AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez|

Oh, I'll be your daydream, I'll wear your favorite things (Cecil & Eden)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar
Eden McDougall

❝Bestial Empathy.❞


Inscrit(e) depuis le : 28/05/2014
Messages : 4056
Multicomptes : Drumë (le seul, l'unique), Kaleb (le bisounours, le gentil) & Kieran (Le tonton, le calme)
Ressemble à : Toby Regbo
Crédits : Cedrick (avatar), tumblr (gifs), code sign : Crackle Bones
Âge : 24 ~ Statut civil : Princesse débousolée d'un joueur de ukulélé.
Profession/études : Comédien dans une petite troupe de théâtre.
Quartier : Queens
Capacité : Empathie animale (connexion émotionnelle à double sens).

MessageSujet: Oh, I'll be your daydream, I'll wear your favorite things (Cecil & Eden) Ven 15 Juil 2016 - 0:02

Les jours passaient et rien n’était plus clair pour le blond. La disparition d’Ulysse le faisait passer par tous les états, de la colère au désespoir au déni au chantage. Il en était venu à être superstitieux. Comme après le décès de ses parents. Sauf qu’il n’avait plus sept ans. Et que se dire “si j’arrive à la maison avant 17h11, il va revenir” ça n’avait rien de mignon. C’était juste stupide. Pourtant, il n’avait de cesse de faire ça. Sans même s’en rendre compte. Et quand il réussissait à penser à autre chose, la présence de Pluton lui rappelait l’absence de son maître. Il adorait le furet mais… Ils étaient tous les deux perdus depuis que le brun avait décidé de partir. Les folies n’y changeaient rien. Ni la colère. Ils étaient juste si seuls maintenant. Il finit par ressortir de la maison, avec le furet sur l’épaule et Cassio à ses côtés. Il prit la direction du parc. Il marcha sans penser à rien. Ça faisait du bien de ne penser à rien.

Puis en revenant dans une partie du parc, il se souvint de ce garçon qu’il avait croisé un dimanche matin. Cecil… Cecil Sparrow, si sa mémoire ne le trompait pas. Avec le recul, il se trouvait encore plus horrible que ce qu’il avait ressenti sur le moment. Sa façon de repousser le jeune homme. Il avait été vraiment infect et brutal. Tout ça… Tout ça par fidélité envers un homme qui l’avait laissé tombé sans un mot. C’était vraiment ironique, non ? Il revint vers Brooklyn, marchant au hasard des rues. Se laissant envahir par les émotions animales pour oublier les siennes. Il remonta plusieurs rues et s’arrêta devant une maison. Il sentait qu’il avait déjà croisé ces chiens. Il le ressentait vraiment. Et… Il s’approcha de la boîte aux lettres : “Kane - Sparrow”. Wow. Wow… Il ne pensait pas qu’il pouvait se souvenir aussi précisément d’animaux auxquels il s’était connecté des mois plus tôt. Il regarda la maison. Et se mordilla les lèvres. Est-ce qu’il devait sonner ? Pour s’excuser avec des mois de retard ? Ce n’était pas encore plus bizarre d’arriver là pour ça ? Il passa une main dans ses cheveux, puis gratouilla la tête de Pluton, indécis.

Non… ça ne servait probablement à rien, en plus, l’autre garçon devait l’avoir oublié, ou alors, il devait le détester, c’était idiot ce qu’il songeait à faire. Vraiment. Il décida donc de tourner les talons. C’était le mieux. Surtout qu’en se connectant aux canidés, il avait compris que la maison était vide alors… Ce ne serait pas aujourd’hui qu’il se rachèterait une conscience avec des BA ridicules. Non, n’y pense même pas, Eden, si tu réussis à te réconcilier avec lui, ça fera pas revenir Lys, arrête, ces conneries puériles ! ça a pas fait revenir tes parents, t’aurais dû apprendre la leçon.

Il commença à remonter la rue et… Oh. Euh. Est-ce qu’il devait faire demi-tour et partir en courant ? Ou… Il resta figé sur le trottoir en voyant Sparrow à dix mètres, skateboard à la main. Merde. Il devait faire quoi là. Il savait pas. Il arrivait pas à réfléchir. Il se sentait si idiot d’être arrivé jusqu’ici. Il voyait l’autre s’approcher. Et… Quand il fut à sa hauteur, il lui sourit.

Salut… Je voulais te proposer de promener tes chiens avec Cassio… Mais… Je retrouvai plus ton numéro… Et… Enfin… Je savais pas exactement où tu habitais… Je suis tombé ici par hasard… Et Cassio s’est arrêté devant ta maison… Alors…

Ok, il avait dit tout cela très vite, sans respirer. Avec son air fatigué, ça devait sonner comme la pire excuse au monde et il devait juste avoir l’air d’un stalker psychopathe. Génial.

_________________

Where are you now ? Another dream. The monster's running wild inside of me. I'm faded, I'm faded. So lost, I'm faded... Under the bright but faded lights. You've set my heart on fire. Where are you now?

   (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cecil Sparrow

❝Piou ❞


Inscrit(e) depuis le : 22/02/2016
Messages : 3106
Multicomptes : Connie le roukinours, Nathou le papatissier, Yuichiro le Blondophile
Ressemble à : Harry Styles
Crédits : tumblr
Âge : 23 ~ Statut civil : Single moineau
Profession/études : Etudiant
Capacité : Electromagnétisme

MessageSujet: Re: Oh, I'll be your daydream, I'll wear your favorite things (Cecil & Eden) Ven 15 Juil 2016 - 23:11

Pour un garçon si volatile et partout à la fois, Cecil se sentait drôlement ballotté ces temps ci. Et pourtant il avait trouvé un semblant de nouvelle stabilité dans le nouveau job qu'il avait déniché et dont il avait fièrement fait la promotion à son oncle le soir même et les jours suivants. L'oncle Kane n'avait pas l'air d'en avoir marre encore, et en même temps, en avait il jamais l'air ? Cecil n'avait pas remarqué. Pas comme s'il était particulièrement attentif en même temps. Ou l'oncle Kane démonstratif non plus. Quoi qu'il en soit, en plus de la fac et du sport ça lui faisait des horaires réguliers comme jamais, et il courrait (ou roulait plutôt) de l'un à l'autre sans discontinuer.

Sauf quand il faisait des rencontres. C'était de ce côté là que tout tournoyait. Parfois mêlant son don à l'équation d'ailleurs. Le coeur du moineau ne savait pas où se poser mais au moins il ne s'alourdissait plus en pensant à Olympe. Olympe... Ian l'avait beaucoup aidé et avait été super gentil à ce sujet, et puis il avait été occupé ! Mais Cecil se surprenait parfois à y penser encore. A se demander s'il allait bien. S'il voyait toujours l'homme qu'il aimait. Des choses comme ça... Et puis son coeur bondissait sur le sujet suivant.

Ce jour ci par exemple, il était occupé à repenser aux dernières personnes qu'il avait rencontrées et qu'il pourrait présenter à son meilleur et célibataire ami. Sa prof de yoga Liv par exemple. Elle était vraiment chouette. Et positive et passionnée. Elle était parfaite pour lui, restait à savoir comment les présenter sans que Leo fasse faux bond en sentant le truc arriver à dix kilomètres...perdu dans ses pensées il ne remarqua le petit blond devant son appartement qu'au dernier moment. Toujours l'esprit plein à ras bord, il en mit du temps avant de se souvenir de qui il était, et son coeur se pinça même avant de se rappeler exactement ce qui s'était passé.

" Oh... Salut ! "

Il dit trop surpris pour répondre à sa proposition immédiatement. Il ne comprenait pas. Il voulait se promener avec lui ? Cecil ne lui avait pas fait peur la dernière fois au point de le faire fuir ?

" Ah, euh... C'est gentil mais je dois aller au foot là, mais... Mais c'est gentil !"

Gêné il se grattait la crinière dans tous les sens. Il ne comprenait vraiment pas. Mais il avait demandé de promener les chiens... Peut-être qu'il avait changé d'avis à son sujet ? Il était peut-être juste mal tombé la dernière fois ?

" attends j'ai une idée ! Si tu veux tu peux m'accompagner au foot ! C'est juste un petit entraînement, deux heures ! Tu peux promener ton chien en attendant ou même m'encourager ! Et ensuite on se promène si tu veux ! T'en penses quoi ?"

Il proposa, espérant que ça n'était pas trop loin de ce qu'il voulait. Il se mordit la lèvre en grimaçant d'excuse.

_________________


A little bird once told me

❝I promised one day that I'd bring you back a star
I caught one and it burned a hole in my hand. ❞

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eden McDougall

❝Bestial Empathy.❞


Inscrit(e) depuis le : 28/05/2014
Messages : 4056
Multicomptes : Drumë (le seul, l'unique), Kaleb (le bisounours, le gentil) & Kieran (Le tonton, le calme)
Ressemble à : Toby Regbo
Crédits : Cedrick (avatar), tumblr (gifs), code sign : Crackle Bones
Âge : 24 ~ Statut civil : Princesse débousolée d'un joueur de ukulélé.
Profession/études : Comédien dans une petite troupe de théâtre.
Quartier : Queens
Capacité : Empathie animale (connexion émotionnelle à double sens).

MessageSujet: Re: Oh, I'll be your daydream, I'll wear your favorite things (Cecil & Eden) Lun 18 Juil 2016 - 15:15

Eden se maudissait vraiment d’avoir autant hésité devant la maison de ce garçon. C’était gênant d’être là face à lui, sans réussir à s’excuser franchement, à s’empêtrer dans des propositions stupides. Le pire, c’était peut-être de voir ce garçon qui n’avait rien demandé à personne victime lui aussi de la gêne commune. Et… La proposition du brun laissa Eden un peu silencieux. Du foot. Avait-il la tête d’un gars qui pouvait regarder d’autres mecs jouer au foot deux heures ? Sachant que ces mêmes joueurs étaient les archétypes de ceux qui l’avaient salement taquiné tout au long de sa scolarité. Il n’avait vraiment jamais aimé ce genre de sport. Mais… Il ne pouvait pas encore s’enfuir. Ça aurait fait un peu trop de fuites face à ce garçon.

Oh…” finit-il par murmurer.

Avec sa mine fatiguée, difficile de savoir s’il était déçu ou juste exténué. Il ne sut pas quoi dire. Un peu paumé. En temps normal, il aurait peut-être réagi plus vite, mais là, n’importe quel petit problème se transformait en une montagne insurmontable. Il était à deux doigts de pleurer, tellement il ne savait pas quoi répondre. Alors plutôt que de craquer de façon incompréhensible, il décida de dire ce qui était le plus insupportable pour lui, mais sans doute le plus correct.

D’accord… Je peux attendre… Enfin si ça ne te dérange pas que… Enfin peut-être que ton entraîneur ne sera pas d’accord avec le fait que j’observe entraînement…” dit-il en fronçant les sourcils, un peu soucieux.

En fait, il avait toujours plus ou moins fui ce genre de choses alors… Il ne savait même pas vraiment comment ça se passaient. Son ex n’était pas le genre de gars à jouer au foot, son truc, c’était les arts-martiaux. Et sa seule ex-copine, elle, c’était une nageuse. Donc, non les sports collectifs, ça ne le connaissait pas du tout. Les sports de balle, ça ne lui avait jamais trop plu, sans doute parce qu’il se prenait souvent des ballons dans la tronche. Il avait l’impression de faire une connerie de plus là… Mais après tout, il n’était plus à ça près…

Et… Je suis désolé… Pour la dernière fois… Et… J’aurai dû venir m’excuser plus tôt… Mais… Je savais pas comment faire… Et… Enfin, je suis désolé…” Il se mordit la lèvre. “Pardon… Je vais peut-être te laisser récupérer tes affaires… Enfin… Je suppose que tu dois passer pour récupérer un sac ou…

Rah. Tais-toi. Il baissa la tête, caressant la tête de Cassio. Le furet lui sortait la tête de son col, curieux, reniflant les odeurs nouvelles que le brun amenait avec lui. Eden le laissa sortir de sa veste. De toutes façons, il savait que la connexion entre lui et le petit carnivore était forte, qu’il n’aurait pas de mal à lui faire comprendre qu’il était temps de rentrer au bercail. Sa main quitta bientôt la tête du chien, pour que ses doigts glissent sur le pelage de l’autre animal. Il releva le visage vers le garçon.

Cette fois, je m’enfuirai pas…” dit-il en tentant de sourire.

_________________

Where are you now ? Another dream. The monster's running wild inside of me. I'm faded, I'm faded. So lost, I'm faded... Under the bright but faded lights. You've set my heart on fire. Where are you now?

   (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cecil Sparrow

❝Piou ❞


Inscrit(e) depuis le : 22/02/2016
Messages : 3106
Multicomptes : Connie le roukinours, Nathou le papatissier, Yuichiro le Blondophile
Ressemble à : Harry Styles
Crédits : tumblr
Âge : 23 ~ Statut civil : Single moineau
Profession/études : Etudiant
Capacité : Electromagnétisme

MessageSujet: Re: Oh, I'll be your daydream, I'll wear your favorite things (Cecil & Eden) Lun 18 Juil 2016 - 23:12

Cecil ne savait pas tellement comment réagir... Il était le pire pour savoir quoi faire dans ces situations, lui qui déjà ne se rendait pas compte quand il blessait les gens, quand ils avaient l'air manifestement triste comme Eden cette fois ci, les consoler ? Ca n'avait aucun sens, Univers, qu'est-ce que tu fichais là ?! Il allait empirer les choses, c'était couru d'avance. Ca n'avait pas l'air d'emballer plus que ça le blond ensuite ses propositions, on aurait dit qu'il avait envie de fuir alors que c'était lui qui était venu et qui l'avait arrêté et plus ça allait, plus le skateur voyait les yeux rouges et l'air paumé du garçon. Que faire ? Parler ! Parler, c'était toujours la solution et ça tombait bien parce qu'il savait comment regorger de ce côté là. L'air aimable, et souriant, il tenta le coup.

« Juré ! Il a l'habitude, et c'est toujours bien d'avoir du public, pendant les matchs c'est comme ça hein ! Tant que tu me jures que t'es pas un espion d'une équipe averse... T'es pas un espion hein ? »

Il essaya, comiquement. Mais ça ne marchait pas des masses. Et le blondinet se mettait à s'excuser. Comment lui dire... Oui, il avait été très triste sur le moment, au point de chougner auprès d'Olympe juste parce que ce dernier s'était montré un peu rude mais il ne lui en voulait pas. Plus. Ou pas, enfin c'était pas grave quoi. Il s'en était pris d'autres des râteaux, parfois il n'était pas sûr d'en avoir pris même, c'était pour dire.

« T'en fais pas c'est oublié c'est juré, t'as qu'à attendre dans l'entrée une seconde, le temps que je récupère mon sac ! Les chiens de mon oncle ont pas le droit à l'entrée donc vous risquez rien. Oh ! »

Il s'exclama en voyant la bestiole sortir de sa cachette.

« Toi aussi t'as un furet ? Allez viens bouge pas, je te jure ça va être sympa ! Ca va te changer les idées de voir des tas de beaux mecs en sueur courir après un ballon et si ça te plait pas Cassio lui il aimera ! »

Il avait envie de le serrer pour le consoler ou faire un truc, il alla jusqu'à faire un demi mouvement mais il se retint. Vu la façon dont il s'était fait recevoir la dernière fois il n'était peut être pas très malin ou intuitif mais là c'était facile. Alors il tapota le haut de son dos rapidement et retira bien vite sa main avant de leur ouvrir. Il déposa son skate sur le côté et le laissa patienter le temps de courir à l'étage récupérer ses affaires. Et se regarder dans le miroir pour se recoiffer. Bah quoi ? Autant faire une deuxième bonne impression non ? Son sac sur l'épaule il dévala les escaliers et referma à nouveaux en l'entraînant dehors. Heureusement le stade était pas loin. Il lança un pas assez rapide et une conversation banale sur leurs chances dans le prochain tournoi inter clubs en ajoutant des anecdotes sur son coach qui voulait leur filer des cours de yoga pour le faire sourire. Il lui montra la petite estrade avec les bancs où il pouvait se mettre, avant de filer se changer. Non sans un clin d'oeil. De même pendant le match où il lui faisait des coucous de temps en temps et riait quand il se ramassait. Il revint le voir après les échauffements, vidant une partie de la bouteille d'eau sur sa tête vu le soleil qui tapait.

« Ca va tu t'ennuie pas trop ? Ca te plaît ? On est pas des super champions non plus mais on se défend, surtout moi en attaquant tu vas voir. T'en veux Cassio ? »

Il fit couler de l'eau dans sa main pour le chien et se redressa ensuite pour la belette et son maître.

« Euh... Tiens, prends là, j'en ai une autre. »

Il espérait que ça lui changeait un peu les idées tout ça. Aucun moyen de savoir...

_________________


A little bird once told me

❝I promised one day that I'd bring you back a star
I caught one and it burned a hole in my hand. ❞

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eden McDougall

❝Bestial Empathy.❞


Inscrit(e) depuis le : 28/05/2014
Messages : 4056
Multicomptes : Drumë (le seul, l'unique), Kaleb (le bisounours, le gentil) & Kieran (Le tonton, le calme)
Ressemble à : Toby Regbo
Crédits : Cedrick (avatar), tumblr (gifs), code sign : Crackle Bones
Âge : 24 ~ Statut civil : Princesse débousolée d'un joueur de ukulélé.
Profession/études : Comédien dans une petite troupe de théâtre.
Quartier : Queens
Capacité : Empathie animale (connexion émotionnelle à double sens).

MessageSujet: Re: Oh, I'll be your daydream, I'll wear your favorite things (Cecil & Eden) Mer 20 Juil 2016 - 23:43

Pourquoi n’avait-il pas juste dit qu’il repasserait plus tard ? Il ne savait pas. Il secoua négativement la tête avec un piteux sourire aux questions / blagues du garçon. Sa compagnie devait être tellement dramatique. Pauvre de lui. Cecil devait se demander ce qu’il avait fait au bon dieu pour se coltiner encore ce crétin de blond là. Il resta avec Cassio sur le paillasson dans l’entrée. Un peu perdu. Surtout qu’il y avait une chose qui le faisait tiquer après coup. Est-ce qu’il avait avait bien dit “Toi aussi tu as un furet ?”... Toi aussi… Est-ce que… Est-ce qu’il pouvait vraiment connaître Ulysse ? est-ce qu’il pouvait savoir où il était ? Son cœur se serrait à l’idée qu’un presque inconnu sache mieux que lui où était son amant. Son amour. Cette partie de lui-même qui lui manquait tant, laissant un énorme vide, une plaie béante sans cesse réouverte par les détails du quotidien qui rappelait le brun à lui. Mais… Comment aurait-il pu connaître Lys ? Le musicien n’était clairement pas l’homme le plus sociable de la ville et… Face à une pile électrique comme le brun, il n’imaginait que des grognements d’exaspération. Alors… Il ne sortit de ses pensées que lorsque l’autre redescendit avec son sac et l’invita à le suivre. Il ne participait pas vraiment à la conversation, perdu dans ses pensées. Se contentant de hocher la tête de temps en temps avec un sourire, incapable de comprendre de quoi l’autre lui parlait avec tant de gentillesse et de jovialité. Il se sentait tellement étranger à cette réalité. Il avait l’impression d’être spectateur de sa propre vie. Sensation désagréable s’il en est. Et même pas causée par son don. Il alla s’installer sur l’un des bancs du petit gradin. Toujours aussi peu à ce qu’il faisait. Un sourire de façade sur le visage, et son regard perdu dans le vide. Il ne sursauta qu’en croyant voir Ulysse dans les joueurs. Mais non. C’était juste… Un grand brun qui lui ressemblait à peine. Il se sentait si idiot à être là, à regarder des inconnus s’échauffer pour un jeu qui lui sortait par tous les trous. Qu’est-ce qu’il fichait ? Cassio, lui, jappait de temps en temps quand la balle s’approchait des gradins, frétillant, prêt à bondir pour l’attraper, mais retenu par la laisse. Et puis Cecil revint…

Oh… Non, non, ça va… Euh… En fait… Je déteste le foot… Alors… Je saurai même pas dire si vous jouez bien ou non…” bafouilla-t-il avec un sourire désolé.

Le chien lapa avec envie l’eau qu’on lui offrait, japant avec gentillesse, réclamant des caresse en donnant de petits coups de museau dans la jambe du sportif. Eden prit la bouteille qu’il lui tendait. Alors même qu’il en avait une dans son sac.

Merci…”murmura-t-il doucement.

Et sentant que l’autre n’allait pas tarder à repartir, il attrapa sa main. Il avait besoin de savoir.

Cecil… L’autre personne que tu connais… Qui a aussi un furet… Est-ce que…” Sa voix s’enrailla un peu. “Est-ce que c’est un musicien ? Un grand brun… Ulysse… Tu sais... Où il est ?...

Sa voix finit presque par être inaudible, sa gorge se nouant. Il retenait ses larmes… Evoquer Ulysse était si douloureux… Espérer pour avoir encore une déception de plus…

_________________

Where are you now ? Another dream. The monster's running wild inside of me. I'm faded, I'm faded. So lost, I'm faded... Under the bright but faded lights. You've set my heart on fire. Where are you now?

   (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cecil Sparrow

❝Piou ❞


Inscrit(e) depuis le : 22/02/2016
Messages : 3106
Multicomptes : Connie le roukinours, Nathou le papatissier, Yuichiro le Blondophile
Ressemble à : Harry Styles
Crédits : tumblr
Âge : 23 ~ Statut civil : Single moineau
Profession/études : Etudiant
Capacité : Electromagnétisme

MessageSujet: Re: Oh, I'll be your daydream, I'll wear your favorite things (Cecil & Eden) Jeu 21 Juil 2016 - 0:48

Cecil était et savait se montrer enthousiaste c'était le moins qu'on puisse dire à son propos, même lorsqu'il n'avait pas vraiment la fritte il se montrait rarement sous un mauvais jour. Il voulait sans doute inconsciemment qu'on l'apprécie. Aussi même s'il avait été blessé du rejet du blond assis sur les gradins, il s'était dit haut les coeurs, et la chance lui avait même sourit ! Deux semaines tout au plus mais... Deux semaines extras quand même.  Il soupira, en souriant avant d'avoir l'air le plus choqué du monde. Il...Quoi ? C'était même pas que le foot c'était pas son truc, il détestait ça, carrément ?? Dans un dessin animé du matin on aurait dessiné une flèche transperçant directement le coeur de Cecil. Lui qui pensait lui faire plaisir ou lui changer les idées ! Il était trop abasourdi pour répondre et baffouillait un truc avant d'entendre sa question nouvelle. Difficile de ne pas l'entendre vu que l'autre lui avait pris la main.

« Je... euh... Enfin oui et non, je l'ai rencontré y'a un moment dans un petit supermarché et... »

Il ne savait pas trop où se mettre ou quoi raconter. C'était des larmes dans ses yeux là ?!

« Je l'ai pas revu depuis, je lui ai pas fait une super impression alors que je le trouvais super cool et sa musique... Mais tu le connais alors, tu... C'est ton frère dont tu parlais ou je sais plus quoi ? »

Il jetait un oeil par dessus son épaule, voyant le coach qui rappelait l'équipe a reprendre. Il faisait nerveusement un aller retour visuel.

« Écoute je... J'dois y retourner, je finis vite et je reviens d'accord ? On va le retrouver, t'en fais pas !»

Il essaya avec toute l'énergie et la sincérité qu'il pouvait y mettre. Il serra la main qui le tenait, ne tenant plus trop en place il le prit brièvement dans ses bras dans une étreinte un peu étouffante et courte avant de filer vers son équipe. A ne pas douter une petite décharge passa entre leurs deux corps et leur main. Il n'aimait pas le quitter comme ça et le laisser. Son don agissait dans cette idée. Mais il joua tant bien que mal en accord avec ce que leur coach voulait leur faire faire, manquant plusieurs passes parce qu'il était inattentif, ce que l'autre ne manqua pas de lui faire remarquer. Jusqu'au dernier coup de sifflet qui marquait la fin de leur entraînement il j'était des regards vers le blond paumé qui avait beau lui avoir mis le râteau du siècle, il avait envie de le sauver.

« La prochaine fois je vous veut sur le terrain physiquement ET mentalement je me suis bien fait comprendre ?»

Avait il tonné. Mais Cecil ne l'écoutait déjà plus et ses potes se moquaient.

_________________


A little bird once told me

❝I promised one day that I'd bring you back a star
I caught one and it burned a hole in my hand. ❞

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eden McDougall

❝Bestial Empathy.❞


Inscrit(e) depuis le : 28/05/2014
Messages : 4056
Multicomptes : Drumë (le seul, l'unique), Kaleb (le bisounours, le gentil) & Kieran (Le tonton, le calme)
Ressemble à : Toby Regbo
Crédits : Cedrick (avatar), tumblr (gifs), code sign : Crackle Bones
Âge : 24 ~ Statut civil : Princesse débousolée d'un joueur de ukulélé.
Profession/études : Comédien dans une petite troupe de théâtre.
Quartier : Queens
Capacité : Empathie animale (connexion émotionnelle à double sens).

MessageSujet: Re: Oh, I'll be your daydream, I'll wear your favorite things (Cecil & Eden) Lun 25 Juil 2016 - 15:25

Oui et non ? Comment ça ? Il regardait Cecil avait une intensité nouvelle. Et la tristesse revint s’abattre sur lui. Faux espoir. Encore. Il avait cru… Il avait cru que Cecil saurait plus de choses. Il en était venu à espérer qu’Ulysse soit juste parti avec un autre. Qu’il ait juste peur de lui avouer qu’il n’y avait plus rien entre eux. Il voulait juste savoir s’il allait bien. S’il était encore heureux quelque part. Il voulait qu’il soit en sécurité. Il voulait juste savoir. Il avait besoin de le savoir en sécurité… Il… Son frère ? Non, Ulysse ne l’était pas… Il secoua négativement la tête. Il n’arriva pas à lui dire qui il était pour lui. Il allait craquer s’il le disait alors, il préféra rester silencieux. Il aurait voulu rester plus longtemps dans les bras de Cecil. Rester dans ses bras et oublier une seconde que ce n’était pas ceux de son amant. Il ferma les yeux, et le laissa partir. Il sentit une décharge électrique parcourir son corps, puis le vide. Le vide abyssal. Plus dense et profond qu’auparavant. Il n’avait même plus ce stupide espoir auquel se raccrocher. Cecil n’arriverait pas à le retrouver. Pas plus que lui. Pas plus que quiconque. Ulysse avait disparu. Il avait fui. Ou… Ou on l’avait fait disparaître. Il ne voulait pas penser à ça. Il préférait… Croire que c’était juste sa faute. Que c’était lui et leur relation qui avaient fait peur à Ulysse. Il ne lui avait pourtant jamais dit combien il l’aimait. Combien il l’aimait. Combien c’était en train de le tuer maintenant qu’il n’était plus là…

Il ne faisait plus attention à rien. Et sa main se détendit autour de la laisse de Cassio. Son esprit n’avait plus la force d’empêcher les émotions du canidé de l’envahir. Elles prenaient le dessus de celles des autres. Une euphorie. Une envie de jouer. Une joie étrange. Le chien fut le premier à passer par dessus la rambarde des gradins, courant vers le ballon en vol entre deux joueurs. Eden ne tarda pas à bondir lui aussi. Il courut vers le ballon, rattrapant son chien à la course. Ses gestes n’ayant rien de vraiment humain. Il courait bien trop penché en avant. Finalement, après que le chien et le blond ait lutté pour savoir qui aurait la balle, Eden se retrouva avec le ballon entre les mains, vraiment heureux de l’avoir. Et il était allongé par terre. Cassio lui léchait le visage. Et finalement, après quelques secondes à rire, fier de lui, il réalisa… Qu’il n’était plus lui-même. Il lutta. Alors qu’il n’en avait pas envie. Il était mieux à ressentir les émotions simples de son chien. Mais il ne pouvait pas fuir la réalité. Il devait… Lutter. Il revint à lui, en sueur, et blême. Le ballon toujours entre ses mains. Sous le regard médusé des autres joueurs. Il se releva, mal à l’aise, perdu. Il posa le ballon dans la caisse prévue à cet effet.

Pardon… Je… Excusez-moi…” bafouilla-t-il en reprenant la laisse de Cassio entre ses mains, Pluton grimpant le long de son jean pour finalement retrouver sa place sur son épaule.

Il eut un regard désolé pour Cecil. Il s’éloigna. Il devait partir. Il ne voulait pas que le petit brun ait des problèmes par sa faute. Il perdait beaucoup trop les pédales. Il… Il quitta le stade, mais il ne savait même plus où aller. Alors, il se laissa tomber sur un coin de trottoir. Les pleurs arrivèrent. Ses bras enserrant l’encolure de Cassio. Il voulait tout oublier. Il ne voulait plus souffrir comme ça. Il ne voulait plus de cette déchirure. Ulysse…

_________________

Where are you now ? Another dream. The monster's running wild inside of me. I'm faded, I'm faded. So lost, I'm faded... Under the bright but faded lights. You've set my heart on fire. Where are you now?

   (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cecil Sparrow

❝Piou ❞


Inscrit(e) depuis le : 22/02/2016
Messages : 3106
Multicomptes : Connie le roukinours, Nathou le papatissier, Yuichiro le Blondophile
Ressemble à : Harry Styles
Crédits : tumblr
Âge : 23 ~ Statut civil : Single moineau
Profession/études : Etudiant
Capacité : Electromagnétisme

MessageSujet: Re: Oh, I'll be your daydream, I'll wear your favorite things (Cecil & Eden) Lun 25 Juil 2016 - 18:56

C'était l'heure de remballer, le soleil se couchait dans une superbe lumière sur le stade et tout le monde ramassait les plots et autres ustensiles utiles au coach pour leur faire rentrer dans le crâne quelques stratégies, certains faisant bondir leur ballon plutôt que de le prendre à la main pour les ranger dans les caisses. Cecil pour une fois débordait d'énergie pour tout ranger en quatrième vitesse, il faisait de son mieux pour expédier et retourner aux côtés d'Eden qui l'inquiétait. Son attention était sur les maillots à plier quand il entendit un jappement de joie à travers la pelouse. Quand il fit volte face il ne comprit pas tout à fait à quoi il assistait. Restant bouche bée, ses coéquipiers qui pouffaient et le coach qui tournait heureusement le dos. Il finit par detaller. Quand ses jambes l'autoriserent à bouger. Eden s'enfuyait !

« Attends !! »

Il avait dû récupérer son sac et oublier la douche, en sueur qu'il était de son entraînement. Ça n'était pas important. Il voulait rattraper le petit blond au chien et au furet, et répéta quand il le vit s'affaler sur le trottoir.

« Attends... Eden, tu vas pas rentrer seul ! Ça a pas l'air d'aller... Tu veux pas venir chez moi ? Je peux te faire un thé ! Ou un chocolat. Et tu me raconteras, et je t'aiderai à le retrouver si tu veux, Ulysse ! »

Il était toujours aussi décoiffé et ce malgré le bandeau qui lui retenait la tignasse en arrière. Ses yeux étaient rivés sur l'air paumé du petit blond. Il s'accroupi en face de lui et de son visage et lui sourit de son air le plus doux et le plus gentil dont il dispose. Il caressa la tête de Cassio le chien puis essuya la joue d'Eden.

« Je sais pas trop quoi faire... Je veux pas te faire fuir comme l'autre fois, je te jure je suis pas un weirdo. Si tu me donne une chance je peux te le prouver et à deux on peut voir ce qu'on fait, d'accord ?»

Si Ulysse n'était pas le frère d'Eden alors... Alors tant pis. Parfois, il ne pouvait pas être le prince charmant de tout le monde !

_________________


A little bird once told me

❝I promised one day that I'd bring you back a star
I caught one and it burned a hole in my hand. ❞

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eden McDougall

❝Bestial Empathy.❞


Inscrit(e) depuis le : 28/05/2014
Messages : 4056
Multicomptes : Drumë (le seul, l'unique), Kaleb (le bisounours, le gentil) & Kieran (Le tonton, le calme)
Ressemble à : Toby Regbo
Crédits : Cedrick (avatar), tumblr (gifs), code sign : Crackle Bones
Âge : 24 ~ Statut civil : Princesse débousolée d'un joueur de ukulélé.
Profession/études : Comédien dans une petite troupe de théâtre.
Quartier : Queens
Capacité : Empathie animale (connexion émotionnelle à double sens).

MessageSujet: Re: Oh, I'll be your daydream, I'll wear your favorite things (Cecil & Eden) Lun 25 Juil 2016 - 20:06

Attendre ? Pourquoi ? Pour attirer des problèmes à une personne de plus ? Pour que ce garçon subissent son état dépressif. Non. Ce n’était pas la peine de faire plus de dommages collatéraux. Il devait juste se lever et bouger avant que Cecil ne soit… Accroupi juste devant lui. Il releva son regard bleuté vers lui. Il ne méritait pas ce sourire. Ni cette gentillesse que l’autre lui offrait. Il ne méritait pas ça. Il n’avait ce qu’il méritait avec l’absence de Lys… Il méritait d’être seul à son tour. Il ravala ses sanglots, mais… il n’arrivait pas à parler. Il essuya ses yeux. Il ne savait plus comment faire. Il ne savait pas quoi faire pour protéger Cecil de lui. Il avait tellement besoin de quelqu’un. Mais pas de lui. Il ne voulait pas lui faire de mal.

C’est moi… Le… Plus bizarre de nous deux…” murmura-t-il entre deux sanglots.

Il en était certain. Il s’était trompé lors de leur rencontre. Ce garçon était juste terriblement gentil et franc et naturel. Il ne méritait pas d’avoir à le supporter encore. Il ferma les yeux. Fatigué. Il avait tellement besoin de repos. Il se sentait si faible. Il était si… dépendant. Il rouvrit les yeux. Un soupir passant ses lèvres.

Tu es… Beaucoup trop gentil, Cecil…” murmura-t-il las. “Je veux bien… Venir chez toi… Je suis plutôt chocolat… Quand je suis dans cet état…

En plus, il avait besoin de sucre. Il était trop faible. Son don l’épuisait encore. Empêcher Cassio et Pluton de rentrer dans sa tête était si dur. Et si épprouvant. Il peina à se lever. S’appuyant contre le mur pour ne pas choir. Il était vraiment pathétique. Il avait survécu à un accident qui aurait dû être mortel. Il avait échappé à l’Unit à la déclaration de son don. Et c’était une stupide histoire d’amour qui allait avoir raison de lui ? Non. Il ne voulait pas. Manquant de tomber, il s’accrocha au bras de Cecil.

Désolé… Je crois que j’ai pas assez… mangé… Je peux… m’appuyer… Sur toi ?” demanda-t-il d’une voix faible, et désolée.

Il eut du mal à garder les yeux ouverts pendant le trajet. Mettre un pied devant l’autre était difficile. Heureusement que Cassio le tirait d’un côté et que Cecil le tenait de l’autre. Quelle épave il faisait. C’était à pleurer. Peut-être pour ça qu’il continuait. Ou alors, c’était juste qu’il ne contrôlait plus. Les vannes étaient ouvertes, les larmes ne s’arrêtaient jamais. Il suivit le brun, et ne fut pas mécontent de pouvoir enfin s’asseoir sur un canapé.

Je peux… dormir… Juste… Quelques minutes…

De toutes façons, il ne pouvait plus lutter. Il avait juste besoin de dormir. Un peu. Du repos. Cassio s’assit devant lui. Comme pour le défendre. Le protéger. Et les chiens de la maison se placèrent aussi autour de lui. Tant de gardiens pour leur protégé esseulé.

_________________

Where are you now ? Another dream. The monster's running wild inside of me. I'm faded, I'm faded. So lost, I'm faded... Under the bright but faded lights. You've set my heart on fire. Where are you now?

   (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cecil Sparrow

❝Piou ❞


Inscrit(e) depuis le : 22/02/2016
Messages : 3106
Multicomptes : Connie le roukinours, Nathou le papatissier, Yuichiro le Blondophile
Ressemble à : Harry Styles
Crédits : tumblr
Âge : 23 ~ Statut civil : Single moineau
Profession/études : Etudiant
Capacité : Electromagnétisme

MessageSujet: Re: Oh, I'll be your daydream, I'll wear your favorite things (Cecil & Eden) Mar 26 Juil 2016 - 0:18

Cecil se gratta la crinière à nouveau et défit son bandeau pour se le mettre au poignet. Trop gentil, c'était pas tellement ça, y'en avait plein qui le disaient cruel tellement il ne faisait pas attention aux conséquences de ses actes ou de ses paroles. Heureusement parfois il tombait bien, en toit cas là il avait l'air d'avoir bien visé. Il eut u second sourire flatté et un peu soulagé et se releva, alors que le petit blondinet lui avait toutes les peines du monde. Cecil mit ses mains pour le rattraper au cas où, et fut un peu rassuré quand il lui demanda de s'appuyer parce qu'il ne voyait pas comment rentrer autrement. Il lui proposa de prendre la laisse mais Eden avait l'air trop attaché alors il passa son bras dans son dos, celui du blond autour de ses épaules pour finalement finir le trajet en s'effondrant sur son canapé, entouré des jappements des chiens de son oncle qui saluaient leur nouvel invité. Cecil n'eut même pas le temps de le rassurer... Il verifia que le furet était bien emmitouflé et interdit aux truffes curieuses de le chercher. Cassio lui restait près de son maître alors que les autres faisaient connaissances avec son odeur.

« Une belle au bois dormant, c'est bien ma veine... Il ferait quoi oncle Kane...»

Il se demanda tout haut. Il ne savait tellement pas s'occuper des autres... L'idée de lui trouver un plaid lui vint en premier, il le couvrit et observa son oeuvre avant de passer à la suite. Une boisson réconfortante. Il avait bien dit qu'il avait faim aussi, il restait peut être de la tarte qu'il avait achetée chez le super pâtissier ! Il mit le tout sur un plateau er vint le poser sur la table basse, prenant place sur le fauteuil à côté...Et attendit. Il attendit. Surfa sur son portable, attendit à nouveau. Il regardait le blond dormir. Il comprenait pourquoi il l'avait trouvé super mignon, mais il avait l'air d'avoir plein de soucis.

« Il lui arrive quoi à ton maître, tu sais toi ?»

Il demanda au chien sans obtenir de réponse. Si seulement ils pouvaient communiquer par la pensée. Il attendit encore jusqu'à ce qu'il remue un peu, sortant d'un sommeil profond. Alors il posa une main sur son épaule.

« hey... Ca va mieux ? Faudrait pt'être que tu manges quand même.»

Il dit un peu concerné mais sans insister.

_________________


A little bird once told me

❝I promised one day that I'd bring you back a star
I caught one and it burned a hole in my hand. ❞

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eden McDougall

❝Bestial Empathy.❞


Inscrit(e) depuis le : 28/05/2014
Messages : 4056
Multicomptes : Drumë (le seul, l'unique), Kaleb (le bisounours, le gentil) & Kieran (Le tonton, le calme)
Ressemble à : Toby Regbo
Crédits : Cedrick (avatar), tumblr (gifs), code sign : Crackle Bones
Âge : 24 ~ Statut civil : Princesse débousolée d'un joueur de ukulélé.
Profession/études : Comédien dans une petite troupe de théâtre.
Quartier : Queens
Capacité : Empathie animale (connexion émotionnelle à double sens).

MessageSujet: Re: Oh, I'll be your daydream, I'll wear your favorite things (Cecil & Eden) Mar 26 Juil 2016 - 18:45

Cassio veillait, tel le gardien auto-proclamé de son maître et ami. Il était assis, bien droit, pile devant Eden, le regard franc. Aux questions de l’autre garçon, le chien aurait eu mille réponses, mais aucune que le brun puisse comprendre. Alors il se contenta de le regarder. Sage gardien. En revanche, les autres chiens étaient plus vifs, plus mobiles. Et finalement… Le blond se réveilla. Dans un sursaut. Son souffle s’était accéléré, une lueur de panique dans son regard. Puis, il se souvint. Sa perte de contrôle, le terrain de football, le gentil Cecil en face de lui. Son regard alla vers la main sur sur son épaule. Il réprima l’envie de la repousser. Il regarda Cecil. S’il allait mieux ?

Oui… Je.. ça va…” murmura-t-il faiblement.

Il se redressa, les chiens de la maison venant lui lécher les mains, réclamant des caresses. Le blond sourit, caressant les trois canidés chacun leur tour. Il était touché par leur affection désintéressée. Il les calma ensuite, les chiens s’allongeant devant lui sans qu’il ait quoi que ce soit à dire. Pluton frottait contre sa joue son museau. Au moins, les animaux ne le fuyait jamais. Leur affection avait quelque chose de tellement plus sincère que l’amour des hommes. Caressant le furet d’une main délicate, il releva la tête vers Cecil.

Merci… Pour le chocolat… Et la tarte…” souffla-t-il en prenant la tasse.

Il but quelques gorgée de la boisson tiédie par l’attente. Mais c’était un très bon chocolat. Qui ne tarda pas à lui donner une meilleure mine, même s’il partait de très loin. Il reposa la tasse. Son regard retombant sur le brun. Il ne savait pas bien ce qu’il devait dire, là, dans ce salon, alors que le garçon l’avait vu en proie à un délire euphorique, puis effondré sur le bord d’un trottoir, puis mort de fatigue. Il se mordilla la lèvre. Il attrapa l’assiette avec la part de tarte et en prit une cuillerée. Il mit à peine une seconde à reconnaître… La tarte au citron de son frère ? Il eut un petit rire, joyeux. Sans doute incompréhensible pour l’autre garçon. Il se reprit et regarda son hôte. Et pointa la part de tarte du doigt.

C’est une recette de mon frère… Pâtisserie Mc Dougall, pas vrai ? C’est idiot… Mais c’est ma préférée… Après le moelleux au chocolat… Et sa tarte aux pommes… Tu as déjà goûté celle-là ? C’est la meilleure ! Il la tient de ma mère ! Et…

Il fronça les sourcils. S’enthousiasmer sur les tartes de Nathaniel, c’était un peu étrange. Sans doute. Mais elles avaient quelque chose de très réconfortant. C’était toujours avec elles qu’il s’était remis des déceptions, des tristesses, des trahisons. Sauf celle de son frère. La seule qu’il comprenne maintenant. Et ce qu’il lui avait fait ensuite… C’était la pire des torture. D’avoir fui son unique famille. De l’avoir laissé sans nouvelle. Sans rien. Comme Lys le faisait maintenant avec lui. Il comprenait tellement. Tellement mieux. Sa souffrance. Son désarroi. Sa peur. Et… Il pleurait à nouveau, des larmes silencieuses coulant le long de ses joues. Il essuya ses larmes.

Pardon, je…” bafouilla-t-il d’une voix perdue.

Il essaya de reprendre contenance. Il n’arrivait pas à être bon comédien en ce moment.

Je crois que je suis un peu trop… Sensible en ce moment… Désolé… D’habitude… Je pleure pas autant…

Il essuya encore ses joues, reniflant, passant son poignée sous son nez pour en retirer toute potentielle humidité. Il reprit un morceau de tarte au citron. Mais il avait du mal à manger plus, sa gorge trop nouée. Il tendit l’assiette à Cecil.

Je voudrai pas tout manger, faut aussi que tu goûtes, moi, je les connais ses tartes… Et j’en ai des gratuites quand je veux…” dit-il avec un léger sourire.

Il se contenta de finir la tasse de chocolat. Il demanda à Cecil l’autorisation de retirer ses chaussures, et se recroquevilla un peu sur le canapé, rabattant ses jambes contre lui. Il sourit doucement, essayant de… De paraître mieux.

Tu avais l’air plutôt doué au foot… Enfin… J’ai pas menti quand je disais que je déteste ce sport… En même temps… Quand j’étais au collège, l’équipe m’avait pris en grippe et pendant les cours de sport, on m’envoyait les ballons dans la tête plutôt que dans les buts…” avoua-t-il avec un sourire. “J’ai fini par demander à mon frère de me faire un mot à propos d’asthme inexistant…” Il eut un petit rire. “Je faisais… du tir à l’arc… J’avais même eu des prix au lycée… En danse aussi… Mais… Les équipes m’ont jamais trop aimé… Faut croire que je suis pas fait pour autre chose que la solitude…

Son sourire se ternit, puis, il se reprit.

Mais toi, t’es fort pour ça. Aller vers les autres… C’est un sacré don que tu as…

_________________

Where are you now ? Another dream. The monster's running wild inside of me. I'm faded, I'm faded. So lost, I'm faded... Under the bright but faded lights. You've set my heart on fire. Where are you now?

   (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cecil Sparrow

❝Piou ❞


Inscrit(e) depuis le : 22/02/2016
Messages : 3106
Multicomptes : Connie le roukinours, Nathou le papatissier, Yuichiro le Blondophile
Ressemble à : Harry Styles
Crédits : tumblr
Âge : 23 ~ Statut civil : Single moineau
Profession/études : Etudiant
Capacité : Electromagnétisme

MessageSujet: Re: Oh, I'll be your daydream, I'll wear your favorite things (Cecil & Eden) Mar 26 Juil 2016 - 23:21

Cecil était tout content de le voir se réveiller, et aller mieux grâce à ses bons soins. C'était si rare qu'il ait quelqu'un dont il doive s'occuper, d'habitude il n'y avait que lui. L'oncle Kane s'était aussi occupé de lui. Mais l'inverse, aussi loin qu'il se souvienne... Non. Alors il était un peu fier.

« Quoi ?? Le grand McDougall c'est ton grand frère ?! Mais attends je suis un super fan jsuis tout le temps fourré là bas ! Enfin pas si souvent... Mais oui la pomme c'est ma préférée ! Avec une glace vanille... »

Il n'écoutait qu'à moitié encore une fois. Les souvenirs de la tarte tiède avec sa glace, parfois de la crème s'il en demandait ! Il n'était pas un fou des desserts mais pour ceux ci il se serait damné même son oncle l'avait compris.  Il se rendit compte un peu tard qu'il avait manqué un bout quand il vit les larmes couler. Mon dieu mais qu'est-ce qui se passait ?! Cecil passait de son euphorie nouvellement retrouvée à un air inquiet et paniqué, cherchant une boîte à mouchoir et lui tendant.

« T'inquiète, j'en ai déjà mangé des tas... Et j'pleure aussi parfois ! Quand je me prends des mega râteaux comme la dernière fois par exemple ! »

Il répondit en le taquinant. Avant de réaliser que c'était la réalité.

« Mais c'est pas grave hein !! Je l'avais mérité. Et merci, pour le foot. J'suis pas si doué à vrai dire, trop perso y paraît mais j'adore jouer à des jeux d'équipe. Je suis pas trop mauvais au basket où au volley non plus !»

Il reprit avec un air fier de lui. Peut-être que ça serait plus son genre alors. Peut être que ça lui changerait plus les idées ! Quoi que là, il lui avait fait une promesse. Et il se retrouvait bien emmerdé parce qu'il ne savait pas comment la respecter. Mais s'il avait pu décevoir par le passé, son oncle Kieran Kane lui avait appris à toujours respecter une promesse.

« T'exagere... Je suis surtout doué pour leur rentrer dedans ! C'est comme ça que je t'ai rencontré et un paquet de gens d'ailleurs. Je fais jamais trop gaffe ou je vais... Enfin j'ai plutôt l'habitude de faire ma sauce et que les gens suivent, ça doit se voir vu comment je sais pas te consoler... Ahlala... »

Il grimpa et s'assit sur le canapé à côté de lui. Inattentif qu'il était il n'avait même pas remarqué le calme exemplaire des trois chiens face à l'invité. Il tendit plutôt les bras.

« Tu veux un câlin et me raconter ce qui s'est passé ? Je sais que ça marche sur moi, en tout cas la partie câlins surtout.»

Il sourit pour dédramatiser, et le rassurer. Il avait l'air d'un grand nigaud mais c'était ça ou bien le chocolat, et ce premier avait déjà été consommé.

_________________


A little bird once told me

❝I promised one day that I'd bring you back a star
I caught one and it burned a hole in my hand. ❞

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eden McDougall

❝Bestial Empathy.❞


Inscrit(e) depuis le : 28/05/2014
Messages : 4056
Multicomptes : Drumë (le seul, l'unique), Kaleb (le bisounours, le gentil) & Kieran (Le tonton, le calme)
Ressemble à : Toby Regbo
Crédits : Cedrick (avatar), tumblr (gifs), code sign : Crackle Bones
Âge : 24 ~ Statut civil : Princesse débousolée d'un joueur de ukulélé.
Profession/études : Comédien dans une petite troupe de théâtre.
Quartier : Queens
Capacité : Empathie animale (connexion émotionnelle à double sens).

MessageSujet: Re: Oh, I'll be your daydream, I'll wear your favorite things (Cecil & Eden) Mer 27 Juil 2016 - 23:42

Son frère avait un autre fan… Eden savait que ses pâtisseries étaient exceptionnelles, mais l’entendre dans la bouche d’un autre, c’était quelque chose qui le rendait fier. Il était fier d’avoir un tel frère. Malgré… Malgré ce qu’il lui avait fait. Il ne pourrait jamais se pardonner ce qu’il lui avait fait à présent et… Il attrapa un mouchoir. C’était bruyant, mais il avait besoin d’évacuer ses fosses nasales. Et un sanglot revint alors que l’autre évoquait sa cruauté. Il n’était qu’un monstre. Un monstre horrible. Il ne savait que faire du mal à tout le monde. Il n’était que cruauté, rudesse et égoïsme. Il se recroquevilla un peu plus. Ses mains se nouant autour de ses jambes. Il s’en voulait tellement pour tout. Et… Ce garçon ne pouvait pas comprendre. Il ne savait rien. Il ne saurait jamais rien de ce qui était là, dans son âme, dans son coeur. Il n’avait rien d’un ange, ni de l’Eden. Ses parents s’étaient trompés sur toute la ligne. Et même son frère s’était trompé en le sauvant… Il aurait dû y rester dans cet accident… Et…

Il avait beau essayer de sourire, il savait que c’était faux. Rien ne lui donnait envie de sourire. Il avait envie de pleurer. Tout le temps. C’était pathétique. Il ferma les yeux, essayant de contrôler son souffle. Il n’était vraiment pas très doué pour le self control.

T’en fais pas… Personne serait doué pour me consoler… vu… Mon état…” souffla-t-il doucement.

Il regarda les bras tendus. Il ne savait pas bien si c’était une bonne idée de se jeter contre lui. Après… L’avoir jeté comme une merde à leur rencontre. Il soupira. Puis se glissa dans ses bras, posant sa tête dans son cou. Il sentait la sueur. Mais, Eden s’en fichait bien. Il était dans les bras de quelqu’un de gentil. C’était tout ce qui comptait. Il n’avait même pas envie de parler. Parce qu’il savait qu’en parlant les sanglots seraient plus vifs. Mais… Il ne pouvait pas non plus rester silencieux. Il hésita.

... Je sais pas quoi… raconter…” murmura-t-il. “J’ai… J’ai toujours eu peur… Qu’on m’abandonne… Et… C’est arrivé… J’ai dû… Lui faire peur… Ou.. Je sais pas… Mais… J’ai juste… peur qu’il soit en danger… Ou… Comment il a pu abandonner… Pluton ?

Le furet grimpa sur le bras de Cecil en couinant. Il essuya ses joues.

Qu’on me laisse moi… Je comprends… Je suis chiant… et égoïste… et pleurnichard… Et… Je suis un tas d’emmerdes sur pattes.. Mais pas… Pas lui…” Il se redressa, prenant le furet entre ses doigts. Il le caressa, partageant sa tristesse.“ Je comprends rien… Et… Je sais plus quoi penser… Alors…” Il eut un soupir. “Je crois… Je crois que ça sert à rien de le chercher… S’il est parti… C’était… Qu’il voulait pas que je le retrouve… Qu’on le retrouve… On va devoir… Avancer tous seuls… Hein Pluton ?

Les chiens eurent un couinement compatissant, et un petit jappement à l’unisson. Il regarda les animaux, et eut un sourire, se penchant pour les caresser. Les chiens s’avancèrent, lui sautant un peu dessus. Il les serra dans ses bras.

Vous êtes aussi gentils que votre maître…” murmura-t-il doucement. “Cecil… Je peux te prendre un autre chocolat, s’il te plaît ?

_________________

Where are you now ? Another dream. The monster's running wild inside of me. I'm faded, I'm faded. So lost, I'm faded... Under the bright but faded lights. You've set my heart on fire. Where are you now?

   (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cecil Sparrow

❝Piou ❞


Inscrit(e) depuis le : 22/02/2016
Messages : 3106
Multicomptes : Connie le roukinours, Nathou le papatissier, Yuichiro le Blondophile
Ressemble à : Harry Styles
Crédits : tumblr
Âge : 23 ~ Statut civil : Single moineau
Profession/études : Etudiant
Capacité : Electromagnétisme

MessageSujet: Re: Oh, I'll be your daydream, I'll wear your favorite things (Cecil & Eden) Jeu 28 Juil 2016 - 0:21

Ah bah voilà, Cecil savait bien qu'il ne résisterait pas longtemps aux bras tendus et au câlin proposé. Même les toutous en voulaient à présent. Mais Cecil s'était donné une mission, sécher les pleurs du garçon aux bouclettes blondes si ça devait lui prendre toute la nuit ! C'était l'oncle Kane qui n'allait encore rien comprendre... Surtout concernant le nouveau blond et le furet. Pas sûr qu'il adore le furet. Pourtant comment ne pas l'aimer vu comment il était affectueux !! Le grand footeux laissa l'autre s'installer et passant une jambe de chaque côté, le serra dans une étreinte rassurante. Il savait faire. Les mots étaient plus difficiles... Il ne savait pas pourquoi il était parti, dans son souvenir l'autre type avait l'air tellement sauvage ! Mais si Eden était aussi proche alors il l'avait peut être apprivoisé. Domestiqué carrément ? Attendez attendez, qu'est-ce qu'il était en train de raconter la le blond ? L'esprit de Cecil revint au présent et à ce qu'il lui disait.

« Attends une seconde, t'es pas sérieux quand tu dis ça !»

Il baissa les yeux mais Eden se redressa. Cecil avait l'air contrarié. Ça n'allait pas du tout.

« Il avait l'air d'y tenir à sa bestiole... Et toi... J'en sais rien mais ça me paraît pas logique tout ça. Tu crois pas plutôt qu'il a eu une bonne raison ? S'il te l'a confié à toi c'est qu'il te faisait confiance pour en prendre soin plutôt non ? »

En tout cas c'était plutôt logique pour lui. Peut être qu'il avait un long voyage à faire difficile ou peut être qu'il avait un point à faire sur sa vie ou... Ou quoi, Cecil n'était pas dans la tête de ce Ulysse là. Il avait déjà du mal à être dans celle des autres qui lui étaient bien plus proches. Il acquiesça, et alla préparer un nouveau chocolat pour le petit mignon. Avant de revenir avec la boisson il envoya un texto à son oncle lui disant qu'il avait un ami à consoler à la maison et de ne pas s'inquiéter. Il revint se poser et voyant les trois bêtes partager sa peine, il le trouva particulièrement mignon et fut attendrit. Mais... Vu ke râteau de l'autre fois, et ce Ulysse, il allait sans doute être rangé dans la case ami si ça n'était pas déjà le cas. Il soupira sans cesser de garder son visage positif.

« Tu sais je crois pas que t'aies été chiant, ou des emmerdes, parce que le type que j'ai rencontré il machait pas ses mots il te l'aurait dit direct. Y'a une raison alors s'il te manque et si tu veux le retrouver... Je vois pas pourquoi t'essaierais pas. Même si tu le trouves et qu'il t'envoie chier au moins tu sauras. C'est ce que je ferais moi en tout cas. »

Il finit, et essuya par réflexe une larme accrochée à un des longs cils. Autre soupir. Un sourire doux et il reprit plus mesuré.

« Tu sais j'ai un oncle qui est doué pour retrouver les gens disparus. On pourrait peut être lui demander son avis, il saurait par où commencer. Si tu veux rester bien sûr.»

_________________


A little bird once told me

❝I promised one day that I'd bring you back a star
I caught one and it burned a hole in my hand. ❞

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eden McDougall

❝Bestial Empathy.❞


Inscrit(e) depuis le : 28/05/2014
Messages : 4056
Multicomptes : Drumë (le seul, l'unique), Kaleb (le bisounours, le gentil) & Kieran (Le tonton, le calme)
Ressemble à : Toby Regbo
Crédits : Cedrick (avatar), tumblr (gifs), code sign : Crackle Bones
Âge : 24 ~ Statut civil : Princesse débousolée d'un joueur de ukulélé.
Profession/études : Comédien dans une petite troupe de théâtre.
Quartier : Queens
Capacité : Empathie animale (connexion émotionnelle à double sens).

MessageSujet: Re: Oh, I'll be your daydream, I'll wear your favorite things (Cecil & Eden) Mer 3 Aoû 2016 - 23:59

Pourquoi ça n’aurait pas pu être sérieux ? Eden regarda le brun interrogatif. Est-ce que Lys tenait à eux ? Est-ce qu’il n’avait laissé Pluton que pour s’assurer qu’il soit entre de bonnes mains ? Est-ce que c’était ça ? Mais… Si c’était cela, pourquoi n’avait-il pas… laissé un mot ? Ou donné un semblant d’explications ? Qu’est-ce qui aurait pu le pousser à abandonner son animal et ce qui se rapprochait quand même grandement d’un petit-ami ? Sans un mot… Sans rien. Quelle bonne raison aurait-il pu avoir ? L’Unit, ça n’avait pas l’air d’être ce qui l’avait fait fuir. Enfin, ses collègues Shadows n’avaient rien trouvé. Alors…

Peut-être… Mais… Pourquoi il m’a rien dit ? Même pas un mot… Rien… J’aurai pu ne jamais trouver Pluton… Enfin…Enfin avec mon don, c’était probablement impossible de le rater…

Il resta pensif, son regard rivé sur la petite bête entre ses mains, ses pouces caressant son museau et sa petite tête. Il n’arrivait pas à voir clair. Tout lui semblait si confus. Et… L’influence de Pluton ne l’aidait probablement pas. Le furet avait été aussi paniqué et perdu que lui. Ulysse lui manquait tout autant qu’à lui. Sans qu’il l’influence. Il le sentait. Alors qu’ils soient toujours collés n’arangeait rien… Il essaya de sourire alors que son hôte revenait.

Je… Je sais plus quoi faire… J’ai essayé… De le retrouver… Mais…

Il ferma les yeux en voyant la main de Cecil approcher de son oeil. Il eut un soupir un peu sanglotant. Il se sentait si perdu, fragile, et démuni. Il n’avait jamais eu à chercher quelqu’un avant. C’était lui qui prennait la fuite d’habitude. A croire que l’élève avait définitivement trouvé un maître en la matière. Et il savait qu’avec son don, Ulysse aurait pu le fuir toute une vie. Il n’aurait eu aucun moyen de contrecarrer son don. Et ça, c’était le plus difficile à imaginer, qu’il veuille le fuir pour toujours. Que tout ne soit arrivé qu’à cause de lui. Il ne voyait plus rien d’autre. Rien qui explique cette fuite.

Je sais plus vraiment… Si je veux vraiment… Si je veux vraiment le retrouver…” finit-il par souffler las. “S’il me rejettait… Je crois… Je crois que ce serait pire que de ne pas savoir… En fait… Parce que… Parce que je saurai que c’est juste moi qui sais pas… Qui sais pas rendre les gens que j’aime heureux… Ni lui… Ni mon frère… Ni qui que ce soit…

Il renifla et se pencha pour attraper la tasse qu’il serra entre ses mains. Il ne savait vraiment plus quoi faire. Il faudrait sans doute essayer de vivre sans lui. De l’oublier. Seulement, il savait ce que ça avait donné. Il savait que c’était probablement impossible. Il aimait Ulysse. Aussi mal assortis qu’ils soient tous les deux. Aussi bancale qu’aie pu être leur relation jusque là. Il ne voulait pas que Ian ou Castiel ait eu raison en lui disant que c’était une mauvaise chose d’être encore avec lui. Collé à lui. Drogué à sa présence, il fallait l’avouer.

Comment tu ferais pour oublier quelqu’un à qui tu peux pas t’empêcher de penser ? Quelqu’un que tu vois en tous les hommes qui lui ressemblent un peu de loin ?” murmura-t-il les larmes aux yeux. “J’ai beau cherché… Je vois pas comment faire…

_________________

Where are you now ? Another dream. The monster's running wild inside of me. I'm faded, I'm faded. So lost, I'm faded... Under the bright but faded lights. You've set my heart on fire. Where are you now?

   (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Oh, I'll be your daydream, I'll wear your favorite things (Cecil & Eden)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MORE THAN HUMANS :: New York City :: Brooklyn-
Sauter vers: