AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez|

I won't let go | Braeden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Valarya D. Ravenhal

Let the flames begin


Inscrit(e) depuis le : 03/04/2015
Messages : 2109
Multicomptes : Harley
Ressemble à : Alycia Debnam Carey
Crédits : avatar : Faith + gifs Tumblr
Âge : 24 ~ Statut civil : en couple avec Braddy
Profession/études : Libraire
Quartier : Brooklyn
Capacité : Pyrurgie

MessageSujet: I won't let go | Braeden Mer 3 Fév 2016 - 19:27





BRAEDEN & VALARYA
I won't let go

Valarya s'empara du bout de papier froissé et le jeta à la poubelle avant de retourner à son livre, avec une certaine colère contre elle-même. Elle reprit sa lecture mais son esprit n'arrivait pas à se concentrer et ses yeux revenaient toujours sur la poubelle métallique qui semblait la narguer. Une énième fois, elle se releva, rejoignit la poubelle, ouvrit celle-ci et y repris le papier qui à force d'être froisser devenait de plus en plus illisible. Le mieux était de le brûler. Plus aucunes tentations. Plus une seule. Entre ses doigts, Valarya observa le papier roussir lentement. Cependant, et se maudissant une nouvelle fois, elle stoppa le processus avant que la chaleur n'atteigne l'encre. Elle posa le papier sur le plan de travail avec résignation.
- Fais chier. jura-t-elle en se détournant du papier maudit.
Sur celui-ci, se trouvait une adresse qu'elle avait noté la veille. A la librairie, alors que ses collègues étaient occupés à faire autre chose et qu'aucuns clients ne semblaient avoir besoin d'aide, Valarya avait recherché dans le système informatique les informations concernant un client en particulier. Elle n'avait pas le droit de s'en servir pour raisons personnelles mais, après une longue lutte contre sa conscience, Valarya avait cédé à la tentation et avait inscris rapidement l'adresse tant voulue sur un bout de papier qu'elle avait ensuite glissé dans sa poche. Ce papier ne l'avait plus quitté depuis. Elle avait eu peur qu'on le découvre, comme si cette adresse pouvait révéler à elle seule plusieurs secrets qui ne devaient pas être dévoilés.  Cette adresse était celle de Braeden Blake.
Valarya ne l'avait pas vu depuis plusieurs semaines, comme si cet homme avait soudainement disparu de la surface de la Terre. Bien sûr, c'était exactement ce que cherchait Braeden. Celui-ci ne voulait plus qu'ils se voient, pour s'assurer de la sécurité de la libraire. En effet, tous deux avaient découverts qu'ils avaient un point en commun : ils étaient des originals. Le problème était que Braeden était un hunter et avait donc pour mission de livrer Valarya à l'Unit ou, et elle ignorait ce qui était pire, la tuer. La jeune femme avait bien cru vivre ses dernières minutes à cette découverte mais celui qu'elle pensait être un ami avait décidé de lui laisser la vie sauve. Il disait être différent. Il disait n'avoir jamais voulu appartenir à l'Unit, qu'on l'y avait forcé. Valarya n'avait pas su alors s'il était bon ou non de lui faire confiance. Cependant, depuis cette dernière conversation, la vie avait continué comme si jamais rien n'était arrivé. Aucun hunter ou agent de l'Unit n'était venu lui régler son compte.  Braeden avait tenu sa promesse. Ce qui était anormal. Valarya s'était renseignée auprès d'autres originals et elle avait appris que ceux qui travaillaient pour l'Unit n'avaient aucunes pitiés et n'accordaient pas aux originals la possibilité de repartir libre et vivant. Cela lui donnait toutes les raisons de croire que Braeden ne lui avait pas menti.
Ceci avait entraîné une grande confusion dans l'esprit de Valarya. Braeden était dangereux mais elle ne pouvait nier une chose : elle désirait le revoir. Pour une raison qu'elle ignorait encore, elle refusait qu'il ne fasse plus partie de sa vie. Elle ne s'en était jamais rendu compte avant mais l'amitié du jeune homme lui était précieuse. Il fallait qu'elle le revoit. Au diable les risques qu'elle encourait. Sans plus attendre, elle fila se préparer, soudainement sûre de son choix. Ce ne fut que lorsqu'elle se trouva devant l'adresse que ses doutes revinrent. Assise derrière le volant de sa voiture, elle observait l'habitation, le cœur battant à une grande vitesse. C'était totalement fou. Elle était totalement folle. Ce fut sur cette pensée qu'elle sortit de sa voiture et se rendit nerveusement devant la porte d'entrée. Elle se félicita pour ne pas avoir vendu la mèche aux shadows avec qui elle avait pu discuter. Jamais ils ne l'auraient laissés faire et Braeden aurait été en danger.
Elle cogna contre la porte pour annoncer sa présence. A peine la porte ouverte et le visage de Braeden visible, Valarya se lança :
- Ne crois surtout pas que je vais partir avant qu'on ait eu une conversation. On doit parler et maintenant.
Elle reprit sa respiration et dit plus calmement :
- Je sais ce que tu as dit la dernière fois, qu'on ne devait plus se voir, mais honnêtement, j'en ai rien à faire.
code by Chocolate cookie


_________________

Valarya Ravenhal★ but I will fight until the day the world stops turning and they will fall to ashes I will just keep burning (c) P!A


Dernière édition par Valarya D. Ravenhal le Ven 19 Fév 2016 - 17:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Braeden R. Blake

❝ Hunter who has to be haunted ❞


Inscrit(e) depuis le : 08/02/2015
Messages : 1903
Ressemble à : Bob Morley
Crédits : citizens (ava) endlesslove (sign)
Âge : 28 ~ Statut civil : en couple avec Val
Profession/études : Stagiaire dans la police
Quartier : Queens
Capacité : Electrokinésie

MessageSujet: Re: I won't let go | Braeden Jeu 4 Fév 2016 - 23:22





BRAEDEN & VALARYA
I won't let go

Le temps lui semblait passer avec une lenteur infinie. Chaque mouvement qu’il faisait n’était qu’un simple automatisme. Il n’avait plus besoin de réfléchir à quoi que ce soit. De toutes façons… son esprit était ailleurs. Il était concentré sur une seule chose. Il revoyait sans cesse le visage de Valarya lorsqu’elle avait compris pour qui il bossait. Il se revoyait en train de lui dire qu’ils ne pourraient plus jamais se revoir. Il se souvenait de la façon dont son cœur avait cogné contre sa poitrine lorsqu’il l’avait dit, mais pour cela c’était d’une facilité déconcertante étant donné qu’il accélérait à chaque fois qu’il y repensait. Il avait l’impression que chaque pensé qui allait vers cette scène l’entaillait un peu plus, si bien qu’il se demandait lorsqu’il cesserait de fonctionner correctement. Il n’avait jamais eu une grande habitude de ce genre de considérations, mais il était persuadé qu’un seul cœur ne pouvait pas ressentir autant de tourments répétés. Il avait l’impression qu’il ne pouvait pas avoir un seul moment de répit. Il avait réussi à vivre des moments heureux avec sa sœur. Ils se marraient bien… et elle était parti. Il avait passé son temps chez lui à boire de bières, parfois de l’alcool plus fort. Il n’avait qu’une envie, se démolir à petit feu. Et puis elle était arrivée. Il y avait eu une accalmie dans toute cette merde qui l’entourait. Ce fut quelques mois où il avait presque réussi à oublier le bordel qui pouvait faire partie de sa vie. Il avait l’impression qu’il n’était pas aussi mauvais que ce qu’il pouvait imaginer mais tout ça c’était fini. Il l’avait vu dans ses yeux. Il avait vu qu’il s’était fait des illusions et qu’il était bel et bien aussi mauvais que ce qu’il pensait. il ne se définissait jamais aussi bien que dans le regard des autres et celui de Valarya lui avait tout révélé sur celui qu’il était. Un monstre, qui ne méritait pas d’avoir quelqu’un à ses côtés. Alors tout avait recommencé. Il avait rempli son frigo de bières, comme au départ de Kenny et sa réserve diminuait bien plus vite encore. Il venait d’en sortir une, mais il était incapable de dire combien de cadavres se trouvaient dans la poubelle. Probablement autant que ceux dont il avait le sang sur les mains. Même ça il n’y prêtait plus attention en fait. Il avait laissé passer des messages de l’Unit, provoquant probablement leurs foudres mais il s’en foutait. Peut être que c’était la dernière chose qui lui restait à faire en fait. S’attirer des problèmes pour qu’ils viennent s’occuper de son cas et qu’il n’ait pas à le faire lui-même. Il se contentait d’attendre. De porter sa bière à ses lèvres tandis que les images défilaient sur son poste de télévision sans qu’il y porte grand intérêt. De toutes façons, il n’avait simplement plus d’intérêt à rien. Son esprit était torturé et il n’arrivait pas à le faire passer à autre chose que la simple constatation qu’il avait tout gâché.

Il entendit alors du bruit à la porte de l’appartement. Un bruit qui pouvait peut être sonner enfin sa libération après toutes ces années d’esclavages. Après tout, il ne leur servait plus à rien s’il refusait de leur répondre, alors pourquoi le garderaient-ils en vie. Posant sa bière sur la table basse, il vint à se lever pour ouvrir la porte, mais il ne s’attendait pas du tout à ça. Il ne pensait pas un seul instant qu’elle pourrait se tenir derrière la porte alors qu’elle avait découvert qui il était, alors qu’il avait laissé son visage aussi froid en la voyant s’éloigner de lui. Il passa la tête à l’extérieur de l’appartement pour vérifier que personne ne les observer, que personne ne pouvait les voir depuis le couloir, alors il lui attrapa la main pour la faire rentrer à l’intérieur de l’appartement. « Pourquoi t’es là sérieux ? T’avais envie de voir le monstre que je suis ? le tueur de sang froid ? Je crois que tu n’as pas compris ce que tu risquais avec moi, encore plus en venant ici… » lui dit-il après avoir fermé la porte derrière lui. Son ton était calme, mais bien trop posé pour qu’il le soit réellement. Il essayait toujours de la repousser, de lui faire passer l’envie de le voir parce qu’il savait que c’était ce qu’il y avait de mieux pour elle. Mais il faisait cela surtout parce qu’il savait parfaitement que s’il ne se montrait pas aussi froid que ça, il aurait juste envie de la garder auprès de lui. « Franchement… qu’est-ce qu’il peut bien y avoir à dire d’autres maintenant Val… pourquoi t’es venue me voir ? » Leur discussion était close. Elle avait appris sa véritable nature et toute personne normale se serait sauvée en courant, alors pourquoi était-elle venue aujourd’hui. Il avait besoin de comprendre même s’il n’était pas sûr de le mériter.
code by Chocolate cookie


_________________
If I told you what I was, Would you turn your back on me? And if I seem dangerous, Would you be scared? I never said that I want this, This burden came to me, And it's made it's home inside but I'm only a man with a candle to guide me, I'm taking a stand to escape what's inside me. ▵ ©endlesslove.
If the monster always died at the end of the book, why am I still alive?  ▵
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Valarya D. Ravenhal

Let the flames begin


Inscrit(e) depuis le : 03/04/2015
Messages : 2109
Multicomptes : Harley
Ressemble à : Alycia Debnam Carey
Crédits : avatar : Faith + gifs Tumblr
Âge : 24 ~ Statut civil : en couple avec Braddy
Profession/études : Libraire
Quartier : Brooklyn
Capacité : Pyrurgie

MessageSujet: Re: I won't let go | Braeden Ven 19 Fév 2016 - 18:11





BRAEDEN & VALARYA
I won't let go

Valarya essayait d'analyser les émotions qu'elle ressentait maintenant que Braeden se tenait devant elle. C'était un mélange de plusieurs sentiments. Certains étaient contradictoire à d'autres. Elle était heureuse de le revoir, cela ne faisait aucuns doutes, mais elle avait toujours peur. Peur de lui ou peur de ce qui l'entourait, là était une question qu'elle se posait. Elle ne pouvait pas faire semblant d'ignorer que Braeden était dans l'obligation d'anéantir des vies, pour la plupart innocentes, à cause d'une organisation secrète qui était elle-même effrayée par les originals. Braeden avait tué par le passé, c'était un fait. Mais elle avait plusieurs raisons de croire que ces actes avaient été réalisés sous les ordres de l'Unit, contre la volonté du hunter. Après tout, c'est ce qu'il lui avait expliqué, alors qu'il lui était impensable à ce moment là de faire confiance à cet homme. Il fallait la comprendre, elle s'était retrouvé devant un hunter qui n'était autre qu'un ami et qui, en plus de cela, avait failli tuer deux personnes sous ses yeux. Mais les semaines avaient passés et les événements l'avaient laissé penser que peut-être Braeden avait dit la vérité. Il avait été nécessaire qu'elle le revoit pour lui en parler. Et cette fois-ci, elle ne craquerait pas. Cette fois-ci, elle ne laisserait pas ses émotions prendre le dessus sur elle. Elle n'était pas de ces personnes qui pensent que les larmes sont des signes de faiblesse. Au contraire, Valarya était la première à dire qu'il fallait se laisser aller parfois pour aller mieux. Néanmoins, par fierté, elle devait avouer qu'elle n'aimait pas pleurer devant d'autres personnes. Aujourd'hui, elle était décidé à contrôler ses émotions et à demeurer la femme forte qu'elle était.
Dés qu'il l'avait aperçu, Braeden s'était emparé de la main de Valarya et l'avait fait entré chez elle en vérifiant que personne ne les observer. Après avoir écouté ce qu'elle avait à dire, il n'avait pas attendu longtemps pour lui demander la raison de sa présence d'un ton froid. Ton que la libraire n'avait pas pour habitude d'entendre son client préféré employer à son encontre. Cependant, elle comprenait parfaitement la raison pour laquelle il employait ce ton. Il ne voulait pas qu'elle s'accroche à lui, pas après ce qu'elle avait découvert. Pas après ce qu'elle avait dit de lui. Paroles qu'elle regrettait toujours un peu plus. Elle l'avait traité d'assassin et Braeden n'avait pas hésité à se qualifier lui-même de "monstre" et de "tueur de sang froid" pour la faire fuir. Mais elle l'écouta sans rien dire, avec une certaine impatience qu'elle laissait transparaître sur son visage. Braeden n'arriverait pas à la faire fuir. Maintenant qu'elle était ici, elle n'allait certainement pas s'en aller sans avoir dit ce qu'elle avait à dire.
- Écoutes, commença-t-elle avec une certaine autorité dans la voix. Oui, tu es un hunter. Oui, tu as tué des personnes par le passé. Et oui, je suis en danger à tes côtés. Mais j'ai des raisons de croire que tu ne m'as pas menti ce jour-là, quand tu m'as dit être contraint de faire ce qu'on t'ordonne de faire. Des raisons de croire que si tu étais réellement mauvais, je serais morte ou une hunter moi-même à l'heure qu'il est. Ce qui me fait penser qu'entre nous deux, tu es celui qui a besoin d'aide. Et j'ignore si je peux réellement t'apporter de l'aide, mais sache que je ferais tout mon possible pour car c'est ce que je fais quand je tiens à quelqu'un.
S'accrocher à Braeden était un risque, mais il en valait la peine.
code by Chocolate cookie


_________________

Valarya Ravenhal★ but I will fight until the day the world stops turning and they will fall to ashes I will just keep burning (c) P!A
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Braeden R. Blake

❝ Hunter who has to be haunted ❞


Inscrit(e) depuis le : 08/02/2015
Messages : 1903
Ressemble à : Bob Morley
Crédits : citizens (ava) endlesslove (sign)
Âge : 28 ~ Statut civil : en couple avec Val
Profession/études : Stagiaire dans la police
Quartier : Queens
Capacité : Electrokinésie

MessageSujet: Re: I won't let go | Braeden Mar 23 Fév 2016 - 19:21





BRAEDEN & VALARYA
I won't let go

Braeden n’avait jamais eu une vie normale. Il avait compris depuis bien longtemps que c’était quelque chose qui lui était interdit. Il ne savait pas ce qu’il avait pu faire dans sa vie pour qu’on puisse lui refuser le bonheur. A part naître il n’avait rien fait de plus. Jamais il n’aurait fait toutes ces choses affreuses s’il n’avait pas fait partie de l’Unit et ça, jamais il n’avait demandé à en faire partie. Il ne comprenait pas ceux qui décidaient de la rejoindre par eux-mêmes. Surtout ce qu’il ne comprenait pas, c’était que ces derniers avaient souvent une vie bien plus épanouie que la sienne. Il était forcé à faire du mal aux autres, il s’en voulait et il n’avait même pas droit à un peu de bonheur pour ça. Eux au contraire, ils ne ressentaient aucun remord et leur vie leur semblait être parfaite. Peut être que c’était cela la solution. Il fallait qu’il n’éprouve plus rien, qu’il soit sans états d’âme. Il s’en sortirait sûrement mieux…. Il ne pouvait pas s’y résoudre. Il n’avait pas été élevé pour être un tueur sanguinaire qui ne prend pas le temps de penser au mal qu’il faisait. Non, lui, ce mal le rongeait. Il le rongeait d’autant plus depuis qu’il avait laissé partir au loin la seule femme qui lui avait montré de l’intérêt. Bien sûr, des femmes il en avait connu au cours de sa vie mais ce n’était que l’histoire d’une soirée. Parfois de quelque chose. Il n’y avait eu aucune connexion entre eux. Valarya avait une amie avant d’être.. il ne savait même pas dire ce qu’elle était pour lui. Il savait juste qu’il n’avait plus goût à rien depuis qu’elle avait découvert qui il était et qu’il lui avait dit de partir. Il lui avait dit qu’ils ne devaient plus jamais se revoir mais son cœur lui criait qu’il en mourrait d’envie. C’était probablement pour cela qu’il n’avait pas refermé la porte dès lors qu’il l’avait vu devant lui. De toutes façons, il voyait bien dans son regard qu’elle n’aurait pas lâché l’affaire juste parce qu’il refermait la porte.

Il avait tenté de la faire fuir de nouveau. C’était bien plus facile que de lui tourner le dos. Son visage était fermé mais lorsqu’elle lui dit, ou en tout cas qu’elle sous entendait qu’elle tenait à lui, le trouble se fit sentir tout à coup. « Arrête de dire ça… Tu peux pas venir ici et me dire que tu tiens à moi… » Non elle ne pouvait pas faire ça parce que cela devenait extrêmement difficile de la garder éloignée de lui si elle lui disait des choses comme celle là. Il se pinça les lèvres ne sachant pas ce qu’il pouvait dire ou faire. Le moment était bien trop fort pour qu’il puisse réussir à avoir un raisonnement logique. « Y a rien que tu puisses faire pour m’aider, c’est comme ça. J’me débrouille seul, je l’ai toujours fait et il est hors de question que j’accepte ton aide si ça peut te mettre en danger. » Il n’arrivait plus à cacher à quel point il tenait à elle, il ne pouvait plus se montrer froid avec elle. « Val… il faut que tu t’en ailles, tu peux pas rester ici… » Ses yeux étaient implorant mais il ne savait pas encore si c’était parce qu’il voulait qu’elle suive son conseil ou si au contraire il voulait qu’elle reste. Au fond il avait besoin d’elle, besoin qu’elle lui montre qu’il méritait que l’on tienne à lui, qu’elle lui montre qu’il pouvait être à la hauteur de quelqu’un comme elle.

code by Chocolate cookie



Spoiler:
 

_________________
If I told you what I was, Would you turn your back on me? And if I seem dangerous, Would you be scared? I never said that I want this, This burden came to me, And it's made it's home inside but I'm only a man with a candle to guide me, I'm taking a stand to escape what's inside me. ▵ ©endlesslove.
If the monster always died at the end of the book, why am I still alive?  ▵
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Valarya D. Ravenhal

Let the flames begin


Inscrit(e) depuis le : 03/04/2015
Messages : 2109
Multicomptes : Harley
Ressemble à : Alycia Debnam Carey
Crédits : avatar : Faith + gifs Tumblr
Âge : 24 ~ Statut civil : en couple avec Braddy
Profession/études : Libraire
Quartier : Brooklyn
Capacité : Pyrurgie

MessageSujet: Re: I won't let go | Braeden Jeu 25 Fév 2016 - 21:16





BRAEDEN & VALARYA
I won't let go

Valarya ne pouvait imaginer la douleur que devait ressentir Braeden depuis toutes ces années. L'Unit lui avait volé sa vie. Contraint à tuer des innocents pour le compte de ceux qui menaçaient de s'en prendre à sa petite sœur. C'était horrible et absolument inhumain. Comment se rebeller avec une telle menace? Valarya avait une petite sœur elle aussi et tout comme Braeden, elle ferait n'importe quoi pour garder Ksenia saine et sauve. Jusqu'à tuer s'il le fallait. C'était affreux à penser mais elle savait qu'elle n'aurait jamais eu le courage de sacrifier la vie de sa sœur pour protéger de parfaits inconnus. Elle voulait vivre, comme tout le monde. Dans le cas des originals, il fallait survivre et c'était une notion qu'elle assimilait petit à petit. Braeden était un survivant. Il faisait ce qu'il avait à faire pour survivre et protéger sa famille. Si lui pensait être un monstre, Valarya voyait en lui un être courageux. Elle avait eu du mal à en venir à cette conclusion mais à force de réflexion, elle avait vu en Braeden ce que lui ne voyait pas chez lui.
Si Braeden avait auparavant tenter de la faire fuir en se montrant froid et distant, les mots de Valarya semblaient avoir briser cette attitude. Elle lut dans son regard le trouble qui s'installait en lui. Elle ne pouvait pas venir chez lui et lui dire ça, c'est ce qu'il avait dit. Il n'était pas insensible à cette preuve d'affection et Valarya s'accrocha à celle-ci. Sans vraiment réfléchir, elle fit un pas en avant, se rapprochant de Braeden, et lui prit la main.
- C'est pourtant le cas.
Elle se rendit compte que son cœur battait à une allure inattendue. Oui, elle tenait beaucoup à Braeden et plus que ce qu'elle avait imaginé. Elle ne voulait pas le perdre, quand bien même ils n'avaient jamais eu une relation fusionnelle. Quel était le statut de leur relation? Elle l'ignorait et c'était des plus perturbant. Jusqu'ici, elle avait considéré Braeden comme un ami, rien de plus. Pourtant, cela avait toujours sonné faux. Ils avaient bien flirter mais ils n'avaient jamais été plus loin, rien n'avait été sérieux. Peut-être se serait-il passé quelque chose si il n'avait pas été hunter et si elle n'était pas sortie d'une relation amoureuse de trois ans. Dans quelques mois, cela ferait deux ans qu'elle était séparée de Clay. Et étonnamment, elle semblait avoir tourner la page. Cela voulait-il dire qu'elle était prête à commencer une nouvelle histoire? Avec Braeden?  Elle n'avait pas les réponses à ses questions et la proximité qu'elle avait avec lui en ce moment même ne l'aidait pas à réfléchir.
- Je suis une original, ma vie est déjà en danger. Que tu le veuilles ou non.
Qu'elle soit auprès de lui ou non, l'Unit chercherait toujours à avoir sa peau à elle et tous les autres originals. Il ne pouvait pas empêcher ce danger. Pas même ses yeux implorants le pouvaient. Yeux qui attisèrent les émotions que Valarya ressentait au fond d'elle.
- Je ne t'abandonnerais pas.

code by Chocolate cookie


_________________

Valarya Ravenhal★ but I will fight until the day the world stops turning and they will fall to ashes I will just keep burning (c) P!A
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Braeden R. Blake

❝ Hunter who has to be haunted ❞


Inscrit(e) depuis le : 08/02/2015
Messages : 1903
Ressemble à : Bob Morley
Crédits : citizens (ava) endlesslove (sign)
Âge : 28 ~ Statut civil : en couple avec Val
Profession/études : Stagiaire dans la police
Quartier : Queens
Capacité : Electrokinésie

MessageSujet: Re: I won't let go | Braeden Dim 28 Fév 2016 - 18:36





BRAEDEN & VALARYA
I won't let go

Voir Valarya débarquer chez lui aujourd’hui était aussi atroce que délectable. Il avait l’impression que son cœur avait dû mal à reprendre un rythme normal. Il était à la fois inquiet qu’il puisse lui arriver quelque chose, blessé des mots qu’elle avait pu avoir à son encontre et reconnaissant d’avoir le droit de la voir une nouvelle fois. C’était comme si sa tête et son cœur ne s’étaient pas préparés à ce que leur dernière entrevu soit la dernière et qu’ils avaient regrettés de ne pas en avoir profité pleinement, de ne pas avoir dit tout ce qu’ils avaient à dire, de ne pas avoir montré tout ce qu’il y avait en eux. Il y avait tellement de choses qu’il aurait pu dire à Valarya. Des choses dont il prenait conscience maintenant pour la première fois peut être. Il voulait lui dire qu’elle lui avait manquée. Il aurait pu lui dire qu’il détestait voir cette inquiétude dans ses yeux, qu’il préférait quand elle lui souriait. Il pouvait lui dire qu’il avait rarement vu quelqu’un d’aussi jolie qu’elle lorsqu’elle fronçait les sourcils en lisant un bouquin dont elle n’avait pas encore décidé si elle allait l’aimer ou le détester. Il y avait plein de choses d’elle qui avaient pris une place gigantesque dans sa vie. Des choses dont il avait l’impression qu’il ne pourrait pas se passer mais surtout des choses qu’il ne pouvait pas lui dire. Il n’avait pas le droit de lui laisser voir à quel point il tenait à elle alors qu’il savait qu’il ne lui apporterait que de la souffrance. Il avait bien vu ce qui était arrivé à Nora après que Cameron soit parti. Il ne prétendait pas que Valarya puisse tenir à lui de la même façon que Nora tenait à Cameron, mais s’il la croyait aujourd’hui, il était important pour elle. C’était probablement la chose la plus belle et la plus difficile qu’il ait eu à entendre ces derniers temps. Cela devenait une torture de la voir faire autant de pas vers lui quand il ne pouvait que reculer pour lui épargner des souffrances inutiles. Sentir sa main prendre la sienne fut la plus plaisante des tortures. Il baissa les yeux vers sa main qui s’était frayé un chemin jusqu’à la sienne, sentant son cœur s’accélérer dans sa poitrine, peut être même que sa respiration se faisait un peu plus bruyante devant le tumulte qui se trouvait à l’intérieur de son cœur. « Pourquoi… Comment tu peux tenir à un assassin ? » il ne faisait que reprendre ses propres mots. Ses yeux étaient toujours baissés vers leurs mains enlacées tandis qu’elle reprenait parole. C’était difficile de se rendre compte qu’elle avait raison et qu’elle n’avait pas besoin de lui pour être en danger. Il releva son regard vers le sien, sentant son cœur accélérer un peu plus. C’était comme ça à chaque fois qu’il reposait ses yeux sur elle. Depuis la première fois qu’il l’avait vue, il l’avait trouvé jolie, mais la voir se battre pour lui de cette façon, la rendait d’autant plus belle. « Justement, c’est pas la peine d’en rajouter en me fréquentant… » ‘se fréquenter’… ce mot était tellement loin de ce qu’il voulait vraiment avec elle. Il avait peut être toujours fait en sorte de se voiler la face sur ce qu’il pouvait vouloir avec elle mais il savait que la voir simplement de temps en temps n’était pas une option envisageable. Il la voulait, il voulait pouvoir sentir sa peau toucher la sienne comme elle le faisait en ce moment, il voulait pouvoir goûter à ses lèvres ou sentir les frissons de leurs corps enlacés. Tant de choses qui étaient loin de ce qu’il pouvait laisser faire. « Alors qu’est-ce que tu veux… dis moi ce que tu veux parce que moi je sais que j’pourrais jamais avoir ce que je veux avec toi Val… » Son corps était parcouru par d’infimes frissons de se livrer ainsi à elle. Ils avaient toujours agi comme des amis depuis qu’ils se connaissaient et même si au fond il avait toujours senti qu’il y avait un goût de trop peu, jamais il ne s’était autorisé à le lui laisser voir. Aujourd’hui tout était différent, parce que c’était peut être la dernière fois qu’il avait l’occasion de la voir, peut être la dernière fois qu’il avait l’occasion de montrer à quelqu’un qu’il pouvait ressentir des choses, et peut être la dernière fois qu’il voyait quelqu’un tenir à lui de cette façon. C’était bien trop pour lui, il fallait bien que certaines choses finissent par sortir de cet homme qui passait sa vie à se protéger des autres et de ce qu’il pouvait ressentir pour eux.

code by Chocolate cookie



_________________
If I told you what I was, Would you turn your back on me? And if I seem dangerous, Would you be scared? I never said that I want this, This burden came to me, And it's made it's home inside but I'm only a man with a candle to guide me, I'm taking a stand to escape what's inside me. ▵ ©endlesslove.
If the monster always died at the end of the book, why am I still alive?  ▵
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Valarya D. Ravenhal

Let the flames begin


Inscrit(e) depuis le : 03/04/2015
Messages : 2109
Multicomptes : Harley
Ressemble à : Alycia Debnam Carey
Crédits : avatar : Faith + gifs Tumblr
Âge : 24 ~ Statut civil : en couple avec Braddy
Profession/études : Libraire
Quartier : Brooklyn
Capacité : Pyrurgie

MessageSujet: Re: I won't let go | Braeden Jeu 3 Mar 2016 - 19:05





BRAEDEN & VALARYA
I won't let go

Valarya se rendait compte que Braeden n'arrivait pas à oublier les mots qu'elle avait utilisé à son encontre. Elle l'avait traité d'assassin, ce qui, elle le comprenait, devait être incroyablement blessant. Cela avait été son but sur le moment. Blesser Braeden, lui faire comprendre que ce qu'il faisait était mal. Mais il le savait déjà et il ne pouvait rien y changer. S'il refusait d'obéir aux ordres de l'Unit, Valarya ne voulait pas même imaginer ce qui lui arriverait.
- Je ne peux pas effacer ce que j'ai dit mais j'aimerais, crois moi. Et cela reste la vérité quoi que l'on dise. Commença-t-elle en cherchant les mots adéquats. Cependant, il y a une différence entre être un assassin par choix et y être contraint.
Elle serra la main de Braeden un peu plus fort et ajouta :
- Et je sais que tu hais ce que tu es devenu pour survivre. Mais tu n'as pas besoin d'une personne en plus pour te détester et je refuse de l'être.
C'était une chose qu'elle avait comprise. Si elle avait été à la place de Braeden, Valarya se serait haï. Comment peut-on se pardonner d'avoir fait de telles atrocités pour survivre et protéger ses proches? Braeden se haïssait et cela expliquait tellement de choses à présent. Le fait qu'il soit solitaire, le fait qu'il soit si secret à propos de lui. Il ne voulait pas dévoiler la personne qu'il était devenu depuis ce jour où on l'avait enchaîné à l'Unit. Mais derrière le monstre sans cœur qu'il voyait, se cachait un homme avec de vrais sentiments. Un homme auquel s'était attachée Valarya. Un homme qui l'avait fait sourire, l'avait fait rire et même rougir. Elle ne voulait pas l'exclure de sa vie. Et lorsqu'elle croisa son regard à nouveau, elle sut que rien ne pourrait la faire changer d'avis.
- Je ne serais pas à tes côtés si tu n'en valais pas la peine.
Respirer sembla plus difficile lorsque Braeden lui avoua ses sentiments. Valarya s'était toujours demandé si il y avait plus du côté de son ami et aujourd'hui elle en avait la confirmation. Sur le moment elle ne sut pas quoi dire et garda le silence. Son corps était parcouru de milliers de frissons et son cœur s'affolait. Elle connaissait cette sensation pour l'avoir déjà connue par le passé et jamais elle n'aurait pensé la ressentir en présence de Braeden. Elle avait enfin des réponses à ses questions. Elle avait la réponse à la question qui lui était posée. Sans plus attendre, sa main libre glissa derrière la nuque de Braeden et elle déposa ses lèvres sur celles du hunter. Ses frissons redoublèrent de force et elle comprit que les sentiments qu'il avait à son égard étaient réciproques.

code by Chocolate cookie


_________________

Valarya Ravenhal★ but I will fight until the day the world stops turning and they will fall to ashes I will just keep burning (c) P!A
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Braeden R. Blake

❝ Hunter who has to be haunted ❞


Inscrit(e) depuis le : 08/02/2015
Messages : 1903
Ressemble à : Bob Morley
Crédits : citizens (ava) endlesslove (sign)
Âge : 28 ~ Statut civil : en couple avec Val
Profession/études : Stagiaire dans la police
Quartier : Queens
Capacité : Electrokinésie

MessageSujet: Re: I won't let go | Braeden Sam 2 Avr 2016 - 15:45





BRAEDEN & VALARYA
I won't let go

Braeden n’était pas homme à se livrer. Il ne voulait pas que l’on puisse voir toutes les faiblesses qui se glissaient en lui. Il avait fini par développer cette façon de faire lorsqu’il était entré à l’Unit. Masquer ce qu’il y avait au fond de lui, présenter sans cesse ce masque de monstre avait fini par développer celui qu’il avait au fond de lui. Il avait été un enfant calme, volontaire et toujours prêt à ravir sa famille mais on l’avait transformé. Il était devenu froid, acerbe, secret. C’était devenu une nécessité pour se protéger des autres et surtout pour les protéger de lui. Il se détestait avec une force qu’il savait ravageuse pour son entourage s’il la laissait s’exprimer pleinement. Il n’avait jamais rencontré quelqu’un qui pouvait lui faire oublier celui qu’il était, qu’il se détestait. L’espace de quelques instants il avait l’impression de valoir le coup, d’être quelqu’un de bien qui pouvait intéresser une fille comme elle. Valarya était capable de lui apporter la paix même si ce n’était qu’éphémère. Il avait chéri ces moments de vie comme s’il avait été une personne normale mais maintenant il avait tout gâché. Sa situation avait tout gâché et il ne pouvait rien faire contre cela étant donné qu’il était condamné à être utilisé par l’Unit jusqu’à ce qu’ils décident qu’ils n’avaient plus besoin de lui. Même à ce moment là, il ne pouvait pas se dire qu’il pourrait avoir une vie normale, rangée avec une famille. Non, il ne pouvait pas prétendre à ce genre de choses parce que si l’organisation n’avait plus besoin de lui elle ne le laisserait pas retourner à la vie civile mais signerait plutôt la fin de sa vie simplement. Braeden avait réfléchi à tout cela lorsqu’il avait fini par se rendre compte que la jolie brune prenait de plus en plus de place dans sa tête et dans son cœur. Il ne pouvait pas lui offrir une vie normale comme elle l’avait fait avec lui. Il ne pouvait pas lui donner tout ce qu’elle méritait alors la décision de ne plus la voir, de ne plus lui imposer le monstre qu’il était et qu’elle avait vu la dernière fois était probablement la meilleure. Pourtant, à chaque fois qu’il la voyait, il en venait à en douter. Il sentait sa volonté s’évanouir lorsqu’elle posait ses yeux sur lui, lorsqu’elle prenait sa main ou qu’elle semblait se battre pour lui, pour Eux. Il avait souffert de ses paroles la dernière fois et maintenant il lui semblait que c’était eux qui étaient capables de le guérir. Elle tentait de se rattraper mais il savait aussi parfaitement qu’elle n’avait pas besoin de le faire. Elle n’avait fait qu’exposer des faits, mettre le doigt sur une vérité qui dérangeait profondément Braeden. Elle le faisait de nouveau en lui disant que ce qu’elle avait dit été une vérité. C’était comme un poignard dans le cœur mais il se rendait bien compte qu’elle ne le disait pas avec le même dégoût qu’elle avait manifesté la dernière fois. Elle semblait se faire à l’idée qu’il ne lui avait peut être pas menti, qu’il n’était pas cet homme sanguinaire et violent qui avait décidé de s’en prendre aux autres. Elle lui signifiait qu’elle se rendait compte qu’il était contraint à faire ce qu’il faisait. Il l’observa avec un peu de surprise dans le regard étant donné qu’il gardait en mémoire leur dernière entrevue. « Parce que tu me crois en fait ? » il avait l’impression qu’il n’avait plus ressenti d’espoir en lui depuis une décennie. Il se rendait compte que l’on pouvait en venir à croire une personne aussi détestable que lui ce qui lui apportait du baume au cœur. Le fait était qu’il se sentait bien parce que la personne qui le croyait était Valarya. Il se fichait bien de ce que l’on pouvait penser de lui en général mais lorsque cela en venait à elle c’était une toute autre histoire. C’était la première fois qu’il avait envie de montrer une bonne image et cette dernière avait été entachée lorsqu’elle avait découvert sa véritable nature. En même temps, il ne pouvait pas espérer lui cacher sa situation bien longtemps mais maintenant il semblait pouvoir espérer qu’elle comprenne que les apparences n’étaient pas ce qu’elles étaient. Il aurait dû être soulagé de savoir qu’elle ne voulait pas le détester mais au fond, il savait que cela ne faisait que rendre les choses encore plus difficiles. Il se rendait compte qu’ils ressentaient des choses fortes l’un pour l’autre, beaucoup plus que ce qu’ils n’auraient dû normalement. Il n’y avait rien d’avoué, que des sous entendu mais ils étaient de plus en plus criant. « Et pourtant ce serait sûrement plus simple que tu me détestes Val… » Il en souffrirait probablement énormément mais c’était ce qu’il y avait de mieux pour elle et c’était tout ce qui l’intéressait présentement.

En tout cas, il pensait que c’était tout ce qui pouvait l’intéresser mais c’était avant qu’elle ne lui dise qu’il en valait la peine. Cela faisait des années qu’il avait l’impression que ce n’était pas le cas, qu’il ne vaudrait plus jamais la peine pour personne et pourtant elle était là à lui dire qu’elle ne voulait pas le laisser, qu’elle ne voulait pas l’abandonner parce qu’il en valait la peine. Il aurait probablement pu lui répondre que cela lui faisait plaisir si l’émotion ne l’étreignait pas à ce moment. Il se rendait compte que ses yeux ne pouvaient plus se détacher d’elle parce que l’instant était bien trop intense pour qu’il ne puisse se laisser distraire par ce qu’il y avait autour d’eux. L’intensité ne fit que s’accroitre lorsqu’il lui laissa voir qu’il avait envie d’être avec elle. pas comme un ami, pas comme une connaissance de la librairie mais comme un homme qui pourrait la combler dans tous les points essentiels de la vie, aussi bien sentimentalement, qu’intellectuellement, que matériellement ou physiquement mais il savait aussi que s’il en avait envie, il ne pouvait pas lui offrir tous les points qu’elle méritait. Alors il aurait peut être mieux valu qu’il lui ferme la porte au nez, mais lorsqu’elle passa la main derrière sa nuque pour l’attirer à elle et sceller leurs lèvres dans un baiser aussi inattendu que délicieux pour le jeune hunter. Il laissa ses lèvres prolonger ce baiser tout en plaçant sa main libre sur sa taille pendant que l’autre lâchait celle de Valarya pour venir se placer sur son visage, caressant sa joue de son pouce tandis que ses lèvres intensifiaient légèrement ce baiser qu’il avait finalement tant espéré. Il finit par se séparer d’elle, posant son front contre le sien quelques secondes pendant qu’il reprenait son souffle. « Tu sais que t’es probablement en train de faire une connerie là non ? » Il ferma les yeux un instant, réfléchissant à ce qui était réellement en train de se passer à ce moment là. Il se rendait compte qu’il était en train de la mettre en danger encore plus s’il la laissait se lancer sur cette pente glissante. Il se recula pour la regarder de nouveau, se pinçant les lèvres devant son image parce qu’il la trouvait encore plus belle maintenant qu’il avait pu lui montrer ce qu’il ressentait pour elle. « J’veux pas qu’il t’arrive quelque chose… » Il aurait dû la dissuader de rester avec lui mais il en était incapable parce qu’il avait besoin d’elle donc continuer de lui montrer les peurs qu’il avait été la seule chose qu’il était capable de faire maintenant.

code by Chocolate cookie


_________________
If I told you what I was, Would you turn your back on me? And if I seem dangerous, Would you be scared? I never said that I want this, This burden came to me, And it's made it's home inside but I'm only a man with a candle to guide me, I'm taking a stand to escape what's inside me. ▵ ©endlesslove.
If the monster always died at the end of the book, why am I still alive?  ▵
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Valarya D. Ravenhal

Let the flames begin


Inscrit(e) depuis le : 03/04/2015
Messages : 2109
Multicomptes : Harley
Ressemble à : Alycia Debnam Carey
Crédits : avatar : Faith + gifs Tumblr
Âge : 24 ~ Statut civil : en couple avec Braddy
Profession/études : Libraire
Quartier : Brooklyn
Capacité : Pyrurgie

MessageSujet: Re: I won't let go | Braeden Dim 1 Mai 2016 - 22:01





BRAEDEN & VALARYA
I won't let go

C'était peut-être une erreur de croire Braeden. Et la question était de savoir si elle le croyait réellement. Car peut-être était-ce son désir d'être au côté du hunter qui l'avait poussé à lui accorder sa confiance. Après tout, elle avait bien été mis en garde par Nora. L'infirmière avait parfaitement compris que Valarya connaissait un hunter. Nora avait vécu quelque chose de similaire et de son expérience, elle savait qu'il n'était pas bon de s'accrocher à un agent de l'Unit. En effet, même si elle n'avait pas été dénoncée, elle avait beaucoup souffert. Elle aimait cet homme mais celui-ci avait du partir, du jour au lendemain, car leur relation était impossible. Tôt ou tard, elle aurait pris fin. Que ce soit de la main de l'Unit ou non. Et cette conversation, Valarya y avait pensé sans arrêt. Mais elle voulait croire que leur histoire à eux, peu importe sa nature, était possible. Jusqu'ici, elle n'avait pas été chassée par l'Unit et cela lui laissait croire que Braeden était honnête avec elle.
- Oui je te crois.
Elle faillit s'excuser de ne pas l'avoir cru la première fois mais elle se retint. Lorsqu'elle avait découvert l'appartenance de Braeden, Valarya avait eu tous les droits de douter. A vrai dire, c'était ce qu'elle devait toujours faire à présent. Si elle ne prenait pas ses gardes, l'Unit aurait tôt fait de l'attraper, avec Braeden ou non. Mais le hunter avait raison. Il aurait été beaucoup plus simple pour elle de le haïr et se tenir loin de lui. En ayant fait le choix de retrouver son ami, Valarya avait l'impression d'avoir mis une épée de Damoclès au-dessus de sa tête. Un danger plus grand encore que ce qu'elle n'avait imaginé pouvait s'abattre sur elle à tout moment. Pourtant, elle avait décidé de prendre le risque, parce qu'il s'agissait de Braeden et non d'une autre personne.
- J'ai essayé. J'ai vraiment essayé. Mais comme tu le vois, cela m'est impossible sinon je ne serais pas ici.
Et comment aurait-elle pu le détester alors qu'elle avait des sentiments à son égard? Elle ne s'en était pas aperçu mais à présent qu'elle le retrouvait, Valarya découvrait tout ce qu'elle ressentait pour Braeden. Des choses qu'elle n'avait pas ressentit depuis longtemps, qu'elle n'avait pas ressentit depuis sa relation avec Clay. Alors quand ses lèvres touchèrent celles de Braeden, elle comprit qu'elle ne l'abandonnerait pas. Serrée entre ses bras, elle savait qu'elle ne serait pas capable de le laisser derrière elle, quoi qu'il puisse dire. Elle voulait être avec cet homme, c'était tout ce qu'elle savait à présent. Elle aurait aimé que ce baiser n'ait jamais de fin mais Braeden y mit un terme pour reprendre son souffle et lui rappeler le danger qu'elle encourrait.
- Une belle connerie alors, dit-elle avait un sourire au coin des lèvres. Ne crois pas que tu puisses me raisonner, surtout pas après ce qu'il vient de se passer.
S'il avait réellement voulu prendre de la distance, répondre à son baiser n'avait pas été une bonne tactique. Valarya pouvait se montrer têtue lorsqu'elle le voulait. Quand il plongea son regard dans le sien, la libraire ne put s'empêcher de lui caresser la joue comme pour ne pas rompre leur proximité.
- Et je ne veux pas qu'il t'arrive quelque chose à toi non plus. Mais ce qu'il y a entre nous vaut la peine de prendre des risques. Essayons au moins de voir ce que ça donne et si ce n'est pas vivable et bien... Il arrivera ce qu'il arrivera.
Mais elle ne voulait pas croire aux malheurs qui pouvaient leur arriver. Surtout pas maintenant.

code by Chocolate cookie


_________________

Valarya Ravenhal★ but I will fight until the day the world stops turning and they will fall to ashes I will just keep burning (c) P!A
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Braeden R. Blake

❝ Hunter who has to be haunted ❞


Inscrit(e) depuis le : 08/02/2015
Messages : 1903
Ressemble à : Bob Morley
Crédits : citizens (ava) endlesslove (sign)
Âge : 28 ~ Statut civil : en couple avec Val
Profession/études : Stagiaire dans la police
Quartier : Queens
Capacité : Electrokinésie

MessageSujet: Re: I won't let go | Braeden Mar 3 Mai 2016 - 23:03





BRAEDEN & VALARYA
I won't let go

Ce n’était pas comme s’il s’était attendu à ce que Valarya vienne le trouver ce soir là. En fait, ce n’était pas comme s’il s’était attendu à rencontrer une femme qui pourrait lui faire ressentir des choses aussi fortes. Il ne voulait pas rentrer dans le cliché de celui qui disait que cette fille lui était tombée dessus alors qu’il ne s’y attendait pas et pourtant ce serait peut être la phrase la plus vraie qu’il aurait jamais dite. Bien sûr, c’était loin d’être son genre mais lorsqu’il se trouvait avec elle il ne se reconnaissait pas forcément. Elle faisait ressortir des facettes de lui qu’il avait l’impression d’avoir perdues à jamais. Lui qui ne vivait que par la violence et le secret il voyait ressurgir de l’affection et de la tendresse lorsqu’elle était dans les parages. Ce soir, elle réussissait en plus à lui ramener la confiance en lui qu’il avait perdue depuis longtemps. Il était aisé pour lui de montrer une assurance dans ses gestes, il faisait toujours les mêmes depuis sept ans mais lorsqu’il était question d’avoir confiance en son jugement et en sa morale ce n’était plus la même chose. Lorsqu’il voyait que Valarya était capable de lui faire confiance, de croire ce qu’il lui avait dit malgré le fait qu’il représentait une menace pour elle, il ne pouvait que se dire qu’il méritait probablement de s’accorder aussi le bénéfice du doute. Il n’avait jamais franchement pensé à tout le mal qu’il pouvait faire autour de lui. Enfin, il en était parfaitement conscient mais il s’était toujours dit qu’il avait des raisons suffisantes pour ne pas s’incriminer outre mesure mais depuis qu’il la connaissait, il se rendait compte qu’il n’était pas forcément à la hauteur pour vivre normalement et lorsqu’il apprit qu’elle était une Original aussi, il avait enfin devant lui l’exemple des personnes qu’il pouvait faire souffrir. C’était impensable pour lui de se dire qu’il pourrait faire du mal à Valarya alors il se détestait de se dire qu’il en avait probablement fait à des personnes qui le méritait aussi peu qu’elle. Il ressentait des choses pour elle, la différence était là. Il le savait et ce n’était pas juste.

Il avait mis du temps à se rendre compte que les sentiments étaient plus qu’amicaux mais lorsqu’il avait vu son regard la dernière fois et senti son cœur se rétracter à cause de la peine que cela lui avait causé cela avait été une évidence pour lui. Alors oui, cela aurait été bien plus facile pour lui qu’elle le déteste comme ça il n’aurait eu qu’à vivre avec ses sentiments jusqu’à ce qu’ils s’effacent mais lorsqu’elle vint poser ses lèvres contre les siennes il savait qu’il était foutu… enfin… qu’ILS étaient foutus. Il n’était plus seul dans cette histoire. Il ne l’était plus à partir du moment où elle avait frappé à sa porte en fait parce qu’il avait bien vu dans ses yeux qu’il était hors de question qu’elle le laisse livré à lui-même dans cette histoire. Le pire c’est qu’il avait envie d’être en colère contre elle de se mettre en danger délibérément mais comment pouvait-il l’être lorsqu’il voyait pour la première fois quelqu’un qui avait envie de se battre pour lui ? alors il se contenta de l’embrasser parce que cette envie l’avait consumé depuis de longs jours avant de lui faire simplement remarquer la situation dans laquelle elle se mettait. Bon, il savait aussi parfaitement que cela ne changerait strictement rien à sa décision. Il avait bien compris depuis le temps qu’elle était trop têtue pour qu’il réussisse à lui faire changer d’avis. D’ailleurs, il ne put que sourire lorsqu’elle le lui fit remarquer. « C’était même pas dans mes plans, t’es bien trop casse… têtue pour que j’essaye. » Et il s’accorda un sourire malicieux devant sa tentative de cacher son intention de la traiter de ‘’casse-couille’’. Après tout, ce n’était pas parce qu’ils se retrouvaient dans une situation périlleuse qu’il ne pouvait pas se payer le luxe de rire. En fait, s’il n’arrivait pas à le faire dans un moment pareil il ne voyait pas quand il pourrait le faire. Il était vrai qu’ils devaient rester sérieux mais cela ne voulait pas dire qu’il n’était pas heureux de ce qui était en train de se jouer ce soir. Il soupira tout de même lorsqu’elle lui dit qu’ « ils » en valaient la peine. Il n’aurait jamais pensé ça un jour mais il était parfaitement d’accord avec elle. « On va pas rester toute la soirée dans mon entrée non ? » il l’emmena au salon où il la laissa s’asseoir dans le canapé. Il s’éclipsa quelques secondes pour récupérer des verres et une bouteille d’eau. Ils avaient probablement besoin de garder les idées claires et les siennes avaient déjà trop été embuées par les bières ces derniers temps. Il revint alors s’asseoir à côté d’elle, lui servant un verre avant de poser son bras sur le dossier du canapé pendant qu’il passait son autre main dans ses cheveux. « J’crois que j’ai jamais autant eu envie d’être avec quelqu’un que toi mais j’pense pas que tu te rendes compte de ce que ça peut être d’être avec moi… c’est pas que j’veuille te raisonner mais j’peux peut être répondre à tes questions et peut être que tu vas trouver ça invivable avant même de le vivre et ça nous évitera des faux espoirs à tous les deux… » Il la regarda en se disant que plus il parlait plus il avait l’impression qu’il cherchait à refuser ce qu’ils vivaient mais il cherchait surtout à ce qu’ils se préservent tous les deux parce qu’il avait vu comment Nora avait été ruinée par l’histoire de Cameron. Jamais il ne voulait qu’une chose comme celle-là arrive à Val, encore moins à cause de lui.

code by Chocolate cookie


_________________
If I told you what I was, Would you turn your back on me? And if I seem dangerous, Would you be scared? I never said that I want this, This burden came to me, And it's made it's home inside but I'm only a man with a candle to guide me, I'm taking a stand to escape what's inside me. ▵ ©endlesslove.
If the monster always died at the end of the book, why am I still alive?  ▵
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Valarya D. Ravenhal

Let the flames begin


Inscrit(e) depuis le : 03/04/2015
Messages : 2109
Multicomptes : Harley
Ressemble à : Alycia Debnam Carey
Crédits : avatar : Faith + gifs Tumblr
Âge : 24 ~ Statut civil : en couple avec Braddy
Profession/études : Libraire
Quartier : Brooklyn
Capacité : Pyrurgie

MessageSujet: Re: I won't let go | Braeden Sam 14 Mai 2016 - 22:03





BRAEDEN & VALARYA
I won't let go

Elle était heureuse de le voir sourire à nouveau. Elle avait l'impression de ne pas avoir vu Braeden sourire depuis des siècles. Il faut dire que leur dernière rencontre avait été particulièrement déprimante. Et Valarya ne put s'empêcher de sourire à son tour avec un faux air outragé lorsqu'il insinua qu'elle était trop casse couille pour qu'il essaye de la dissuader.
- Tu me connais bien, affirma-t-elle dans un rire. Maintenant que je t'ai, tu vas avoir toutes les difficultés du monde à m'échapper.
Elle-même avait l'impression de ne pas avoir sourit ou rit depuis qu'elle avait découvert le secret de Braeden. Aussi, ces dernières semaines avaient été particulièrement stressantes. Elle avait cherché à se convaincre pendant des jours de rendre cette visite mais les avertissements de Nora, qui avait compris que Valarya connaissait un hunter, l'y avaient empêchés. Chaque nuit, elle avait eu des difficultés à trouver le sommeil ne sachant s'il fallait suivre son cœur ou sa raison. Le cœur avait finalement emporté. Et elle était bien contente d'avoir fait ce choix quand bien même elle était pleinement consciente des dangers qu'ils encouraient. A présent, elle ignorait ce qu'ils allaient faire. Cacher cette relation ou la dévoiler au grand jour. Après tout, l'Unit n'était pas censé savoir qu'elle était une original. Braeden pouvait très bien s'être mis en couple avec une simple humaine. Le point négatif était qu'ils allaient probablement l'utiliser pour faire du chantage à Braeden en cas de besoin. Sur ce point là, Valarya regrettait de lui donner plus de complications encore.
Elle se laissa guider par Braeden qui l’amena dans son salon avant de s’éclipser dans une autre pièce. Elle s'assit sur le canapé et observa l'appartement de Braeden quand il revint avec des verres et de l'eau. Il s'assit à côté d'elle et lui fit part de ses inquiétudes une nouvelle fois. Il voulait qu'elle sache exactement à quoi s'attendre avant de se lancer dans cette histoire.
- Tu sais, j'ai passé des journées et des nuits entières à réfléchir à ce que cela impliquerait que de te revoir alors je veux juste que tu saches que je ne suis pas venu ici sur un coup de tête. Ensuite... je ne suis probablement pas consciente de tous les dangers qu'il y a et de toutes les complications que nous connaîtrons mais je veux essayer.
Néanmoins, Braeden avait raison. Valarya avait cherché des réponses auprès d'autres originals comme Logan et Nora mais celui qui était le mieux placé pour répondre à ses questions était bien Braeden. Il valait donc mieux lui poser des questions.
- Hum... Ils peuvent t'appeler à n'importe quelle heure? Même quand tu travailles? Et j'ai aussi appris pour les puces. Elles détectent simplement votre localisation ou c'est plus que ça?


code by Chocolate cookie


_________________

Valarya Ravenhal★ but I will fight until the day the world stops turning and they will fall to ashes I will just keep burning (c) P!A
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Braeden R. Blake

❝ Hunter who has to be haunted ❞


Inscrit(e) depuis le : 08/02/2015
Messages : 1903
Ressemble à : Bob Morley
Crédits : citizens (ava) endlesslove (sign)
Âge : 28 ~ Statut civil : en couple avec Val
Profession/études : Stagiaire dans la police
Quartier : Queens
Capacité : Electrokinésie

MessageSujet: Re: I won't let go | Braeden Mar 7 Juin 2016 - 23:37





BRAEDEN & VALARYA
I won't let go

Ce dans quoi ils se lançaient aujourd’hui était loin d’être simple mais en même temps la simplicité n’avait jamais fait partie de la vie de Braeden. Cela avait pu l’être pendant un petit moment lorsqu’il était enfant mais cela faisait en tout cas bien longtemps que les plaisirs simples de la vie ne faisaient plus partie intégrante du tableau. Il s’était fait à l’idée qu’il n’aurait probablement jamais droit au bonheur mais ce soir c’était comme s’il voyait le bout d’un tunnel qu’il avait toujours cru sans fin. L’espoir de quelque chose pointait enfin le bout de son nez et ne semblait pas vouloir s’en aller. Pourtant, Braeden avait fait son possible pour le repousser, pour montrer à Valarya qu’elle faisait une erreur en venant vers lui mais pas un seul instant elle n’avait montré un signe de doute ou de faiblesse face à lui. Cela faisait des années qu’il faisait son possible pour montrer un masque monstrueux et fort pour tenir les autres hors de sa vie mais ce soir, il ne pouvait que sourire qu’elle lui dit qu’elle n’allait pas le laisser lui échapper aussi facilement maintenant qu’ils avaient avoué ce qu’ils ressentaient ou en tout cas, qu’ils avaient montré ce qu’ils désiraient vraiment.

Valarya avait beau paraître discrète et fragile, elle n’en restait pas moins une femme de poigne et de caractère. Si elle lui disait qu’il ne lui échapperait pas c’était une vérité et il en allait de même avec le fait qu’elle ait bien réfléchi avant de venir le voir. Il avait un peu peur qu’elle n’ait pas pris conscience de tout ce qu’une relation comme la leur pouvait impliquer mais depuis tout ce temps, il se rendait compte qu’il aurait dû la connaître assez pour savoir qu’elle ne prendrait pas ce genre de décision à la légère. Il avait beau la connaître, cela n’enlevait rien au fait qu’il était rassuré de l’entendre lui confirmer cette idée. « Et tu te doutais que t’allais me sauter dessus ou pas ? » Il savait bien que toute cette histoire était sérieuse, mais à l’évidence, il n’y avait pas à épiloguer sur sa motivation à le rejoindre aujourd’hui et si cette soirée devait être sous le signe des bonnes nouvelles, il pouvait se permettre de rire un peu. En revanche, il ne fallait pas non plus qu’ils oublient qu’ils ne se lançaient pas dans une simple relation amoureuse. Il y avait aussi beaucoup d’autres choses à prendre en considération , des choses sur lesquelles elle pouvait avoir de véritables questions. Il avait redouté les questions qu’elle pourrait lui poser mais savoir qu’elle avait bien réfléchi et qu’elle voulait essayer coute que coute ensemble le rassurait pour répondre à ses interrogations. Il prit donc une profonde inspiration avant de lui répondre. « Ils peuvent m’appeler n’importe quand, rarement quand je bosse surtout que j’suis flic donc ça leur sert bien mais par exemple oui, si j’suis avec toi, j’peux partir à n’importe quel moment et faudra que tu sois consciente que j’pars pas pour nourrir des poneys… » Il n’avait jamais réellement parlé à Valarya de ce qu’il faisait dans sa vie mais maintenant il se disait qu’il n’avait pas à se cacher et qu’il valait mieux parler à cœur ouvert. C’était un moment délicat pour lui mais maintenant qu’il était lancé autant y aller à fond. « Les puces.. oui on est localisé et puis.. y a un super bonus avec une décharge explosive dedans.. C’est au cas où on essaye de se barrer.. » Il savait que ce n’était pas forcément le genre de nouvelles qu’elle avait envie d’apprendre mais elle lui avait posé la question donc elle était prête à entendre la réponse à l’évidence. Il se rapprocha d’elle et posa sa main sur son visage avant de l’embrasser tendrement puis de poser son front contre le sien. « Mais t’inquiètes pas, j’compte pas m’enfuir, surtout pas maintenant. » Il se mordit la lèvre en la regardant avant de se reculer légèrement et de boire un coup. « On va dire que le seul avantage que j’ai, c’est qu’avec mon pouvoir je sais où est cette puce et je commence à la contrôler un peu.. » C’était finalement le seul à pouvoir contrôler sa destiner en ayant une prise sur cet instrument du diable.
code by Chocolate cookie


_________________
If I told you what I was, Would you turn your back on me? And if I seem dangerous, Would you be scared? I never said that I want this, This burden came to me, And it's made it's home inside but I'm only a man with a candle to guide me, I'm taking a stand to escape what's inside me. ▵ ©endlesslove.
If the monster always died at the end of the book, why am I still alive?  ▵
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Valarya D. Ravenhal

Let the flames begin


Inscrit(e) depuis le : 03/04/2015
Messages : 2109
Multicomptes : Harley
Ressemble à : Alycia Debnam Carey
Crédits : avatar : Faith + gifs Tumblr
Âge : 24 ~ Statut civil : en couple avec Braddy
Profession/études : Libraire
Quartier : Brooklyn
Capacité : Pyrurgie

MessageSujet: Re: I won't let go | Braeden Dim 10 Juil 2016 - 21:03





BRAEDEN & VALARYA
I won't let go

C'était étrange de retrouver cette proximité avec quelqu'un et en même temps cela paraissait tellement naturel. Cela faisait plus d'un an que Valarya n'avait eu de relations avec un homme et la voila en couple avec quelqu'un qu'elle avait toujours vu comme un ami. Alors non, elle n'avait définitivement pas prévu de sauter sur Braeden quand elle avait pris la décision de le revoir. Son corps avait agi pour elle, comme étant resté trop longtemps dans l'attente de se retrouver entre les bras du brun. Il faut dire qu'il y avait toujours eu de l'attirance entre les deux depuis ce fameux jour où elle l'avait surpris en train de la regarder alors qu'elle travaillait. Ce jour là, sa collègue avait fait en sorte que les deux se rencontrent. Valarya n'avait pas vraiment apprécié qu'on la jette ainsi dans les bras d'un inconnu mais au final, elle ne regrettait pas. Elle irait probablement remercier sa collègue d'ailleurs. Sans elle, elle n'aurait pas ressenti à nouveau ce sentiment d'euphorie qu'elle avait pour la dernière fois ressenti avec son ex. Son ex... Et dire qu'elle n'avait cessé de penser à lui avant qu'elle ne rencontre Braeden. Ce dernier avait lentement fait en sorte qu'elle oublie celui qu'elle croyait alors être l'amour de sa vie. Tous ces indices auraient du lui faire comprendre que le hunter n'était pas qu'un simple ami.
Caressant les cheveux de Braeden - qu'elle avait rêvé de toucher des centaines de fois sans jamais l'admettre - elle lui répondit avec un sourire charmeur :
- Ce n'était pas prévu. Par contre je peux t'assurer que ça va arriver de nouveau dans les prochaines minutes et que ce sera encore meilleur.
Si leur situation n'avait pas été compliqué, Valarya aurait probablement été en train d'embrasser Braeden, encore et encore. Néanmoins, leur relation avait quelque chose d'interdit. Si pour d'autres cela pouvait être une situation excitante, elle l'était moins pour le couple qui pourrait être tué s'il ne prenait pas des précautions. Et cela commençait par en discuter. Valarya devait savoir exactement ce qu'impliquait leur relation pour qu'elle évite de commettre des erreurs. Alors elle l'écouta lui expliquer qu'en effet, l'Unit pouvait l'appeler à tout moment de la journée et qu'il ne pouvait rien y faire. Ce qu'elle devait surtout savoir, c'est qu'ils ne l'appelaient pas pour faire quelque chose de futile. Cela allait être difficile. Très difficile. Mais elle le savait et elle ne pouvait en être surpris.
- Et quand ils t'appellent, est-ce que ça implique toujours... des meurtres? Ou ils vous appellent aussi pour que vous leur trouviez des informations ou je ne sais quoi d'autre?
Étaient-ils de simples soldats qui exécutaient les ordres ou étaient-ils également des sortes d'espions? Valarya espérait que ce soit les deux. Dans les deux cas, ce qu'ils faisaient était mal mais c'est plus facile d'imaginer que Braeden n'aurait pas à tuer à chaque fois qu'il serait appelé. Ce n'était pas une vie.
Alors elle repensa aux hommes que Braeden avait attaqué la dernière fois qu'elle l'avait vu.
- La dernière fois, tu ne les as pas tué ces hommes. Est-ce que c'était à cause de ma présence ou ça t'arrive de ne pas obéir et mentir?
En effet, ce qu'elle avait vu avait beaucoup joué sur sa décision finale. Braeden n'avait pas tué quelqu'un devant ses yeux. Il les avait épargné. A moins qu'il n'ait du finir le boulot après son départ. Encore aujourd'hui, Valarya trouvait la scène irréelle.
Il confirma l'existence des puces et lui appris même qu'elles exploseraient s'ils essayaient de se barrer. Valarya imaginait bien que ce devait être ainsi mais Nora ne lui ayant pas parlé de ces décharges, la libraire avait osé espérer s'être fait des idées. Ce n'était pas pour la rassurer mais Braeden ajouta qu'il ne comptait pas partir, surtout pas maintenant. Alors qu'il l'embrassait, elle ne put s'empêcher d'esquisser un sourire malgré son inquiétude. Mais elle eut une lueur d'espoir à sa dernière phrase.
- La contrôler? Comment exactement?
Pouvait-il la rendre plus faible? La désactiver? Si c'était le cas, Braeden avait une chance de s'en sortir. Une chance d'échapper à l'Unit et de retrouver sa liberté.
- En parlant de pouvoirs!
Elle tendit sa main entre eux et y fit apparaître une boule de feu. Elle reposa son regard sur celui de Braeden, qui jusqu'ici ignorait ce dont elle était capable, et lui dit :
- Voila ce que je peux faire.
A présent, Braeden savait tout.

code by Chocolate cookie


_________________

Valarya Ravenhal★ but I will fight until the day the world stops turning and they will fall to ashes I will just keep burning (c) P!A
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Braeden R. Blake

❝ Hunter who has to be haunted ❞


Inscrit(e) depuis le : 08/02/2015
Messages : 1903
Ressemble à : Bob Morley
Crédits : citizens (ava) endlesslove (sign)
Âge : 28 ~ Statut civil : en couple avec Val
Profession/études : Stagiaire dans la police
Quartier : Queens
Capacité : Electrokinésie

MessageSujet: Re: I won't let go | Braeden Mer 20 Juil 2016 - 19:32





BRAEDEN & VALARYA
I won't let go

Ce que faisait Braeden pour survivre n’avait rien de bien glorieux mais il avait fini par en prendre son parti. Il s’était toujours dit qu’il ne pouvait rien faire de mieux, venant à penser qu’il ne le méritait pas. Il avait beau savoir que les responsables de la mort de sa mère étaient l’Unit et les Alphas mais il s’était aussi toujours senti coupable. Elle s’était sentie obligée de se servir de ses pouvoirs pour les protéger sa sœur et lui. S’ils n’avaient pas été présents ce jour là, elle aurait pu s’enfuir sans se poser de questions… il connaissait sa mère, il y avait peu de chance pour qu’elle laisse des innocents sans défense mais cette idée lui restait en tête depuis toujours. De plus, s’il n’était pas entré dans la bataille lui aussi, sa sœur aurait eu une chance de vivre une vie normale. Il s’en voulait surtout pour ça, pour toutes les fois où il avait été néfaste pour elle. Il avait fait de son mieux mais par moment il avait failli à sa tâche. Il ne se remettrait pas d’être responsable de son asservissement ou même de l’avoir forcé à dénoncer son premier amour. Malheureusement, à l’époque, il ne voyait que l’importance de la survie et pas que l’on pouvait avoir des sentiments si forts pour quelqu’un, que le reste devenait futile. Aujourd’hui, quand Val le touchait ou qu’elle pressait ses lèvres contre les siennes, il saisissait enfin ce qu’avait pu ressentir sa sœur et il s’en voulait plus que tout au monde. Il imaginait déjà que quelqu’un puisse lui infliger la même chose avec la jolie brune et cela lui faisait mal. En revanche, lorsqu’elle lui caressait les cheveux en lui disant qu’elle recommencerait à lui sauter dessus sans vergogne, il oubliait tout et se mit à sourire. Il avait l’impression que cela faisait une dizaine d’années qu’il ne s’était pas senti aussi heureux. C’était probablement la stricte vérité mais il n’y pensait plus car maintenant qu’il était avec elle, ce sentiment de bonheur reprenait ses droits sur lui. Il aurait aimé qu’il ne le quitte jamais mais il savait qu’en se mettant à parler de sa condition de hunter les choses pouvaient dégénérer. Il n’en avait jamais vraiment parlé avec qui que ce soit et se retrouver à le faire avec celle qui était maintenant sa copine lui paraissait impensable. Pourtant, c’était cela qui prouvait qu’ils voulaient vivre quelque chose de sérieux. Elle n’avait pas peur de poser les questions, et surtout elle semblait prête à entendre les réponses. Pour sa part… il avait un peu peur de lui fournir certaines réponses mais il savait que c’était nécessaire. « Disons qu’on a des réunions, des entrainements mais y a de gros risques pour que ce soit plus souvent pour quelque chose de plus… sportif. » Sa voix s’était légèrement éteinte sur la fin parce qu’il n’avait pas envie qu’elle le voit comme un assassin de nouveau. « Si ça arrive quand on est ensemble.. tu.. tu préfères le savoir ou pas ? » Il aurait préféré ne rien avoir à lui dire mais si elle voulait la vérité  il le ferait parce qu’il lui avait déjà caché assez de choses jusqu’à présent. En revanche, il ne lui avait pas dit toute la vérité. Pas sur ses agissements lorsqu’elle avait découvert qui il était réellement. Il faisait de son mieux pour changer mais il n’avait pas voulu lui dire la vérité afin de ne pas la mettre en danger. Il était hors de question pour lui qu’il soit responsable de son insécurité mais à l’évidence elle n’avait pas besoin de son avis alors autant lui dire les choses. « En fait… ma sœur a quitté la ville et à partir de là j’ai commencé à réfléchir à ce que je pouvais faire pour me sortir de là.. et puis, j’avais enfie d’être meilleur, de faire les choses bien parce que je savais que… bin que j’te méritais pas en l’état actuel des choses… » Cela faisait bizarre au hunter de lui dire les choses de cette façon mais il avait ressenti le besoin de lui confier qu’elle avait fait partie de son envie de changer parce qu’elle le rendait meilleur et qu’elle n’en avait probablement pas conscience. « J’ai contacté les shadows pour leur fournir des renseignements et par moment j’essaye de saboter un peu mes missions mais faut que j’évite de me faire trop repérer. » Ce n’était pas un travail facile que de jouer les agents doubles. Ce n’était pas vraiment reposant mais c’était bien plus gratifiant que tout ce qu’il avait toujours fait.

Il faisait de son mieux pour rester discret et réussir au mieux ses missions – ou plutôt les rater au mieux – mais il savait que ce n’était pas donné à tout le monde. Si tous les autres hunter se rebellaient se serait bien plus pratique mais il savait que certains avaient peur, mais surtout, d’autres étaient du même avis que les pourritures de l’Unit. Il avait fait en sorte de survivre mais il se détestait pour tout ce qu’il avait fait alors lorsqu’il n’y avait plus eu que sa vie qui se trouvait en jeu il avait fait tout son possible pour se sortir de là et changer les choses. Il avait cet avantage de pouvoir sentir cette puce en lui et cela lui permettait de contrôler plus ou moins efficacement ce qui était émis. « J’arrive à ralentir son activité en puissant son énergie. Mais je m’amuserais pas à tenter de la désactiver avec cette histoire de charge explosive.. » il avait un peu peur de faire une connerie fatale si jamais il s’essayait à faire sauter la puce.. peut être bien se faire sauter lui-même. Il tentait d’oublier ce détail la plupart du temps et lorsqu’elle se mit à parler de pouvoir, il mit de côté cette partie. Il regarda sa main s’avancer vers lui et haussa les sourcils en voyant la flamme se créer au creux de sa paume. Il se redressa légèrement et approcha son doigt de la flamme, la passant au dessus avec rapidité pour sentir la chaleur passer en lui. « Tu crées du feu ? Pas juste tu le contrôles… j’avais jamais vu ça. Des personnes contrôlant les éléments ouais bien sûr, moi le premier mais la création… » il était franchement impressionné face à son pouvoir. Il n’avait jamais vu ça, et à force, il en avait vu des pouvoirs depuis toutes ces années. « Allez, range ta flammèche là, j’vais me sentir diminuer après. » Il se mit à faire son macho comme si c’était dans ses habitudes. Il n’en restait pas moins impressionné face à son pouvoir, mais il avait tout de même peur de ce que cela pouvait impliquer pour elle. Il était conscient qu’un pouvoir comme cela serait convoité par l’Unit s’ils étaient au courant. « Y a beaucoup de monde qui est au courant pour ton pouvoir ? » Malheureusement, Braeden avait cette tendance à se méfier de tout et tout le monde donc il n’aurait sûrement pas confiance si des gens étaient au courant de qui elle était mais surtout de la puissance potentielle de son pouvoir.
code by Chocolate cookie


_________________
If I told you what I was, Would you turn your back on me? And if I seem dangerous, Would you be scared? I never said that I want this, This burden came to me, And it's made it's home inside but I'm only a man with a candle to guide me, I'm taking a stand to escape what's inside me. ▵ ©endlesslove.
If the monster always died at the end of the book, why am I still alive?  ▵
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Valarya D. Ravenhal

Let the flames begin


Inscrit(e) depuis le : 03/04/2015
Messages : 2109
Multicomptes : Harley
Ressemble à : Alycia Debnam Carey
Crédits : avatar : Faith + gifs Tumblr
Âge : 24 ~ Statut civil : en couple avec Braddy
Profession/études : Libraire
Quartier : Brooklyn
Capacité : Pyrurgie

MessageSujet: Re: I won't let go | Braeden Mar 2 Aoû 2016 - 14:50





BRAEDEN & VALARYA
I won't let go

Lorsqu'elle était jeune et insouciante, Valarya était comme toutes les autres filles de son âge. Elle cherchait encore le prince charmant ou du moins celui avec lequel elle allait vivre une grande histoire d'amour. Elle n'avait jamais inclus le danger dans cette histoire malgré son pouvoir. Elle pensait qu'elle aurait une vie tranquille et sans soucis. Le plan parfait. Et voila qu'elle commençait une relation pleine de dangers qui pouvait leur coûter la vie à tous les deux. La jeune Valarya lui aurait dit que ce n'était pas grave, que si c'était le grand amour il fallait y aller à fond. Mais la Valarya du présent était tout de même effrayée. Cette relation ne serait pas de toute tranquillité et il allait falloir faire de nombreux sacrifices. La normalité ne serait plus quelque chose de commun. Et l'une des premières difficultés allaient de devoir vivre en sachant pourquoi son petit ami s'absentait de temps à autres. Valarya imaginait déjà les scènes et pourtant, elle se demandait comme elle réagirait si au beau milieu d'une soirée Braeden était appelé pour tuer... D'où la question de ce dernier, qui lui aussi appréhendait.
- Oui je préfère que tu me le dises. Au début du moins. Et si c'est vraiment trop difficile à gérer, alors on choisira la deuxième option.
Elle ne pouvait pas faire machine arrière et de toute manière, elle n'en avait pas envie. Elle n'avait pas embrassé Braeden pour ensuite le blesser dans ses sentiments et se foutre de lui. Elle voulait être avec lui et même si cela serait difficile et douloureux par moment, elle voulait essayer. Elle voulait que cette relation fonctionne. Il y avait longtemps qu'elle n'avait pas eu autant envie d'être avec quelqu'un comme elle avait envie de Braeden dans sa vie.
Valarya écouta ensuite Braeden lui expliquait pourquoi il sabotait certaines de ses missions. Encore une fois, elle l'entendit dire qu'il n'aimait pas sa condition. Elle apprit également qu'il avait commencé au moment où sa sœur avait quitté la ville. Mais pas seulement. Il l'avait fait pour elle aussi, car déjà il l'appréciait et voulait être meilleur ce qui la fit sourire. Suite à cela, il avait réussi à contacter les shadows pour travailler avec eux.
- Un agent double donc... dit-elle presque pour elle-même.
Cela impliquait encore plus de risques mais elle en était heureuse. Oui la situation était encore plus compliquée qu'elle ne l'imaginait mais au moins les actions de Braeden pourraient aider les shadows et peut-être même les futurs hunters. Selon ce qui serait fait ou non, Braeden pouvait influencer sur l'avenir. C'était peut-être naïf d'avoir de l'espoir mais elle voulait y croire.
Quant à la puce qu'on lui avait implanté, Braeden ne pouvait que ralentir son activité. Ou du moins, il ne voulait pas tenter plus. S'il tentait de la désactiver, peut-être déclencherait-il la charge explosive.
- Tu as essayé d'entrer en contact avec des scientifiques? Les shadows doivent bien en avoir et cela leur permettrait d'étudier ce qu'ils ne peuvent faire à distance. Bien sûr c'est risqué mais si vous arrivez à trouver un endroit à l'abris pour faire ces études, ça pourrait vous être bénéfique.
Elle décida ensuite de lui montrer son pouvoir et lorsqu'elle fit apparaître une boule de flammes, elle observa Braeden passer son doigt au dessus pour ressentir la chaleur. Elle fut surprise d'apprendre qu'il était rare de croiser des originals pouvant créer un élément et pas seulement le manipuler.
- Vraiment? Mais ton pouvoir te permet de créer de l'électricité non? Il marche comment en fait?
Elle haussa les sourcils lorsqu'il lui dit d'arrêter sa flemme d'un air macho. Un sourire amusé aux lèvres elle le prévint :
- Fais gaffe, je pourrais te brûler les sourcils si je le voulais.
Elle fit disparaître le feu en réfléchissant aux originals qu'elle avait rencontrée ces derniers mois.
- La première qui l'a su était ma petite sœur, elle était présente quand le pouvoir est apparu. Pendant de nombreuses années je ne l'ai dit à personne d'autre. J'étais convaincu qu'il m'arriverait de mauvaises choses si je dévoilais ce secret. Je ne l'avais même pas dit à mon ex avec qui j'avais pourtant partagé trois ans de ma vie.
Et puis elle lui raconta qu'elle était allée à New York justement dans l'espoir d'en découvrir plus à propos de ce mystère. Que sa paranoïa ne l'avait pas beaucoup aidé. Et puis elle avait rencontré par hasard un original quelques jours avant de croiser Braeden à Coney Island. Il lui avait appris tout ce qu'il savait mais lui-même n'était pas au courant de tout. Il l'avait donc redirigé vers une shadow. Celle-ci avait répondu à ses questions sur les shadows, alphas etc. Juste avant cette rencontre pourtant, elle avait de nouveau croiser un shadow par hasard qui lui s'était proposé pour l'aider à manipuler son don.
- Donc avec toi, ça en fait cinq.
Elle avait délibérément choisi de ne pas donner les noms des personnes qu'elle avait croisé. Elle avait confiance en Braeden mais pas en l'Unit. S'ils apprenaient que Valarya était une original, ils pourraient très bien analyser ses contacts en espérant trouver d'autres originals. Elle ne voulait pas prendre de risques.
code by Chocolate cookie


_________________

Valarya Ravenhal★ but I will fight until the day the world stops turning and they will fall to ashes I will just keep burning (c) P!A
Revenir en haut Aller en bas
I won't let go | Braeden
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MORE THAN HUMANS :: New York City :: Queens-
Sauter vers: