AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez|

Keep on surviving [Kaleb & Castiel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Castiel Sainte-Croix

❝Mon pouvoir? Mon inconscience. ❞


Inscrit(e) depuis le : 16/02/2015
Messages : 6375
Multicomptes : Lys, Junya et Leonard
Ressemble à : Jamie Campbell Bower
Crédits : Asp
Âge : 24 ~ Statut civil : célibataire
Profession/études : Etudiant en journalisme et réceptionniste de nuit dans un hôtel
Quartier : Queens
Capacité : Emprunt de don (en éveil)

MessageSujet: Keep on surviving [Kaleb & Castiel] Lun 6 Juin 2016 - 23:39


Une filature. Ca faisait tellement longtemps qu'il n'avait pas fait ça. Quelque part, ça lui faisait du bien. C'était sûrement un peu stupide et un peu irrationnel mais c'était peut-être pour ça qu'il le faisait. Évidemment, pour trouver l'adresse de Kaleb, Castiel aurait pu demander à Connie tout simplement. Mais ça faisait longtemps qu'ils ne s'étaient plus parlé, lui demander soudainement le numéro ou l'adresse de son copain ça risquait de sembler louche. Et lui expliquer les raisons, vraies ou fausses... il n'était pas certain de parvenir à le faire. Pas certain non plus que Connie lui file son numéro s'il lui racontait ce qu'il lui arrivait réellement. Et balancer ça sur le réseau téléphonique alors qu'ils étaient chassés lui semblait la pire des idées. Même en codé. Alors il avait préféré faire un truc stupide. Camper devant chez Connie. Le suivre, à plusieurs reprises, deux, trois, quatre fois jusqu'à ce que le rouquin se décide enfin à aller chez son copain. Entre temps, il l'avait suivi au supermarché, dans le métro, dans un centre et une fois il avait simplement perdu sa trace en le suivant. Il avait un peu perdu l'habitude de faire ça...

Mais ça avait fini par porter ses fruits. Connie était entré dans un immeuble et le nom de Lowe était inscrit sur la sonnette. Évidemment, pas question que tous ces efforts ne servent qu'à s'incruster quand Connie était là. Il repartit chez lui et attendit le lendemain pour revenir. Ça tombait bien, à part réviser, il n'avait rien de mieux à faire et il préférait ne pas trop sortir de chez lui tant qu'il n'était pas fixé.

Il appréhendait ce moment. Il n'en avait pas dormi de la nuit et ça n'était pas la première qu'il passait sans fermer l’œil. En un rien de temps, c'était redevenu le bordel complet dans sa vie. Cela faisait quelques jours déjà qu'il était reparti de chez Drumë, sans en savoir beaucoup plus sur ce qui avait pu se passer la veille. Un don qui s'éveillait, c'était l'hypothèse la plus probable et pourtant ça semblait tellement impossible... Mais il avait beau retourner la situation dans tous les sens, il ne voyait pas tellement d'autre explication plausible. Ceci dit, il n'y connaissait quasiment rien en dons. Peut-être qu'il y en avait une... Il n'y avait qu'un seul moyen d'en avoir le cœur net. Un qu'il connaissait en tout cas pour lui avoir à moitié cassé le nez. Il s'appelait Kaleb Lowe et il voyait des auréoles, c'était lui-même qui le lui avait dit.

En d'autres circonstances, il aurait attendu plus longtemps avant d'aller le voir. Il était toujours un peu réticent à demander de l'aide. Peur qu'on le prenne pour un faible quand il savait que c'était déjà le cas. Mais cette fois, c'était urgent. Il était peut-être en danger et il n'était pas seul à l'être....

Lorsqu'il sonna, son cœur battait à cent à l'heure. Et il battait encore plus fort lorsqu'il sonna la deuxième fois. Puis la troisième. Merde. Faites qu'il soit là... Pourquoi est-ce qu'il ne répondait pas ? Il ne voulait pas le voir ? Merde, il fallait vraiment vraiment qu'il le voie... En plus il avait acheté des donuts exprès... il n'allait pas les ramener quand même ! Il allait le supplier lorsque la porte s'ouvrit sur... rie... oh. Il baissa les yeux pour tomber nez à nez avec un Kaleb vachement plus petit que la dernière fois et tomba des nues en voyant le fauteuil. Ça, il ne s'y attendait pas... du tout.

"Salut... euh... désolé, je pensais pas... qu'est-ce que... je peux entrer ?"

Demanda-t-il, confus, se passant la main dans la nuque. Il espérait ne pas tomber trop mal...

"Je ne veux pas te déranger trop longtemps mais..." Il inspira profondément. Il ne savait même pas comment commencer ni quoi demander alors... "Je peux t'aider pour quelque chose ?"

Si déjà il était là, peut-être fallait-il commencer par la moindre des politesses.

"Oh... et j'ai ramené des donuts... je me suis dit que... enfin... c'est toujours bon, non ? J'espère que t'aimes ça..."

Dit-il en souriant avant de sortir le sachet de son sac. Il se sentait à la fois gêné et si soulagé de voir Kaleb... En espérant qu'il puisse l'aider et qu'il ne le dérange pas trop.

_________________

What the hell am I doing here ?


When you were here before, Couldn't look you in the eye, You're just like an angel, Your skin makes me cry, You float like a feather, In a beautiful world, I wish I was special.
But I'm a creep, I'm a weirdo, What the hell am I doing here? I don't belong here.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kaleb Lowe

❝ I can see you from miles ❞


Inscrit(e) depuis le : 11/03/2014
Messages : 2952
Multicomptes : Drumë Andresson, Kieran Kane & Eden McDougall
Ressemble à : Andy Biersack
Crédits : Cedrick, crackle bones & tumblr
Âge : 31 ~ Statut civil : En amour avec sa petite luciole rousse. (Et non, c'est pas Nora ! )
Profession/études : Batteur (et Batman.... Ouais nan, mais chut.)
Quartier : Queens
Capacité : Sentinelle à Originals

MessageSujet: Re: Keep on surviving [Kaleb & Castiel] Mar 7 Juin 2016 - 1:27

Les jours se suivaient plus ou moins depuis sa sortie de l'hôpital. Il venait tout juste de trouver un assistant à sa mesure, ou plutôt à sa démesure. Un petit gars tout fou. Pile ce qu'il lui fallait pour oublier un peu sa situation. Mais bon, le gamin avait des jours de repos. Normal. Et ces jours-là, Kaleb déprimait carrément. Connie n'était pas là en plus ce matin. C'était terrible. Bandit dormait encore. Le vieux chien avait mal digéré son absence, lui aussi avait pris un sacré coup. Un coup au moral qui avait fait blanchir son poil déjà de couleurs inégales. Des ombres d'eux-même, voilà ce qu'ils étaient en train de devenir tous les deux. Le tatoué avait chialé ce matin-là. Pas chouiné comme il avait toujours aimé le faire dans le cou de Connie pour l'agacer. Non. Il avait pleuré comme un putain de dépressif. Il n'en pouvait plus de ces jambes qui refusaient de bouger. Il avait essayé de se lever une énième fois et s'était étalé par terre. Il était resté de longues et douloureuses minutes là. Le pire dans tout ça, c'était qu'il pouvait sentir la douleur dans ses jambes, les coups de tête de Bandit dans celles-ci, mais impossible de réagir. Il finit par se traîner jusqu'à son fauteuil, s'installant dessus, comme un condamné s'installerait sur la chaise électrique. Ensuite... Vint la galère du café du matin... Il en renversa un à moitié sur lui, salopant son jean à la propreté déjà relative, se cramant à moitié la cuisse. Putain ! Merde ! Il n'était pas un putain d'infirme même pas foutu de se faire un café ! Il persista et réussit à se faire un café enfin. Il le but en fumant une cigarette... Il ne savait pas ce qu'il allait faire de sa journée... Sans doute pas grand chose. Si déjà il arrivait à faire une courte balade avec Bandit, ce serait le bout du monde... Et puis, on sonna chez lui. Il fronça les sourcils, posant sa tasse. Il roula au travers du loft, renversant une pile de vêtements qu'il n'avait pas réussi à ranger en hauteur. Il jura, mais continua sa route. Il fit descendre le vieux monte-charge, lui dessus, Bandit le regardant d'en haut, toujours intrigué. Il arriva finalement en bas... Et galéra un peu à tirer la porte pour découvrir.

« Blondie ?! » lâcha-t-il surpris.

Alors ça... On lui aurait dit que l'ancien amour de la vie de Drumë se pointerait chez lui à nouveau, il n'y aurait pas cru. Et pourtant... Il resta interloqué. Et comprit vite pourquoi Castiel était surpris lui aussi. Ouais, les jantes chromées, ça fait toujours un sacré effet...

« Ben... M'aider alors que je tiens juste une porte, c'est chaud... J'ai plus tout à fait mes jambes, mais j'ai des bras... Et de bons freins, tu sais... » rétorqua-t-il avec un sourire sarcastique. « Entre, j'adore le gras, alors les donuts, ça paie le droit de passage... »

Il recula, et manœuvra avec habitude pour le demi-tour, il invita le blond à grimper avec lui sur l'antique monte-charge qui n'avait jamais été aussi utile que depuis son « accident ». Il roula dans le loft, constatant la pile de linge étalé par terre. En se contorsionnant, il réussit à le ramasser et le poser en boule sur le petit meuble d'où il les avait fait tomber. Puis, il glissa jusqu'à la cuisine.

« Café ? » demanda-t-il au blond en attrapant une tasse qu'il remplit sans attendre sa réponse. « Qu'est-ce qui t'amène ?' » Il marqua une pause, un air suspicieux sur le visage. « C'est pas Connor au moins ? Je peux me débrouiller tout seul s'il s'inquiète... Vraiment... »

_________________

I'll die fighting, inside me there's a fire that burns. My life begins and ends without the faith that we learn. Save me from the darkest places. Save me from myself. I'm a loaded gun, an only son. But I'm nobody's hero. I've come undone. I'm on the run. Yeah, I'm nobody's hero. Nobody's hero.

  (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Castiel Sainte-Croix

❝Mon pouvoir? Mon inconscience. ❞


Inscrit(e) depuis le : 16/02/2015
Messages : 6375
Multicomptes : Lys, Junya et Leonard
Ressemble à : Jamie Campbell Bower
Crédits : Asp
Âge : 24 ~ Statut civil : célibataire
Profession/études : Etudiant en journalisme et réceptionniste de nuit dans un hôtel
Quartier : Queens
Capacité : Emprunt de don (en éveil)

MessageSujet: Re: Keep on surviving [Kaleb & Castiel] Mar 7 Juin 2016 - 14:56

Kaleb n'avait pas l'air vraiment en forme lui non plus. Sans compter le fauteuil, ses traits étaient tirés et son jeans taché en disait long sur sa matinée. Castiel espérait ne pas trop l'empirer. Il se sentit un peu pris au dépourvu en voyant la surprise dans ses yeux en le voyant et grimaça un peu en l'entendant. Forcément, proposer son aide devant la porte c'était un peu stupide... Parfois, il se haïssait vraiment, lui et sa maladresse, ses remarques souvent un peu à côté de la plaque, sa façon de ne pas savoir se comporter dès qu'il était gêné et par dessus ça sa manie d'être gêné pour un rien. Comme maintenant...

Il souffla, soulagé en voyant que Kaleb acceptait qu'il entre et qu'il semblait content pour les donuts. C'était déjà ça... Il le suivit sur le monte charge puis entra dans le loft avec lui. C'était spacieux, ça changeait de son ancien appartement dans ses souvenirs... Mais c'était toujours décoré à la Kaleb. Ce qui autrefois l'avait gêné voir fait flipper lui fit plaisir. C'était un soulagement de voir que certaines choses ne changeaient pas quand tout le reste semblait en perpétuel bordel. Bon, l'appartement était en bordel aussi mais ça n'avait rien de pire que sa chambre, il n'en avait cure.

Il suivit Kaleb jusqu'à la cuisine, constatant qu'il roulait presque plus vite qu'il ne marchait.

"Volontiers pour le café !"

Le temps qu'il réponde par l'affirmative, Kaleb avait déjà attrapé une tasse qu'il lui remplit. Castiel l'attrapa et déposa le sachet de donuts sur la table, à côté du tatoué. C'était le moment d'attaquer les choses sérieuses et rien que de réfléchir à la formulation, il en avait le coeur qui manquait d'exploser à nouveau. Il avait beau avoir essayé de bosser sur son émotivité avec Kieran, ça nétait pas encore totalement ça... Mais il sortit de son silence en voyant l'inquiétude de Kaleb pour son copain.

"Non non t'en fais pas c'est pas Connor."

Corrigea-t-il immédiatement en secouant la tête pour le rassurer. En fait, techniquement, c'était un peu Connie qui l'avait amené là. Mais contre son gré. Et puis pas la peine de donner les détails non plus, il allait passer pour un stalker pas net. Ca n'était pas vraiment le but...En plus, Connie risquait de mal le prendre s'il apprenait qu'il l'avait suivi.

"Tiens, sers-toi en donuts..." Dit-il en lui tendant le sachet, s'octroyant au passage quelques demi-secondes de plus de répit. "En vrai, cette fois c'est... pour ... moi..."

Il baissa un peu le regard, ne sachant pas trop comment continuer ni comment Kaleb pourrait prendre sa requête pas vraiment ordinaire. Il tira une chaise et s'assit dessus pour être au même niveau que Kaleb.

"Je...enfin... il se pourrait que je sois un peu... comme vous et je voulais savoir si tu pouvais me dire au moins si..."


Il parla de plus en plus bas, jusqu'à ce que ça en devienne un murmure totalement inaudible. Ses yeux braqués sur la tasse de café, comme si elle détenait la vérité, le sens de la vie, la réponse à la grande question sur l'univers au moins. Un instant passa avant qu'il ne s'éclaircisse la gorge et lève les yeux vers Kaleb, se faisant violence.

"Enfin si ça te dérange pas... il me semble que t'es doué pour repérer ces choses là alors... voilà. Je te payerai en échange, t'en fais pas, je veux juste..."


Il soupira. En fait, ce qu'il voulait, c'était que Kaleb le rassure. Qu'il lui dise qu'il faisait fausse route, qu'il était humain, on ne peut plus normal, qu'il n'avait aucune capacité surnaturelle. Était-ce trop demander ?

"Être fixé..."


Conclut-il à nouveau en le regardant.

_________________

What the hell am I doing here ?


When you were here before, Couldn't look you in the eye, You're just like an angel, Your skin makes me cry, You float like a feather, In a beautiful world, I wish I was special.
But I'm a creep, I'm a weirdo, What the hell am I doing here? I don't belong here.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kaleb Lowe

❝ I can see you from miles ❞


Inscrit(e) depuis le : 11/03/2014
Messages : 2952
Multicomptes : Drumë Andresson, Kieran Kane & Eden McDougall
Ressemble à : Andy Biersack
Crédits : Cedrick, crackle bones & tumblr
Âge : 31 ~ Statut civil : En amour avec sa petite luciole rousse. (Et non, c'est pas Nora ! )
Profession/études : Batteur (et Batman.... Ouais nan, mais chut.)
Quartier : Queens
Capacité : Sentinelle à Originals

MessageSujet: Re: Keep on surviving [Kaleb & Castiel] Mar 7 Juin 2016 - 21:52

Pas Connor... Alors qu'est-ce qui pouvait amener le blondinet dans son antre ? Surtout maintenant ? Enfin non, logiquement, ce blond-ci devait autant le haïr que l'autre. Et si radio potin marchait bien, aux dernières nouvelles, le duo de blonds n'était plus un duo, et il avait sans doute contribué à cet échec relationnel... D'une certaine façon. Du coup, la venue du blond était franchement étrange. Il le fixa interrogatif. Il piocha quand même un donut. Parce que le gras, c'était la vie. Il croqua une bonne bouchée. Il fronça les sourcils en mâchant calmement le donut. Mais... Il s'arrêta de manger. Carrément perplexe. Pour lui ? C'était franchement bizarre.

Il fut surpris. Pourtant, il ne brillait pas la dernière fois. Alors ? Il ouvrit son don presque immédiatement, son regard se voilant. Il usait moins son don depuis son accident. Parce qu'il était bien plus fatigué. Et que son don l'épuisait plus encore. Sans parler des modifications de perception qui étaient plus persistantes et son équilibre plus précaire son don une fois son don actif. Bon dans son fauteuil ça ne posait pas de soucis. Mais en dehors, c'était gênant. Il mit quelques secondes à s'habituer à cette vision si étrange faite de lumières. Et.... C'était fou. C'était infime. Seulement, c'était présent. C'était la première fois qu'il voyait une aura plus translucide encore que la sienne. Il entendit vaguement ses mots et finalement, ferma les yeux, refermant son don.

« Je ne me fais pas payer pour ça... Ce serait malhonnête... » murmura-t-il d'une voix calme.

C'était quand même rudement étrange... Comment son don avait-il pu se déclarer si tard ? Enfin... ça avait l'air d'être fréquent sur les blondinets. Il se massa les tempes. Ce don qu'il aimait tant l'épuisait tellement. Il eut un sourire pour le blond.

« Quand est-ce qu'il s'est manifesté ? Ton don... Je peux te confirmer qu'il existe, mais... Je n'arrive pas à déterminer ce qu'il fait... » Il fronça les sourcils. « C'est comme... Si ton don n'était pas encore... Déterminé... Sans personnalité propre... »

Il s'arrêta, fixant le blond. Et se reprit.

« Ton don, hein ! Toi, je sais que t'as une personnalité de petit fouineur sympathique... »

Il lui sourit, et but une gorgée de son café très tiède. Il tendit aussi la main vers son paquet de cigarettes, en glissant une entre ses lèvres, l'allumant dans la foulée. Il les posa en direction du blond, qu'il se serve au besoin.

« Est-ce que... D'autres personnes sont au courant ? Venir me voir... » Il se mordit la lèvre. « … Ce fauteuil, je le dois pas vraiment à un accident... Ils pourraient remonter jusqu'à moi un jour, alors... Tu prends un petit risque... Sans doute pas aussi grand qu'en restant seul... Mais je préfère te prévenir. »

_________________

I'll die fighting, inside me there's a fire that burns. My life begins and ends without the faith that we learn. Save me from the darkest places. Save me from myself. I'm a loaded gun, an only son. But I'm nobody's hero. I've come undone. I'm on the run. Yeah, I'm nobody's hero. Nobody's hero.

  (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Castiel Sainte-Croix

❝Mon pouvoir? Mon inconscience. ❞


Inscrit(e) depuis le : 16/02/2015
Messages : 6375
Multicomptes : Lys, Junya et Leonard
Ressemble à : Jamie Campbell Bower
Crédits : Asp
Âge : 24 ~ Statut civil : célibataire
Profession/études : Etudiant en journalisme et réceptionniste de nuit dans un hôtel
Quartier : Queens
Capacité : Emprunt de don (en éveil)

MessageSujet: Re: Keep on surviving [Kaleb & Castiel] Mer 8 Juin 2016 - 0:35

Malhonnête, il ne savait pas trop. Castiel sourit timidement. Ce qu'il voulait, c'était simplement que Kaleb ne pense pas qu'il voulait l'exploiter. Même s'il était venu ici pour lui demander de l'aide... Mais son sourire partit rapidement. Déjà parce que Kaleb avait d'un coup l'air d'un illuminé, ce qui le projetait bizarrement presque un an plus tôt, lorsqu'il l'avait rencontré et qu'il lui avait effectivement semblé illuminé. Tant de choses s'étaient passées depuis ce jour... Mais surtout parce qu'il ne semblait plus tout à fait lui-même. Castiel était prêt à s'inquiéter pour le tatoué mais lorsque le couperet tomba, ce fut surtout pour lui-même qu'il recommença à s'inquiéter. Le regard du brun était d'ailleurs redevenu normal et il en déduisit que c'était l'usage de son drôle de don qui faisait ça. Le blondinet crispa ses doigts sur la chaise.

Évidemment, la surprise n'était pas totale. S'il était venu le voir, c'était que ses soupçons étaient forts. Mais... il avait espéré que peut-être... Il se mordilla la lèvre. Il passait vraiment trop de temps à espérer que tout était possible alors qu'au final, tout n'était qu'un ramassis de conneries et rien ne s'arrangeait vraiment. Ca servait à quoi d'essayer encore d'être optimiste, franchement ? Il détourna le regard et se mordilla un peu la lèvre, crispant un peu plus ses doigts sur la chaise en entendant le tatoué. Le destin était vraiment une saloperie. Alors même son don était sans personnalité propre. A croire que rien, jamais, ne voulait qu'il puisse être fier de lui. Même son don était un ramassis de conneries. Il sentit ses yeux s'humidifier et se leva d'un coup pour faire les cent pas.

C'était vraiment de la merde tout ça. Il n'avait rien demandé. Il s'était battu comme il pouvait. Démené. Tout ça pour qu'il se retrouve avec un don de chiotte qui ne servait à rien sinon le mettre en danger. Il avait envie de cogner un truc ou de se rouler en boule mais à la place, il se rassit après avoir tourné en rond, se rendant compte que c'était un peu malpoli, face à un mec en fauteuil, de marcher en rond. Et encore plus de se plaindre. Il déglutit et sécha ses yeux avant que les larmes ne coulent. Il ne voulait pas pleurer. Vraiment pas. Kaleb avait l'air si calme en lui annonçant tout ça alors que tout en lui n'était qu'un bouillon d'émotions mal réchauffées. Il ne parvint même pas à entamer son donut.

"Merci de... confirmer."

Articula-t-il, gêné de réagir aussi vivement alors que Kaleb n'avait rien demandé. Il se sentait vraiment nul de se sentir si mal alors que ce que le tatoué avait dû endurer, c'était sûrement dix fois pire...

"Ça s'est manifesté y'a quelques jours, moins d'une semaine, j'étais pas sûr que..."

Il laissa sa phrase en suspens et soupira à nouveau. Il n'était pas certain qu'il faille parler de Drumë à Kaleb. Il savait que les deux étaient en froid. Seulement pour expliquer ce qu'il s'était passé, il n'avait pas tellement d'autre option... Il reprit la tasse et tenta de boire une gorgée, sans parvenir à maîtriser le tremblement de ses mains. Il la reposa sur la table après avoir manqué d'en reverser la moitié.

"Est-ce que... enfin... désolé si c'est indiscret mais... qu'est-ce qu'il s'est passé ?"

Demanda-t-il, préoccupé, posant la question qui lui brûlait les lèvres depuis qu'il avait vu Kaleb sur ce fauteuil. Il parlait de danger... Est-ce que Kaleb avait été confronté à ceux qui leur voulaient du mal ? Qui ... pourraient lui vouloir du mal à lui aussi à présent ? Mais en fait, ça n'avait pas vraiment d'importance. Là, tout de suite, il n'avait pas peur de ça. Kaleb avait l'air serein et même si c'était loin de l'apaiser, il se sentait au moins rassuré d'être aux côté de quelqu'un qui devait mieux comprendre que lui ce qu'il lui arrivait.

"Je crois pas qu'il y ait grand monde au courant. Juste ... Drumë parce que... c'est ... j'étais avec lui en fait... Enfin... j'étais passé le voir et ... c'est lui qui s'en est rendu compte. Je crois que j'ai... je voulais pas mais... j'ai volé son don, en fait. Enfin... momentanément... C'est possible ça ? Que mon don ça soit ça ? Voler le don des autres ?"


Exprimé à autre voix, c'était encore plus terrible qu'il l'imaginait. C'était une saloperie de don d'imposteur et il n'en était pas un. Il n'avait jamais voulu voler de trucs. Le pire qu'il ait du faire, c'était une barre de céréales au supermarché... Il se redressa à nouveau, incapable de rester sur cette chaise sinon pour se blanchir les articulations. Il s'était rarement autant détesté qu'en ce moment même.

"Je voulais pas faire ça... c'était horrible..."
Ajouta-t-il dans un soupir avant de relever le regard. "Tu crois que c'est définitif ? Mon don... il n'aura jamais d'autre personnalité propre ?"

Parce que si c'était ça, son don, il préférait encore qu'on le lui arrache comme une vieille verrue.

_________________

What the hell am I doing here ?


When you were here before, Couldn't look you in the eye, You're just like an angel, Your skin makes me cry, You float like a feather, In a beautiful world, I wish I was special.
But I'm a creep, I'm a weirdo, What the hell am I doing here? I don't belong here.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kaleb Lowe

❝ I can see you from miles ❞


Inscrit(e) depuis le : 11/03/2014
Messages : 2952
Multicomptes : Drumë Andresson, Kieran Kane & Eden McDougall
Ressemble à : Andy Biersack
Crédits : Cedrick, crackle bones & tumblr
Âge : 31 ~ Statut civil : En amour avec sa petite luciole rousse. (Et non, c'est pas Nora ! )
Profession/études : Batteur (et Batman.... Ouais nan, mais chut.)
Quartier : Queens
Capacité : Sentinelle à Originals

MessageSujet: Re: Keep on surviving [Kaleb & Castiel] Sam 11 Juin 2016 - 0:20

L'avantage avec le temps, c'est qu'on s'habitue à confirmer des nouvelles pas toujours facile à intégrer. Et encore, le blond-là, il savait presque où il mettait les pieds. C'était autrement plus simple que de tout annoncer à quelqu'un. Parce qu'il savait déjà que c'était une possibilité que d'avoir un don. Il avait vu ce que ça faisait. Il souriait calmement. Même si l'autre n'avait pas l'air calme. Il l'observait faire les cent pas. Il l'enviait un peu de pouvoir faire ça, son sourire se ternit très légèrement. Quelques jours... C'était vraiment très frais alors. Il était en quelque sorte content que le blond ait pensé si vite à venir le voir. C'était idiot mais ça lui donnait l'impression d'avoir encore une utilité en dépit de sa paralysie.

Seulement, le blond avait l'air tellement secoué. Vraiment. C'était normal en un sens, mais il avait l'impression de ne pas avoir les clefs pour le rassurer vraiment. Il resta donc assez distant. Il sentait que Castiel avait besoin d'exprimer ses angoisses. Mais qu'il les réprimait en même temps. Il aurait voulu lui dire qu'il pouvait courir en rond dans son appartement si ça l'aidait, seulement, cela ne ferait probablement qu'accentuer son malaise. Parce que cela pointerait le fait qu'effectivement le voir marcher avait quelque chose de douloureux et déplacé. Mais hey, ce n'était pas la faute de ceux qui pouvaient marcher si lui n'y arrivait plus... Il eut un léger soupir en voyant les mains du garçon. Il aurait vraiment aimé pouvoir l'apaiser efficacement. Avec un don comme celui de ce petit con de Hodgson par exemple.

"J'ai fait une mauvaise rencontre en essayant de sauver un Original... Un Hunter que j'avais bien connu avant qu'il soit embrigadé. Disons que nous avons réglé nos vieilles rancoeurs..." expliqua-t-il très brièvement, un sourire amer sur les lèvres.

Il détourna le regard pour contenir ses émotions. Il but une gorgée de café pour garder la face et attrapa une nouvelle cigarette. Il fumait tellement plus depuis qu'il était cloué dans cette chaise à roulettes. Il releva la tête en entendant le récit du blond, et eut une grimace compatissante. Le don de Drumë. Dur pour débuter sa carrière de voleur de dons. Déjà que ça n'allait pas être facile à vivre... Il se mordilla un peu la lèvre, essayant de réfléchir à comment répondre à cela. Il savait ce que c'était d'avoir des frustrations vis à vis de son don. N'était-il pas le seul autre à ne pas avoir de lueur propre ? Du moins, jusque là... Il eut un petit soupir, en croisant son regard. Il attendait tellement de lui, et il pouvait lui offrir si peu de réponses assurées.

"Eh bien, je crois que tout est possible avec nos dons... J'ai bien croisé quelqu'un don't le don est d'inciter les autres au péchés alors... Voleur de dons, ça ne me paraît pas si improbable." dit-il doucement, et rassurant. "Ton don n'est peut-être pas le plus pratique ou le plus utile, mais crois-moi, c'est loin d'être le pire qui existe... Et ton don s'éveille à peine, difficile de savoir ce qu'il deviendra. C'est comme le bouton d'une fleur, on peut difficilement savoir si tu seras une rose pleine d'épines ou une jolie pensée..."

La métaphore florale ? Franchement, il se sentait franchement cucul là. Il se racla la gorge.

"Mais une chose est sûre, c'est que tu n'as pas découvert ton don en volant le don le plus sympa de l'univers... Alors..."

Il ouvrit son don, il ne tarda pas à voir quelques lueurs dans les environs, une cinquantaine de mètres tout au plus, Castiel les verrait en empruntant son don.

"Alors, tu devrais essayer avec le mien. Tu ne feras de mal à personne... Et je crois que j'ai toujours rêvé que quelqu'un comprenne vraiment ce que ça veut dire que de voir des lucioles mutantes..." Il fit le tour de la table, et terminant sa cigarette, il libéra une de ses mains pour la tendre à Castiel. "Fais-moi confiance, ton don ne sera ton démon que si tu luttes contre lui, apprivoise-le, et il deviendra ton plus précieux ami. Crois-moi... J'ai lutté de longues années avant de le comprendre et l'apprécier..."

Il serra doucement sa main.

"Essaie de laisser ton don s'exprimer... Ne te bride plus... Je suis là pour t'aider, Castiel, rien de mauvais ne peut t'arriver ici..."

_________________

I'll die fighting, inside me there's a fire that burns. My life begins and ends without the faith that we learn. Save me from the darkest places. Save me from myself. I'm a loaded gun, an only son. But I'm nobody's hero. I've come undone. I'm on the run. Yeah, I'm nobody's hero. Nobody's hero.

  (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Castiel Sainte-Croix

❝Mon pouvoir? Mon inconscience. ❞


Inscrit(e) depuis le : 16/02/2015
Messages : 6375
Multicomptes : Lys, Junya et Leonard
Ressemble à : Jamie Campbell Bower
Crédits : Asp
Âge : 24 ~ Statut civil : célibataire
Profession/études : Etudiant en journalisme et réceptionniste de nuit dans un hôtel
Quartier : Queens
Capacité : Emprunt de don (en éveil)

MessageSujet: Re: Keep on surviving [Kaleb & Castiel] Lun 13 Juin 2016 - 22:27

Pas difficile de déduire que la mauvaise rencontre avait été éprouvante. Sinon, Kaleb ne se serait pas retrouvé en fauteuil. Il n'était pas certain d'avoir envie de savoir dans quel état était l'autre, le hunter. Castiel regarda le tatoué, aussi gêné que compatissant. Il n'était pas certain que le brun ait envie d'en parler d'avantage, à le voir détourner le regard e la sorte. Alors il se contenta de hocher la tête.

"Je suis désolé."


Dit-il simplement avec un petit sourire. Parce qu'il se doutait qu'il ne pouvait pas arranger grand chose mais il l'était vraiment. En dépit de la première impression et de leur première rencontre, Castiel avait de la sympathie pour le grand tatoué. Il s'était montré attentif une fois le malentendu passé et il avait l'air droit. Dommage qu'il bosse pour un enfoiré comme Malroy mais... ça, c'était une autre histoire. Il hocha la tête et leva un sourcil étonné. Inciter les autres aux pêchés, ça ne semblait pas si courant mais... n'était-ce pas un peu ce en quoi consistait le don de Ian ? Enfin ce qu'il en avait compris... Se pouvait-il que Kaleb connaisse Ian ? Au point où il en était, plus rien ne le surprenait mais... enfin... peu importait, là, pour l'instant. Il se mordilla les lèvres. Alors c'était bien possible. Voler des dons. C'était avec ce don de chiotte qu'il allait devoir composer. Dans la vie, il ne faisait vraiment pas partie des chanceux. Il n'était pas de ceux pour qui le chemin était tout tracé. Ca, il l'avait compris depuis longtemps. Mais longtemps, il avait eu la naïveté d'espérer que son chemin caillouteux finirait par recroiser le chemin tracé, qu'il retomberait sur les rails et que tout irait bien. Et à chaque fois, tout semblait vouloir lui rappeler que non, il n'aurait jamais cette chance. Il aurait pu avoir un don chouette ou à défaut quelque chose d'invisible mais non, il n'avait ni l'un ni l'autre. Il soupira, sans trop savoir s'il fallait qu'il ait l'air convaincu par la métaphore du bouton de rose. Parce que là, il avait surtout l'impression qu'un pigeon venait de lui chier dessus et que ça ne partirait jamais. Mais c'était un peu moins fleuri, comme métaphore.

"C'est peut-être pas le pire mais au moins, les autres ont une personnalité..."


Articula-t-il avec regret. Il regarda Kaleb à nouveau, un peu perplexe et le laissa faire. Il ne connaissait pas assez de dons pour savoir si celui de Dru était sympa ou non mais...

"Mais euh... je sais pas..."

Son objection pas très assumée ne sembla pas freiner Kaleb qui lui tendit une main qu'il attrapa, sans vraiment être convaincu. Il serra la main du brun et sentit une larme couler en entendant ses mots.

"Merci..."


Souffla-t-il en serrant sa main à son tour. C'était vraiment réconfortant de savoir que Kaleb était prêt à l'aider, même s'il ne savait pas pour combien de temps ni... mais... pour l'heure, ça faisait du bien. Vraiment. Seulement laisser son don s'exprimer, il ne savait pas le faire. Il posa sa deuxième main sur la première et tenta de se concentrer sur le flot d'émotions un peu plus positives qui le traversait et ferma les yeux mais ça ne fonctionnait pas... du tout. Il soupira.

"Je sais pas comment faire... pour le laisser s'exprimer... Pour l'instant, c'est survenu uniquement une fois... enfin... peut-être deux mais..."


Il fronça un peu les sourcils, réfléchissant à ce qui s'était passé avant que ça ne se produise.. Il ne savait plus trop. Il avait trop bu, ses sentiments pour Drumë étaient clairement en jeu et la deuxième fois... la deuxième fois c'était encore plus le bordel dans ses sentiments, sans compter cette proximité.

"Je ne crois pas avoir fait quelque chose de spé... Oh ! Attends ! "


Il s'interrompit alors que sa vision se brouillait d'un coup. C'était le noir total. Oh misè... Non. Ce n'était pas le noir total. Il y avait une lueur à la place de Kaleb et... c'était donc ça, les lucioles mutantes ? Le don de Kaleb ?

" Ça y est ! Ça marche !"

C'était à la fois super effrayant, il ne voyait plus rien et à la fois... fantastique. Il avait réussi. Et putain, c'était be... aieuuuh. Le blondinet avait lâché les mains de Kaleb pour faire quelques pas et venait de se prendre les pieds dans les roues de son fauteuil. Il s'étala de tout son long, se rattrapant à un truc qu'il attrapa, probablement un pied de chaise, ce qui ne servit à rien. Aie. Le sol était dur.

"Merde... euh... désolé... je vois plus rien..."


Dit-il, un brin gêné et un peu apeuré. Il tourna un peu le visage et vit quelques lueurs, un peu plus loin. Une orange vif et une aux couleurs un peu indéfinies. C'était peut-être dans la rue ou... Plus loin, il y avait quelques points lumineux. C'était magique. Il avait envie d'aller vers elles mais... il n'osait même plus se relever. Il eût juste le réflexe stupide de lever les bras pour les choper comme un chope un insecte ce qui ne servit qu'à... le faire brasser de l'air. Il releva le visage vers Kaleb, l'air émerveillé. La lueur du tatoué était un peu diffuse et moins colorée que celles qu'il voyait plus loin mais elle n'en était pas moins brillante et magnifique.

"C'est super beau... c'est génial !"


Il tenta de se redresser un peu, s’agrippant à nouveau à la chaise. Kaleb avait de la chance d'avoir un aussi beau don. Dommage qu'il ne puisse pas choisir le don qu'il voulait et le copier simplement au lieu de ne pouvoir les voler que momentanément... Et en parlant de momentanément, c'était bien joli mais... Il ne voyait toujours rien et ça commençait à devenir un peu oppressant.

"Comment on... sort ? Kaleeeeb ? Avec Drumë, j'ai du aller sous l'eau et attendre que ça... se tasse et que ça passe mais... comment je fais ? Comment j'arrête ?"


Il tenta de cacher la petite panique qui commençait à poindre le bout de son nez. C'était ça de jouer avec ses émotions... Drumë lui avait dit que beaucoup de choses sur les dons passaient par les émotions mais... les siennes, ça avait toujours été chaotique. Ca ne simplifiait vraiment pas les choses...

_________________

What the hell am I doing here ?


When you were here before, Couldn't look you in the eye, You're just like an angel, Your skin makes me cry, You float like a feather, In a beautiful world, I wish I was special.
But I'm a creep, I'm a weirdo, What the hell am I doing here? I don't belong here.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kaleb Lowe

❝ I can see you from miles ❞


Inscrit(e) depuis le : 11/03/2014
Messages : 2952
Multicomptes : Drumë Andresson, Kieran Kane & Eden McDougall
Ressemble à : Andy Biersack
Crédits : Cedrick, crackle bones & tumblr
Âge : 31 ~ Statut civil : En amour avec sa petite luciole rousse. (Et non, c'est pas Nora ! )
Profession/études : Batteur (et Batman.... Ouais nan, mais chut.)
Quartier : Queens
Capacité : Sentinelle à Originals

MessageSujet: Re: Keep on surviving [Kaleb & Castiel] Sam 9 Juil 2016 - 18:22

La découverte d'un don, ce n'était pas rien. Pas étonnant que le blondinet se retrouve sous le choc. Pas étonnant non plus qu'il ait peur. pas étonnant non plus qu'il soit déçu vu ce qu'il connaissait déjà. Lui-même s'était déjà senti un peu jaloux en découvrant les pouvoirs des autres, jamais très longtemps, mais cette jalousie avait quelque part quelque chose de naturelle. Il espérait juste qu'elle ne dure pas trop pour Castiel. Qu'il réussisse enfin à apprécier son don. Il fallait qu'il réussisse à voir les bons côtés. Kaleb en voyait déjà un : ce n'était pas un don que sa génétique lui avait offert mais une multitude de dons qu'il pourrait découvrir, emprunter. Des choses merveilleuses pouvaient en découler. Bon c'est sûr que voler le don de Drumë, c'était plus une tuile qu'un truc merveilleux, mais... Il croiserait d'autres mutants ! D'autres pouvoirs. Tiens, par exemple, celui du frère Mc Dougall, Kaleb était certain qu'il plairait au blondie ! Il faudrait voir avec l'autre petit blond... A moins que tous les blonds se connaissent déjà ? Gang de blonds ? Hm, possible...

"J'ai pas le mode d'emploi non plus.. Essaie juste de te détendre, au début les dons prennent souvent le dessus quand on relâche notre..."

Il n'eut pas le temps de finir sa phrase et rigola un peu. Eurêka ! Il allait reprendre la parole, mais Castiel ne lui en laissa pas le temps et se vautra allègrement... Bon, ben apparement, il n'était pas le seul à faire ça, c'était rassurant de voir que les autres aussi galérait avec la géospatialisation une fois dans le noir total !

"Essaie de pas trop bouger, ça demande du temps de devenir un aveugle averti..." se contenta-t-il de dire doucement en l'observant amusé.

Au moins, avec son don, il n'avait pas de raison de paniquer. Il ne risquait pas de blesser qui que ce soit. C'était l'avantage pour s'entraîner. Enfin, il avait quand même l'air un peu appeuré maintenant qu'il était par terre. Il sourit un peu moqueur en le voyant tendre la main probablement vers des lueurs, émerveillé. ça aussi il avait essayé de le faire au début... Et... Là, il sentit que c'était le moment d'intervenir avant que le blond ne panique vraiment. Il ne voulait pas le traumatiser. Et le fait d'être aveugle, ça avait aussi été une épreuve pour lui. Avant de dompter ce handicap qui allait avec son don.

"Si tu vas sous l'eau, là, t'auras juste l'air crétin..." ne put s'empêcher de dire le brun. "Assieds toi déjà que je puisse m'approcher..."

Il le laissa faire et manoeuvra pour se mettre face à lui. Il posa sa main sur son épaule.

"Prends ma main déjà... Ensuite, tu vas penser à ta chanson préférée, je suis sûre que t'en a une. Une chanson qui te fait te sentir bien dès que tu l'entends, dès que tu la fredonnes ! On en a tous une ! Pour moi, c'est Nothing Else Matter de Metallica... Bon, maintenant que tu as ta chanson, on va la chanter ensemble d'accord ? Et quand on l'aura fini, ou même avant, je suis sûr que tu seras parmi nous à nouveau et moi j'pourrai voir les lucioles..."

La chanson, c'était un truc qu'il avait testé avec d'autres jeunes Shadows, c'était juste un point de repère pour eux. Pour se détacher de l’appréhension et s'apaiser. En général, les dons s'apaisaient aussi. ça sonnait comme une formule magique de gourou, mais au fond, ce n'était qu'un truc pour leur donner confiance en eux-même. Castiel n'aurait qu'à se remercier lui-même... Et chantonner dès que le contrôle commencerait à lui échapper. Les rituels, c'était un bon moyen pour gagner en maîtrise petit à petit. Au début, on chante vraiment, après on fredonne, ensuite, on y pense, et au final, on a plus besoin de tromper son esprit...

_________________

I'll die fighting, inside me there's a fire that burns. My life begins and ends without the faith that we learn. Save me from the darkest places. Save me from myself. I'm a loaded gun, an only son. But I'm nobody's hero. I've come undone. I'm on the run. Yeah, I'm nobody's hero. Nobody's hero.

  (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Castiel Sainte-Croix

❝Mon pouvoir? Mon inconscience. ❞


Inscrit(e) depuis le : 16/02/2015
Messages : 6375
Multicomptes : Lys, Junya et Leonard
Ressemble à : Jamie Campbell Bower
Crédits : Asp
Âge : 24 ~ Statut civil : célibataire
Profession/études : Etudiant en journalisme et réceptionniste de nuit dans un hôtel
Quartier : Queens
Capacité : Emprunt de don (en éveil)

MessageSujet: Re: Keep on surviving [Kaleb & Castiel] Lun 11 Juil 2016 - 22:44

Heureusement, contrairement à Drumë, Kaleb ne paniquait pas. Il savait à quoi s'attendre et ne se retrouvait pas sous l'emprise malheureuse de son don sans le vouloir. C'était salvateur pour Castiel de le sentir paisible à côté. Au moins, il y en avait un d'eux deux pour garder son sang froid. Lui, de son côté, il commençait un peu à paniquer. Tout était noir à part les quelques lucioles et... il n'avait pas la moindre idée de comment sortir de ça. Il ne savait même pas comment il l'avait activé. Ca s'était fait tout seul. Ou peut-être en paniquant un peu.

Sans trop hésiter, il s'exécuta, tâtant le sol et se baissant au ralenti pour ne pas se casser la figure à nouveau. Il s'installa en tailleurs et tenta de réguler sa respiration, même s'il doutait de l'efficacité et de l'utilité, là tout de suite. Il sursauta en sentant une main se poser sur son épaule. Dans le noir, c'était vraiment effrayant. Et pourtant, il n'avait pas peur du noir. Pas trop. Le blondinet se tourna un peu vers lui pour voir la luciole qu'il représentait. Sa couleur n'était pas aussi marquée que celles qu'il voyait au loin mais au moins, il la voyait. Il tendit la main et laissa Kaleb lui attraper, tentant de l'écouter et de se concentrer sur ce qu'il disait. Sa chanson préférée... Son visage se crispa un peu. Il ne savait même pas ce que ça pouvait être. Il n'avait pas vraiment de chansons préférée. Depuis son séjour en France, il avait renoué avec la chanson française et québécoise, pas le top pour changer en cet instant. Il aimait écouter des tonnes de trucs différents mais rien qui ne l'emportait vraiment. Après un instant d'hésitation, il finit par se décider par ce qu'il avait écouté la veille, parce qu'après tout, sa chanson préférée, ce n'était pas vraiment le propos, en fait.

"Euh... je sais pas... Someone like You, d'Adele ? Ca te va ? Sinon... bah... c'est le premier truc qui me vient, là..."


Il attendit que Kaleb commence à fredonner pour s'y mettre. Il n'aimait pas vraiment chanter devant d'autres personnes. Sa voix n'était pas parfaite, il n'avait jamais fait de chant même s'il fredonnait comme beaucoup sous la doute... Mais... dans ces moments là il était seul. Enfin... il soupira et commença à chantonner. Il ne connaissait pas vraiment toutes les paroles mais le reste, il pouvait le fredonner. La voix de Kaleb couvrait la sienne et lui donnait un peu d'aisance. Petit à petit, il parvint à se détendre, à cesser de sentir sa voix tremblotter. Il aurait aimé que les choses se passent rapidement. Que sa vision revienne dès la fin du premier couplet. Mais non. C'était toujours aussi noir. Kaleb brillait toujours. Son bras aussi. Il ressentit une once de désespoir en entamant la suite de la chanson. Et ils durent enchaîner sur une seconde. Mais peu à peu, à mesure que la fatigue la gagnait, il sentit que quelque chose se... débloquait. Et tout s'arrêta d'un coup, le laissant ébloui alors qu'il se voyait assis au milieu du salon, le fauteuil de Kaleb devant lui. Il arrêta la chanson et resta là, sa main serrant celle du tatoué. Il lui sourit pour le remercier.

"On peut pas s'en débarrasser hein ? Maintenant c'est... à vie ?"

Demanda-t-il, même s'il connaissait déjà la réponse. Il sentit une nouvelle vague de panique arriver. Il ne voulait pas faire partie de ces gens pourchassés... Il regrettait d'avoir un jour souhaité le contraire. C'était peut-être égoïste mais... Il avait déjà bien assez à faire avec le reste. Il n'avait pas besoin de ça. Surtout pour un don qui ne lui apporterait rien... Merde. Il ne pouvait pas avoir une force surhumaine ou un truc un peu badass ? Non, juste quelque chose qui allait faire de lui un pestiféré.

"Comment tu fais ? Pour supporter ça ? Pour avoir un truc qui peut se déclencher n'importe quand et qui fait que... t'es chassé et.... comment... comment on y arrive ? Je sais pas si je peux..."


Il soupira, tenta d'expirer et inspirer pour ne pas céder à la panique à nouveau. Il ne voulait pas se retrouver dans le noir une nouvelle fois.

_________________

What the hell am I doing here ?


When you were here before, Couldn't look you in the eye, You're just like an angel, Your skin makes me cry, You float like a feather, In a beautiful world, I wish I was special.
But I'm a creep, I'm a weirdo, What the hell am I doing here? I don't belong here.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kaleb Lowe

❝ I can see you from miles ❞


Inscrit(e) depuis le : 11/03/2014
Messages : 2952
Multicomptes : Drumë Andresson, Kieran Kane & Eden McDougall
Ressemble à : Andy Biersack
Crédits : Cedrick, crackle bones & tumblr
Âge : 31 ~ Statut civil : En amour avec sa petite luciole rousse. (Et non, c'est pas Nora ! )
Profession/études : Batteur (et Batman.... Ouais nan, mais chut.)
Quartier : Queens
Capacité : Sentinelle à Originals

MessageSujet: Re: Keep on surviving [Kaleb & Castiel] Jeu 14 Juil 2016 - 13:04

Someone like you… Kaleb aimait bien cette chanson, même si elle filait carrément le blues. Mais si c’était ce qui venait à Castiel, il allait l’accompagner. Au moins, il connaissait les paroles. Il serra doucement la main du blond. Bien sûr que ça le ferait. Il commença à fredonner, puis sa voix grave commença à poser les paroles. Il accompagnait et guidait le blond. Cela ne fonctionnait pas aussi bien que ce qu’il avait espéré, ils finirent la chanson d’Adèle sans nette amélioration, alors Kaleb continua sur le même registre, enchaînant avec une autre chanson de cette chanteuse. Et finalement, ils arrêtèrent de chanter. C’était fini. Kaleb lui sourit doucement en retour, gardant leurs mains serrées. Son sourire devint un peu plus triste à la question du blond… S’il avait pu, il aurait voulu redevenir humain ? Kaleb trouvait cela triste. Pour rien au monde il ne voudrait perdre ce qui le rendait unique.

Je crois bien oui… J’imagine que certains doivent chercher un vaccin, mais pour le moment, rien de tout ça n’existe…” murmura-t-il doucement.

Il comprenait la peur. Après tout, il était l’exemple de ce que l’Unit pouvait faire. Ce qu’elle pouvait vous prendre. Il resta un peu silencieux. Peut-être que venir le voir n’avait rien d’encourageant pour croire en leur avenir. Il fallait vraiment qu’il trouve un moyen de se soigner. Pour ne plus être aussi déprimant. Et puis sa question…. Comment il faisait ? Hm, bonne question. Il n’avait jamais vraiment cherché à comprendre comment il faisait. Il le faisait et puis voilà. Il se mordilla les lèvres un peu perplexe. Il finit par hausser les épaules.

On a pas bien le choix, j’crois alors… On fait comme on peut…” lâcha-t-il d’un ton égal.

Il serra sa main, se voulant rassurant.

Au début, j’étais persuadé que j’étais malade… On pensait que j’avais une déformation du nerf optique… J’ai passé un temps fou dans les hôpitaux… Alors quand j’ai appris que j’étais juste différent et que ce que je pensais être un handicap était bien plus fabuleux, j’ai été plutôt heureux… J’ai mis des années à maîtriser mon don. Et même aujourd’hui, des fois, quand je touche un Original, il se déclenche, mais… J’arrive à apprécier cela. Je sais que je ne resterai pas aveugle si je me reprends… C’est déjà bien. Et… Pour l’Unit… Je crois que vu mon état, je peux difficilement te rassurer de façon convaincante… Mais bon…” Il passa sa main libre dans ses cheveux. “J’ai passé des années à leur faire des crasses pour sauver d’autres Originals, fallait bien que le vent tourne. Et puis… Je crois que d’une certaine manière, la personne qui m’a fait ça avait des raisons de le faire… Mais toi, si tu restes loin de tout ça, si tu te fais discret, il n’y a pas de raisons qu’ils te trouvent…

Il lui sourit doucement. Il laissa sa main glisser de la sienne, et se dirigea vers la cuisine, attrapant dans un placard un paquet de gâteau au chocolat. Il n’y avait que ça de vrai pour calmer les angoisses. Enfin ça, et la bière… Mais le blond tenait pas bien l’alcool dans son souvenir, alors il éviterait la bière. Il revint vers son nouveau protégé.

Allez, tout va s’arranger… Et ça va toujours mieux après un gâteau au chocolat !

Il lui tendit le paquet. Puis eut un petit rire.

Je te proposerai bien de te faire un câlin réconfortant, mais avec le fauteuil, c’est dur de les faire spontanément… Mais si t’en veux un, vas-y !

Il tendit les bras de façon un peu théâtrale. Le sourire aux lèvres, essayant de détendre l’atmosphère.

_________________

I'll die fighting, inside me there's a fire that burns. My life begins and ends without the faith that we learn. Save me from the darkest places. Save me from myself. I'm a loaded gun, an only son. But I'm nobody's hero. I've come undone. I'm on the run. Yeah, I'm nobody's hero. Nobody's hero.

  (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Castiel Sainte-Croix

❝Mon pouvoir? Mon inconscience. ❞


Inscrit(e) depuis le : 16/02/2015
Messages : 6375
Multicomptes : Lys, Junya et Leonard
Ressemble à : Jamie Campbell Bower
Crédits : Asp
Âge : 24 ~ Statut civil : célibataire
Profession/études : Etudiant en journalisme et réceptionniste de nuit dans un hôtel
Quartier : Queens
Capacité : Emprunt de don (en éveil)

MessageSujet: Re: Keep on surviving [Kaleb & Castiel] Ven 22 Juil 2016 - 22:50

Un vaccin. Si on lui laissait le choix, le blondinet n'était pas certain qu'il l'aurait accepté. Là, tout de suite, il se sentait prêt à tout pour se débarrasser de ce fardeau. Pour ne jamais revivre ce qu'il avait vécu avec Drumë. Mais savoir qu'il y avait des tarés dans le gouvernement prêts à tout pour les mettre hors d'état de nuire, savoir qu'il y en avait tant d'autres prêts à accepter cette menace et à risquer leur vie ferait sans doute pencher la balance. Dans tous les cas, la question ne se posait pas. Il souffla, tentant de retrouver un semblant de normalité maintenant qu'il voyait à nouveau autour de lui. Il se raccrocha à la main de Kaleb et le regarda, intrigué en l'écoutant. Quand il entendait cette histoire, quand il repensait à celle de Drumë, il se sentait presque chanceux. Il n'avait pas le droit de se plaindre. Ils avaient vécu tellement pire... lui, au moins, savait ce qu'il lui arrivait. A peu près. Il savait vers qui se tourner. Ça ne faisait pas tout et ça ne résolvait pas son problème mais c'était déjà beaucoup.

"Tu l'as découvert quand ? T'étais jeune ?"


Demanda-t-il par curiosité. Découvrir son don ado, ça ne devait pas être un cadeau. Déjà que l'adolescence c'était le bordel, il n'imaginait même pas ce qu'aurait été la sienne s'il y avait eu un don en plus dans la balance. Et le rejet de sa famille aurait peut-être été d'autant plus fort. Ou moins, qui sait.

"Il y a des gens qui luttent contre l'Unit ? Tu as pu sauver beaucoup de gens comme eux...nous ?"


Il sourit. Il ignorait que Kaleb occupait une partie de son temps à faire des crasses à ces connards de l'Unit et sauver des mutants. Ca lui allait bien. Un peu moins maintenant avec le fauteuil mais ça collait pas mal avec l'image qu'il avait du tatoué et toute cette mythologie de batman dans laquelle il s'enroulait.

"J'aimerais bien rester discret mais... je sais pas... je maîtrise rien alors si ..."

Il se mordilla la lèvre en soupirant à nouveau. Il fallait vraiment qu'il trouve un moyen de se débarrasser de ses angoisses et ça n'allait pas être simple. Auprès de Kaleb, il se sentait vraiment en sécurité, en dépit de ce que ce dernier lui avait dit un peu plus tôt sur ses déboires. Mais le tatoué savait ce qu'il faisait. Il savait comment réagir. Mais seul, face à lui-même et à son don... il ne parvenait pas à chasser cette idée entêtante de son esprit mais se força à sourire en voyant le paquet de gâteaux. Il en attrapa un dans lequel il croqua sans trop d’appétit.

"Merci ! Si seulement le chocolat pouvait tout arranger !"


Dit-il en plaisantant un peu. Le blondinet ne put s'empêcher de rire lorsque Kaleb lui tendit les bras, lui proposant de lui faire un câlin. Sans la spontanéité qui allait généralement avec le geste, ça en devenait un peu... bizarre voir gênant. En même temps, le tatoué avait l'air de lui tendre les bras de bon coeur alors... Castiel hésita un peu avant de s'approcher pour l'enlacer tant bien que mal malgré la position inconfortable et à moitié plié en deux. Peut-être que Kaleb en avait besoin lui aussi. Ca devait être terrible de se retrouver d'un coup privé de tous ses moyens.

"Si t'as besoin d'un service, n'importe quoi, tu peux me le demander en tout cas."


Il lui sourit en s'écartant un peu de lui.

"Comment t'as fait, pour ton don ? Tu t'es entraîné tout seul ? Est-ce que tu crois que c'est possible que... enfin... de temps en temps tu m'aides, pour que j'essaye de le maîtriser ? Vu que ça dépend de ceux des autres, je sais pas comment faire autrement et... évidemment avec Drumë ça ne serait pas possible.. surtout pas dans cette situation alors... enfin j'imagine que t'as sûrement d'autres choses à faire mais... sinon si tu connais quelqu'un.."


Sans qu'il s'en rende compte, il se mordillait la lèvre à nouveau et passait ses cheveux dans sa nuque. Ca l'embêtait de demander ça à Kaleb et il se doutait bien que le tatoué n'avait pas vraiment envie d'avoir un newbie pas trop doué sur les bras. Même si à ses yeux, c'était sûrement le meilleur entraîneur possible.

"Je peux te rémunérer en échange, bien sûr ! Et faire d'autres trucs chiants pour toi comme les courses ou... le ménage si tu veux ?"

Proposa-t-il, avec enthousiasme. Il n'avait pas la moindre idée du temps que ça pourrait prendre mais ce qui était certain c'était que seul, il ne pourrait pas progresser.

_________________

What the hell am I doing here ?


When you were here before, Couldn't look you in the eye, You're just like an angel, Your skin makes me cry, You float like a feather, In a beautiful world, I wish I was special.
But I'm a creep, I'm a weirdo, What the hell am I doing here? I don't belong here.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kaleb Lowe

❝ I can see you from miles ❞


Inscrit(e) depuis le : 11/03/2014
Messages : 2952
Multicomptes : Drumë Andresson, Kieran Kane & Eden McDougall
Ressemble à : Andy Biersack
Crédits : Cedrick, crackle bones & tumblr
Âge : 31 ~ Statut civil : En amour avec sa petite luciole rousse. (Et non, c'est pas Nora ! )
Profession/études : Batteur (et Batman.... Ouais nan, mais chut.)
Quartier : Queens
Capacité : Sentinelle à Originals

MessageSujet: Re: Keep on surviving [Kaleb & Castiel] Mar 26 Juil 2016 - 1:20

Quand Kaleb repensait à la première manifestation de son don, cela ne le rajeunissait pas du tout. Il eut un petit sourire. Avec le recul, il était vachement moins paniqué à l’époque. C’était amusant en y repensant. Il resta silencieux et se ressaisit.

C’était y’a quinze ans… Oui… J’étais jeune à l’époque… Mais j’étais pas plus mignon, j’suis comme le vin, j’me bonifie avec le temps…” dit-il avec un clin d’oeil, amusé.

L’autre question lui fit perdre un peu le sourire. Est-ce qu’il avait sauvé beaucoup d’Original ? Il ne savait pas vraiment. Pas suffisament. Surtout pas le dernier qu’il avait croisé. Son regard était gravé dans sa mémoire. Ce regard de désespoir. D’abandon. Ce regard qui disait que rien ne pouvait le sauver. Il avait perdu Kieren, un apprenti pour un Original qui ne voulait pas se battre. Alors…

Quelques uns. Pas assez à mon goût. Et j’ai même pas fait le sauvetage de Drumë…” Il soupira. “En fait, je crois que si j’avais mis autant d’énergie à sauver des gens qu’à être cons, on aurait déjà gagné la guerre contre ces bâtards.

Il haussa les épaules. Amer. Sarcastique. Cela ne sonnait plus tout à fait comme lui. Il n’était peut-être plus tout à fait lui-même. Plus aussi optimiste. Plus aussi confiant en l’avenir. Les choses s’étaient noircies et éclaircies aussi. Les choses lui paraissaient plus limpides. Tout le monde ne pouvait pas être sauvé. Certains ne le voulaient pas. Les Shadows se trompaient à croire que tout Original voulait vivre. Certains n’étaient pas fait pour cette vie-là. Pour ces risques. Et il aurait gagné à le savoir plus tôt. Lakshan ne voulait pas quitter l’Unit. Plus depuis longtemps. Sa mine se fit un peu morose.

Serrant Castiel dans ses bras, le tatoué se disait que ce câlin, était peut-être plus pour lui que pour l’autre. Se sentir utile pour quelqu’un. C’était la seule chose dont il avait besoin. Et Castiel la lui offrait sans même s’en rendre compte.

Nope, j’ai rien compris avant mes 17 ans… J’ai eu du bol, j’ai foncé dans un mec qui brillait… J’lui ai couru après en lui disant des trucs à la con… et c’était un chic type. J’ai eu du bol. Il m’a fait rentré chez les Shadows.” Il eut un petit sourire. “Et comme tu le vois, j’ai un emploi du temps très chargé mais… Je pourrai te faire autant d’entraînements que tu voudras ! T’as qu’à sonner… Ou j’te passe les clefs si tu veux ? Enfin tu peux sonner avant… Parce que j’ai pas envie que tu me surprennes… Enfin… Je sais que t’es pote avec Coralie mais… Enfin, tu vois ce que je veux dire !

Et éclata de rire.

Tu me paieras en bouffe ! Et en alcool ! Vendu ! Et t’es obligé de m’accompagner en soirée aussi ! T’en fais pas, avec mon fauteuil, j’apitoie les barmen ! On fera des openbar !

Il reprenait les bonnes vieilles habitudes, celles de sourire avant de craquer, de parler avant de penser à des choses trop sérieuses. Parler pour oublier.

Oh d’ailleurs… On pourrait peut-être demander à Connor pour ton don ? J’veux dire, la métamorphose, c’est visible… ça nous aiderait à… Visualiser tes méthodes d’action… enfin… Faut déjà le convaincre… Tu connais son caractère…

Le caractère qu’il adorait… Un sourire amoureux plana sur ses lèvres.

_________________

I'll die fighting, inside me there's a fire that burns. My life begins and ends without the faith that we learn. Save me from the darkest places. Save me from myself. I'm a loaded gun, an only son. But I'm nobody's hero. I've come undone. I'm on the run. Yeah, I'm nobody's hero. Nobody's hero.

  (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Castiel Sainte-Croix

❝Mon pouvoir? Mon inconscience. ❞


Inscrit(e) depuis le : 16/02/2015
Messages : 6375
Multicomptes : Lys, Junya et Leonard
Ressemble à : Jamie Campbell Bower
Crédits : Asp
Âge : 24 ~ Statut civil : célibataire
Profession/études : Etudiant en journalisme et réceptionniste de nuit dans un hôtel
Quartier : Queens
Capacité : Emprunt de don (en éveil)

MessageSujet: Re: Keep on surviving [Kaleb & Castiel] Lun 8 Aoû 2016 - 19:43

Peut-être qu'il avait un peu mis les pieds dans le plat là... Castiel regarda Kaleb, désolé. Le tatoué avait l'air si dévoué et si perfectionniste... Il se retint de lui dire qu'il ne pouvait pas tous les sauver. Ca n'aurait servi à rien. Quand à Drumë... lui-même nourrissait tant de regrets à son égard qu'il préféra ne rien relever. Malgré la position bizarre et peu agréable, le câlin lui fit du bien à lui aussi. C'était agréable de se sentir soutenu et non plus rejeté. Même si Drumë ne l'avait pas entièrement rejeté la dernière fois... avec lui... c'était compliqué. En fait non. Fallait qu'il arrête de se dire que c'était compliqué. C'était simplement impossible et terminé. Il s'éloigna presque à contrecœur de Kaleb, se tenant le dos qu'il avait maladroitement plié en deux pour serrer le tatoué dans ses bras. Il sourit en imaginant le brun foncer dans un mec comme ça.. En ayant expérimenté son don quelques minutes, ça n'avait rien d'impossible au contraire. Il s'imaginait sans peine faire la même chose s'il s'était retrouvé avec un truc comme ça à 17 ans.

"On dirait qu'on a de la chance tous les deux alors !"

Constata-t-il amusé, se rendant compte après coup que ça pouvait passer pour de la très mauvaise drague alors que ça n'en avait absolument pas l'intention. Le blondinet sentit son coeur s'accélérer en voyant que Kaleb acceptait sa proposition. C'était inespéré. Surtout que ce dernier semblait carrément enthousiaste, presque plus que lui !

"Oh... t'inquiète pas pour les cl... enfin ouais, ça te facilitera peut-être les choses si t'as pas à venir ouvrir mais t'en fais pas, je sonnerai, j'ai pas trop envie de me mettre Coralie à dos ni de... voila."


Non, vraiment, voir un pote à lui et Kaleb au plumard, ça ne faisait pas partie de ses fantasmes. Du tout. Même s'il avait pu convoiter Coralie il y a quelques temps mais... pas ... de cette manière.

"Ah ouais, en alcool soyons fous ! Je peux même te faire la cuisine si t'as la flemme ! Et si tu me forces pour la soirée..."

Il faudrait sans doute qu'il le prévienne qu'il ne tenait absolument pas l'alcool. Sans compter qu'avec un don pas du tout maîtrisé, ça sonnait vraiment comme une idée terrible. Mais il acquiesça de bon cœur, trop content de voir de l'enthousiasme dans le regard de Kaleb. Il serait toujours temps de lui expliquer par la suite qu'il préférait rester au panaché même si les cocktails étaient tentants. Le blondinet ne s'attendait en revanche pas à la proposition qui suivit et il regarda le tatoué, surpris et... un peu pris de court.

"Euh... oui... enfin.. je sais pas si..."


Il grimaça, un peu gêné. Il aurait fallu être aveugle pour ne pas remarquer que Kaleb était vraiment amoureux du rouquin. Et de son côté, il l'aimait bien mais les dernières fois qu'il l'avait croisé ... avaient été un peu compliquées. Il n'était pas certain d'être prêt à se faire engueuler par Connie à nouveau.

"Mais... oui... tu peux proposer si tu veux, ça me ferait plaisir de le voir ! Je ne suis pas trop sûr pour le don mais... Il va bien d'ailleurs ?"


En vrai, il appréhendait surtout la réaction du rouquin la prochaine fois qu'il le verrait.

"En revanche, je crois que je préférerais que tu n'en parles pas à Drumë si... ça ne te dérange pas ? C'était... un peu... enfin... je pense qu'il vaut mieux que je me tienne loin de lui... pour l'instant."


Il soupira. Le "pour l'instant" était sûrement de trop dans cette histoire d'ailleurs.

_________________

What the hell am I doing here ?


When you were here before, Couldn't look you in the eye, You're just like an angel, Your skin makes me cry, You float like a feather, In a beautiful world, I wish I was special.
But I'm a creep, I'm a weirdo, What the hell am I doing here? I don't belong here.




Revenir en haut Aller en bas
Keep on surviving [Kaleb & Castiel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MORE THAN HUMANS :: New York City :: Manhattan-
Sauter vers: