envie..."

Continua-t-il avec un clin d'oeil en sa direction.

"Je ne crois pas qu'on se soit déjà vus... ou alors je me trompe. Tu connais Andrea ?"

Après tout, c'était peut-être une amie de cette fille, il était loin de bien la connaître de son côté, c'était d'avantage par opportunisme et histoire de se montrer qu'il était venu par ici...

_________________

If you could look into the future, would ya?


if you could see it, would you even want to? Got a feeling that there's bad news coming but I don't want to find it out.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Drumë Andresson

❝Irresistible Orchid.❞
Olympe de Grives


Inscrit(e) depuis le : 28/02/2014
Messages : 11658
Multicomptes : Kaleb L., Kieran K. & Eden McD.
Ressemble à : Lucky Blue Smith
Crédits : Cedrick, Gif : tumblr. / Code signature : Anaëlle
Âge : 21 ~ Statut civil : Indéfinissablement lié à un connard nommé Malroy ♥
Profession/études : Etudiant en biologie (et rentier, merci papa).
Quartier : Queens
Capacité : Sécrétion de phéromones le rendant sexuellement (très) attractif.

MessageSujet: Re: A little bit of heaven, but a little bit of hell [Drumë & Junya] Dim 20 Mar 2016 - 15:10

L'excuse n'était là que pour la forme. Pour le charmer un peu plus. Pour paraître plus candide qu' « elle » ne l'était. Un sourire s'étira sur ses lèvres en entendant le brun. Son petit jeu avait l'air de vraiment fonctionner. Et Junya n'avait vraiment pas l'air de le reconnaître. C'était jouissif ce pouvoir qu'il avait sur le brun en un sens. Il eut un sourire satisfait en s'éloignant de là. Il était presque sûr que le brun reviendrait vers lui au cours de la soirée. C'était évident qu'il lui plaisait. Enfin « elle » lui plaisait. Drumë arriva dans la pièce, il alla saluer les quelques amies qui avaient participé à son relooking de l'extrême. Il alla aussi voir son hôte, Andrea qui avait été mise au courant de la supercherie pour qu'il ne se fasse pas virer de la soirée, elle le félicita en rigolant. Il lui tendit sa bouteille de champagne. Un grand cru. Son père allait probablement le tuer en voyant qu'il avait pris ça dans sa cave, mais il suffirait qu'il lui fasse son air de petit chat perdu et l'ignorant pour qu'il laisse tomber. Des années de pratique. De toutes façons, ses parents étaient si peu présents, il était possible qu'ils ne s'aperçoivent même pas de ça. Il laissa Andrea retourner à ses affaires. Et puis après s'être un peu promené, il se retrouva un peu seul, son regard observant les petits groupes avant de décider d'où il irait.

Mais le choix fut vite fait quand son regard croisa celui de Junya. Et que celui-ci lui souriait comme... Un garçon célibataire qui ne serait pas mécontent de ne plus l'être. Il le laissa s'approcher. Et il rigola un peu à sa proposition. C'était open-bar, mais c'était une attention touchante.

« J'ai amené une super bouteille de champagne... Si elle n'est pas finie, ça peut être pas mal... » dit-il avec un sourire en s'approchant de la table.

Il tendit deux verres vide au brun, et attendit qu'il les remplisse. Il lui en donna un, et trempa ses lèvres dans l'autre. C'était vraiment un super bon champagne. Il avait bien fait de le piquer à son père. Définitivement. Et il sourit en entendant l'autre.

« Je suis pas d'ici... Je suis chez mon cousin en ce moment, et il connaît Andrea depuis longtemps alors, je la connais un peu. J'avais juste pas envie de rester en famille. Les Andresson, c'est pas le comble de l'amusement, tu sais... Tu les connais peut-être ? Enfin surtout mon cousin... Un blond un peu prétentieux... Désolé, je suis pas très sympa avec lui... Alors qu'en plus il est malade comme un chien... Mais bon, je le vois tous les étés en Suède, du coup, on est un peu taquins... Au fait, je m'appelle Orchid, et toi ? »

Il eut un petit rire, se mordillant un peu les lèvres.

« Je te promets que d'habitude, j'embrasse pas un garçon avant de savoir son prénom... Du moins, pas avant d'avoir vraiment bu... »

Il regarda le brun, et désigna le balcon du regard.

« ça te dit pas d'aller fumer ? Au moins, on sera plus tranquille qu'ici... Surtout que les choix musicaux sont assez aléatoires quand même, tu trouves pas ? »

_________________

Que nos plaies se fendent d'un sourire...

Comment te dire comment je t'aime ? Comment te dire tout simplement que tes cicatrices sont les plus belles ? Que la vie ne glisse plus comme avant ? Jamais cicatrices ne furent plus belles. Que tes cicatrices soit miennes. On cicatrise avec le temps. Ca m'electrise toujours autant...© signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Junya Hodgson

❝ Everybody knows that you love me, baby ❞

Inscrit(e) depuis le : 16/06/2015
Messages : 3025
Multicomptes : Castiel, Ulysse et Ydris
Ressemble à : Ezra Miller
Crédits : Asp
Âge : 23 ~ Statut civil : Célibataire
Profession/études : Etudiant en commerce et homme d'affaires junior
Quartier : Manhattan
Capacité : Manipulation des émotions

MessageSujet: Re: A little bit of heaven, but a little bit of hell [Drumë & Junya] Ven 25 Mar 2016 - 21:03

Bon, l'approche du verre offert, ça ne marchait pas aussi bien quand c'était open bar et qu'en plus, c'était la fille qui avait ramené la bouteille. Mais il attrapa le verre et la remercia en lui souriant. Il n'était pas totalement dupe non plus. Si cette fille s'intéressait à lui de la sorte, il y avait peut-être une raison. Peut-être qu'elle aussi cherchait un faire valoir par ici. Ou quelque chose d'autre... Toujours était-il qu'il trinqua avec elle et hocha la tête. Le champagne était vraiment bon, ce n'était clairement pas un premier prix, plus proche de ceux que sa mère achetait pour célébrer de grandes occasions. Encore une fille de friqués, ça ne faisait pas l'ombre d'un doute. Mais le reste attira son attention. Les Andresson ? Tiens donc... Il leva un sourcil, aussi étonné que dubitatif. C'est vrai qu'il n'était pas là, ni lui ni Sandy et ça ne lui avait pas manqué. Mais sa façon de parler de lui, aussi directement... se pourrait-il que Drumë l'ait envoyé ? Pour le surveiller ? C'était peut-être de la paranoïa à ce stade, il ne savait pas trop.

"Alors tu connais ce bon vieux Drumë hein.. C'est quand même pas de chance..."

A bien y réfléchir, c'était peut-être ça qui le dérangeait chez elle. Sa ressemblance avec le blond. C'était peut-être de là qu'il avait l'impression de la connaître. Maintenant qu'il l'imaginait avec des cheveux blonds... Mais... il avait l'impression qu'il y avait autre chose. Il grimaça un peu en la regardant mais se reprit vite pour ne pas qu'elle pense que c'était à cause d'elle.

"Enchanté Orchid. Je m'appelle Junya mais tu peux m'appeler Jun !"

Il rit et secoua la tête.

"T'en fais pas, c'est déjà oublié. Ou alors, ça pourra l'être dans un verre ou deux. Ou... qui sait..." Il se pencha un peu vers elle. "Dans un baiser ou deux, maintenant que tu connais mon prénom et que tu as un peu bu..."


Il se redressa et termina presque son verre. Ca tombait bien, s'ils voulaient aller dehors, autant recharger avant. Il remplit à nouveau son verre et celui d'Orchid et l'emmena vers le balcon. Il y avait un autre couple en plein roulage de pelle et il faisait un peu frais mais ça faisait du bien. Et puis au moins, ils étaient un peu à l'abri des regards, qu'il avait trouvés un peu nombreux ces dernières minutes, lorsqu'il s'était approché d'elle. Il fouilla dans la poche intérieure de sa veste pour sortir son paquet de tabac et un petit sachet d'herbe.

"T'avais raison, on est mieux ici. En plus, on a presque une belle vue, en se penchant un peu. Je t'en roule une ?"


Demanda-t-il en montant un peu le sachet avant de se rouler la sienne. Parce qu'une fête avec de la fumette, c'était quand même plus intéressant que sans à ses yeux. Et que lorsqu'il vendait beaucoup, il s'arrangeait toujours pour en prélever une petite part pour lui. C'était aussi ça, savoir faire du commerce. Il lui tendit le joint et alluma le sien avant de se tourner vers elle à nouveau. C'était quand même marrant qu'il soit tombé sur la cousine de Drumë. Assez marrant pour que ça en soit suspect, c'était là le problème. Mais si ça ne l'était pas alors... il tenait peut-être là un début de revanche. Ce mec n'apprécierait sûrement pas de le voir toucher à sa cousine. S'il ne l'avait pas envoyée. Encore restait-il à éclaircir ce mystère.

"Alors comme ça, t'es la cousine de Drumë... Et tu t'entends bien avec ? C'est un mec brillant, je l'admire..."


Tenta-t-il au bluff, sans en penser un mot ou presque, pour voir ce qu'elle en dirait. Il bu une partie de son verre avant de rallumer son joint et de continuer, feignant la gêne.

"C'est dommage, on s'est un peu engueulés, récemment, pour des conneries. Trois fois rien mais... il m'en veut un peu je crois. C'est con, je pense qu'on aurait pu devenir amis, tu vois, sans ça... il t'en as parlé ?"

Il en faisait presque trop mais... l'essentiel était d'être convaincant après tout et d'avoir l'air convaincu. Et puis après un verre ou deux et un petit joint, il avait bien le droit de surjouer !

_________________

If you could look into the future, would ya?


if you could see it, would you even want to? Got a feeling that there's bad news coming but I don't want to find it out.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Drumë Andresson

❝Irresistible Orchid.❞
Olympe de Grives


Inscrit(e) depuis le : 28/02/2014
Messages : 11658
Multicomptes : Kaleb L., Kieran K. & Eden McD.
Ressemble à : Lucky Blue Smith
Crédits : Cedrick, Gif : tumblr. / Code signature : Anaëlle
Âge : 21 ~ Statut civil : Indéfinissablement lié à un connard nommé Malroy ♥
Profession/études : Etudiant en biologie (et rentier, merci papa).
Quartier : Queens
Capacité : Sécrétion de phéromones le rendant sexuellement (très) attractif.

MessageSujet: Re: A little bit of heaven, but a little bit of hell [Drumë & Junya] Mar 29 Mar 2016 - 0:43

Pas de chance ? Drumë dut se retenir de ne pas réagir à une telle pique. Il n'était pas une si grosse plaie que ça... Même pour Junya. Franchement, le débarrasser de Sandy, c'était même plutôt un chance. Parce qu'elle s’avérait quand même très intrusive et agaçante. Il haussa un sourcil, se forçant à avoir un sourire en coin, tout en le fixant. Il avait pourtant dit qu'il était sa cousine, ça impliquait de pas trop le tailler en sa propre présence non ? Il remarqua aussi sa légère grimace. Quoi ? Qu'est-ce qu'il avait ? Il était foutrement vexant là le brun. Mais il embraya sur autre chose. Junya. Bha oui, bien sûr. Jun ? Vraiment ? C'était un vieux plan drague non ?

« Enchanté... Jun ! » répondit-il en levant un peu son verre.

Il rit en l'entendant. Ah oui. C'était vraiment le plan drague. Sérieusement ? Avec sa cousine ? Il avait vraiment pas honte celui-là. Heureusement qu'il n'avait que des cousins en vrai. Il termina aussi son verre, laissant le brun lui remplir sa coupe à nouveau. Il suivit l'autre sur le balcon. Il n'était pas contre un peu d'intimité. Il n'avait pas envie que son amie arrive pour gâcher son plan qui devenait chaque seconde plus machiavélique. Junya ne s'apercevait pas qu'il lui offrait tous les moyens pour se venger avec tellement plus de panache que ce qu'il avait déjà fait.

Par contre, il plissa un peu le nez en voyant ce que le brun lui proposait. Il n'aimait pas trop ça. Surtout que le THC restait longtemps dans le sang, et qu'il pouvait être contrôlé pour ce genre de substance en compétition. Bref. Mauvaise idée. Il secoua négativement la tête.

« Il vaut mieux que j'évite... J'ai une sale tendance aux bad trips... Je vais juste fumer une blonde, tu me pardonneras ? Mais c'est sympa de me proposer ça... » répondit-il en se penchant un peu sur le bord du balcon.

Il alluma sa cigarette, déclinant encore son offre avec un sourire. Il ne fumait déjà qu'en soirée des cigarette, il ne risquait pas de passer à la weed pour ses beaux yeux à lui, avec une compétition dans deux semaines. Il riva son regard vers Junya en l'entendant reprendre la parole. Il acquiesça à sa question, souriant simplement. Et... pouffa en entendant la suite.

« Tu parles vraiment de Drumë là ? Enfin, je dis pas qu'il soit pas brillant, mais il est aussi un peu agaçant non ? Ou il n'est comme ça qu'avec moi ? Quand on était petits, il était assez infect... Le genre à te tirer les cheveux pendant les bagarres... » Il haussa un peu les épaules. « Je l'aime bien oui... C'est mon cousin, si on se soutient pas en famille... » Il secoua négativement la tête. « Nope, jamais entendu parlé de toi... Peut-être que lui, il t'admire pas ? Tu sais, il me raconte pas sa vie... Et puis, c'est pas plus mal, j'en ai pas grand chose à faire pour être honnête... Les histoires d'un petit lycéen... »

Il fit une moue un peu dédaigneuse.

« Tu sais, j'ai pas besoin de l'avis de Drumë pour choisir avec qui je passe ma soirée... » dit-il avec un clin d'oeil malicieux. « Je lui dirai rien de la soirée, promis... »

Il s'approcha un peu plus de lui. Il se frotta un peu les bras, faussement frigorifié. Cela lui donnait une bonne excuse pour s'approcher de lui, se collant presque à lui.

« C'est la honte pour une suédoise, mais... Il fait pas un peu froid ? » demanda-t-il doucement.

C'était un peu facile comme technique... Mais ça avait fait ses preuves. Junya le prendrait sans doute dans ses bras, ils s'embrasseraient probablement, et le piège se refermerait vraiment sur monsieur Hodgson.

_________________

Que nos plaies se fendent d'un sourire...

Comment te dire comment je t'aime ? Comment te dire tout simplement que tes cicatrices sont les plus belles ? Que la vie ne glisse plus comme avant ? Jamais cicatrices ne furent plus belles. Que tes cicatrices soit miennes. On cicatrise avec le temps. Ca m'electrise toujours autant...© signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Junya Hodgson

❝ Everybody knows that you love me, baby ❞

Inscrit(e) depuis le : 16/06/2015
Messages : 3025
Multicomptes : Castiel, Ulysse et Ydris
Ressemble à : Ezra Miller
Crédits : Asp
Âge : 23 ~ Statut civil : Célibataire
Profession/études : Etudiant en commerce et homme d'affaires junior
Quartier : Manhattan
Capacité : Manipulation des émotions

MessageSujet: Re: A little bit of heaven, but a little bit of hell [Drumë & Junya] Lun 11 Avr 2016 - 21:56

Bon, visiblement, le verre était un meilleur plan drague que le petit joint qu'elle déclina poliment. Jun fit la moue et se roula le sien, sans insister. Il n'allait pas la forcer vu ce qu'elle disait et puis de toute façon, ça en ferait plus pour lui hein. En toute honnêteté, ça ne lui faisait pas grand chose comme effet, surtout quand il  n'en fumait qu'une partie. C'était d'avantage pour l'image que ça lui donnait qu'il faisait ça. Mais il ne l'aurait pas avoué non plus, fallait pas déconner hein.

Il la regarda, amusé de sa réaction lorsqu'il parla de Drumë. Ce n'était pas vraiment la réaction attendue mais c'était peut-être encore mieux. Il hocha la tête, masquant toutefois son enthousiasme. Oh que si, il était agaçant. Et pas qu'un peu, si elle voulait son avis. C'était un enfoiré de première, un petit con agaçant et prétentieux qui ne valait pas la moitié de ce qu'il estimait qu'il valait. Un petit merdeux, vraiment. Ca ne l'étonnait pas qu'il ait été du genre à lui tirer les cheveux. Si elle savait ce qu'il tirait maintenant... Enfin mieux valait-il s'abstenir de ce genre de remarques si il souhaitait entrer dans son jeu et espérer la séduire. Surtout qu'elle ajouta qu'elle l'aimait bien.

"Peut-être oui... comme dit, il doit m'en vouloir alors... et puis t'as raison, c'est pas très important, ça ne change rien à ce qui se passe entre nous toi et moi."

Répondit-il avec un sourire, faisant mine de laisser de côté ses inquiétudes. Pour ce qu'il se passait réellement entre elle et lui... haha.

"Je préfère que tu ne lui dises rien oui, c'est gentil... ça vaut mieux je crois."

Chuchota-t-il alors qu'elle s'approchait de lui. Il la regarda venir, un peu circonspect, se demandant où elle voulait exactement en venir. Froid ?
Elle changeait vraiment d'avis comme de chemise là, non ? C'était quoi ? Une stratégie pour qu'il la prenne dans ses bras et joue les princes charmants ? C'était vraiment ce qu'elle voulait ? Elle était abreuvée aux comédies romantiques ou quoi ? Bon d'accord, son approche à lui n'avait pas été beaucoup plus fine mais... Ils n'allaient tout de même pas épuiser tous les clichés éculés en une soirée, si ?
Jun se tourna vers elle et hocha la tête. Il n'avait pas vraiment froid, lui, mais il faut dire qu'entre sa coupe de champagne et son joint à moitié achevé, il était en bonne compagnie. Il l'écrasa délicatement sur le muret et glissa le reste dans son sachet. Il hocha la tête. Peut-être qu'elle avait un peu froid, après tout. Ou alors...

"Oh... c'est vrai, il fait un peu frais, imagine donc pour les non-Suédois !"

Il remit son roulé à moitié fini dans sa poche intérieure et se rapprocha un peu d'elle.

"On peut rentrer si tu veux... Ou..."

Il laissa sa phrase en suspens, proposant même s'ils venaient à peine de sortir ou presque. Mais il profita de ce suspens pour se rapprocher plus franchement d'elle et la prendre dans ses bras. Puisqu'ils en étaient aux clichés, après tout, autant y aller franco.

"Ou alors on peut rester là, je peux te tenir chaud..."

Lui chuchota-t-il à l'oreille. Je peux te TENIR CHAUD. Putain. Heureusement qu'il n'y avait personne d'autre pour les écouter, c'était tellement mauvais que même dans une comédie romantique ratée, ils étaient plus subtils que ça. Mais d'abord, c'était elle qui avait commencé. Et puis elle n'avait pas l'air totalement contre l'idée. Collé derrière elle, il referma ses deux mains autour de sa taille, posant sa tête sur son épaule. Heureusement que l'autre couple avait déguerpi du balcon. Quoi que... pour les rumeurs et pour sa réputation, ça ne serait pas plus mal qu'on les voie. Pas qu'on les entende, en revanche.

"Ca va mieux comme ça ? Moi je suis bien là en tout cas... et j'ai moins froid. Ton sang de Suédoise s'est trop acclimaté alors ? T'es là depuis longtemps ... A New York ? Ou tu repars là bas après les vacances ? Ca doit être vachement différent d'ici, quand même..."

Continua-t-il sans hausser la voix.

_________________

If you could look into the future, would ya?


if you could see it, would you even want to? Got a feeling that there's bad news coming but I don't want to find it out.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Drumë Andresson

❝Irresistible Orchid.❞
Olympe de Grives


Inscrit(e) depuis le : 28/02/2014
Messages : 11658
Multicomptes : Kaleb L., Kieran K. & Eden McD.
Ressemble à : Lucky Blue Smith
Crédits : Cedrick, Gif : tumblr. / Code signature : Anaëlle
Âge : 21 ~ Statut civil : Indéfinissablement lié à un connard nommé Malroy ♥
Profession/études : Etudiant en biologie (et rentier, merci papa).
Quartier : Queens
Capacité : Sécrétion de phéromones le rendant sexuellement (très) attractif.

MessageSujet: Re: A little bit of heaven, but a little bit of hell [Drumë & Junya] Dim 1 Mai 2016 - 3:01

Drumë eut un petit rire en l'entendant en tant que « non suédois ». En réalité, il n'avait pas le moins du monde froid. Il était résistant. Même si cette robe était carrément très fine. Mais bon, il fallait bien avoir de quoi appâter le poisson non ? Et ses jambes apparentes étaient clairement un argument pour que le brun se prenne dans les mailles de son filet. Quoique l'ensemble de sa personne semblait être un appât... C'était assez fou ce que c'était facile de plaire à M.Hodgson Junior. Franchement, c'était à se demander pourquoi il regrettait à ce point sa pimbêche de Sandy. Il avait l'air si volage. C'était presque trop simple. A quoi bon le piéger quand un piège si grossier suffit ? Et puis, c'était triste à dire, mais Drumë se sentait bien mieux là, à batifoler avec ce crétin qu'aux côtés d'une fille. C'était triste d'avoir autant d'atomes crochus sensuellement parlant avec un abruti qu'on déteste. L'un n'empêchait sûrement pas l'autre, mais il devait bien avouer que ça avait un petit côté vaguement perturbant. Est-ce qu'il aurait pas aimé continuer ce rôle là ? Ce rôle d'une fille pas franchement différente de lui, mais juste assez pour mettre de côté leurs différents et profiter de ce qu'il pouvait y avoir d'agréable chez Hodgson. Et... Oui, il y avait des choses plutôt appréciables chez lui. Ne serait-ce que d'un point de vue physique... Mais il s'égarait. Probablement. Il pencha un peu la tête pour lui faire une place dans son cou.

« Hmm... Je crois que j'aime bien la deuxième solution... » répondit-il avec un sourire amusé.

Il avait beau ne pas avoir froid, le contact du corps de Junya dans son dos avait quelque chose de séduisant. Charmant. Bon sang, depuis quand ce type lui donnait aussi chaud ? Ou c'était le champagne qui lui montait à la tête ? C'était les bulles, ça, à coup sûr... C'est fourbe des bulles dans un alcool. Surtout si le dit alcool vient de France. On ne peut faire confiance aux français. Forcément de la faute des mangeurs de grenouilles. Il appuya un peu plus son dos contre le torse de ce jeune homme. Il sentait son souffle dans son cou. C'était foutrement sensuel. En dépit du ridicule de leur conversation. N'empêche qu'il tenait parole : il le réchauffait carrément.

« C'est mieux oui... » souffla-t-il doucement.

Il eut un petit rire à ses questions.

« Il faut croire... Ou alors, j'avais juste besoin d'une excuse pour que tu te rapproches... Va savoir. » Il lui lança un petit coup d'oeil mutin avant de regarder à nouveau devant eux. « Je suis ici pour les études, je vais à Harvard... J'ai profité des vacances pour venir chez mon cousin... Je ne retournerai en Suède qu'en fin d'année. Et... Hormis le climat, c'est pas si différent. Les gens sont plus chaleureux ici... Les suédois ont tendance à être plus distants de façon générale... »

Il s'arrêta, et se retourna doucement, sans s'éloigner de lui.

« En fait, je crois que c'est le plus agaçant avec les suédois je crois... » Il embrassa son interlocuteur avec de la taquinerie plus que de l'envie. « Rassure-moi, tu n'as pas d'origines suédoises... Sinon tu ne voudrais pas qu'on se ré-embrasse avant notre troisième rendez-vous, et je suis très impatiente... »

_________________

Que nos plaies se fendent d'un sourire...

Comment te dire comment je t'aime ? Comment te dire tout simplement que tes cicatrices sont les plus belles ? Que la vie ne glisse plus comme avant ? Jamais cicatrices ne furent plus belles. Que tes cicatrices soit miennes. On cicatrise avec le temps. Ca m'electrise toujours autant...© signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Junya Hodgson

❝ Everybody knows that you love me, baby ❞

Inscrit(e) depuis le : 16/06/2015
Messages : 3025
Multicomptes : Castiel, Ulysse et Ydris
Ressemble à : Ezra Miller
Crédits : Asp
Âge : 23 ~ Statut civil : Célibataire
Profession/études : Etudiant en commerce et homme d'affaires junior
Quartier : Manhattan
Capacité : Manipulation des émotions

MessageSujet: Re: A little bit of heaven, but a little bit of hell [Drumë & Junya] Lun 16 Mai 2016 - 22:35

Au moins, les intentions de la jolie blonde étaient assez claires. Quelque part, Junya aimait bien ce côté un peu insolent et droit au but, même si l'ambiguïté ne lui déplaisait pas non plus. Mais pour la soirée, c'était parfait. On devait forcément les voir et donner l'image d'un mec qui parvenait à choper une nana à la soirée, c'était pile ce qu'il cherchait pour faire oublier l'échec avec Sandy.

"C'est plutôt efficace comme excuse... "

Murmura-t-il à son tour en se rapprochant un peu plus.

" Oh... C'est bien que tu sois là pour un moment. Je ne connais pas vraiment les Suédois, mis à part Drumë... C'est vrai qu'il doit être un peu plus distant que toi... D'une certaine manière. "

Il laissa un peu les derniers mots en suspens. Plus distant, en repensant à la dernière fois qu'ils s'étaient croisés et à la fois dans les vestiaires, ça n'était pas si sûr... La tête presque posée sur l'épaule de la blonde, il fut surpris de la voir se tourner puis l'embrasser et le lui rendit avec envie. Elle était vraiment surprenante.

"Hélas non, Japonaises seulement... Ça compte double ? "

Demanda-t-il en riant, presque un peu forcé. Il ne se sentait pas vraiment connecté à ses origines malgré les premières années de sa vie qu'il avait passées au Japon. Mais ça lui semblait si loin... Et puis il ne connaissait rien de ses origines japonaises et de sa famille. Sa mère restait toujours trop évasive au sujet de son père et il ne savait quasiment rien sinon qu'il venait de là bas. C'était bien dommage d'ailleurs.

"Mais t'en fais pas, je crois que je tiens plus du New-Yorkais typique qu'autre chose..."

Dit il en riant un peu. Il n'avait pas du tout envie de s'appesantir sur le sujet de ses origines inconnues et de son père inexistant. De toute façon, il s'y était fait.

"Et si je fais offense à mes origines et aux tiennes, tu m'en voudras ? "

Demanda-t-il en se retournant pour l'attraper par la taille. Il l'embrassa avec plus de fougue, ne se détachant qu'à bout de souffle. Elle embrassait bien, il n'y avait pas à dire. Et pour une conquête de remplacement pour un soir, il avait vraiment de la chance. Elle était mignonne et peut être moins cruche que Sandy. Ce qui en même temps n'était pas compliqué ! Dommage qu'elle ne soit pas venue pour voir ça. Mais il y avait d'autres spectateurs, elle finirait par avoir vent de la rumeur. Et puis peut être que ça durerait un peu plus qu'un soir, si cette fille se montrait à la hauteur.. En tout cas, il n'était pas contre l'idée et sa réputation y gagnerait probablement. Ils discutèrent encore un peu sur la terrasse avant que Jun ne propose à la blonde de rentrer à l'intérieur puis de la raccompagner. La soirée ne touchait pas encore à sa fin mais pour sa part, entre la fumette et le champagne, elle avait déjà bien duré. Et puis il préférait s'en aller avant que ça ne dégénère. Ils descendirent tous deux et Junya héla le premier taxi dans lequel ils montèrent tous les deux.

"J'espère que tu as passé une bonne soirée.. Pour moi en tout cas, elle était bien meilleure que je l'imaginais, grâce à toi ! "

C'était bien sûr exagéré, à l'image du reste, même si le fond n'était pas tout à fait faux. Mais depuis le début, c'était le petit jeu qu'ils jouaient tous les deux et finalement, ça en devenait presque amusant. Surtout lorsqu'il n'y avait personne ou presque pour les écouter. Ils arrivèrent devant l'immeuble d'Orchid et Jun descendit après elle pour lui souhaiter une bonne nuit. Une dernière fois, il l'enlaça sur le trottoir après avoir réglé la course.

"Tu sais, je crois que ça ne me déplairait pas qu'on se revoie, puisque tu vas passer quelques temps ici..."

Lui murmura-t-il à l'oreille, clairement pas indifférent à son charme.

_________________

If you could look into the future, would ya?


if you could see it, would you even want to? Got a feeling that there's bad news coming but I don't want to find it out.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Drumë Andresson

❝Irresistible Orchid.❞
Olympe de Grives


Inscrit(e) depuis le : 28/02/2014
Messages : 11658
Multicomptes : Kaleb L., Kieran K. & Eden McD.
Ressemble à : Lucky Blue Smith
Crédits : Cedrick, Gif : tumblr. / Code signature : Anaëlle
Âge : 21 ~ Statut civil : Indéfinissablement lié à un connard nommé Malroy ♥
Profession/études : Etudiant en biologie (et rentier, merci papa).
Quartier : Queens
Capacité : Sécrétion de phéromones le rendant sexuellement (très) attractif.

MessageSujet: Re: A little bit of heaven, but a little bit of hell [Drumë & Junya] Lun 30 Mai 2016 - 13:57

Japonais. Et bien, il fallait croire qu'ils n'étaient pas tant que cela dans la retenue. Et ce n'était pas pour déplaire à Drumë... Enfin Orchid. Il se demandait quand même combien de temps un tel subterfuge pouvait tenir. Junya n'était pas un idiot. Enfin, Drumë ne le voyait pas complètement idiot. Assez stupide pour courir dès qu'un bout de gambette était visible et à la portée de ses mains. Mais ça, c'était la stupidité de tous les garçons ou presque.

« Offensons nos origines autant de fois que tu veux.... » répondit-il avec un sourire.

Il le laissa l'embrasser, répondant avec mesure. Juste un tout petit peu plus de passion que lui. Enfin passion, simulacre de passion plus probablement. Il finit par détacher légèrement ses lèvres, un regard plein de malice vers le brun.

« Mais surtout autant de fois que je veux... » ajouta-t-il pour l'embrasser à nouveau.

Ils continuèrent un peu à se bécoter sur le balcon, mais l'appel de l'alcool, de la chaleur les ramena à l'intérieur. La fête n'était pas si terrible que ça. Et après un ou deux verres de plus, son favori du jour proposa de le raccompagner, il ne refusa pas. Il discutèrent un peu dans le taxi, Orchid jouant très bien les filles mystérieuses. Ils descendirent.... Et Drumë s'amusa de sa réponse.

« Disons qu'elle n'a pas été mauvais... Autant grâce à toi qu'au champagne... » murmura-t-il taquin, tranchant un peu avec le mièvre que Junya lui servait.

Il n'était pas dupe de son petit manège. C'était mignon. Mais tout de même, il ne voulait pas que June prenne Orchid pour une Sandy Bis. S'il devait rejouer ce rôle, hors de question qu'elle soit cruche. Il laissa le garçon le serrer dans ses bras. Il eut un petit rire.

« Vraiment ? Il se pourrait que cela ne me déplaise pas, beau brun... »

Il sortit son téléphone, et entra « Junya Beau Brun » comme nom de contact avant de tendre son cellulaire à Juny pour qu'il inscrive son numéro. Il eut un sourire en récupérant son téléphone. Il embrassa avec plus de fougue, ses mains se faisant peut-être un peu baladeuses sur sa cuisse. Puis il s'éloigna avec un clin d’œil... M. Hodgson dut attendre deux longs jours avant de recevoir un message d'Orhid. Drumë n'était pas certain de savoir ce qu'il faisait à continuer ce petit jeu... Peut-être que la soirée qu'il avait passé avec Junya était une des plus prometteuses de sa courte existence...

*
**

Un peu plus d'une semaine après l'escroquerie du siècle, Orchid proposa à Junya une virée. Une sortie au Luna Park. Quelque chose d'assez excentrique pour qu'ils ne croisent personne de leurs connaissances, mais sympathique tout de même. Drumë donna rendez vous à Junya devant l'entrée du dit parc. Il s'était encore une fois démené pour avoir l'air crédible en rouquine. Ce n'était pas forcément simple avec ses épaules de nageur. Heureusement qu'il n'était pas sprinter, sinon ses épaules auraient été impossibles à dissimuler. Mais là, il avait la robe parfaite pour cacher tout ça. Et puis, après, il suffisait d'avoir une attitude assurée pour compenser tout le reste.

Il aperçut Junya descendre d'un taxi. Un sourire apparut sur ses lèvres alors qu'il lui faisait un signe de la main. Il ne se comprenait définitivement pas. Il était content de le voir ? Ou c'était juste de le berner comme un bleu qui lui faisait plaisir ? Peut-être les deux. Ou peut-être juste la première option. Difficile à dire. Il ne savait plus vraiment. Au fond, Junya était plutôt chouette avec lui quand il était Orchid... Bon quand il était lui, la froideur était de mise mais... Son regard avait peut-être un pu changé à son propos. Il s'approcha de lui.

« Salut beau brun ! J'espère que t'aime les sensations fortes, parce que je vais pas te faire de cadeaux dans le choix des manèges ! »Dit-il avec un sourire amusé.

Mais avant de partir vers l'entrée, il passa doucement ses bras autour de son cou et lui offrit un irrésistible baiser. Il détacha ses lèvres, son regard rieur posé dans celui du japonais.

« Désolé, mais j'aime vraiment offenser nos origines... »souffla-t-il avant de se détacher, prenant la main du garçon pour l'entraîner vers l'entrée.

_________________

Que nos plaies se fendent d'un sourire...

Comment te dire comment je t'aime ? Comment te dire tout simplement que tes cicatrices sont les plus belles ? Que la vie ne glisse plus comme avant ? Jamais cicatrices ne furent plus belles. Que tes cicatrices soit miennes. On cicatrise avec le temps. Ca m'electrise toujours autant...© signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Junya Hodgson

❝ Everybody knows that you love me, baby ❞

Inscrit(e) depuis le : 16/06/2015
Messages : 3025
Multicomptes : Castiel, Ulysse et Ydris
Ressemble à : Ezra Miller
Crédits : Asp
Âge : 23 ~ Statut civil : Célibataire
Profession/études : Etudiant en commerce et homme d'affaires junior
Quartier : Manhattan
Capacité : Manipulation des émotions

MessageSujet: Re: A little bit of heaven, but a little bit of hell [Drumë & Junya] Lun 6 Juin 2016 - 19:19

Ça avait quelque chose de presque irréel ce qu'il se passait ce soir là. Pas le coup de foudre non, il était bien trop terre à terre pour croire que ce genre de choses existaient mais avoir une fille pareille, la cousine de Drumë en plus, qui s'intéressait à lui et le laissait la raccompagner... A croire qu'elle aussi, ça l'arrangeait de ne pas finir cette soirée seule. C'était peut-être le cas d'ailleurs. Il n'empêche qu'elle avait pris son numéro. Qu'elle l'avait appelé Beau Brun dans son répertoire. Ça aussi, ça avait quelque chose d'un peu irréel. Mais là, c'était à la frontière du ridicule. Malgré tout, ça restait flatteur. Il inscrivit son numéro, sans savoir si elle le rappellerait. Sans savoir non plus s'il avait vraiment envie qu'elle le rappelle. Mais il aurait le temps d'aviser en temps et en heure, si ça se produisait.

Et bizarrement, ça se produisit à peine deux jours après. Il n'attendit pas si longtemps avant de répondre au message reçu et s'en suivirent de longs échanges de sms. Jusqu'à ce qu'elle lui propose une sortie dans un parc d'attraction. C'était peu attendu et cette audace lui plaisait bien. Il la laissa un peu mariner avant d'accepter, pour la forme. Entretenir une relation sans que cela ne vienne servir sa réputation, sans être certain qu'on puisse les voir et faire courir les rumeurs, cela ne lui ressemblait pas tellement. Mais ça changeait et ça l'intriguait. Le jour J, il se prépara soigneusement histoire de ne pas avoir l'air trop préparé, pas trop décontracté non plus, juste ce qu'il fallait tout en restant lui-même. Propre sur lui, les cheveux bien coiffés, un peu de gel juste pour que ça tienne, un jeans repassé, une chemise avec quelques motifs. Lorsqu'il arriva devant leur lieu de rendez-vous, elle était déjà présente. Junya sortit du taxi et régla la course avant de se diriger vers elle. Il souriait lui aussi, content de la revoir et content qu'elle ait l'air enjouée.

"Salut belle rousse ! Oh tu vas pas être déçue !"


Lui répondit-il en la saluant à son tour. Il attrapa sa main et la laissa passer ses bras autour de son cou et l'embrasser.

"Offense les tant que t'en as envie."


Souffla-t-il en la gardant un instant contre lui avant de s'éloigner pour se diriger vers l'entrée du parc. Il était déjà venu ici quand il était gamin mais ça remontait un peu et il ne se souvenait plus tellement de l'endroit. Il paya leurs deux places, merci l'argent de ses petites ventes illégales et attrapa un plan du parc en se tournant vers Orchid.

"Je te laisse guider... C'est par où que tu veux commencer ? Ce grand huit là ? Ou tu veux direct attaquer celui dont ils font la pub partout ?"


Demanda-t-il. Il la laissa choisir le manège qui lui plaisait et se dirigea avec elle, main dans la main jusqu'à la file d'attente. Heureusement qu'il avait mangé un truc consistant mais pas trop non plus car ils en enchaînèrent un petit nombre avant de se poser pour prendre une glace. Il avait probablement hurlé plus qu'Orchid dans les attractions mais ne s'en était pas trop mal sorti et il s'amusait vraiment bien avec elle.

"Alors jolie rouquine, pas trop déçue des sensations fortes ? Je pourrais t'en donner plus encore mais... je ne voudrais pas non plus fâcher totalement nos origines.."


Chuchota-t-il en se rapprochant un peu d'elle, profitant de la proximité pour l'embrasser dans la nuque et lui caresser la cuisse. Ils étaient loin d'être le seul jeune couple dans ce parc et personne ne prêtait attention à eux. Finalement, ce n'était pas désagréable, ça permettait de s'enlacer en toute tranquillité. D'ailleurs, entre deux bouchées de glace, il en profita pour lui faire un baiser glacé. Il ressortit le plan pour voir ce qu'ils pourraient faire après ça.

"Une promenade en canoë sur la rivière ... plus cliché tu meurs... ça te dit ?"


Proposa-t-il exprès, en finissant sa glace. Ils avaient déjà bien donné dans les clichés la dernière fois, à croire que ça allait finir par devenir une habitude.

_________________

If you could look into the future, would ya?


if you could see it, would you even want to? Got a feeling that there's bad news coming but I don't want to find it out.



Revenir en haut Aller en bas
A little bit of heaven, but a little bit of hell [Drumë & Junya]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MORE THAN HUMANS :: Outside of New York :: Flashback-
Sauter vers: