AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez|

The Eye of the Tiger [ Castiel & Yuichiro ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Yuichiro Malroy

❝You are my vanilla, boy ♥ ❞


Inscrit(e) depuis le : 15/09/2014
Messages : 5392
Multicomptes : Connie Egern (renard rouquinours) Nathaniel (gentil papatissier)
Ressemble à : Gackt
Crédits : tumblr & Cassy & Dru
Âge : 39 ~ Statut civil : En pourparlers avec un blond ♥
Profession/études : Superstar ♪
Capacité : Empathie

MessageSujet: The Eye of the Tiger [ Castiel & Yuichiro ] Dim 3 Juil 2016 - 15:44

Ce que Yuichiro s'apprêtait à faire relevait purement et simplement de la douce folie. Celle qui vous consume contre toute raison. Yui était tout sauf raisonnable, bien que depuis quelques années il ait un peu gagné de ce côté, s'il l'avait été ça fait bien longtemps que le petit blond qui lui tournait la tête aurait dégagé, lui et les problèmes qui allaient avec. Ça n'aurait pas été là première fois... Mais non. Non seulement il reiterait, mais en plus il s'enfonçait avec une promesse qui allait s'avérer être une punition autant pour lui que pour l'ancien amant de sa Vanilla. Peut-être encore plus pour celui-ci. Mais c'était le prix à payer pour que ces deux là ne se revoient pas dans une situation un peu trop propice aux dérapages. Dérapages dangereux qui plus est.

Yuichiro descendit de son taxi pour entrer dans le motel où Castiel Sainte Croix travaillait. Il avait longuement hésité mais s'était dit que de se rendre chez lui où il n'était pas seul ce n'était pas la solution, dans la rue, l'autre aurait toujours le moyen de l'éviter. Alors que là... Ils pourraient toujours discuter tous les deux. Et qui sait. Il y avait toujours des chambres à louer. Le musicien eut un rire pour lui même à cette blague et poussa la porte qui donnait sur l'entrée, rejoignant le lobby et la réception. Il avait étudié son emploi du temps et il lui semblait que ce soir là, à cette heure tardive, le blond était seul pour assurer la nuit et qu'ils ne seraient sans doute pas dérangés par des clients vu que l'heure du check-in était largement dépassée. Il sourit doucement, surtout lorsqu'il vit le visage de l'autre se décomposer à mesure qu'il le reconnaissait. Il n'avait pas besoin d'ouvrir son don pour savoir ce que Castiel Sainte Croix pensait de lui. Peut être pour les nuances les plus fleuries... Mais ça n'était pas nécessaire. Il n'en pensait pas moins à son sujet depuis qu'il avait su qu'il s'était rendu ivre chez son ancien amant, le sien présent. Qui plus est surtout vu la façon dont il l'avait mis en danger. Mais Yuichiro était trop mature à présent pour tenir ce genre de comptes. Ou en tout cas pour le montrer.

« Bonsoir Castiel. On a à se parler, je crois, toi et moi. »

Il dit poliment. Pas qu'il lui laisserait vraiment le choix si l'autre refusait mais c'était plus poli d'offrir la possibilité, même absente.

« Je me suis dit que tu n'aurais rien contre un peu de compagnie cette nuit. Tu ne finis pas avant... six  heure je crois, l'heure où ton remplaçant arrive ? Ca nous laisse quelques heures rien que tous les deux. »

Et il savait se montrer créatif. Mais là, il y avait un sujet précis à aborder. A savoir, lui apprendre à maîtriser un don à peine découvert pour qu'il évite non seulement de se faire tuer à vue avec sa maladresse, mais qu'il ne blesse quelqu'un. Ca pourrait lui être égal si ce quelqu'un ne l'avait pas appelé à l'aide quelques soirs plus tôt et ne l'eut pas fait lui même sans ça. Quelle plaie... Mais ils essaieraient de rendre ça divertissant, pas vrai ?

_________________
 
I think I might be falling for You
That is just the sweetest thing ever. A kind of loyality called love ?
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Castiel Sainte-Croix

❝Mon pouvoir? Mon inconscience. ❞


Inscrit(e) depuis le : 16/02/2015
Messages : 6375
Multicomptes : Lys, Junya et Leonard
Ressemble à : Jamie Campbell Bower
Crédits : Asp
Âge : 24 ~ Statut civil : célibataire
Profession/études : Etudiant en journalisme et réceptionniste de nuit dans un hôtel
Quartier : Queens
Capacité : Emprunt de don (en éveil)

MessageSujet: Re: The Eye of the Tiger [ Castiel & Yuichiro ] Jeu 7 Juil 2016 - 23:55

Ca faisait quelques temps déjà que Castiel songeait à quitter ce boulot de merde. Au début, ça lui avait semblé être du fric facile, une fois la routine comprise, une fois les premiers ratés passés. Mais rapidement, tout n'avait plus été si rose. Et aujourd'hui, il se rendait compte que ça l'épuisait et que ça le laissait. Malgré tout, il avait réussi à rendre ses partiels, à finir son projet d'investigation même s'il ne l'avait pas autant poussé qu'il l'aurait voulu. Il avait freiné sur ses nuits à l'hôtel. Mais la rentrée d'argent n'était pas négligeable. Tant qu'il n'avait rien d'autre... Le blondinet reposa son téléphone et sourit au client qui s'avançait. Il discuta deux minutes avec l'homme, en voyage d'affaires pour quelques jours et lui rendit sa clé avant de sombrer à nouveau dans la semi-léthargie des heures creuses. Encore quatre heures à tenir. Les clients étaient tous rentrés, à priori ça allait être paisible. Il remit la cafetière en marche pour réchauffer le café qu'il restait. Et sursauta presque lorsque la lumière automatique de l'entrée se ralluma. Ils n'attendaient personne d'autre... Normalement. Mais il avait peut-être mal compté ou... Suspicieux, le blondinet fixa l'entrée jusqu'à ce qu'une silhouette se découpe dans son champ de vision. Un peu... trop... familière. Il se raidit en voyant Malroy s'approcher. Seul. En tout cas, il semblait l'être. Mais Drumë savait qu'il travaillait ici... il ne lui ferait pas l'affront de venir se montrer en sa compagnie, si ? Après tout, il n'était plus sûr de rien. Ses doigts se serrèrent sur sa tasse de café faute d'avoir autre chose en main. Pour la première fois peut-être, il regrettait de ne pas avoir de flingue caché dans un tiroir. Il détourna un peu le visage en soupirant avant de se redresser, le regardant droit dans les yeux.

"Qu'est-ce que tu veux ?"


Demanda-t-il sans cacher son agressivité. Hors de question qu'il rentre dans son jeu de ton aussi mielleux qu'hypocrite. Il n'allait pas lui faire croire qu'il venait là pour lui faire un visite de courtoisie. D'ailleurs... qu'est-ce qu'il venait foutre, bordel ? Il n'était pas assez content de lui comme ça ? Fallait encore qu'il vienne lui cracher au visage et qu'il lui rappelle ce qu'il n'avait pas ?

"Tu t'es mal dit. Je préfère de loin être seul qu'en ta compagnie et on n'a rien à se dire."

Il sentit sa gorge se serrer. Bordel. Ce qu'il le haïssait. Ses articulations se crispèrent un peu plus fort sur sa tasse jusqu'à ce qu'elle se mette à trembler. Merde. Il la lâcha et reposa les mains sur le comptoir, ignorant la goutte de sueur qui coulait dans son dos.

"Tu n'es pas client ici. Il n'y a aucune réservation au nom de Malroy. Tu n'as rien à faire là. Tu ne voudrais pas que j'appelle la sécurité, si ?"


Il tenta de conserver le même ton, froid, sûr, malgré sa haine et ses doutes. Il avait gagné en assurance depuis la dernière fois qu'ils s'étaient vus. Kieran l'avait beaucoup aidé. Alors même s'il savait que tout restait fragile... il voulait croire que cette fois, il ne montrerait aucune faiblesse. Il ne rentrerait pas dans son jeu de merde.

_________________

What the hell am I doing here ?


When you were here before, Couldn't look you in the eye, You're just like an angel, Your skin makes me cry, You float like a feather, In a beautiful world, I wish I was special.
But I'm a creep, I'm a weirdo, What the hell am I doing here? I don't belong here.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yuichiro Malroy

❝You are my vanilla, boy ♥ ❞


Inscrit(e) depuis le : 15/09/2014
Messages : 5392
Multicomptes : Connie Egern (renard rouquinours) Nathaniel (gentil papatissier)
Ressemble à : Gackt
Crédits : tumblr & Cassy & Dru
Âge : 39 ~ Statut civil : En pourparlers avec un blond ♥
Profession/études : Superstar ♪
Capacité : Empathie

MessageSujet: Re: The Eye of the Tiger [ Castiel & Yuichiro ] Lun 11 Juil 2016 - 12:21

« Toi aussi tu m'as manqué. »

Il dit en souriant amusé. Le pire dans toute l'histoire, c'était que s'il n'avait pas eu l'idée malencontreuse de retourner voir son ex amant, Yuichiro n'aurait jamais rien eu à reprocher à Castiel. Si ce n'est son mélodramatisme et romantisme emprunt de naïveté qui pouvait parfois l'écoeurer un peu. Après tout, c'était un joli garçon qui ne faisait de mal à personne, et qui se retrouvait pris dans la toile de Drumë et ses frasques polyamoureuses. Yuichiro avait beaucoup trop souvent vu ça pour s'en offusquer. Même si une pointe de possessivité envers son blond faisait surface quand il s'agissait de son ex. Parce que contrairement à beaucoup d'autres, Drumë l'avait aimé. Peut être aveuglément pour oublier qu'il était un "monstre" comme lui. Mais tout de même.

« Je voudrais une chambre pour la nuit, tu ne vas quand même pas renvoyer un client potentiel pour une vieille histoire de rancoeur. Ca serait si peu professionnel. »

Il dit en posant sa hanche contre le comptoir. Soit, Castiel le haïssait. Il pouvait prendre un ticket parce que la liste était longue.

« Je viens en réalité, crois le ou non, pour ton bien. S'il y a une chose que tu n'as jamais compris c'est que j'étais de ton côté. Jusqu'au bout. Je crois que toi même au fond tu t'en doutais... »

Il plongea ses yeux dans les siens. Il le prenait pour un idiot au sens large du terme, mais savait qu'il était capable de réfléchir et de déduire plus qu'il ne le montrait. Castiel devait le prendre pour un monstre manipulateur, mais s'il réfléchissait bien... Ne l'avait-il pas laissé tranquille avec Drumë filer leur petite idylle un temps jusqu'à ce que Vanilla change d'avis à Londres ? Et puis, ne l'avait-il pas amené jusqu'à lui pour l'aider à le reconquérir ? Il était parti de son plein gré. Et jusqu'à quelques jours plus tôt, Yuichiro était prêt à lui laisser sa place, si le coeur de son indécis petit ami avait flanché. Non vraiment, il s'était montré patient et magnanime jusqu'au bout. Et s'il avait dénigré leur amourette pour des raisons de faiblesse de caractère... Il ne l'avait pas non plus ignorée.

« Ecoute moi bien. Je n'ai pas le temps de jouer à ça, je ne suis pas là pour te remuer le couteau dans la plaie. Je suis pragmatique, pas mesquin. Il se trouve que j'ai eu vent de ta petite visite à Drumë, l'autre soir. »

Son air avait changé. Il se faisait plus sérieux, plus menaçant, quelque part. Autant que le blond était prêt à croire l'ignorance de Castiel de son don nouveau, Yuichiro n'était pas aussi enclin à laisser passer ce qui s'était passé. Il lui avait fait du mal, beaucoup de mal... et sans vouloir jouer les petits amis jaloux -à son âge, ç'aurait été ridicule- il ne pouvait pas en rester là.

« Tu as quelque chose à dire là dessus ? »

_________________
 
I think I might be falling for You
That is just the sweetest thing ever. A kind of loyality called love ?
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Castiel Sainte-Croix

❝Mon pouvoir? Mon inconscience. ❞


Inscrit(e) depuis le : 16/02/2015
Messages : 6375
Multicomptes : Lys, Junya et Leonard
Ressemble à : Jamie Campbell Bower
Crédits : Asp
Âge : 24 ~ Statut civil : célibataire
Profession/études : Etudiant en journalisme et réceptionniste de nuit dans un hôtel
Quartier : Queens
Capacité : Emprunt de don (en éveil)

MessageSujet: Re: The Eye of the Tiger [ Castiel & Yuichiro ] Lun 11 Juil 2016 - 16:05

C'était vraiment tentant d'expliquer que l'hôtel était complet pour la nuit. Un congrès, une venue de touristes, n'importe quoi. Mais ce connard serait capable de persévérer et il n'avait vraiment pas envie de perdre son boulot pour sa gueule. Il lui avait déjà suffisamment pourri l'existence. S'il partait d'ici, ça serait de son plein gré et pas des réclamations d'une rock star de chiotte.

"Oh, si c'est ça..."


Commença-t-il en ouvrant le logiciel de réservation, au ralenti. Il se doutait bien que Malroy ne venait pas ici EXPRÈS pour réserver une chambre pour la nuit, à cette heure-ci, tout seul. Il y avait une autre raison. Et il regarda d'un air haineux la hanche venue se poser sur le comptoir. Presque comme une invasion. Il ne pouvait pas garder son corps chez lui ? C'était infernal. Le blondinet sentit son cœur battre plus vite en entendant la suite. Il n'en croyait pas un mot. Ses paroles condescendantes lui donnaient presque la nausée, à moins que ça ne soit le stress que cet affront dégageait déjà.

"Et je ne le comprendrai sans doute jamais, désolé."


Lui répondit-il en affrontant son regard, déterminé. Le désolé était déjà de trop. Il n'allait pas non plus prétendre le croire après tout ce que ce connard lui avait fait.

"Pas trop triste ?"


Demanda-t-il avec un petit sourire en portant sa tasse de café à ses lèvres. Le café réchauffé, c'était vraiment pas le pied mais là, tout de suite, ça occupait ses mains et ça l'empêchait de trembler. Ça lui donnait un semblant de consistance. Mais son assurance vacillante prit un nouveau coup en entendant la suite. Pas là pour remuer le couteau dans la plaie, il en doutait toujours. Rien que sa présence était soit une insulte, soit un gros foutage de gueule. Probablement un peu des deux. Et... quoi ? Drumë lui avait dit ? Il s'immobilisa, les doigts à nouveau crispés sur sa tasse. Il sentit son cœur se serrer. Comment.. Comment est-ce que Drumë avait pu lui dire ça ? Pourquoi ? Est-ce qu'il l'avait envoyé ? Le détestait-il à ce point ? Ou n'avait-il vraiment plus la moindre importance à ses yeux ? Le blondinet ferma les yeux un instant. Se concentrer. Ne pas laisser ses émotions l'envahir. Ne pas se précipiter. Il soupira avant de rouvrir les yeux.

"Non, absolument rien. Ça ne te concerne pas. Il ne m'est pas interdit de rendre visite à Drumë, à ce que je sache."


De quel droit est-ce qu'il venait le voir ? Qu'est-ce que Drumë lui avait dit ? Est-ce que c'était lui qui lui avait demandé de venir le voir ? Il savait où il bossait, il connaissait son emploi du temps... pourquoi ? Il n'avait pas voulu... il voulait juste le voir, il voulait juste... Il sentit son souffle s’accélérer. Sa nausée revenir. Une fierté et une assurance qu'il ne connaissait pas et... des ... pensées ? Voix ? Partout... une espèce de vague envahissante, oppressante. Oubliant tout le reste, Castiel se pencha au dessus de la poubelle de son bureau pour vomir tout le contenu de son estomac.

"Je reviens..."

Eut-il à peine la possibilité d'articuler avant de s'éloigner à pas hâtifs vers la salle de repos, butant dans quelques cartons au passage. C'était ... merde. Il n'arrivait même plus à penser. Tout juste à se rappeler qu'il fallait qu'il chante un truc... un truc... Il s'assit en plein milieu de la salle pour marmonner une berceuse de son enfance alors que les pensées tout autour se faisaient toujours aussi oppressantes.

_________________

What the hell am I doing here ?


When you were here before, Couldn't look you in the eye, You're just like an angel, Your skin makes me cry, You float like a feather, In a beautiful world, I wish I was special.
But I'm a creep, I'm a weirdo, What the hell am I doing here? I don't belong here.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yuichiro Malroy

❝You are my vanilla, boy ♥ ❞


Inscrit(e) depuis le : 15/09/2014
Messages : 5392
Multicomptes : Connie Egern (renard rouquinours) Nathaniel (gentil papatissier)
Ressemble à : Gackt
Crédits : tumblr & Cassy & Dru
Âge : 39 ~ Statut civil : En pourparlers avec un blond ♥
Profession/études : Superstar ♪
Capacité : Empathie

MessageSujet: Re: The Eye of the Tiger [ Castiel & Yuichiro ] Lun 11 Juil 2016 - 23:26

Non, sans doute que Castiel ne comprendrait jamais. Sans doute que Drumë ne comprendrait jamais non plus, tout comme la seule personne qu'il avait pu qualifier d'amour dans sa vie, n'avait jamais compris à l'époque. Yuichiro, lui, savait. Et il était en paix avec le peu de conscience qui lui était nécessaire. Ça suffisait en tout cas à ce qu'il ne culpabilise pas du mal-être que semblait ressentir le blond en sa présence, et sa rancoeur. Ça conservait, il paraissait.

" Effondré. "

Il dit d'un air égal. Il ne s'attendait pas à ce qu'il lui fasse une déclaration d'amour ou à ce qu'il lui lance des fleurs non, ce n'était pas non plus ce qu'il voulait. Il ne gagnait pas le prix de la sympathie tout le temps et il savait d'avance que d'avoir le coeur de Drumë lui valait un aller simple en enfer dans l'imaginaire de Castiel. Cela étant, ils étaient deux adultes bien élevés, et ils avaient des choses à se dire. D'autant que l'autre lançait le sujet justement.

" Pas ivre mort et dans l'optique très floue de te faire consoler. Même toi tu sais qu'il y a plus d'arrières pensées derrière ce geste que Drumë n'avait l'air de le croire..."

Il dit sans colère, mais avec assez de franchise pour décorner un boeuf. A partir de là, son regard se refroidit de quelques degrés.

" D'autant que sil n'avait pas eu les bons réflexes, tu aurais eu bien plus que ce que tu étais venu chercher. Par négligence. Par faiblesse. Par manque de discernement... Tu aurais pu lui faire beaucoup de mal. Tu lui en as fait."

Aussi posé que Yuichiro était, l'image de ce qui avait bien pu se passer et causer les blessures de son amant ne l'enchantait pas. Et ce qui l'enchantait encore moins, c'était la légèreté avec laquelle Castiel se dédouanait de la conséquence de sa faiblesse de caractère. S'il n'y était pas retourné il aurait découvert son don avec les conséquences désastreuses possibles ailleurs. Alors que là... Mais au lieu de continuer, Yuichiro s'arrêta dans ses suggestions. Sa provoquation avait eu l'effet escompté, semblait-il. Ou bien était-ce sa seule présence ? Yuichiro était satisfait de le voir se décomposer devant lui et blêmir, il n'allait pas mentir. Le voyant s'éclipser, il passa de l'autre côté du comptoir pour le suivre jusqu'à la pièce où il s'était retranché. Et le spectacle n'était pas beau à voir...

" Alors, qu'est-ce que ça fait ?"

Il demanda tout en connaissant parfaitement la réponse. Yuu s'en souvenait que trop bien de la nausée, l'oppression, le ras de marrée de sentiments qui ne lui appartenaient pas et qui allaient et venaient comme une radio mal réglée, l'envahissant sans lui laisser de place pour savoir qui il était. Il s'était battu longuement.

"... De se voir infliger ce qu'on n'a jamais désiré. Forcé de ressentir ce qui nous donne envie de vomir...Dis moi Castiel, s'il n'avait pas réussi à tenir, tu aurais résisté ? Ou tu aurais cédé parce que tu es aussi faible et misérable que tous les autres de ton genre..."

Il ne jouissait qu'à moitié de le voir souffrir, devant lui. L'autre partie de lui ressentait réellement quelque chose... Privé de son don, Yuichiro ne parvenait pas à cacher sa rancoeur envers Castiel et ce qu'il était. La naïveté qu'il aurait pu envier. L'envie de protéger celui qui était pour lui...

_________________
 
I think I might be falling for You
That is just the sweetest thing ever. A kind of loyality called love ?
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Castiel Sainte-Croix

❝Mon pouvoir? Mon inconscience. ❞


Inscrit(e) depuis le : 16/02/2015
Messages : 6375
Multicomptes : Lys, Junya et Leonard
Ressemble à : Jamie Campbell Bower
Crédits : Asp
Âge : 24 ~ Statut civil : célibataire
Profession/études : Etudiant en journalisme et réceptionniste de nuit dans un hôtel
Quartier : Queens
Capacité : Emprunt de don (en éveil)

MessageSujet: Re: The Eye of the Tiger [ Castiel & Yuichiro ] Mar 12 Juil 2016 - 0:48

Qu'est-ce que Drumë avait bien pu lui raconter pour lui valoir cette visite ? Alors maintenant, Malroy faisait office de garde du corps et ne supportait plus qu'on approche son protégé ? Et le blond se laissait faire ? Ca ressemblait si peu à ce qu'il connaissait...

"Tu te méprends vraiment."


Ne put-il s'empêcher de contester, sans entrer dans les détails. Il n'avait jamais été ivre mort. Il avait un peu trop bu peut-être mais il avait encore la maîtrise de lui. Et il n'était pas venu dans cette optique là, ne lui en déplaise. Il avait juste eu envie de le voir... Drumë lui avait dit qu'il pouvait venir, qu'ils pouvaient se revoir alors... Il n'avait jamais voulu faire du mal au blond. Et Malroy sous estimait certainement combien ce dernier lui en avait fait. Combien il lui en faisait encore... C'était injuste de lui reprocher ça. Il allait nier la suite mais c'est le moment que choisit sa nausée pour l'attaquer. Et son don pour s'éveiller. Il mit quelques secondes à comprendre ce dont il s'agissait. Il savait que Malroy était doté d'une certaine clairvoyance mais il n'en connaissait pas les détails.

Il remarqua que Malroy le suivait en sentant ses sentiments de plus en plus fort. La nausée était toujours présente.

"Dégage."

Hurla-t-il presque, recroquevillé dans son coin. Il n'avait rien à faire ici. Il fallait qu'il lui dise. Il n'avait pas le droit d'être là. Encore moins qu'ailleurs. Il fallait qu'il appelle la sécurité pour le dégager. Mais surtout, il fallait qu'il se débarrasse de toute cette vague horrible et envahissante. De cette superposition d'une tonne de sentiments indissociables, qui ne voulaient plus rien dire et l'empêchaient de penser par lui-même. Malroy ne dégagea pas, sans grande surprise. Il avait envie de se boucher les oreilles mais ça ne fit qu'empirer le problème. Les voix semblaient encore plus fortes. Sentir le sentiment de supériorité et de jouissance de ce connard le rendait encore plus nauséeux. L'envie de protéger Drumë à tout prix... le considérait-il vraiment comme un danger ? Lorsque Castiel se redressa, ce fut pour lui cracher à la figure. Ça tombait bien, Malroy était suffisamment près pour que ses glaires l'atteignent.

"Lâche-moi. Va-t-en. J'ai pas envie de ressentir tes merdes. Je n'ai jamais été faible et misérable au point de vouloir protéger Drumë d'une ordure dans ton genre. Et pourtant il en aurait eu besoin. Alors quoi ? T'as peur ? Peur d'un être dans mon genre ?"

Demanda-t-il avec toute l'agressivité qu'il parvenait à rassembler. Sa colère n'atténuait pas la nausée mais au moins attirait-elle son attention sur autre chose. Il se redressa et partit à l'autre bout de la pièce. Mais ça n'éloignait pas vraiment les sentiments de Yuu. Ce qu'il aurait voulu s'en défaire... Il tenta de se concentrer sur autre chose, sur d'autres sentiments plus diffus qu'il ressentait mais c'était compliqué. Surtout avec la colère qui grondait en lui et le crispait.

"Je sais me tenir. J'ai résisté. J'ai mes principes. Celui de ne pas toucher au mec d'un autre par exemple. Même si l'autre est un connard."


Et il y croyait. Ça avait été aussi dur que violent mais il avait fini par repousser Drumë lorsque ce dernier s'était retrouvé sous l'emprise de son don et qu'il l'avait compris. Il se défendait avec une véhémence qu'il ne se connaissait pas. Des mois à ressasser sa haine n'y étaient sans doute pas pour rien. Ses émotions déstabilisées, cette nausée et ce don dont il ne parvenait pas à se défaire faisaient le reste.


_________________

What the hell am I doing here ?


When you were here before, Couldn't look you in the eye, You're just like an angel, Your skin makes me cry, You float like a feather, In a beautiful world, I wish I was special.
But I'm a creep, I'm a weirdo, What the hell am I doing here? I don't belong here.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yuichiro Malroy

❝You are my vanilla, boy ♥ ❞


Inscrit(e) depuis le : 15/09/2014
Messages : 5392
Multicomptes : Connie Egern (renard rouquinours) Nathaniel (gentil papatissier)
Ressemble à : Gackt
Crédits : tumblr & Cassy & Dru
Âge : 39 ~ Statut civil : En pourparlers avec un blond ♥
Profession/études : Superstar ♪
Capacité : Empathie

MessageSujet: Re: The Eye of the Tiger [ Castiel & Yuichiro ] Mar 12 Juil 2016 - 16:58

Quelle mouche l'avait piqué en proposant à son amant aux grands yeux tristes d'aller aider son ex dans la découverte de son don... Non, en réalité, il savait parfaitement ce qui lui avait pris. S'il pouvait minimiser les contacts à risques entre ces deux là, grand bien lui en faisait. Que ce soit pour sa propre tranquilité d'esprit ou pour son blond. Ou simplement pour jouir d'une certaine vengeance sur ce que l'autre lui avait apporté d'emmerdements. Peut être aussi que c'était assez satisfaisant de voir un autre que lui même subir les souffrances qu'il avait du endurer un bon paquet de mois avant de correctement se blinder. Surtout dans le cas d'un petit merdeux dans son genre, vu la réplique crachée à son visage qu'il lui assena. Yui s'essuya sans changer d'expression, bien que la pitié se soit mêlée au reste du panel d'émotions que Castiel devait sentir l'assaillir. Il était assez puni pour l'instant. Le musicien le savait, il n'y avait pas que sa tête qu'il lisait à présent, mais probablement celles de tout l'hôtel. Et ce qui s'y passait...

« Je n'ai pas eu une vie aussi dorée que la tienne où tout me tombe dans le bec sans avoir à fournir le moindre effort. Non, je n'ai pas peur de devenir comme toi. »

C'était bien là leur grande différence. Ce que Yuichiro avait pu envier quelques années où la vie ne lui avait vraiment pas fait de cadeaux. Pourtant il avait commencé en haut de l'échelon social techniquement. Il en avait rejeté les règles pour tout bâtir lui même de ses propres mains et s'était toujours donné à fond, même aujourd'hui. C'était peut être la raison pour laquelle il s'était battu plus fort que lui contre son don, qu'il ne s'était jamais réfugié chez qui que ce soit et qu'il n'avait pas pleuré toutes les larmes de son corps quand Drumë l'avait choisi lui, ce type si plein de culot d'oser dire qu'il aurait résisté. Yuichiro eut un petit rire retenu en l'entendant. Lui qui se retenait en général, là, il n'était pas difficile de voir ce qu'il en pensait.

« Te "tenir" ? Et tu peux prétendre te défendre contre quelqu'un comme Drumë qui avide de ton corps aurait comme seule pensée de te violer sur place ? Et le protéger de toi même ? Tu ne pouvais déjà pas le faire avant et tu le mettais en danger par pur égoïsme, ça n'a pas beaucoup changé... Tu ne pensais pas à lui en allant le voir mais à toi. Et ça aurait pu très mal finir s'il n'y avait pas eu de menottes sur place, crois moi. »

Il voulait qu'il n'ait aucun doute. Castiel, du moins en l'état, n'était pas capable de survivre et il était un danger pour lui même et pour les autres. Ca aurait très bien pu ne pas le regarder s'il n'y avait pas eu Drumë. Objectivement, il n'avait rien contre lui. Il lui sortait là ses quatre vérités parce qu'il l'agaçait, mais en temps normal, il ne lui aurait jamais fait aucun mal. Plutôt le contraire, d'abord. Tout en le titillant et le cherchant bien sûr. Mais là, il lui mettait la vérité crue en face parce qu'il fallait qu'il réalise combien il était faible et que ça ne pouvait plus durer. S'il n'était pas capable de le comprendre tout seul comme lui l'avait fait...

« C'est pour ça que je suis là. Vois tu, on a un intérêt commun à ce que tu saches te servir de tes nouvelles capacités, et que tu saches te défendre au lieu d'agir comme un ado gâté et capricieux. »

Il se rapprocha à nouveau de lui pour mettre les mains dans les poches et l'observer d'en haut alors que l'autre souffrait toujours.

« Je peux mettre mes préjugés de côté pour t'entraîner. Je peux t'apprendre à maîtriser ton don et faire en sorte que tu saches quoi faire de tes dix doigts si l'Unit te tombe dessus. Le reste ne m'appartient pas. »

Il le jaugeait. A vrai dire, il pensait réellement, et l'autre devait le sentir, qu'il doutait encore de sa capacité à se comporter comme un adulte responsable et qu'il ait les "guts" de le faire avec lui. Mettre sa rancune et son ego de côté ce n'était pas donné à tout le monde...

« Qu'en dis-tu ? »

_________________
 
I think I might be falling for You
That is just the sweetest thing ever. A kind of loyality called love ?
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Castiel Sainte-Croix

❝Mon pouvoir? Mon inconscience. ❞


Inscrit(e) depuis le : 16/02/2015
Messages : 6375
Multicomptes : Lys, Junya et Leonard
Ressemble à : Jamie Campbell Bower
Crédits : Asp
Âge : 24 ~ Statut civil : célibataire
Profession/études : Etudiant en journalisme et réceptionniste de nuit dans un hôtel
Quartier : Queens
Capacité : Emprunt de don (en éveil)

MessageSujet: Re: The Eye of the Tiger [ Castiel & Yuichiro ] Mar 12 Juil 2016 - 19:18

Être assailli d'émotions, ce n'était déjà pas vraiment sympathique mais être assailli des émotions de ce type là, précisément celui dont il ne voulait rien savoir ni plus rien avoir à faire... C'était horrible. Et sans compter tout le reste qui s'y mêlait, les émotions des étages, à des degrés variables... Heureusement qu'une partie de l'hôtel était assoupie. Une partie mais pas tout le monde, clairement pas. Malroy était trop loin pour qu'il lui assène la gifle qui aurait pu accompagner le mollard. Il le haïssait, viscéralement. Il aurait aimé ne pas lui donner autant d'importance mais il le haïssait. Sentir son ressenti à son égard n'arrangeait rien. Il se contenta de fermer les yeux sans rien répondre. Il aurait bien aimé que les choses lui tombent dans le bec sans fournir le moindre effort. Mais ça n'était pas le cas. Ca ne l'avait jamais été, plus depuis longtemps en tout cas. Peu importe. Ca ne le regardait pas. Ni ça, ni le reste. Il était bien déterminé à ne plus se laisser marcher sur les pieds. Les dernières entrevues l'avaient laissé en trop sale état. Il ne lui devait rien. A Drumë peut-être mais à lui, rien.

"J'ignorais que Drumë avait du t'engager comme garde du corps. Aux dernières nouvelles, il savait se défendre et se protéger."


Debout, il s'appuya contre le mur derrière lui. Sa tête tournait et sa nausée était toujours aussi forte. Il avait la désagréable impression de n'être qu'en possession du quart de ses moyens, et encore... Le reste était monopolisé à tenter d'ignorer tout le bouillon infâme d'émotions qui se déversait en lui.

"Tu ne sais pas ce qu'il s'est passé. Alors non, ça ne te regarde pas."


Dit-il d'une voix plus calme, épuisé par tout ce vacarme qui ne se taisait pas. Il n'avait pas grand chose d'autre à ajouter là dessus. Bien sûr que non, il n'avait pas voulu violer Drumë ni que l'inverse se produise. Et si dans un court moment d'égarement, il avait pu le désirer, il s'était bien vite ressaisi. Malroy ne pouvait pas lui reprocher ça. Le blondinet fronça les sourcils en entendant la suite. Et se recula en le voyant se rapprocher, avec toutes ses émotions puantes venant par effluves. Beurk. Il n'en voulait plus. Il ne put s'empêcher de rire, un peu nerveusement en l'écoutant. Mais il n'était pas au bout de ses surprises. L'entraîner ? L'entraîner ??? C'était une mauvaise blague ?

"Y'a pas que le reste qui ne t'appartient pas..."

Même ses émotions ne lui appartenaient plus. Ses doutes, sa façon de le juger.... rha. Mais ça n'était pas ce qu'il voulait dire. Il ferma les yeux un instant. Il avait mille et une choses à lui cracher à la figure mais d'abord, il voulait se débarrasser de ça. Le don, pas Yuu. Il repensa à la chanson d'Adèle qu'ils avaient chantée avec Kaleb et se la repassa dans sa tête, essayant d'ignorer tout ce qui pesait au dessus de lui. Et s'écarta précipitamment avec une nausée encore plus forte.

"Rha."

Merde, ça ne marchait pas.

"Va te faire foutre. J'ai pas besoin que tu m'apprennes quoi que ça soit ni que tu m'aides pour faire bonne impression auprès de Drumë. J'en ai rien à foutre de ce que tu penses de moi et de toute façon tu te méprends. Et ça n'a rien à voir avec le fait d'être responsable. Je veux pas voir ta gueule, c'est tout. Je veux pas de ta soit disant aide. Je veux pas de ton influence. Ni de tes sentiments de chiotte. Dégage."


Hurla-t-il, laissant parler sa colère et sa rage de ne pas parvenir à se débarrasser de Malroy, de son don, de ses émotions, de son ressenti, de tout à la fois. De ne pas juste y arriver. Il n'y avait pas que les émotions des autres qui le faisaient bouillir, il y avait les siennes, à fleur de peau, qui le malmenaient. Tout était lié bien sûr. Drumë lui avait dit que c'était ses émotions qui géraient tout ça.

"Tu peux garder tes préjugés. C'était pas la peine de faire le déplacement."


Lui dit-il un peu plus calme, le dévisageant avec tout ce qu'il trouvait de haineux en lui.

_________________

What the hell am I doing here ?


When you were here before, Couldn't look you in the eye, You're just like an angel, Your skin makes me cry, You float like a feather, In a beautiful world, I wish I was special.
But I'm a creep, I'm a weirdo, What the hell am I doing here? I don't belong here.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yuichiro Malroy

❝You are my vanilla, boy ♥ ❞


Inscrit(e) depuis le : 15/09/2014
Messages : 5392
Multicomptes : Connie Egern (renard rouquinours) Nathaniel (gentil papatissier)
Ressemble à : Gackt
Crédits : tumblr & Cassy & Dru
Âge : 39 ~ Statut civil : En pourparlers avec un blond ♥
Profession/études : Superstar ♪
Capacité : Empathie

MessageSujet: Re: The Eye of the Tiger [ Castiel & Yuichiro ] Mar 12 Juil 2016 - 23:54

Yuichiro avait rarement vu autant de mauvaise foi et de refus de la réalité en une seule phrase. Pas depuis longtemps en tout cas. Il avait sous estimé la stupidité du blond, vraiment. Ou il l'avait surestimé lui. Comment pouvait il encore imaginer être capable de ce qu'il disait après ce qu'il avait vu ? Après avoir été avec Drumë, n'avait il aucune conscience de ce que le don du blond était capable ? Combien il était destructeur pour les autres et pour lui même ? Il était presque effaré devant tant de négation de ka réalité. A moins que ce soit du bluff parce qu'il refusait d'admettre sa faiblesse devant lui. C'était possible. Privé de son don, Yuu n'aurait su dire... Mais là vérité n'avait pas tellement d'importance. Castiel se comportait comme un con borné. Oui, lui aussi. Mais au moins il lui tendait la main, plus ou moins...

" Je sais ce dont tu es incapable... J'ai lu dans ta tête comme tu lis dans la mienne à présent. Tu es faible. Tu sais que j'ai raison."

Il constata. Ce n'était plus de la cruauté gratuite. Ce qui n'empêchait certainement pas Castiel de le haïr et de me fuir. Et de lui montrer. Il debalait son sac et curieusement, Yuichiro appréciait ça. Il aimait mieux ça qu'un humain geignard incapable de se battre pour ce en quoi il croit. Il haussa un sourcil à sa tirade nauséeuse et alors qu'il avait eut des envies de l'encastrer dans le mur, celle ci le calma. N'allons pas jusqu'à parler de respect, en tout cas, il ne le regardait plus avec le même dédain mêlé de pitié comme jusque là. Yuu croisa ses bras sur son torse.

" C'est déjà ça. Concentre toi là dessus. Ta colère. Le dégoût que je t'inspire. Ce sont des émotions qui t'apartiennent et qui te rendront plus stable."

Il dit simplement.

" Il s'agit de redéfinir ce qui fait partie de toi et de chasser le reste comme si tu dressais un mur entre les deux. "

Ces conseils il les avait appliqués des centaines de fois à ses débuts. Qui il était. Les autres. Faire taire les autres. C'était plus facile quand on se concentrait sur ce qu'on ressentait. Ce qui le définissait en ce moment c'était sa haine pour lui alors tant qu'à faire, autant s'y accrocher. Yuichiro savait exactement quoi dire pour envenimer les choses.

" Si tu ne me hais pas assez, dis toi que depuis le départ j'ai su qui était son petit ami et que malgré tout, j'en ai profité. Londres... C'était à ce moment qu'il a compris que vous deux ça ne tiendrait pas, contrairement à moi."

Il disait ça avec une indifférence la plus totale. En se tenant devant castiel qui souffrait toujours de ses nausées la tête envahie prête à exploser.

_________________
 
I think I might be falling for You
That is just the sweetest thing ever. A kind of loyality called love ?
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Castiel Sainte-Croix

❝Mon pouvoir? Mon inconscience. ❞


Inscrit(e) depuis le : 16/02/2015
Messages : 6375
Multicomptes : Lys, Junya et Leonard
Ressemble à : Jamie Campbell Bower
Crédits : Asp
Âge : 24 ~ Statut civil : célibataire
Profession/études : Etudiant en journalisme et réceptionniste de nuit dans un hôtel
Quartier : Queens
Capacité : Emprunt de don (en éveil)

MessageSujet: Re: The Eye of the Tiger [ Castiel & Yuichiro ] Mer 13 Juil 2016 - 0:42

Ce qu'il était agaçant à rester impassible. Non, c'était au-delà de l'agacement. Ca ne faisait qu'exacerber sa propre colère. Malroy se foutait allègrement de lui. De tout ce qu'il lui avait gueulé sur la tronche. A l'inverse presque, il semblait apprécier ça. C'était ce qu'il avait l'impression de capter. Et c'était encore pire que le reste. La nausée ne venait peut-être pas du don finalement. Peut-être représentait-elle simplement ce que lui inspirait tout le mépris que l'autre semblait avoir à son égard. Qu'il avait lui aussi. Il l'avait estimé fut un temps. A présent, il se demandait comment il avait pu penser que cette raclure de merde était une bonne chose pour Drumë. Comment ils en étaient venus à ça ? Pourquoi ? Est-ce que l'idée venait de lui ? Pourtant, Drumë avait déjà agi comme le dernier des connards avec lui. Il avait mis ça de côté. Plus d'une fois. Parce que ses sentiments de merde prenaient toujours le dessus. Il lui trouvait toujours une excuse. Il oubliait, il enfouissait ça bien loin pour ne plus s'en souvenir. Mais là... ça... comment est-ce que cette idée avait-elle pu traverser son esprit ? Est-ce qu'il le haïssait tant que ça ? Il se foutait de sa gueule ? Et ce connard qui l'encourageait, de marbre, avec son air condescendant. Il se retint de lui cracher une nouvelle fois à la gueule, il ne savait même pas trop pour quelle raison.

"Qu'est-ce que tu comprends pas dans ce que je te dis. Je veux pas de tes conseils de merde. Je t'ai dit de dégager !"


Cria-t-il à nouveau. Il n'écouta rien. Pas plus qu'il ne tenta de mettre en pratique ses conseils. Il n'en voulait pas. Il voulait juste qu'il parte. Même s'il semblait y croire, à ce qu'il lui disait. Même si c'était sincère. Même si des souvenirs semblaient s'y... rha ! Mais merde ! Il serra les dents en l'entendant, sentant la boule dans sa gorge grossir encore. Qu'est-ce qu'il cherchait à faire, là ? On ne lui avait pas encore fait assez de mal ?

"Ta gueule ! Je sais que t'en as profité comme le dernier des connards. J'en ai plus rien à foutre ! Je veux pas savoir ! "


Hurla-t-il pour couvrir sa voix, pour couvrir toutes les voix qui lui parasitaient le cerveau. Drumë s'y était déjà mis, pourquoi lui aussi à présent ? Putain... il le savait qu'ils avaient couché ensemble. Que le blond l'avait trompé. Que leur relation, ça n'était que du flan. Mais c'était quoi, son trip, à l'autre connard enfoiré de sadique ? Il trouvait ça drôle de le faire souffrir ? C'était ça ? Sans prévenir, Castiel se jeta sur lui pour lui asséner un coup bien placé. Le self contrôle, ça n'était peut-être pas encore ça mais Kieran lui avait appris à frapper. A utiliser ses poings, à savoir comment se placer. Il n'était plus si vulnérable. Et de toute façon, en cet instant, il n'en avait rien à faire. Il voulait juste le cogner jusqu'à ce qu'il se casse, jusqu'à ce qu'il ferma sa gueule, jusqu'à ce qu'il ne soit plus.

_________________

What the hell am I doing here ?


When you were here before, Couldn't look you in the eye, You're just like an angel, Your skin makes me cry, You float like a feather, In a beautiful world, I wish I was special.
But I'm a creep, I'm a weirdo, What the hell am I doing here? I don't belong here.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yuichiro Malroy

❝You are my vanilla, boy ♥ ❞


Inscrit(e) depuis le : 15/09/2014
Messages : 5392
Multicomptes : Connie Egern (renard rouquinours) Nathaniel (gentil papatissier)
Ressemble à : Gackt
Crédits : tumblr & Cassy & Dru
Âge : 39 ~ Statut civil : En pourparlers avec un blond ♥
Profession/études : Superstar ♪
Capacité : Empathie

MessageSujet: Re: The Eye of the Tiger [ Castiel & Yuichiro ] Mer 27 Juil 2016 - 13:52

La vérité ? La vérité était beaucoup plus en demi teinte que la tableau que Yuichiro peignait pour rendre fou de colère le blond devant lui. Londres, mais pas seulement, il avait réellement imaginé laisser la vedette au gentil humain naïf et faire un pas de côté. Parce que Drumë le fatiguait peut être. Parce qu'il n'y était pas aussi attaché pour les emmerdes qu'il faisait pleuvoir sur lui a l'époque. Ou tout bonnement comme ça lui était arrivé une fois et une seule dans sa vie, parce qu'il avait fait passé le bonheur d'un autre avant le sien. Si le blond voulait se voiler la face et vivre son idylle... Il n'allait pas s'arrêter de vivre non. Il pouvait accepter. Londres n'était que l'expression de l'instabilité de son amant. Leur amant, à l'époque. Est-ce qu'un jour il l'aurait pour lui seul, ça... Mais si Castiel avait besoin de haïr quelqu'un et de rejeter la faute sur lui plutôt que sur sa faiblesse d'esprit et son incapacité à se battre pour ce qu'il voulait, Yuichiro était prêt à le lui concéder. Encore une fois, pour Drumë. Quel idiot l'amour faisait d'un homme...

« Pardon, j'ai dit à un moment que tu avais le choix ? Ton inconscience et ta faiblesse d'esprit ont bien failli tuer un des rares dont la vie m'importe en ce moment, et si ça ne te suffit pas je t'assure que tu vas aussi y laisser ta peau. »

Il se prit le premier coup de Castiel en pleine mâchoire. Damn. Il avait oublié qu'il ne devait pas se reposer sur son seul don pour le voir arriver. Il esquiva le suivant, le laissant foncer dans le vide, continuant.

« Le prochain n'aura pas comme seul don de te rendre aussi attractif qu'un poulet rôti en plein désert, violeur en puissance non... Il te rendra peut être instable et combustible comme une torche. Ça serait intéressant, en plein lieu public, perdre le contrôle. Ou simplement un elemental de n'importe quelle nature. Au moins tu passerais à la TV et tu serais une star. Parce que c'est ce que tu m'envies pas vrai. Si c'est le charisme j'ai peur que prendre mon don ne suffise pas. »

Il eut un rictus alors qu'il le laissait le contourner comme un fou en colère. Il y avait peut être un peu de ça. Il représentait ce que Castiel ne serait jamais. Ce qui avait eu raison de Drumë en sa faveur. Tous ses bons sentiments n'étaient et ne valaient rien quand on n'était pas capable de se battre pour soi. De se montrer plus que ce que la vie voulait faire de nous. Certainement que comme il lui avait prédit, le blond avait eu un parcours sans encombre jusqu'alors. Qu'il n'avait jamais eu à combattre pour obtenir quoi que ce soit. C'était ce qui les différenciait le plus. S'il acceptait de croire qu'il lui manquait quelque chose que seul Yui pouvait lui apprendre, et mettre sa rancoeur en sourdine, il serait gagnant sur toute la ligne. L'alpha le laissa s'approcher suffisamment pour finalement attraper son bras et le plaquer face au mir de la salle de repos.

« Moi qui pensais que la vie de ton ex valait plus que tes caprices, j'aurais du m'en tenir à ma première impression. Tu es égoïste et capricieux. Tu ne le méritais pas. »

Il dit tout bas, sincère cette fois. Il s'appuya dans son dos pour le bloquer et ne lui laisser aucun échappatoire.

« Si tu sais ce qui est bon pour toi, hais moi mais travaille avec moi. Ou je ne donne pas cher de ta peau et de celle de ceux qui t'entourent... Je préfèrerais qu'il ne pleure pas à nouveau à cause de toi.»

_________________
 
I think I might be falling for You
That is just the sweetest thing ever. A kind of loyality called love ?
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Castiel Sainte-Croix

❝Mon pouvoir? Mon inconscience. ❞


Inscrit(e) depuis le : 16/02/2015
Messages : 6375
Multicomptes : Lys, Junya et Leonard
Ressemble à : Jamie Campbell Bower
Crédits : Asp
Âge : 24 ~ Statut civil : célibataire
Profession/études : Etudiant en journalisme et réceptionniste de nuit dans un hôtel
Quartier : Queens
Capacité : Emprunt de don (en éveil)

MessageSujet: Re: The Eye of the Tiger [ Castiel & Yuichiro ] Jeu 4 Aoû 2016 - 19:01

C'était un dialogue de sourds. En tout cas, Castiel n'avait aucune envie d'entendre ce que Malroy lui balançait. Et en cet instant, il aurait préféré avoir la capacité de ne rien entendre du tout au lieu de se retrouver avec toute la misère du monde dans son crâne. Manque de bol, on ne choisissait pas toujours tout. D'ailleurs, à choisir, il aurait surtout choisi de se faire porter pâle, d'installer un gouffre sans fond devant la réception pour que Malroy tombe dedans, de verrouiller la porte de l'hôtel avant qu'il la passe ou juste de s'absenter. Mais cet enfoiré était devant lui et il ne semblait pas vouloir partir. Il semblait même avoir décidé qu'il ne lui laisserait pas le choix de coopérer ou non. Sauf que le blondinet ne l'entendait pas de cet avis. Il cogna pour toute réponse, mettant en pratique tout ce qu'il avait appris ces derniers mois sur l'art de coller une droite sans préavis. Il cogna en plein dans le mile et son coeur s'emplit d'un drôle de sentiment, à mi-chemin entre la fierté d'avoir réussi et le contrecoup et tout le reste qu'accusaient Malroy. Ses autres coups, une fois la surprise passée, s'envoyèrent dans le vide, ce qui ne l'empêcha pas de continuer, clignant des yeux un peu vite pour ne pas laisser les larmes monter.

"Qu'est-ce que ça peut te foutre ? Non, j'envie pas ta célébrité, j'en ai rien à foutre. Le jour où mon nom sera connu, ça sera pour une investigation de qualité, pas pour me pavaner comme une pauvre rock star en perdition."


Il cessa de cogner en constatant que Malroy se faisait un plaisir malsain à esquiver et s'immobilisa pour reprendre son souffle, se baissant un peu pour appuyer ses mains sur ses cuisses. Il le pensait. En vrai, il n'en avait pas grand chose à foutre là, qu'on le chope un jour en train de s'enflammer comme une torche en plein lieu public. Peut-être que ça ferait enfin bouger les choses. Ou peut-être que ça réduirait juste sa vie à néant. Mais pour ce qu'elle avait de bien là, sa vie, ça changeait plus grand chose. Il sursauta lorsque Malroy lui attrapa le bras et le plaqua, se collant derrière lui. Doucement, il sentit les sensations en vrac s'atténuer. La sensation ne lui était plus tout à fait inconnue. C'était son don qui s'arrêtait momentanément. Un moindre soulagement face à tout le reste. Ou plutôt dos, là. C'était d'ailleurs franchement désagréable de se sentit impuissant, collé face à un mur sans pouvoir voir la sale tronche de son agresseur ni pouvoir lui cracher à la gueule. Il secoua la tête. Ce discours lui donnait la gerbe. Il ne savait pas si Drumë pensait la même chose et si oui.. si oui leur incompréhension était bien plus grande qu'il ne l'imaginait.

"Le mérite ouais... bien sûr. C'est sûr, tu le mérites tellement plus. Et je méritais qu'il me trompe et qu'il me traite comme une merde. T'as tout compris."

Sa gorge était serrée et ses émotions étaient en vrac, Malroy le sentait peut-être à nouveau maintenant. Mais il ne laisserait rien paraître. De toute façon, depuis le départ, Malroy n'en avait jamais rien eu à foutre de ce qu'il pensait. Il n'y avait que son opinion condescendante et son mépris. Il ne se laisserait plus avoir. Il savait à quel point il tenait à Drumë et il ne laisserait personne dire le contraire. Mais ça ne servait à rien de nier à ce stade...

"Eh bah tu le consoleras s'il pleure à cause de moi, t'as l'air de bien aimer ça. Te faire passer pour le superman qui a sauvé la planète entière et arrive pour le consoler au dernier moment. Ca serait dommage que je te prive de ça."


Il gigota à nouveau, las de se retrouver en nez à nez avec le béton du mur nu.

"Casse-toi. Je l'ai assez dit. Je ne veux plus de toi dans ma vie. T'as rien à y faire. RIEN !"


Finit-il en haussant la voix à nouveau. Il s'immobilisa en soupirant.

"Tes manipulations ne marcheront pas cette fois. Je sais ce qui est bon pour moi, comme tu dis. Je te l'ai dit, je veux pas te voir. Et si tu t'inquiétais vraiment de mon bien-être, de ma vie ou de ce qui pourrait être bon pour moi, jamais tu ne serais venu me voir. Si t'as quelque chose à te faire pardonner auprès de Drumë ou un truc à lui prouver, trouve toi un autre pigeon, je marche pas."


Il prit son courage à deux mains avant de se reculer d'un coup sec pour essayer de reprendre le dessus sur la situation, au moins à moitié et cesser de se retrouver plaqué contre ce mur, sans l'ombre d'une alternative.

_________________

What the hell am I doing here ?


When you were here before, Couldn't look you in the eye, You're just like an angel, Your skin makes me cry, You float like a feather, In a beautiful world, I wish I was special.
But I'm a creep, I'm a weirdo, What the hell am I doing here? I don't belong here.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yuichiro Malroy

❝You are my vanilla, boy ♥ ❞


Inscrit(e) depuis le : 15/09/2014
Messages : 5392
Multicomptes : Connie Egern (renard rouquinours) Nathaniel (gentil papatissier)
Ressemble à : Gackt
Crédits : tumblr & Cassy & Dru
Âge : 39 ~ Statut civil : En pourparlers avec un blond ♥
Profession/études : Superstar ♪
Capacité : Empathie

MessageSujet: Re: The Eye of the Tiger [ Castiel & Yuichiro ] Lun 15 Aoû 2016 - 23:50

Yuichiro sentait petit à petit les émotions de Castiel l'envahir, s'insinuer dans son cerveau, se faire un chemin vers son subconscient à mesure que son don lui revenait. Il devait redresser ses barrières. Il devait essayer bien trop fort en l'absence de ce dernier, que ça lui faisait l'effet d'une vague déferlente, qui amenait avec elle toute la haine et la colère que Castiel pouvait ressentir à son égard. Son mépris, ses doutes mais aussi ses convictions. La teneur avec laquelle il s'accrochait à quelque chose... A lui même ? A un autre. Alors que le blond gigotait pour se dégager, Yuichiro appuyait d'avantage. Mais il réfléchissait à nouveau.

« Tu n'as rien compris, idiot. »

Il dit avant de le laisser se déchaîner un peu. Il le senti préparer ses forces, près à passer à l'action quelle qu'elle soit. Yuichiro ne pouvait pas lire dans les pensées mais les gens étaient prévisibles... Si prévisibles. Il le laissa donc se dégager au moment où Castiel pensait passer à l'action, le laissant aussi perdre l'équilibre et se débrouiller avec ça. Yuichiro avait montré ce qu'il souhaitait. Le reste... C'était juste jouer avec un être un brin pathétique, ça n'était drôle qu'un moment. Il regardant Castiel et toute la haine qui émanait de lui, d'un air indéchiffrable avant de défroisser ses vêtements et se recoiffer d'une main.

« Que tu le veuilles ou non, tu m'as sur le dos pour un moment. Pour ce que tu as fait à Drumë. Pour ce que tu es capable de lui faire encore. A cause de toi. Pas pour lui ou pour moi. A cause de toi. »

Il insista. Mais du reste, il ne montrait plus aucune forme d'agressivité. Il ramassa même sa veste qui l'avait accompagnée, et la passa sur son épaule, s'approchant de Castiel qui se trouvait entre lui et la porte.

« Tu vas devenir fort. Que tu le veuilles ou non j'y jouerai un rôle, c'est comme ça. »

Il n'y avait qu'à voir la façon dont le blond s'était débattu. La façon dont il soutenait ses arguments sans ciller, sans montrer le moindre signe de peur malgré le fait qu'il savait parfaitement ce dont l'Alpha était capable. Enfin, même sans savoir, il s'en doutait fortement, Castiel n'avait pas besoin qu'on lui fasse un dessin sur ce qu'un vilain grand méchant loup était capable de faire. Ses yeux bleus rivés sur lui parlaient d'eux même. Il se retrouva face à lui, un peu trop proche encore une fois.

« En attendant essaie de ne pas te faire tuer. Ca serait regrettable. »

Il glissa à son oreilles avant de le décaler de l'épaule pour rejoindre la porte, et laisser l'autre seul à réfléchir ce qui s'était dit et passé. Ce n'était qu'une première prise de contact, après tout. Une mise en garde aussi. Mais comme il l'avait dit et en remontant sur sa moto il s'en faisait le serment, Yuichiro n'en avait pas fini avec lui. Et c'était en plus d'être irritant, assez... plaisant.

_________________
 
I think I might be falling for You
That is just the sweetest thing ever. A kind of loyality called love ?
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
The Eye of the Tiger [ Castiel & Yuichiro ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MORE THAN HUMANS :: New York City :: Manhattan-
Sauter vers: