AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez|

Whenever you need me, I'll be by your side. (Castiel & Eden)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Castiel Sainte-Croix

❝Mon pouvoir? Mon inconscience. ❞


Inscrit(e) depuis le : 16/02/2015
Messages : 6375
Multicomptes : Lys, Junya et Leonard
Ressemble à : Jamie Campbell Bower
Crédits : Asp
Âge : 24 ~ Statut civil : célibataire
Profession/études : Etudiant en journalisme et réceptionniste de nuit dans un hôtel
Quartier : Queens
Capacité : Emprunt de don (en éveil)

MessageSujet: Re: Whenever you need me, I'll be by your side. (Castiel & Eden) Mar 26 Jan 2016 - 22:10


L'enthousiasme d'Eden était appréciablement communicatif. Malgré sa fatigue, Castiel se sentait prêt à le suivre pour quatre nuits blanches de folie. Enfin pas sûr qu'il tienne la cadence mais l'envie y était. Ce qui ne l'empêcha pas de manquer de s'endormir deux fois sur l'épaule de son ami alors qu'ils étaient dans le train. Heureusement, ses mouvements et les grincements suraigus du train le tirèrent de ses micro-sommes avant qu'il ne sombre vraiment. Il se demanda un instant ce que faisait Eden lorsqu'il le vit sortir son téléphone et pouffa de rire en comprenant, une fois qu'il l'avait embrassé sur la joue. Ils allaient passer pour le couple le plus kitsch du coin à ce rythme. Et il leva un sourcil en voyant les regards des gens dans le train. Un peu TROP insistants. Et quelques chuchotements.

"Euh... t'es sûr que c'est bien vu... ou ... toléré, ici, d'être gay ?"

Il avait bien entendu qu'il y avait quelques manifestations en france contre le mariage gay mais avait fini par lâcher l'affaire et ne savait pas trop où ça en était. Enfin... les gens du train n'avaient heureusement pas l'air menaçants. Juste un peu perturbés. Ce qui suffit à le réveiller. Manifestement, Eden était bien moins perturbé que lui puisqu'il lui prit la main pour sortir du train et à nouveau pour arriver à l'auberge. Là, ils avaient un petit rôle à jouer pour avoir la meilleure chambre. Heureusement, il se savait accompagné d'un acteur de talent. Ils avaient forcément toutes leurs chances, non ? Ils entrèrent et Castiel laissa le blondinet se coller contre lui, se retenant de pouffer de rire en contractant ses abdos. Qu'il dû contracter de plus belle lorsqu'une silhouette passa par la porte et qu'Eden en profita pour l'embrasser l'air de rien. Le sourire aux lèvres, pas loin du fou-rire, il la salua d'un signe de la tête.

"Bonjour, on a... une réservation, au nom de ..."*

Merde, qu'est-ce qu'ils avaient donné comme nom ? Il se tourna vers Eden, en profitant pour continuer la comédie.

"C'était à ton nom ou au mien la réservation, chéri ?"

"Oh, c'est vous qui venez en lune de miel ? Votre chambre est déjà prête, nous vous avons même réservé une surprise !* "

Le blondinet en profita pour lui sourire à nouveau et serrer Eden contre lui. Quitte à jouer les amoureux transis...

"Absolument ! Comment vous avez deviné ? Ça se voit tant que ça ?"*

Demanda-t-il en plaisantant. Son français n'était pas totalement oublié même s'il cherchait un peu ses mots. Et ça lui faisait plaisir de pouvoir le parler à nouveau même s'il se sentait rouillé et que son accent devait être difficilement compréhensible, vu l'air perplexe de la réceptionniste. Elle leur demanda si c'était leur première fois à Paris et ils discutèrent ensemble quelques instants avant qu'elle ne leur donne les clés de leur chambre. Parfait, le tour était joué ! Ils montèrent au premier étage jusqu'à leur chambre et Castiel ne put s'empêcher d'éclater de rire, une première fois dans le couloir et une deuxième en voyant leur lit. Rose. Avec des faux pétales de roses sur leur lit ! La fameuse surprise dont avait parlé la réceptionniste... C'était d'un kitsch abominablement parfait ! Il y avait un petit carnet posé sur le bureau et un petit mot sur le lit qu'il lut avant de partir en fou rire à nouveau. Le mot les félicitait pour leur lune de miel et après quelques gentillesses, leur rappelait de ne pas faire trop de bruit car les cloisons étaient fines. Il le montra à Eden avant de se rappeler qu'il ne comprenait sans doute pas trop le français.

"Faut que tu jouisses moins fort, chéri, je crois que ça perturbe les voisins..."

Lui dit-il en pouffant avant de faire le tour de la chambre. Elle était petite mais ils avaient une salle de bain pour eux, ce qui devait représenter le grand luxe dans une auberge de jeunesse. Après un tour rapide dans la salle de bain pour se rafraîchir et un changement de tenue, Castiel écarta un peu les pétales et s'allongea sur le lit.

"Alors, qu'est ce que tu as envie de faire aujourd'hui ? Moi je crois que je commence à avoir un petit creux... Va falloir qu'on explore la gastronomie française !"
Spoiler:
 

_________________

What the hell am I doing here ?


When you were here before, Couldn't look you in the eye, You're just like an angel, Your skin makes me cry, You float like a feather, In a beautiful world, I wish I was special.
But I'm a creep, I'm a weirdo, What the hell am I doing here? I don't belong here.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eden McDougall

❝Bestial Empathy.❞


Inscrit(e) depuis le : 28/05/2014
Messages : 4056
Multicomptes : Drumë (le seul, l'unique), Kaleb (le bisounours, le gentil) & Kieran (Le tonton, le calme)
Ressemble à : Toby Regbo
Crédits : Cedrick (avatar), tumblr (gifs), code sign : Crackle Bones
Âge : 24 ~ Statut civil : Princesse débousolée d'un joueur de ukulélé.
Profession/études : Comédien dans une petite troupe de théâtre.
Quartier : Queens
Capacité : Empathie animale (connexion émotionnelle à double sens).

MessageSujet: Re: Whenever you need me, I'll be by your side. (Castiel & Eden) Dim 21 Fév 2016 - 11:41

En jouant le jeu du couple, Eden ne s'était même pas posé la question de savoir si c'était ou non bien vu. Paris n'était pas la ville de l'amour ? Etant donné que l'amour n'a pas de sexe, c'était assez logique que ce soit bien toléré non ? Après les gens avaient surtout l'air surpris ? Peut-être que les français n'étaient pas aussi expressifs que le voudrait leur réputation en amour... Enfin de toutes façons, ils arrivaient à leur hôtel, le problème serait vite résolu !

Il sourit en voyant le petit jeu qui s'instaurait entre lui et Castiel. Quand on les connaissait, c'était tellement peu crédible, mais la réceptionniste avait l'air d'y croire. Il fit une moue perplexe à Castiel à sa question. Qu'est-ce qu'il en savait ? C'était lui qui avait passé tous les coups de fils en français ! Il était pas sensé savoir à quel nom s'était... Heureusement, il lui sembla comprendre que la dame les avait reconnu. En même temps, devait pas y avoir beaucoup de lune de miel dans une structure aussi modeste. Il regarda les deux parler en français avec un air un peu perdu, même s'il gardait un sourire aux lèvres. Parfois, il comprenait un mot ou deux, mais dans l'ensemble, c'était quand même proprement incompréhensible. Il resta donc à sourire, et finit par suivre Castiel, lâchant un « au revoir » avec un accent à découper au couteau à la dame.

Ils grimpèrent, et Eden laissait l'autre les guider, c'était lui qui savait où ils devaient aller. Il pouffa en voyant l'excès de rose dans leur chambre. C'était assez ridicule, mais aussi mignon. Ils allaient définitivement passer une bonne « lune de miel »... Il déposa son sac dans un coin de la chambre, et alla voir la vue en premier lieu, laissant Castiel regarder le reste. Il alla le voir quand il lui montra le mot. Il ne comprenait pas grand chose, il releva un regard interrogateur vers Castiel. Et rougit en entendant la traduction. Hey !

« Promis je ferai attention... » murmura-t-il un peu gêné, mais en rigolant aussi un peu. « Je me demande comment ils ont fait pour deviner... »

Oui, Eden pouvait donner beaucoup de voix pendant l'acte... Il s'était des fois un peu surpris avec... Rah non, on avait dit qu'on ne pensait plus à lui. Il suivit l'exemple de Castiel, et dégagea quelques pétales pour s'allonger à côté de Castiel, posant sa tête sur son épaule.

« Je crois que la gastronomie, on va être obligé, j'ai une faim de loup aussi ! Et j'ai pas faim que de toi, mon amouuuur ! »

Il rigola.

« On fait une sieste de vingt minutes et on y va ? » demanda-t-il joyeusement, dégainant son téléphone pour qu'ils aient un réveil.

Il se cala bien contre Castiel. Avec un regard extérieur, ça aurait pu passer pour un câlin d'amoureux, mais non, juste un câlin amical. Et quand le réveil sonna, Eden se sentait d'attaque pour la découverte de toute la ville. Il attrapa son sac bandoulière et attendit Castiel. Tous deux sortirent main dans la main de l'hôtel, et le blondinet lâcha sa main quand il furent assez loin.

« Alors, tu crois qu'on peut manger où ? Toi qui comprend tout ce qu'il y a de marqué sur les enseignes ! »

_________________

Where are you now ? Another dream. The monster's running wild inside of me. I'm faded, I'm faded. So lost, I'm faded... Under the bright but faded lights. You've set my heart on fire. Where are you now?

   (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Castiel Sainte-Croix

❝Mon pouvoir? Mon inconscience. ❞


Inscrit(e) depuis le : 16/02/2015
Messages : 6375
Multicomptes : Lys, Junya et Leonard
Ressemble à : Jamie Campbell Bower
Crédits : Asp
Âge : 24 ~ Statut civil : célibataire
Profession/études : Etudiant en journalisme et réceptionniste de nuit dans un hôtel
Quartier : Queens
Capacité : Emprunt de don (en éveil)

MessageSujet: Re: Whenever you need me, I'll be by your side. (Castiel & Eden) Mar 1 Mar 2016 - 17:59

Alors ils étaient deux à ne pas être discrets au lit... Voilà qui leur faisait un point commun pour le moins... bizarre. Castiel se retint de dire que lui-même ferait attention, ça n'était peut-être pas la peine de s'étaler sur le sujet. Il rit un peu et s'allongea sur le lit.

"T'as faim malgré ma présence ? T'insinuerais que je ne te satisfait pas entièrement ?"

Demanda-t-il en pouffant avant de hocher la tête. Oh oui, la sieste de vingt minutes, il n'était pas contre, ses yeux se fermaient presque tout seul et son corps lui semblait atrocement lourd, prêt à s'enfoncer dans le matelas. Il s'endormit presque immédiatement, allongé sur le dos, Eden contre lui et sursauta lorsque le réveil sonna. Il lui semblait que quelques secondes seulement s'étaient écoulées tant il se sentait dans les vapes. Mais il ne lui fallut pas bien longtemps pour émerger et de toute façon, Eden ne lui laissa pas bien le choix, remonté comme il semblait être sur des ressorts. Castiel n'avait pas tout à fait son énergie, il n'aurait pas été contre un café ou deux mais il prendrait ça après leur repas. De toute façon, son ventre aussi gargouillait. Il attrapa la main d'Eden pour sortir et ils ne s'écartèrent que lorsqu'il se trouvèrent hors de vue de l'auberge. C'était plutôt amusant, en fait, ce petit jeu.

"J'en sais rien... y'a des restaurants un peu partout, qu'est-ce que tu aimerais ?"

Demanda-t-il en lui lisant deux trois enseignes. Ils étaient dans un arrondissement touristique, c'était l'avantage de l'auberge. Mais le blondinet n'avait pas encore sorti le plan de son sac et il n'avait pas un très bon sens de l'orientation. Enfin...il y avait suffisamment de restaurants aux alentours pour qu'ils trouvent leur bonheur, non ? Ils finirent par s'arrêter dans un petit restaurant qui leur semblait sympathique à tous les deux et Castiel prit un plat du jour, sans être trop sûr de son contenu. Le café de fin de repas fut plus que bienvenu, tellement bienvenu qu'il en reprit un second dans la foulée, histoire d'être sûr. La pause leur permit d'étudier un peu les cartes, chose que Castiel n'avait pratiquement pas pris le temps de faire avant de partir. De toute façon, il avait assez de clichés de Paris en tête pour savoir ce qu'il voulait voir et ce par quoi il voulait commencer.

Après quelques stations de métro et quelques allers retours parce que le plan n'était pas dans le bon sens, ils arrivèrent devant le palais du Trocadéro. Castiel ne retint pas son cri de joie en montant sur le balcon et en observant la vue directe sur la Tour Eiffel. Vu d'ici, c'était impressionnant. Même s'il voyait ça un peu plus grand, peut-être... Son téléphone à la main, il prit quelques photos de la vue puis se colla contre Eden pour prendre quelques selfies, histoire d'immortaliser leur voyage. Ils firent un peu le tour avant de traverser les allées pour arriver au pied de la tour. D'ici, c'était nettement plus impressionnant, la structure était vertigineuse !

"Hum... t'en dis quoi, on monte à pied ?"

Proposa-t-il en voyant les tarifs et la queue pour les ascenseurs. De là haut, la vue devait être fantastique et leur donnerait peut-être une bonne vue d'ensemble des choses à voir dans le coin. D'après le plan, ils n'étaient pas très loin des quais non plus et il semblait y avoir des tonnes de choses à voir dans le coin. Heureusement qu'il avait pris du café !

"J'espère que t'as du souffle, chéri, y'a marqué 704 marches !"

Plaisanta-t-il alors qu'ils commençaient l'ascension. Il espérait surtout que lui, il avait du souffle, ce qui était loin d'être gagné malgré ses quelques entraînements sportifs. D'ailleurs, il sentit assez rapidement la difficulté augmenter et son souffle lui manquer. Mais il ne fallut pas tant de pauses que ça pour finalement arriver au premier pallier et après une montée presque sans fin, ils finirent par l'atteindre, à bout de souffle. Ils n'avaient fait que la moitié mais déjà d'ici, la vue était à couper le souffle. Enfin... le sien était déjà coupé, en fait. Il s'approcha de la rambarde et sautilla en se tournant vers Eden.

"J'arrive pas à y croire... c'est génial ! C'est le meilleur voyage de noces du monde ! "

Il reprit un peu son souffle et serra Eden dans ses bras. C'était grâce à lui qu'ils étaient ici et c'était vraiment la meilleure chose qui lui soit arrivée depuis longtemps.

_________________

What the hell am I doing here ?


When you were here before, Couldn't look you in the eye, You're just like an angel, Your skin makes me cry, You float like a feather, In a beautiful world, I wish I was special.
But I'm a creep, I'm a weirdo, What the hell am I doing here? I don't belong here.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eden McDougall

❝Bestial Empathy.❞


Inscrit(e) depuis le : 28/05/2014
Messages : 4056
Multicomptes : Drumë (le seul, l'unique), Kaleb (le bisounours, le gentil) & Kieran (Le tonton, le calme)
Ressemble à : Toby Regbo
Crédits : Cedrick (avatar), tumblr (gifs), code sign : Crackle Bones
Âge : 24 ~ Statut civil : Princesse débousolée d'un joueur de ukulélé.
Profession/études : Comédien dans une petite troupe de théâtre.
Quartier : Queens
Capacité : Empathie animale (connexion émotionnelle à double sens).

MessageSujet: Re: Whenever you need me, I'll be by your side. (Castiel & Eden) Lun 14 Mar 2016 - 0:10


Eden suivit son ami dans les rues de Paris. Hiii. Paris. Oui, son esprit était particulièrement euphorique. Il se calma néanmoins en voyant les pigeons adopter un comportement étrange dès qu'ils entraient dans le périmètre d'influence du blond. Rah. C'était nul de devoir contenir sa joie et se mesurer autant. Mais tant pis...

« Un restaurant où on ne mange pas de grenouilles et d'escargots ? »dit-il avec un petit rire.

Il pensait bien qu'on ne devait pas servir ça partout, mais dans le doute... Il fit confiance à Castiel pour le choix final. Tant qu'il pouvait prendre un plat sans viande et sans poisson, il serait content ! Il opta pour une salade qui était vraiment bonne. Ou aliors, c'était l'effet Paris qui rendait tout meilleur ? Il ne savait pas trop. Mais il était heureux. Il n'avait pas été aussi heureux depuis des semaines. Et être avec Castiel ne rendait ce moment que meilleur. Ces derniers mois, il s'était rapproché de lui. C'était probablement son plus proche ami. Un peu grâce / par la faute de Malroy. C'était bien la seule chose positive qui avait l'air de découler de cette histoire. Il rigola avec l'autre blond. Il fit le gourmand en commandant une pâtisserie. Un Paris-Brest... C'était un nom bizarre, mais c'était rudement bon ! Un seul café ensuite... Il faisait confiance à sa nervosité naturelle et son euphorie pour qu'il tienne jusqu'à la fin de la journée. Il ŝortit le plan qu'il avait anoté depuis New-York à ce moment-là. Ils avaient le choix des visites depuis leur emplacement. Mais le trocadéro semblait un bon début, Castiel avait plutôt raison. Quelques stations de métro et ils se retrouvèrent devant la majesté de l'architecture française. Eden en avait les larmes aux yeux tellement c'était beau. Il ne cria pas comme Castiel, mais son sourire parlait pour lui. Il ne regrettait vraiment pas la folie de ce voyage. Il laissa le soin à Castiel d'immortaliser ce moment.

Puis ils continuèrent. Les pigeons suivaient un peu trop le blond, mais rien qui ne soit trop flagrant. Ils arrivèrent aux pieds de la dame de fer la plus célèbre.... Et il eut un rire.

« Tu penses que je suis pas plus sportif que toi, chéri ? »dit-il en blaguant. « Même pas peur ! »

Il attaqua l'ascension un peu vite, et même s'il avait un bon cardio, force est d'admettre qu'il n'arriva pas dans un bien meilleur état que Castiel, lui aussi à bout de souffle. Mais il se remit plus vite de l'effort. Et puis, la vue lui fit oublier le nombre de marches qu'ils avaient monté. Avec Castiel, il s'approcha de la rambarde et il sautilla comme un gamin à l'image de son ami. Et il le serra aussi contre lui. Fort. Il était si heureux de l'avoir ici avec lui.

« C'est parce qu'il est avec toi qu'il est si bien ! »

Il se retourna vers la vue, les yeux pétillants. Puis il entraîna à nouveau Castiel vers les escaliers. Ils n'allaient pas s'arrêter là ! Maintenant qu'ils avaient commencé à monter, ils allaient au moins jusqu'au second pallier ! La seconde salve de marches lui parut plus supportable, il encouragea son ami sur la fin. Il était définitivement plus sportif que Casitel en fait, même si cela ne se voyait pas de prime abord. Cette fois, ce fut son tour d'immortaliser tout ça. Il se permit même un bisou sur la joue de son ami.

« Pour récompenser tes efforts, je t'offre un verre une fois en bas... Enfin peut-être pas juste en bas, il paraît que c'est le quartier le plus cher de Paris ! »

Ils redescendirent...C'était un peu plus facile, mais pas sans effort. Il avait envie de taquiner Castiel sur son souffle... Oui... et avec un air malicieux il se tourna vers lui une fois en bas.

« Chéri, faut que tu travailles ton cardio si on doit empêcher les voisins de chambre de dormir, t'es pas au top niveau là ! »

Il attrapa son bras et l'entraîna vers les quais, cherchant un endroit où ils puissent prendre un verre après leurs efforts. Il opta pour un diabolo grenadine. Et laissa son regard parcourir la salle. Il se perdit quelques secondes dans ses pensées et pouffa.

« Dis, tu trouves que les français sont mignons toi ? Franchement, je les imaginais... Plus sexy... On a vraiment de drôles de clichés sur la France ! »

_________________

Where are you now ? Another dream. The monster's running wild inside of me. I'm faded, I'm faded. So lost, I'm faded... Under the bright but faded lights. You've set my heart on fire. Where are you now?

   (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Castiel Sainte-Croix

❝Mon pouvoir? Mon inconscience. ❞


Inscrit(e) depuis le : 16/02/2015
Messages : 6375
Multicomptes : Lys, Junya et Leonard
Ressemble à : Jamie Campbell Bower
Crédits : Asp
Âge : 24 ~ Statut civil : célibataire
Profession/études : Etudiant en journalisme et réceptionniste de nuit dans un hôtel
Quartier : Queens
Capacité : Emprunt de don (en éveil)

MessageSujet: Re: Whenever you need me, I'll be by your side. (Castiel & Eden) Ven 25 Mar 2016 - 0:26

Eden s'en sortait bien mieux que lui pour l'ascension, au final. Ce qui n'avait rien de si surprenant. Son ami devait faire des entraînements sportifs bien plus régulièrement que lui, à bien y penser. Mais ce qui comptait après tout, c'était de le faire. Et il se sentit d'autant plus ravi d'arriver au somm... enfin au premier étage, qui était déjà bien haut ! La vue était fantastique. Ils avaient la chance d'avoir une journée dégagée et ils pouvaient voir presque tout Paris. La ville s'étendait presque à perte de vue, bien moins haute que la New York qu'il connaissait bien mais pas moins impressionnante avec un nombre incroyable de beaux monuments et de jardins en tout genre. Il serra Eden contre lui.

"C'était une idée géniale !"

Confirma-t-il avant de suivre Eden dans les escaliers à nouveau. Il avait à peine récupéré son souffle mais... l'enthousiasme du blondinet le poussa à continuer et cette deuxième partie lui sembla finalement bien moins fatigante que la première, à part peut-être pour ses pieds qui commençaient à se manifester douloureusement. Qu'importe, il aurait le temps de les reposer plus tard !

"Avec plaisir pour le verre ! C'est la ville des bars et des cafés il paraît, ça serait dommage de ne pas en tester un certain nombre !"

Surtout qu'il faisait beau... Il se laissa entraîner à nouveau, appréciant la descente bien plus que la montée. C'était plus facile, dans ce sens, même si toutes ces volées lui faisaient tourner la tête. Il rit et regarda Eden, gêné, et les quelques touristes à côté d'eux qui l'avaient entendu. C'est vrai qu'ici en particulier, pas mal de gens devaient comprendre l'anglais. Il leur sourit. Après tout, quelle importance, il ne les connaissait pas hein !

"T'en fais pas pour ça mon chéri, j'ai peut-être pas de souffle pour monter tous ces escaliers mais pour ça, j'ai de l'endurance !"

Dit-il en riant, les joues un peu rouges. Et il ne mentait pas. Il avait eu un sacré entraînement avec Drumë et même si ça commençait à remonter... il se savait capable de tenir la distance. Mais il savait aussi que ça ne serait pas avec Eden qu'il prouverait ça. Mis à part leurs petits manèges verbaux, il n'y avait aucune ambiguïté entre eux et c'était tellement agréable ! Une nouvelle fois, il laissa le blondinet prendre les devants et choisir où il souhaitait les entraîner et ils finirent en terrasse sur les quais. Il se commanda un café de plus et regarda Eden, amusé.

"Hm... ça dépend lesquels.... Celui qui nous as vendu les tickets à la tour Eiffel était franchement mignon ! Et .. la serveuse est canon aussi, tu ne trouves pas ?"

En réalité, il n'avait pas trop fait attention. En regardant la salle, c'est vrai qu'ils n'étaient pas particulièrement beaux. Encore que celui du fond... Mais il était avec sa copine. Mais ça lui était un peu égal, il n'était pas venu pour trouver l'amour. Enfin il n'y croyait plus trop, à l'amour, de toute façon...

"J'ai lu qu'il y avait un quartier gay... par là bas... si tu veux y jeter un œil, peut-être que tu les trouveras plus à ton goût ! Et puis il paraît que c'est sympa là bas !"

Ils discutèrent un peu en finissant leurs boissons et attendit qu'ils aient réglé pour à son tour traîner Eden en métro jusqu'à là bas. Maintenant qu'il y faisait plus attention, il n'était pas totalement d'accord avec Eden. Il y en avait beaucoup qui n'étaient pas sexy mais quelques uns attiraient vraiment le regard. D'ailleurs, une fois sur place, il tenta d'en aborder un pour essayer de caser Eden avec mais ce fut un échec critique. L'autre le dévisagea bizarrement et partit sans demander son reste.

"Bon... peut-être qu'on aura plus de chance ailleurs ! Enfin de toute façon, un français comme copain, c'est peut-être pas le bon plan, chéri ! Ca risque de te coûter un peu cher en avion.."

Dit-il en prenant Eden par les épaules pour continuer à se promener. Il avait l'impression d'avoir parcouru toute la ville en long, en large et en travers lorsqu'ils rentrèrent enfin à l'auberge après une journée entière à marcher et un bon repas pour finir la soirée. Il avait bien envisagé un instant d'aller en boite jusqu'au bout de la nuit mais il tombait déjà et voulait garder un peu de forces pour le reste du voyage !

"Alors... C'est le moment où on empêche les voisins de dormir ?"

Demanda-t-il en se posant sur le lit, exténué.

"Dis-moi qu'on ne sort plus pour ce soir hein..."

Il avait tu cette option jusqu'à présent, attendant d'être de retour dans la chambre pour être pratiquement certain qu'Eden n'aurait plus non plus le courage de sortir. Mais il espérait que le blondinet ne voulait pas juste rentrer pour se préparer pour aller en soirée !

_________________

What the hell am I doing here ?


When you were here before, Couldn't look you in the eye, You're just like an angel, Your skin makes me cry, You float like a feather, In a beautiful world, I wish I was special.
But I'm a creep, I'm a weirdo, What the hell am I doing here? I don't belong here.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eden McDougall

❝Bestial Empathy.❞


Inscrit(e) depuis le : 28/05/2014
Messages : 4056
Multicomptes : Drumë (le seul, l'unique), Kaleb (le bisounours, le gentil) & Kieran (Le tonton, le calme)
Ressemble à : Toby Regbo
Crédits : Cedrick (avatar), tumblr (gifs), code sign : Crackle Bones
Âge : 24 ~ Statut civil : Princesse débousolée d'un joueur de ukulélé.
Profession/études : Comédien dans une petite troupe de théâtre.
Quartier : Queens
Capacité : Empathie animale (connexion émotionnelle à double sens).

MessageSujet: Re: Whenever you need me, I'll be by your side. (Castiel & Eden) Mar 24 Mai 2016 - 23:12

Sirotant son diabolo, Eden était amusé par les réponses de son ami. Et effectivement, la serveuse était plutôt mignonne. Mais maintenant, il n'essayait plus de se persuader qu'une fille aussi pouvait lui plaire. Fini le mensonge intérieur. Il sourit en entendant Castiel parler de l'amener dans le quartier gay... Il paraissait aussi désespéré que ça ? Enfin, l'idée lui paraissait pas si mauvais, et surtout amusante. Il devait l'avouer. Alors, il finit par accepter, et se retrouvèrent donc à prendre la direction du Marais. Quel drôle de nom. Franchement, ça ne donnait pas trop envie, mais une fois sur place, Eden devait avouer que le quartier avait un certain charme. Et par charme, il ne pensait pas qu'au nombre de beaux mecs en terrasse. Il se perdit dans ses pensées après avoir croisé le regard de l'un d'eux, s'apercevant qu'inconsciemment, il avait fixé le seul garçon qui ressemblait à Ulysse sur cette terrasse. C'était vraiment impossible d'avoir la paix ? Même à Paris il devait chercher son sosie ?

Il observa un peu perplexe son ami aller voir un garçon. Pas laid du tout d'ailleurs. Mais sa tentative n'avait pas l'air d'être concluante, et en voyant son ami revenir avec un air penaud, il ne put s'empêcher de rire doucement.

« T'en fais pas, je suis pas désespéré au point de me sentir triste de cet échec... Et oui, ça coûterait trop cher ! » dit-il en reprenant la route.

Ils vadrouillèrent dans le quartier animé. Le comédien s'arrêtant dans une librairie qui avait attiré son regard... Et puis ils repartirent, s'arrêtant dans un restaurant vraiment sympa. Et vraiment peuplé d'une moyenne anormalement élevé de jolis garçons. Ce qui n'était vraiment pas pour déplaire à Eden, même si du coup cela lui compliquait la tâche pour suivre la discussion qu'entretenait son ami . Encore un peu de divagations touristiques et les deux blonds se retrouvèrent affalés sur leur lit... Il pouffa en entendant sa remarque.

« C'est ça... » dit-il avec un air malicieux. « Non... On sera trop occupé à faire grincer ce lit... »

Il se leva néanmoins pour aller se laver les dents et se mettre... en pyjama. Oui, oui. Un pyjama absolument kitch. Il revint sur le lit... Et fit exprès de sauter sur le matelas. Il y ajouta même de petits cris étouffés. Avant de mourir de rire. Finalement, il ne fallut pas longtemps pour qu'ils s'effondrent tous les deux de sommeil...

**
*

Le trajet pour rejoindre Venise était long. Une nuit complète de train. Moins cher que l'avion, mais nettement moins rapide et confortable. Mais bon... Eden et Castiel avaient passé le voyage côte à côte. Ils commençaient à être habitués à cette proximité... A force de partager le même lit ! Haha. Leur voyage se passait vraiment bien. Eden se sentait mieux. Il avait l'impression de découvrir le sens de la liberté et cela lui faisait beaucoup de bien. Arrivé dans la gare de Venise en milieu de matinée, le blondinet était ravi, fatigué par le voyage, mais enthousiaste.

« Tu viens ! On doit prendre un cappuccino en terrasse avant que ce soit plein de monde sur la place St Marc ! On a qu'à laisser nos bagages dans les casiers de la gare, on les récupérera en fin d'aprem ! » dit-il en entraînant son ami par le bras.

Il avait envie de profiter à fond de leur trois derniers jours de vacances en Europe. C'était tellement fou ! Sa joie ne s’émiettait pas au fil des jours, c'était presque l'inverse. Il ne pensait presque plus à New York. A son don. A Ulysse. Tout ça était si loin de lui.

Rien que marcher dans les rues de Venise avait quelque chose de féérique. L'architecture était si belle. Eden avait l'impression qu'ils se promenaient dans un film historique, c'était tellement dingue. Ils atterrirent sur la place St Marc. C'était éblouissant. Ils réussirent à s'installer à la table d'un café. Eden était tellement émerveillé qu'il ne prêta pas attention à tous les oiseaux qui se posaient à côté d'eux. Vraiment pile à côté d'eux. Certains sur sa chaise. C'est alors qu'il comprit ce qui se passait. Et tous les oiseaux de la place avaient les yeux rivés sur eux et poussaient la chansonnette. Trop heureux. Il avait été vraiment trop heureux... Une lueur de panique passa dans ses yeux alors que les regards des humains se rivaient aussi vers eux. Il ne tarda pas à reprendre le contrôle sur ses émotions et faire fuir les oiseaux au prix d'un grand effort et d'une grande concentration qui le laissèrent livide...

_________________

Where are you now ? Another dream. The monster's running wild inside of me. I'm faded, I'm faded. So lost, I'm faded... Under the bright but faded lights. You've set my heart on fire. Where are you now?

   (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Castiel Sainte-Croix

❝Mon pouvoir? Mon inconscience. ❞


Inscrit(e) depuis le : 16/02/2015
Messages : 6375
Multicomptes : Lys, Junya et Leonard
Ressemble à : Jamie Campbell Bower
Crédits : Asp
Âge : 24 ~ Statut civil : célibataire
Profession/études : Etudiant en journalisme et réceptionniste de nuit dans un hôtel
Quartier : Queens
Capacité : Emprunt de don (en éveil)

MessageSujet: Re: Whenever you need me, I'll be by your side. (Castiel & Eden) Dim 12 Juin 2016 - 22:05

La nuit dans le train, c'était pas ce qu'il y avait de plus marrant, malgré les médicaments pour dormir. Les voisins de wagon n'y étaient pas pour rien dans le manque de sommeil mais au-delà de ça, il y avait la joie et l’excitation d'aller visiter Venise. L'Italie... Il n'aurait même pas pensé y aller un jour. Ou peut-être en voyage de lune de miel mais ça, c'était pas vraiment à l'ordre du jour. Heureusement, il y avait les amis et les fausses lunes de miel pour parer à ça. Ils laissèrent leurs bagages dans la consigne de la gare une fois arrivés, prêts à conquérir la ville.

"Je te suis où tu veux, c'est toi le spécialiste de l'Italie !"


Plaisanta-t-il en lui emboitant le pas. Enfin de son côté, il était supposé être spécialiste de la France mais à part avoir pu parler français à quelques serveurs et à l'auberge de jeunesse, il n'avait pas vraiment exploré ça. Il attrapa le bras d'Eden pour entamer la visite. Il était encore tôt mais les rues étaient déjà bien peuplées. Il faisait beau et c'était encore plus impressionnant que sur toutes les cartes postales du monde... Les canaux, les palais à ne plus savoir où regarder, les couleurs éclatantes de l'eau et des bâtiments, il n'était vraiment pas déçu de cette première impression. Et... waouh. La place Saint Marc était à la hauteur de sa réputation, impressionnante et couverte de monde. C'était vraiment magique, même s'il préférait encore les ruelles pittoresques.

"On peut pas vivre ici ? Et ne plus jamais partir ?"


Plaisanta-t-il en s'asseyant à un café de la place. On ne lui avait pas menti. Venise grouillait vraiment d'oiseaux et de pigeons. Mais vraiment... C'était presque comme s'ils les attiraient en plus de ça. Ils donnaient l'impression de les entourer, à cette terrasse de café. Autant le blondinet adorait les moineaux surtout depuis qu'il en avait un chez lui, autant les pigeons ça le dégoûtait un peu. Et là... là... il y en avait particulièrement beaucoup. Autour d'eux. Juste autour d'eux. Ils n'avaient pourtant qu'un café comme tous les autres clients de la terrasse. Ce fut pire quand ils se mirent à piailler. Castiel leva les bras pour essayer de les chasser mais a n'avait pas l'air vraiment efficace. C'est alors qu'il remarqua la lueur de panique d'Eden. Qui n'avait pas l'air d'être paniqué par les oiseaux mais par... il fronça les sourcils. Ça lui rappelait un peu le don de Drumë, quelque part...

"Eden... ça va ? Tu te sens pas bien ?"


Demanda-t-il en le voyant devenir blême. Puis les oiseaux commencèrent à se disperser, comme si de rien n'était. Et son ami semblait toujours aussi livide.

"Ne me prends pas pour un fou mais... ça... c'est toi qui as fait ça, non ?"


Chuchota-t-il en se penchant vers lui pour être certain qu'on ne les entende pas. S'il se plantait, Eden risquait vraiment de se poser des questions. Mais quelque chose dans son attitude, dans sa réaction, dans la façon dont ça s'était arrêté soudainement... A bien y réfléchir, Bitume et Velux le collaient aussi beaucoup. Il avait mis ça sur son amour des animaux mais... se pouvait-il qu'il y ait autre chose ?

"Tu peux me le dire, si jamais. T'en fais pas."

Lui dit-il en lui prenant doucement la main, avec un sourire qui se voulait rassurant.

_________________

What the hell am I doing here ?


When you were here before, Couldn't look you in the eye, You're just like an angel, Your skin makes me cry, You float like a feather, In a beautiful world, I wish I was special.
But I'm a creep, I'm a weirdo, What the hell am I doing here? I don't belong here.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eden McDougall

❝Bestial Empathy.❞


Inscrit(e) depuis le : 28/05/2014
Messages : 4056
Multicomptes : Drumë (le seul, l'unique), Kaleb (le bisounours, le gentil) & Kieran (Le tonton, le calme)
Ressemble à : Toby Regbo
Crédits : Cedrick (avatar), tumblr (gifs), code sign : Crackle Bones
Âge : 24 ~ Statut civil : Princesse débousolée d'un joueur de ukulélé.
Profession/études : Comédien dans une petite troupe de théâtre.
Quartier : Queens
Capacité : Empathie animale (connexion émotionnelle à double sens).

MessageSujet: Re: Whenever you need me, I'll be by your side. (Castiel & Eden) Sam 18 Juin 2016 - 13:57

« Je suis pas sûr qu'on ait les moyens pour vivre ici... Et en plus, tu ne parles pas un mot d'italien ! »

Et puis les oiseaux étaient arrivés. Il eut l'impression d'être rattrapé en quelques secondes par tout ce qu'il fuyait. Il se sentait si mal. Il avait si bien contrôlé son don ces derniers jours, que là, son organisme accusait le coup. C'était comme s'il venait de courir le meilleur sprint de sa vie. Seulement, il n'avait pas quitté sa chaise. Il croisa le regard de son ami. Il sentait son regard inquisiteur. Est-ce qu'il se doutait de quelque chose ? Il ne comprenait pas comment Castiel pouvait faire pour savoir pour lui ? Pour eux ? Pour les dons ? Il fuit un peu son regard.

« Je vais bien... J'ai... Juste un vertige, c'est rien... » murmura-t-il péniblement.

Il porta une main à sa tête. Cela résonnait encore de toutes ces émotions qui n'étaient pas les siennes. Il avait tout fait pour éviter ça et il se retrouvait à être envahi encore. Comme s'il ne pouvait jamais fuir ses démons. Il ferma les yeux. Il avait chaud, froid. Il se sentait pris de vertiges. Il rouvrit les yeux en entendant la question du blond. Une lueur de panique passa dans son regard. Comment savait-il ? Est-ce que lui aussi... ? Mais pourtant ils se connaissait depuis des années et toutes ces heures passées ensemble, il aurait dû voir quelque chose non ? Il ne savait pas comment réagir... Il fixa Castiel, perdu. Il regarda ensuite la main autour de la sienne. Il pouvait avoir confiance. Il hocha positivement la tête. Doucement, hésitant.

« C'est moi... Oui... Je.... »

Son regard ne pouvait s'empêcher de regarder tout autour. Il n'arrivait pas à dire plus de chose. Il se sentait déjà tellement mis à nu. Castiel découvrait quelque chose que peu savaient. Il eut un froncement de sourcil.

« Tu es.... tu es comme moi ? »demanda-t-il finalement, un peu hésitant.

Il s'en voulait de ne pas l'avoir vu si c'était le cas... Il serra la main de Castiel dans la sienne, toujours blême. Il but un peu de son cappucino. Mais il se sentait vidé de toute son énergie. Comme si chacun de ses oiseaux lui en avait pris un peu.

« Je suis désolé... Je croyais... Je pensais que ça irait.... Mais... Je contrôle pas bien... Et... ça m'épuise... Beaucoup... »

_________________

Where are you now ? Another dream. The monster's running wild inside of me. I'm faded, I'm faded. So lost, I'm faded... Under the bright but faded lights. You've set my heart on fire. Where are you now?

   (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Castiel Sainte-Croix

❝Mon pouvoir? Mon inconscience. ❞


Inscrit(e) depuis le : 16/02/2015
Messages : 6375
Multicomptes : Lys, Junya et Leonard
Ressemble à : Jamie Campbell Bower
Crédits : Asp
Âge : 24 ~ Statut civil : célibataire
Profession/études : Etudiant en journalisme et réceptionniste de nuit dans un hôtel
Quartier : Queens
Capacité : Emprunt de don (en éveil)

MessageSujet: Re: Whenever you need me, I'll be by your side. (Castiel & Eden) Mer 6 Juil 2016 - 22:00

C'était la première fois que le blondinet était confronté à cette situation et la première fois qu'il se retrouvait face à la manifestation d'un don qu'il décelait. Il tenta d'avoir l'air moins stressé que son ami, rassurant, pour qu'Eden ne panique pas plus encore. Ca n'était pas le but, au contraire. Il serra doucement son poignet en lui souriant.

"T'en fais pas, je suis sûr que personne n'a rien remarqué."


C'était le plus probable. Les gens regardaient autour, émerveillés par la place, personne ne prêtait attention au regroupement de pigeons. Cette place était connue pour en être infestée de toute façon alors un peu plus, un peu moins... lui-même n'aurait sûrement pas remarqué s'il n'avait pas vu l'air livide d'Eden.

Il secoua la tête et soupira un peu.

"Non, je suis ... juste humain, tout ce qu'il y a de plus basique."


Dit-il avec un sourire pas vraiment enjoué. Quelque part, il ne pouvait s'empêcher de regretter de ne pas être différent lui aussi ou plutôt d'être si différent de Drumë, de Malroy... cette différence qui creusé un fossé entre eux et avait mené à ce qu'ils étaient aujourd'hui ou ce qu'ils n'étaient plus. Bien sûr, il n'aurait jamais formulé à voix haute ces regrets là. Il avait conscience que c'était une chance de ne pas être comme eux. Du moins c'était ce qu'on lui disait.

"Mais... je connais plusieurs personnes comme... toi alors je... je ne peux pas vraiment imaginer ce que ça peut être mais je comprends... un peu et... je ne dirai rien t'en fais pas, je sais que ... enfin... que vous êtes chassés ou... menacés ou... je ne sais pas comment on dit."


Il grimaça. Ça, c'était la partie nettement moins drôle.

"C'est tellement injuste.. s'il y avait quelque chose... mais... on m'a dit que je ne pouvais rien y faire alors... en tout cas je suis là et ... je vous soutiens. Alors si t'as besoin... n'importe quand... "


Il le regarda, sincère en lui souriant. Drumë l'avait toujours tenu à l'écart, pour le protéger soit disant. Mais lui aussi aurait aimé pouvoir le protéger, l'aider, être là pour lui. Et il était totalement prêt à l'être pour Eden aussi, c'était un de ses meilleurs amis, il comptait beaucoup à ses yeux. Le blondinet finit par lâcher la main d'Eden pour attraper sa tasse et boire son café.

"Ça fait longtemps que tu ... es comme ça ?"


Demanda-t-il en parlant d'une voix basse.

_________________

What the hell am I doing here ?


When you were here before, Couldn't look you in the eye, You're just like an angel, Your skin makes me cry, You float like a feather, In a beautiful world, I wish I was special.
But I'm a creep, I'm a weirdo, What the hell am I doing here? I don't belong here.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eden McDougall

❝Bestial Empathy.❞


Inscrit(e) depuis le : 28/05/2014
Messages : 4056
Multicomptes : Drumë (le seul, l'unique), Kaleb (le bisounours, le gentil) & Kieran (Le tonton, le calme)
Ressemble à : Toby Regbo
Crédits : Cedrick (avatar), tumblr (gifs), code sign : Crackle Bones
Âge : 24 ~ Statut civil : Princesse débousolée d'un joueur de ukulélé.
Profession/études : Comédien dans une petite troupe de théâtre.
Quartier : Queens
Capacité : Empathie animale (connexion émotionnelle à double sens).

MessageSujet: Re: Whenever you need me, I'll be by your side. (Castiel & Eden) Ven 8 Juil 2016 - 15:58

Essayer de se calmer, là, c'était compliqué. Heureusement que Castiel était là. Il ne put s'empêcher de s'accrocher à sa main. Il avait besoin de sentir quelqu'un à ses côtés. De se raccrocher à une présence pour ne pas perdre à nouveau le fil. Il fixait Castiel plein d’appréhensions. Mais au fil des secondes, il réussit à se détendre un peu. Épuisé par son don. Il détestait perdre le contrôle comme ça. Les réponses de son ami le rassurèrent... Et il savait ce que le blond ressentait. Il avait aussi été un humain entouré de gens comme lui. Il savait la frustration que cela produisait. C'était même la force de ce sentiment qui avait réveillé ce don qui dormait en lui. Si tard...

« Merci... » souffla-t-il doucement. « Je sais pas vraiment comment on dit non plus... Aucun mot ne serait vraiment juste... »

Il ne pouvait pas vraiment dire qu'il avait besoin de Castiel pour le protéger, mais, déjà que le blond reste à ses côtés, maintenant et après, c'était une grande aide. Ne pas le rejeter, c'était déjà grandement l'aider en quelque sorte. Il sourit au blond. Et il hocha négativement la tête. Non, ça ne faisait pas longtemps.

« Quelques mois... C'est arrivé tard... D'habitude ça arrive... A l'adolescence, mais... Il semblerait que ça puisse arriver après... » répondit-il d'une voix tout aussi basse. « Tu comprends mieux l'amour qu'on Velux et Bitume pour moi... »

Il ne détaillerait pas le fonctionnement de son don ici, mais sans doute qu'il devrait lui dire comment il marchait, pour que Castiel ne soit pas étonné de le voir perdre le fil parfois maintenant. Il laissa la main de Castiel glisser de la sienne, un peu à regret. Il but un peu du cappucino aussi. Et finalement, il fit signe au serveur pour qu'il lui apporte aussi des gâteaux pour manger avec et un second. Il savait que sans ça, il ne pourrait pas tenir le coup. Il n'avait pas envie de faire un malaise. Surtout pas. Il ne tenait pas à aller chez un médecin à l'étranger qui pourrait vouloir lui faire des examens et voir qu'il n'est pas humain en totalité.

« La personne comme moi que tu connais... C'est Olympe, n'est-ce pas ? »demanda-t-il finalement.

Cela aurait pu expliquer quelques trucs. Mais bon, c'était sûrement un détail. Il eut un petit soupir.

« Quand j'ai appris tout ça... J'étais aussi... humain... Je sais que c'est frustrant... Et horrible... Je comprends... Et... Je te promets que je te repousserai jamais comme on l'a fait avec moi... »

_________________

Where are you now ? Another dream. The monster's running wild inside of me. I'm faded, I'm faded. So lost, I'm faded... Under the bright but faded lights. You've set my heart on fire. Where are you now?

   (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Castiel Sainte-Croix

❝Mon pouvoir? Mon inconscience. ❞


Inscrit(e) depuis le : 16/02/2015
Messages : 6375
Multicomptes : Lys, Junya et Leonard
Ressemble à : Jamie Campbell Bower
Crédits : Asp
Âge : 24 ~ Statut civil : célibataire
Profession/études : Etudiant en journalisme et réceptionniste de nuit dans un hôtel
Quartier : Queens
Capacité : Emprunt de don (en éveil)

MessageSujet: Re: Whenever you need me, I'll be by your side. (Castiel & Eden) Lun 8 Aoû 2016 - 19:42

Quelques mois seulement... Castiel regarda son ami, un peu gêné et compatissant. Ca ne devait vraiment pas être simple, que ça soit maintenant ou à l'adolescence... Il comprenait mieux certains de ses comportements, pas seulement l'attachement de Velux, Bitume et surtout du chien d'Eden mais aussi la façon qu'il avait de se comporter parfois ou de décliner certaines propositions... Ca devait vraiment être compliqué à vivre. Il n'osait même pas imaginer le bordel que ça serait pour lui s'il se mettait à attirer tous les animaux à la ronde à chaque fois qu'il perdait le contrôle.

"Je suis sûr que Bitume et Velux ne t'aiment pas que pour ça !"


Dit-il sur un ton léger pour essayer de redonner le sourire à Eden. Il le pensait. La preuve, l'un comme l'autre s'étaient attachés à lui comme il s'était attaché à eux et ce sans l'ombre d'un don. Mais ce fut à son tour de perdre le sourire lorsqu'Eden évoqua Olympe. Il tourna un peu la tête pour que son ami ne puisse pas voir son regard un peu perdu et son visage crispé. Les mois avaient beau passer, rien n'y faisait, il n'avait toujours pas tourné la page. Et Eden semblait voir si clair en lui... Il grimaça un peu.

"Bingo... c'est pas le seul mais... je... ouais. Tu... le savais ? Attends... t'as pas ?... son don..."


Il n'était pas certain de vouloir imaginer d'avantage. Son ex et son meilleur ami ensemble avec le don de Drumë, ça devenait beaucoup trop gênant. Même s'il le pardonnerait sûrement plus facilement à Eden qu'à Malroy.

"Enfin je veux pas savoir, ça reste entre vous !"


Ajouta-t-il. Parce que vraiment, il n'avait pas envie d'avoir les détails et détestait déjà son cerveau pour avoir envisagé cette hypothèse. Pourtant, venant de Drumë, ça ne l'aurait pas vraiment surpris. Il semblait que ses amants étaient bien plus nombreux que ce qu'il avait soupçonné à leurs débuts.

"Merci. Je ne te repousserai pas non plus.. t'en fais pas. C'est stupide hein... de se sentir frustré comme ça, je sais pas pourquoi ça me fait.. mais c'est cool que tu comprennes ! T'en fais pas, ton secret sera gardé, je t'ai parlé d'Olympe parce que je te fais confiance mais... t'es le premier à qui j'en parle !"


Avoua-t-il avec sincérité. Si ça n'avait pas été Eden, jamais il n'aurait parlé du don d'Olympe, il savait que le secret était bien trop important pour être divulgué comme ça. Mais il faisait une confiance aveugle à son ami et il savait que ce dernier ne dirait rien tout comme il ne dirait rien pour son secret, ce qui ne l'empêcherait pas de le soutenir de son mieux.

_________________

What the hell am I doing here ?


When you were here before, Couldn't look you in the eye, You're just like an angel, Your skin makes me cry, You float like a feather, In a beautiful world, I wish I was special.
But I'm a creep, I'm a weirdo, What the hell am I doing here? I don't belong here.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eden McDougall

❝Bestial Empathy.❞


Inscrit(e) depuis le : 28/05/2014
Messages : 4056
Multicomptes : Drumë (le seul, l'unique), Kaleb (le bisounours, le gentil) & Kieran (Le tonton, le calme)
Ressemble à : Toby Regbo
Crédits : Cedrick (avatar), tumblr (gifs), code sign : Crackle Bones
Âge : 24 ~ Statut civil : Princesse débousolée d'un joueur de ukulélé.
Profession/études : Comédien dans une petite troupe de théâtre.
Quartier : Queens
Capacité : Empathie animale (connexion émotionnelle à double sens).

MessageSujet: Re: Whenever you need me, I'll be by your side. (Castiel & Eden) Mer 17 Aoû 2016 - 12:28

Quoi le don d’Olympes ? Il ne comprenait pas bien la soudaine gêne de Castiel… Son don était si… gênant ? Il faisait quoi ? il changeait de sexe ? ça aurait pu expliquer les fringues qu’il avait vu sécher chez eux… Mais en quoi est-ce que ça aurait été gênant ? Castiel n’avait pas à avoir honte d’aimer aussi les filles, non ? Il fronça les sourcils. Et rougit en comprenant. Wow, wow, wow ! Non !

Non ! Non ! J’ai jamais rien fait avec ton Olympe ! Hey !” répliqua-t-il outré. “Je te rappelle qu’il a… Qu’il avait couché avec mon… Enfin… Je risque pas de passer ce genre de moment avec lui… Et c’est juste… Je l’ai vu chez mon frère… Et…

Est-ce que son frère avait couché avec Olympe ? Oh… Non, non, non, il ne voulait pas imaginer ça. C’était trop sale. Il préférait penser que son frère était une sorte de SPA pour Originals. Ça allait beaucoup mieux comme version dans sa tête.

Mon frère est pas le genre qui couche avec un mec de mon âge, t’en fais pas… Il a juste dû… L’aider… Ou je sais pas… Mais mon frère est pas… Enfin… Je sais pas son don hein… J’ai juste pensé… Enfin… C’est pas important…

Il sourit à Castiel. Il avait confiance. Et contrairement à son frère, s’il comprenait la nécessité de se cacher un peu. Il ne comprenait pas l’omerta qui entourait leur vie. En parler, au moins un peu, ça aurait pu sauver tellement de jeunes Originals. Il ne savait pas comment, mais on devait bien pouvoir cacher des messages. Faire comprendre aux gens qu’ils n’étaient pas seuls…. Pour lui, c’était ça la solution, pas se cacher et réagir seulement quand ces jeunes étaient en danger. De la prévention plus que des sauvetages infructueux à long terme.

Eden s’empressa de manger vite et de finir son second cappuccino. Il ne savourait pas beaucoup, il avait juste besoin de reprendre quelques force, recharger ses batteries qu’il avait aussi fiables que celles du dernier Iphone. Enfin, il supposait, il n’avait pas d’Iphone pour s’en assurer. C’était bien trop cher et snob pour lui les téléphones de cette marque. Il s’essuya les lèvres, et serra la main de Castiel.

“Chéri, il est temps pour nous d’aller faire un tour en gondole pour nous remettre de toutes ces émotions, tu ne crois pas ?” dit-il enthousiaste.

Il régla les consommations, et tira son ami vers d’autres aventures. Ils étaient là pour ça ? Pour oublier autant que possible tous leurs soucis… Eden en tout cas faisait tout son possible pour. Il était doué pour faire semblant sans doute quand il riait comme un enfant en regardant un homme automate sur le pont des amoureux. Il avait besoin de se faire croire que l’Italie ne lui rappelait pas plus que ce qui lui manquait en cet instant, c’était un italien au regard sombre et à l’air ténébreux. Et pourtant, il y avait tout un tas de beaux italiens au regard charmant partout. Mais aucun n’était Ulysse. Alors Eden continuait de sourire, sans pour autant se sentir bien….

_________________

Where are you now ? Another dream. The monster's running wild inside of me. I'm faded, I'm faded. So lost, I'm faded... Under the bright but faded lights. You've set my heart on fire. Where are you now?

   (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Whenever you need me, I'll be by your side. (Castiel & Eden)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MORE THAN HUMANS :: Outside of New York :: Rest of the world-
Sauter vers: