AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez|

Oh, I'll be your daydream, I'll wear your favorite things (Cecil & Eden)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
avatar
Eden McDougall

❝Bestial Empathy.❞


Inscrit(e) depuis le : 28/05/2014
Messages : 4056
Multicomptes : Drumë (le seul, l'unique), Kaleb (le bisounours, le gentil) & Kieran (Le tonton, le calme)
Ressemble à : Toby Regbo
Crédits : Cedrick (avatar), tumblr (gifs), code sign : Crackle Bones
Âge : 24 ~ Statut civil : Princesse débousolée d'un joueur de ukulélé.
Profession/études : Comédien dans une petite troupe de théâtre.
Quartier : Queens
Capacité : Empathie animale (connexion émotionnelle à double sens).

MessageSujet: Re: Oh, I'll be your daydream, I'll wear your favorite things (Cecil & Eden) Lun 15 Aoû 2016 - 23:07

Ce qu’il y avait ? Ils étaient collés… Il n’arrivait pas à bouger ! Il était pris au piège alors… Alors que son cerveau était vrillé par la peur de Pluton. Par sa propre peur. Et ses muscles devenaient douloureux à forcer sans rien pouvoir faire. Et… Il ne prit pas la peine de répondre au brun, se débattant juste avec ses propres démons. Comment il faisait ça ? C’était horrible cette sensation d’emprisonnement. Il avait beau vouloir rester loin de lui, ils ne pouvaient pas être loin l’un de l’autre. C’était comme tomber, mais pas vers le sol, juste vers lui. Une forme d’attraction gravitationnelle ? Et dès que le blond la sentit faiblir, il s’éloigna, bondissant comme un lapin pour fuir le danger. Il observait Cecil avec stupeur. Tous les chiens de la maison étaient arrivés, et faisaient front entre les deux garçons. Eden n’arrivait pas à les calmer. Leur agressivité était palpable. Même les chiens de la maisonnée avait d’un coup changé d’attitude vis à vis de leur jeune maître. Eden recula, jusqu’au mur. Mettant le plus de distance possible entre lui, et le brun.

Non…” murmura Eden perdu.

Et il ne pourrait pas penser à quoi que ce soit, tant que la peur de Pluton serait là. Elle avait diminué au moment où les chiens étaient montés non ? Il ne donna pas d’explications à Cecil, sortant de la chambre, dévalant les escaliers. Il n’hésita pas, se dirigeant vers ce buffet. En dessous. Il savait que le furet serait là. Il se pencha, et la petite bête grimpa sur son bras avec un petit couinement. Ok. Première chose de faite. Maintenant. Il entendait toujours les chiens grogner. Oh merde. Il remonta tout aussi précipitamment les marches. Mais… Une fois dans la chambre, il ne fit pas tout ce qu’il pouvait pour calmer les chiens. Non. Il regarda Cecil. Suspicieux.

“Est-ce qu’on t’a dit de te rapprocher de moi pour me tuer ? C’est pour ça que tu connaissais Ulysse ? Tu l’as repéré lui d’abord, et maintenant, c’est moi qui dois disparaître ?” demanda-t-il d’une voix qui se voulait assurée, mais sa peur pointait vraiment. “Je veux pas te faire de mal… Mais… Si tu veux t’en prendre à mes proches, je te laisserai pas faire… Et…

Sa voix tremblait beaucoup trop. Il n’était pas fait pour ça. Il n’était pas fait pour toute cette guerre. Il était trop sensible. Il lui suffisait de croiser le regard de Cecil pour douter de ses capacités à défendre sa vie. Il ne voulait pas lui faire de mal… Pourquoi ça pouvait pas juste rester si simple ? Il était blême, son don était en train de l’épuiser, garder cette connexion avec les chiens était éreintant. Surtout les empêcher d’attaquer purement et simplement, sans les calmer tout à fait. Alors… Il abandonna. Il se laissa glisser contre le mur. . Calmant instantanément les chiens. Ceux de Cecil couinèrent perdus et allèrent vers leur maître. Cassio revint vers lui. Il le serra contre lui, Pluton dans son cou.

Si tu dois me tuer… Tu ne feras pas de mal à Cassio et Pluton… Pas vrai ?” souffla-t-il comme une rédition.

_________________

Where are you now ? Another dream. The monster's running wild inside of me. I'm faded, I'm faded. So lost, I'm faded... Under the bright but faded lights. You've set my heart on fire. Where are you now?

   (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cecil Sparrow

❝Piou ❞


Inscrit(e) depuis le : 22/02/2016
Messages : 3106
Multicomptes : Connie le roukinours, Nathou le papatissier, Yuichiro le Blondophile
Ressemble à : Harry Styles
Crédits : tumblr
Âge : 23 ~ Statut civil : Single moineau
Profession/études : Etudiant
Capacité : Electromagnétisme

MessageSujet: Re: Oh, I'll be your daydream, I'll wear your favorite things (Cecil & Eden) Mar 16 Aoû 2016 - 23:23

Cecil avait réussi à calmer son don malgré la situation hyper stressante et ça, c'était un plutôt bon point. Un très bon point même ! Mais ça Eden ne pouvait pas le savoir. Déjà, il était impossible qu'après ça il ne se fasse pas d'idée. Voire là, c'était à Cecil de se faire des idées. Qu'est-ce qui se passait ? Que son Cassio montre les crocs parce qu'il avait fait du mal à son maitre, c'était logique, mais... mais VanGogh, Dali, Picasso ? Pourquoi est-ce qu'ils se montraient agressifs tout d'un coup, sans que la raison ne soit Eden c'était compliqué. Trop compliqué et improbable. Eden... il était comme lui ? Et il l'abandonnait sur le lit, face à quatre grands molosses qui montraient les crocs devant un Cecil ebahi. Et un peu flippé. Il s'était redressé mais dès qu'il tentait de descendre du lit, il se faisait menacer. Il passa sa main dans ses cheveux, tellement nerveux et ne sachant quoi faire.

« Dali, my boy... C'est moi, c'est Cecil. Tu me reconnais ?»

Il essaya avec le plus jeune. Ils se connaissaient si bien tous les trois. Ils avaient pour ainsi dire grandis ensemble, depuis son retour auprès de son oncle il avait vécu avec eux, il se sentait presque de la meute. Ca faisait mal de les voir comme ça. Et le retour d'Eden n'avait rien changé.

« Quoi ? Qu'est-ce qui se passe Eden, j'ai... Tu es comme moi c'est ça ? J'ai rien fait à ton Ulysse ou à toi, c'est juré ! »

Le tuer ? Mais qu'est-ce qu'ils avaient tous avec ça ? Non il ne voulait tuer personne, est-ce qu'il y avait quelque chose qu'il avait manqué ? Entre temps, les chiens avaient retrouvé leurs esprits, et s'étaient approchés en couinant de leur maître. Cecil était plus touché qu'il ne le pensait, s'agenouillant devant eux pour les recevoir dans ses bras avec leurs léchouilles baveuses. Et il riait un peu, rassuré mais toujours inquiet à la foi. Eden avait l'air... wow, aussi vidé que lui. C'était vraiment lui alors. Vraiment... Cecil écarta les chiens doucement pour s'avancer à quatre pattes vers le blond et se planter devant lui.

« Qu'est-ce que tu dis... N'importe quoi, qu'est-ce qu'il faut pas entendre. »

Il soupira et força un sourire malgré ses sourcils froncés vers le haut.

« Je t'ai dis mon programme, c'est te faire des bisous tous le weekend et passer deux jours au lit. T'as oublié ? Jamais je ferais de mal à une bouille d'ange comme toi ou Cassio ou  Pluton.»

Il alla progressivement parce qu'il ne tenait pas à perdre ses doigts, mais progressivement, d'abord avec Cassio, puis Pluton, puis Eden, il gagna du terrain pour aller se coller contre le mur juste à côté de lui. Il mourrait d'envie d'en savoir plus, d'avoir des explications mais... C'était un peu terrifiant. Et... Et il avait peut être un copain Spécial comme lui ?! Pour de vrai, pour une fois, qui resterait ? Après maintes tentatives dans sa tête, il passa un bras derrière autour de ses épaules.

« Alors comme ça... ton truc à toi c'est digne d'une princesse Disney ? »

Il dit d'une voix douce et gentille en le squizzant un peu.

_________________


A little bird once told me

❝I promised one day that I'd bring you back a star
I caught one and it burned a hole in my hand. ❞

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eden McDougall

❝Bestial Empathy.❞


Inscrit(e) depuis le : 28/05/2014
Messages : 4056
Multicomptes : Drumë (le seul, l'unique), Kaleb (le bisounours, le gentil) & Kieran (Le tonton, le calme)
Ressemble à : Toby Regbo
Crédits : Cedrick (avatar), tumblr (gifs), code sign : Crackle Bones
Âge : 24 ~ Statut civil : Princesse débousolée d'un joueur de ukulélé.
Profession/études : Comédien dans une petite troupe de théâtre.
Quartier : Queens
Capacité : Empathie animale (connexion émotionnelle à double sens).

MessageSujet: Re: Oh, I'll be your daydream, I'll wear your favorite things (Cecil & Eden) Mer 17 Aoû 2016 - 11:33

Il ne voulait pas le tuer… Eden se sentit soulagé. C’était probablement inconscient de se relâcher comme ça sur de simples paroles. Mais si le brun avait voulu le tuer, il l’aurait fait plus vite, non ? Et puis, il était exténué, il ne pouvait pas lutter de toutes façons. Alors autant… En rester là. Il resta péniblement conscient. Se sentant si coupable en entendant le couinement des chiens. En sentant leur peur. Il aurait osé les forcer à attaquer leur maître ? C’était horrible. Il se sentait sale d’y avoir ne serait-ce que pensé. Il était en train de devenir un monstre. Un véritable monstre. A se méfier de tout le monde, à voir le mal partout. Il se sentait si… horrible. Il avait fait du mal à ces chiens en contraignant leur volonté, en forçant leur esprit. Il s’en voulait. Ils allaient lui pardonner pourtant. C’était injuste. Son regard observait les retrouvailles, le nez perdu dans le pelage de son propre chien. Cassio s’était lui aussi apaisé, son museau posé contre l’épaule du blond. Eden était tellement désolé…

Pardon… J’ai… J’ai eu peur… Et…

Il éclata dans un sanglot. Sa maigre stabilité retrouvée à force de câlins et bisous affectueux volait en éclat. Il se sentait stupide d’avoir eu si peur. De l’avoir menacé. D’être maintenant comme un con à pleurer à nouveau. Il avait eu tellement peur. Pas de mourir. Il s’en fichait. Mais d’imaginer que son frère puisse être menacé. Ou qu’on tue ses animaux. Qu’on menace Ian. Qu’on…. Qu’on les tue. Par sa faute.

“Désolé… Je… Je sais que… Que t’es adorable… Mais… J’ai… Enfin avec ce qui est peut-être arrivé à Lys… Et… Tout ce qu’on m’a dit… Sur ce qu’ils nous font… Et… Pardon….

Il hoqueta, l’angoisse redescendant d’un coup. Et en même temps, il avait sans doute raison de se méfier… Mais… Il se sentait mal d’avoir infligé ça à Cecil. Sur un malentendu. Eden sursauta en sentant le bras passer autour de ses épaules, mais ne se dégagea pas. Il se blottit même contre le brun, Cassio s’affalant contre eux. Ils avaient l’air malin tous les… quatre ! Pluton était passé sur l’épaule de Cecil. Il essuya ses joues, la respiration saccadée. Il se sentait vidé, déprimé, et coupable. Il eut un petit rire pas très convaincu en entendant la caractérisation de son don par Cecil.

En quelque sorte… Oui…” murmura-t-il en réponse. “Mais les princesses disney… Elles traumatisent pas les gens comme je viens de le faire… Désolé…. Dali, Van Gogh et Picasso te feraient jamais de mal… Je suis désolé de leur avoir fait du mal comme ça… De les avoir forcé à…” Il hoqueta. “Je suis désolé…

Il posa sa tête sur l’épaule du brun. Il était tellement épuisé. Il renifla un peu, fermant les yeux.

Et toi ? Tu… Colles les gens à toi ?... C’est pas… très pratique comme don, non ?” demanda-t-il doucement. “C’était…. Un peu oppressant…. Désolé… D’avoir autant paniqué… Je croyais… Que tu étais humain… La chanson… Je pensais… Qu’elle était claire… Je l’ai écrit pour ça… Pour… Pour que les gens comme nous se reconnaissent… Mais… Elle doit pas… être si claire…

_________________

Where are you now ? Another dream. The monster's running wild inside of me. I'm faded, I'm faded. So lost, I'm faded... Under the bright but faded lights. You've set my heart on fire. Where are you now?

   (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cecil Sparrow

❝Piou ❞


Inscrit(e) depuis le : 22/02/2016
Messages : 3106
Multicomptes : Connie le roukinours, Nathou le papatissier, Yuichiro le Blondophile
Ressemble à : Harry Styles
Crédits : tumblr
Âge : 23 ~ Statut civil : Single moineau
Profession/études : Etudiant
Capacité : Electromagnétisme

MessageSujet: Re: Oh, I'll be your daydream, I'll wear your favorite things (Cecil & Eden) Mer 17 Aoû 2016 - 22:34

Que d'émotions en un si court labs de temps, sans s'en rendre compte vraiment le coeur de Cecil battait à cent à l'heure. Éden lui avait fichu la trouille. Ses propres chiens, ses amis si chers, ceux qui étaient un peu sa seule famille lui avaient fait si peur. Ils semblaient perdus et en besoin d'affection et alors que Éden se blotissait avec Pluton et Cassio, les trois géants poilus se rapprochaient et se couchaient à leurs pieds pour en profiter. Cecil se rassurait avec la tête blonde contre lui. Qu'il couvrait de baisers plus pour lui même que pour Eden mais si ça fonctionnait aussi à l'envers, c'était pour le mieux. N'empêche, le monde était si petit.

« Je ne croyais pas que c'était capable... Ils sont si bien dressés, si gentils. Mais bon je suis adorable, alors... Tu es pardonné Éden, c'est promis. »

Il le serra un peu de son bras et inspira longuement avant d'expirer aussi longuement pour se rasséréner lui aussi. Il eut ensuite un sourire et un petit rire plus calme qu'à son habitude. Ça l'avait essoré cette frayeur, Cecil n'avait jamais été aussi peu survolté. Lui qui réclamait toujours de l'attention et de l'amour et... Il semblait que ce n'était pas possible de le faire calmement. Pourtant il se savait plutôt mignon, la tête bien faite et bourré de qualités, mais au fond il ne devait pas croire qu'on resterait pour lui s'il n'attirait pas foix douze l'attention.

« T'as eu un mauvais exemple, un accident, c'est beaucoup plus cool que ça en réalité je t'assure. Là c'est juste que... j'étais un peu trop bien avec toi. J'ai perdu mes moyens. »

Il ponctua par une pause baiser contre sa tempe avant de continuer.

« Je suis plus un aimant géant, tu vois ? On peut inverser la polarité, je peux aussi repousser tout ce qui est ferreux, de base. Mais je suis tellement pot de colle que c'est l'inverse le plus facile. Tu te souviens le premier jour, tu pouvais pas te défaire de moi... Et ton portable, c'était ma faute aussi. C'était pour ça que je voulais te le rembourser ! »

Il avait un air sérieux quand il essayait d'expliquer quelque chose. Aussi bordélique dans son esprit et surtout éparpillé, parfois c'était difficile pour les autres de suivre. Déjà que c'était difficile pour lui même de suivre son propre flux de pensée. Il avait pris des UVs à la fac pour mieux comprendre tout ça et mieux se maîtriser, en apprenant à se connaître. Mais ça ne voulait pas dire que ça n'était pas le foutoir la haut sous la crinière châtain. Mais Eden avait l'air d'un garçon intelligent. Cecil pouvait le dire parce qu'il était sorti avec des gens très différents, des têtes et des moins cérébraux, disons. Il le rangeait plutôt du côté des futés comme son meilleur ami. Peut être que c'était de là que venait sa douceur. Même un peu plus tôt menaçant, il avait l'air de le faire à contre coeur. A cette pensée Cecil passa son deuxième bras autour de lui pour l'enlacer.

« Pardon pour ta chanson... Elle est peut être trop subtile, ou bien cest juste que j'étais trop subjugué par toi pour écouter les paroles. »

Il dit pour se faire pardonner et le faite sourire. Et puis il attira la boîte de mouchoirs près du lit à lui, avec sa main. Pour l'effet, comprenez... Il avait fichu des pièces et autres accessoires métalliques comme des trombones dans les choses dont il se servait régulièrement, parce que c'était bien mieux et plus rapide que d'aller les chercher. Il les proposa à Eden en lui appliquant ses lèvres sur son visage une fois de plus. Il avait un goût salé.

« Tu veux quand même rester un peu ?»

_________________


A little bird once told me

❝I promised one day that I'd bring you back a star
I caught one and it burned a hole in my hand. ❞

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eden McDougall

❝Bestial Empathy.❞


Inscrit(e) depuis le : 28/05/2014
Messages : 4056
Multicomptes : Drumë (le seul, l'unique), Kaleb (le bisounours, le gentil) & Kieran (Le tonton, le calme)
Ressemble à : Toby Regbo
Crédits : Cedrick (avatar), tumblr (gifs), code sign : Crackle Bones
Âge : 24 ~ Statut civil : Princesse débousolée d'un joueur de ukulélé.
Profession/études : Comédien dans une petite troupe de théâtre.
Quartier : Queens
Capacité : Empathie animale (connexion émotionnelle à double sens).

MessageSujet: Re: Oh, I'll be your daydream, I'll wear your favorite things (Cecil & Eden) Jeu 18 Aoû 2016 - 0:00

Pardonné… Eden lui n’arriverait probablement pas à se le pardonner avant longtemps. Comme les quelques morts que son don avait entraîné. Ou les morts animales qu’il n’avait pas pu empêché. Il se sentait toujours coupable. Quoi qu’il fasse, la culpabilité restait. Et il sourit un peu surpris aux explications d’Eden. Sa présence à lui avait provoqué ça ? Juste le fait qu’ils soient bien ? C’était pas forcément rassurant. Enfin, maintenant qu’il savait, il ne paniquerait pas tant. C’était l’effet de surprise qui avait rendu Eden si paranoïaque. Il écouta la suite, intéressé et perplexe à la fois. Un aimant géant ? Alors il ne devait pas faire d’anémie vu comme ils étaient resté collés… Et la lumière fait sur leur rencontre aussi expliqua pas mal de chose. Il eut un petit rire.

T’es un charmant pot de colle, on ne peut que te pardonner… Et puis, pour mon téléphone, il fallait que j’en change de toutes façons…” murmura-t-il rassurant.

Il se laissa enlacer, se décalant un peu de Cassio pour ne pas écraser le chien entre eux deux. Cette chambre paraissait petite avec tout ce monde collé à eux. Sa tête calé dans son cou, il osa y déposer un petit baiser. Peut-être pour se faire pardonner. Ou parce qu’il avait besoin de se sentir encore bien contre lui. Peut-être qu’il voulait juste retourner sur le lit, s’allonger à nouveau, et s’endormir, collé contre l’autre garçon, pour que sa chaleur le rassure à nouveau. Pour trouver le calme, l’apaisement un peu aussi. Il recula son nez en voyant la boîte de mouchoir arriver à eux. Il eut un petit rire. Effectivement, c’était plus cool comme ça. Il prit un mouchoir et dans un bruit infernal fit ce qu’il avait à faire.

Tu as raison, ton pouvoir est cool… On dirait un truc de Jedi… T’es à la mode…” Il sourit. “C’est pas grave pour la chanson… C’est que la première version… Fallait bien que je teste si elle marchait bien..

Il ne comprit pas bien la dernière question. Pourquoi ne serait-il pas resté ? Il fronça un peu les sourcils, et plutôt que de faire un long discours, il embrassa le brun. Un baiser plein de tendresse. Le baiser de quelqu’un qui voulait se faire pardonner, mais pas le baiser de quelqu’un qui voulait partir. Il finit par détacher ses lèvres dans un soupir apaisé.

Pourquoi je voudrai partir ? Il faut juste… Qu’on garde Pluton avec nous… C’est lui qui a eu peur et qui m’a vrillé la tête quand on était collés… J’aimerai bien qu’il recommence pas, ce petit monstre !

Il caressa la tête du furet sur l’épaule du brun. Il se décolla un peu.

Je t’emprunte juste la salle de bain… J’ai un pyjama à enfiler, t’as pas oublié ?

Il déposa un bisou sur son front et se leva pour attraper les affaires que le brun lui avait sorti. Il titubait un peu, mais il tenait sur ses pattes, à peu près. Il prit le temps de se laver les dents, de se passer un bon coup d’eau fraîche sur le visage, aspergeant à demi ses bouclettes et humidifiant sa barbe de trois jours. Il enfila aussi le pyjama que Cecil lui avait passé… Définitivement, il était plus fin que l’autre garçon, il flottait littéralement dans le pantalon de jogging, si bien qu’il devait le tenir à la taille pour qu’il ne glisse pas de ses hanches. Il arriva en rigolant un peu dans la chambre.

Je crois que je vais perdre le bas du pyjama dans la nuit… T’es costaud en fait…

Le blond s’avança vers le lit, et s’allongea contre le brun. Se logeant tout contre lui. Cette fois, tout allait bien se passer. Il déposa un bisou sur sa joue. Et nicha son nez dans son cou.

J’aime bien ton odeur…” finit-il par murmurer d’une petite voix. “Je te gêne pas, là ?... Si jamais, je m’endors… Tu peux me pousser… Je me réveillerai sans doute pas… Mais par contre… Je parle la nuit… Et j’arrête pas de bouger… Tu vas regretter de m’avoir dit de rester…

Sa voix faiblissait au fil de ses paroles. Il avait tellement besoin de dormir… Pluton s’était installé sur un bout de l’oreiller libre, rassuré d’être à côté d’Eden.

_________________

Where are you now ? Another dream. The monster's running wild inside of me. I'm faded, I'm faded. So lost, I'm faded... Under the bright but faded lights. You've set my heart on fire. Where are you now?

   (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cecil Sparrow

❝Piou ❞


Inscrit(e) depuis le : 22/02/2016
Messages : 3106
Multicomptes : Connie le roukinours, Nathou le papatissier, Yuichiro le Blondophile
Ressemble à : Harry Styles
Crédits : tumblr
Âge : 23 ~ Statut civil : Single moineau
Profession/études : Etudiant
Capacité : Electromagnétisme

MessageSujet: Re: Oh, I'll be your daydream, I'll wear your favorite things (Cecil & Eden) Ven 19 Aoû 2016 - 0:58

Il était cool... il était un Jedi !!? Cecil bouillait intérieurement et quand il reçu le divin baiser d'Eden, son coeur fit un bond et lui aussi. Enfin plus tard, une fois que le blond était parti à la salle de bain, il s'était même mis à danser avec les chiens. Aussi silencieusement que possible parce qu'il ne voulait pas qu'il l'entende jubiler comme ça, des fois qu'il le prenne encore pour un fou ! Et puis il guida enfin les trois grands canidés au rez de chaussée, parce que l'oncle Kane n'aimait pas les avoir dans les chambres et qu'il les avait éduqués comme ça. Et remonta après leur avoir souhaité bonne nuit. Il se sentait sur un petit nuage ! Il s'essaya à sympatiser avec Pluton, lui installant un petit nid de T shirt sur son bureau en hauteur près de son lit et fini par se glisser sous les draps, presque nerveux. Cecil n'était jamais nerveux, qu'est-ce qui se passait exactement ? C'était la rencontre d'un autre gars comme lui qui le mettait dans cet état, ça et le fait qu'il allait dormir avec lui ! Et qu'il n'avait pas mal réagit à son don... Enfin pas SI mal que ça au demeurant. Il sourit au retour du blond, prenant une pause de séducteur lover en le regardant dans l'encadrement de la porte. C'est vrai qu'il était plutôt maigrichon en comparaison. Pourtant il n'était pas squelettique à proprement parler, il avait des épaules, des... muscles. Mais c'est vrai qu'en comparaison, lui il était costaud. Il n'avait jamais eu de copain ou copine plus costaud que lui à bien y réfléchir... Sortant de sa torpeur, il reprit son sourire plein de beau gosse attitude et lui fit de la place pour qu'il vienne se lover.

« C'est pas moi qui vais me plaindre ! Tu peux même dormir nu hein, si ça te dis ! »

Il rit un peu en passant ses bras autour de lui. La respiration du blond dans son cou le faisait frémir, ça chatouillait un peu mais la position là tous les deux entrelacés ? C'était juste le paradis !

« Tu me gènes pas... Je bouge beaucoup et je parle aussi il paraît. On se tiendra compagnie. »

Il embrassa la chevelure et il le serra tout fort. Ses mains cherchèrent un moment leur place, et se saisissant de sa hanche il se rappela ce qu'il venait de dire sur les pyjamas qui ne restaient pas accrochés, et il la fit filer dans le creux de son dos à la place, rougissant et son ventre frémissant en adéquation. Même s'ils n'étaient pas partis pour, c'était la première fois qu'il pensait à des choses comme ça en l'ayant contre lui. Il caressa doucement son dos en se rendant compte de son trouble, affectueusement.

« Tu sens vraiment bon aussi... »

Il murmura, plus calme. Et puis tous deux s'endormirent.

***

La nuit de Cecil passa bien trop vite. Il n'avait pas besoin de beaucoup de sommeil mais habituellement le sport l'éreintait et il tombait comme une souche endormi avant de se réveiller aux aurores. Sauf que là, il avait voulu rester éveillé un peu pour profiter de la compagnie. Ca n'avait pas tellement marché sauf qu'il avait excessivement bien dormi, malgré les changements de positions prévue. Et puis il se réveilla, bien avant boucles d'or. Ca lui allait bien comme surnom, surtout vu comment il dormait. Une princesse Disney, hein. Cecil s'extirpa en faisant le moins de mouvements brusques possibles du lit, et descendit sur la pointe des pieds pour tomber sur l'oncle Kane. Il lui promis une explication plus tard et enfilant ses chaussures, il se rendit à la boulangerie du coin de la rue pour acheter des vienoiseries pour le petit déjeuner de son... enfin de son... voilà. Préparant le café à la vitesse de l'éclair, et mettant la table en manquant de tout casser, il finit par lui expliquer.

« C'est Eden, le petit frère du super pâtissier qui t'a aidé à la ferme ! Je connaissais pas son nom de famille avant hier soir ! »

Il s'exclama, toujours aussi ébahi. Il ommis d'ajouter qu'il ne le connaissait pas tout court avant la veille aussi. Son oncle... était de la vieille école. Il avait du mal à suivre la façon dont Cecil sautait d'amourette en amourette, et encore moins la rapidité avec laquelle il s'entichait. Il prépara sa tête la plus adorable pour la suite et reprit.

« Il était triste... Faut que tu sois gentil avec lui, promis ? »

_________________


A little bird once told me

❝I promised one day that I'd bring you back a star
I caught one and it burned a hole in my hand. ❞

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eden McDougall

❝Bestial Empathy.❞


Inscrit(e) depuis le : 28/05/2014
Messages : 4056
Multicomptes : Drumë (le seul, l'unique), Kaleb (le bisounours, le gentil) & Kieran (Le tonton, le calme)
Ressemble à : Toby Regbo
Crédits : Cedrick (avatar), tumblr (gifs), code sign : Crackle Bones
Âge : 24 ~ Statut civil : Princesse débousolée d'un joueur de ukulélé.
Profession/études : Comédien dans une petite troupe de théâtre.
Quartier : Queens
Capacité : Empathie animale (connexion émotionnelle à double sens).

MessageSujet: Re: Oh, I'll be your daydream, I'll wear your favorite things (Cecil & Eden) Ven 19 Aoû 2016 - 12:34

Dormir nu ? Non, il fallait pas abuser… Il avait un minimum de pudeur… Et puis, il n’aimait pas dormir nu comme un ver. Il préférait dormir avec un tee-shirt et un boxer au moins. Enfin là, il allait garder le pantalon qu’on lui avait prêté, il verrait bien s’il restait en place ou non. Il ne tarda pas à se faire une place dans le creux de l’épaule du beau brun.

Tant mieux… On s’est bien trouvé…” murmura le blond d’une voix déjà un peu endormi.

Il eut un petit frisson en sentant la main de Cecil s’égarer sur sa hanche, mais il était trop épuisé pour songer à quoi que ce soit. Il ne remarqua pas même la gêne de l’autre garçon, ses yeux déjà fermés et son esprit déjà à demi envolé. Il ne marmonna qu’un “hm..erci” au compliment qu’il crut percevoir dans son endormissement. Et après, il sombra. Vraiment très profondément. Il ne rêva même pas. Il dormit juste parfaitement bien, se collant au brun, puis roulant au bout du lit ensuite de façon assez régulière, il marmonna sans doute aussi quelques mots, mais rien qui ne soit violent.

*

Kieran était rentré assez tard. Il en avait un peu fait exprès après les messages de son neveu. Allant s’entraîner à boxer plutôt que d’aller chez lui. Si bien que lorsqu’il passa le pas de son domicile, les lumières étaient éteintes. Tout était silencieux. Il monta silencieusement à l’étage. La porte de la chambre de Cecil était entrouverte. Il ne put s’empêcher d’y jeter un oeil, son neveu étant collé à un garçon blond. Les deux semblant dormir parfaitement… Il remarqua aussi un chien aux pieds du lit. Il sourit et ferma la porte.

Le grand brun s’était levé tôt comme à son habitude, et il était déjà en train de prendre son café quand la fusée Cecil passa dans le salon, puis dans la cuisine. Il sourit en le voyant déjà si énergique. C’était toujours pareil à chaque nouvelle amourette. Kieran ne savait pas comment il faisait. Sur ce point, il ressemblait beaucoup à sa mère. Jude aussi avait cette capacité à s’émerveiller de chaque nouvelle rencontre. Même si elles ne s’avéraient pas si joyeuse à long terme. Il acquiesça pour les explications à venir. Le laissant filer à toute allure. La tornade revint, les bras chargés de viennoiseries. Kieran termina tranquillement sa tasse de café, en l’observant. C’était fou comme ce gamin débordait d’énergie même au réveil.

Oh… Eden donc.” répondit le brun, se souvenant très bien du prénom que le pâtissier avait évoqué plusieurs fois. Puis il eut un petit soupir en entendant sa remarque. “Est-ce que je suis un terrible monstre d’habitude ? Ne t’en fais pas. De toutes façons, il faut que j’aille travailler. Tu lui passeras le bonjour de ma part. Et… Faites attention à vous.

Cecil pouvait bien passer d’une amourette à une autre, des bras d’une fille à ceux d’un garçon sans que cela ne gêne son oncle, mais… Oui, Kieran ne pouvait s’empêcher de lui rappeler indirectement de sortir couvert. Avec ça, il ne plaisantait pas. C’était trop sérieux et important pour qu’il ne le lui dise pas. Il alla déposer un bisou sur son front, lui ébouriffant affectueusement la tête, puis s’éclipsa, emportant sa attaché-case avec lui.

Quand Eden ouvrit les yeux, il paniqua un peu. Il n’avait pas trop l’habitude de se réveiller dans un lit inconnu… Il lui fallut quelques secondes pour que la soirée de la veille lui revienne en mémoire. Il se laissa retomber sur le lit avec un soupir. Il n’était pas sûr que ce qu’il avait fait été “bien”. Et en même temps… Quand est-ce qu’on est en droit de tourner la page quand quelqu’un part sans donner de nouvelles ? Il y avait une date de péremption pour les relations amoureuses vaseuses ? Et puis… ça lui avait fait tellement de bien… D’être dans les bras de Cecil. De ne plus se sentir abandonné. Il se rassit sur le lit. Il hésitait à descendre. Il entendait une autre voix que celle de Cecil. Sans doute son oncle. M. Kane… Il n’avait pas particulièrement envie de le croiser. Surtout pas au réveil… C’était quand même un ami de son frère alors… Il préféra attendre un peu. Et quand il entendit la porte d’entrée, il se leva, sortant comme un petit animal curieux de la chambre. Pluton sur l’épaule, et Cassio sur les talons, il descendit l’escalier. Pour tomber sur une table digne des grands matins. Cecil était vraiment, terriblement et outrageusement adorable. Cela n’aurait pas dû être permis d’être si gentil et attentionné. Un sourire s’inscrivit sur le visage du blond, sans même qu’il s’en aperçoive. Si naturellement.

Bonjour…” dit-il doucement. “On dirait que tu me sors le petit déjeuner des rois… J’ai de la chance…

Il s’approcha du brun, et l’attira dans ses bras. Il avait encore envie de sentir les bras de Cecil autour de ses épaules. Sentir son odeur si rassurante. Il releva la tête, et se mettant un peu sur la pointe des pieds, il vola un baiser au brun. Un long baiser. Il finit par détacher ses lèvres, ses mains ayant été se perdre dans son cou et dans ses cheveux en cours de route.

Merci… Tu es vraiment trop adorable… Vraiment trop…

Il déposa un petit baiser au coin de ses lèvres avant de se détacher un peu de lui, s’étirant un peu. Il rattrapa in extremis le pantalon qui n’avait pas aimé qu’il s’étire et essayait de se faire la malle. Définitivement, ce pantalon était trop grand… Il rigola un peu.

Bon… On le prend ce petit déjeuner ?” reprit-il enthousiaste en attrapant la carafe de café pour leur en servir un à chacun.

Si toutes les journées pouvaient commencer aussi bien…

_________________

Where are you now ? Another dream. The monster's running wild inside of me. I'm faded, I'm faded. So lost, I'm faded... Under the bright but faded lights. You've set my heart on fire. Where are you now?

   (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cecil Sparrow

❝Piou ❞


Inscrit(e) depuis le : 22/02/2016
Messages : 3106
Multicomptes : Connie le roukinours, Nathou le papatissier, Yuichiro le Blondophile
Ressemble à : Harry Styles
Crédits : tumblr
Âge : 23 ~ Statut civil : Single moineau
Profession/études : Etudiant
Capacité : Electromagnétisme

MessageSujet: Re: Oh, I'll be your daydream, I'll wear your favorite things (Cecil & Eden) Dim 21 Aoû 2016 - 13:13

Quelle idée il avait eue de s'enticher du petit frère du grand pâtissier trop gentil et ami de son oncle ? Aucune, vraiment, il n'avait pas réfléchi et a vrai dire il aurait su ce qu'il en était, il n'aurait rien changé. Parce qu'Eden était trop adorable. Et trop malheureux pour que Cecil n'essaie pas de l'egayer un peu. Comme l'oncle Kane s'en doutait probablement, les intentions de Cecil partaient de là et sa volonté de bien faire. Et de se faire aimer. Et de profiter de la vie sans trop de prise de tête probablement. Il fit une grimace à son oncle et lui sauta dessus en se suspendant à son dos, comme il aimait le faire pour l'embêter quand il était occupé. C'était affectueux. Et chiant. Mais affectueux surtout, quoi qu'il devait être de plus en plus difficile à supporter vu sa taille et son poids exponentiels. Il avait de la chance que son oncle soit en forme avec l'exercice qu'il faisait. Cecil en savait quelque chose, il avait essayé d'en faire avec lui un temps. Et c'était passé à la trappe comme tant de choses que le garçon commençait.

« Tu sais bien ce que je veux dire tonton. Tu fais peur à tous les gens que j'amène ici... T'es pire que Dali ! »

Il s'exclama en le serrant fort fort avant de le relâcher. Il savait très bien que c'était pour le protéger et il lui en était reconnaissant, comparé à la moyenne des adolescents. Même si parfois il pouvait dire le contraire pour avoir la paix. Et puis vint le sujet. LE sujet. Cecil leva les yeux au plafond de façon théâtre et lança un râle avec une grimace pire que la précédente, bien plus embarrassée.

« Rhaaaaaa oui tonton... On en est pas là t'façon je viens de le rencontrer presque ! »

Est-ce qu'il lui avait donné des raisons de s'inquièter ? Peut être... C'était pas parce qu'il n'avait pas eu "la discussion" et la formation nécessaire qui s'en était suivi, il l'avait eue, oh oui. Quelle horreur, il avait des frissons rien qu'au souvenir de celle ci. Mais c'était vrai qu'il était fougueux et inattentif au possible. Dans le feu de l'action passionnée il lui était arrivé... Mais c'était mal, il le savait bien. Pas besoin de le rappeler quoi...

« Et au fait... Tu travailles demain aussi ? »

Il ajouta avec un sourire innocent mais que l'oncle Kane devait connaître plus qu'un peu. C'était celui que Cecil sortait quand il avait envie d'avoir l'appartement à lui sans non plus le demander. Souvent pour des raisons évidentes. Même si lui pensait être parfaitement discret. Il lui fit un gros câlin affectueux avant qu'il ne s'en aille et lança les derniers préparatifs de petit déjeuner. Les trois chiens sentaient son excitation, mais bien élevés qu'ils étaient il se tenaient bien. Bien mieux que lui. Il finit par gratifier le bel endormi qui débarquait dans la cuisine d'un sourire radieux.

« Il te manque que la couronne, tu as déjà l'allure d'un roi !»

Il répondit avant de se voir embrassé sauvagement. Wh-whoa... Son cerveau avait grillé quelques neurones là. Il répondit en le serrant contre lui de ses bras, bien fort. Bien bien fort avant de le relâcher et d'aller s'asseoir et de faire servir finalement. Il rit un peu quand Éden avait du se battre avec son bas de pyjama.

« Tu dis ça mais c'est moi qui suis foutu... Je vais jamais vouloir te laisser partir, tu restes pour toujours ? On t'adopte, et Cassio aussi ! »

La il plaisantait un peu. Quoi qu'il voulait vraiment passer la journée avec lui. Il prit d'ailleurs sa mains pour embrasser cette dernière avant d'entamer le petit déjeuner. Ils se rêveraient sans doute mais... Ça ne voulait pas dire qu'il était facile de le laisser le quitter. Il souleva un sourcil coquin vers lui, et attira le couteau à confiture à sa main comme par magie. Le reste bougea un peu aussi mais c'était un détail ! Il avait des envies de l'impressionner.

_________________


A little bird once told me

❝I promised one day that I'd bring you back a star
I caught one and it burned a hole in my hand. ❞

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eden McDougall

❝Bestial Empathy.❞


Inscrit(e) depuis le : 28/05/2014
Messages : 4056
Multicomptes : Drumë (le seul, l'unique), Kaleb (le bisounours, le gentil) & Kieran (Le tonton, le calme)
Ressemble à : Toby Regbo
Crédits : Cedrick (avatar), tumblr (gifs), code sign : Crackle Bones
Âge : 24 ~ Statut civil : Princesse débousolée d'un joueur de ukulélé.
Profession/études : Comédien dans une petite troupe de théâtre.
Quartier : Queens
Capacité : Empathie animale (connexion émotionnelle à double sens).

MessageSujet: Re: Oh, I'll be your daydream, I'll wear your favorite things (Cecil & Eden) Mer 24 Aoû 2016 - 18:56

Cecil avait pu se réjouir : Kieran ne travaillait pas, mais il certifia que oui à son neveu. Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour faire plaisir à ce gamin. Enfin bref… Le grand oncle avait laissé place au petit blond. Qui ne put s’empêcher de rire à la réflexion sur la couronne. Roi des imbéciles, peut-être… Mais non, il n’avait rien d’un roi. Il aurait été le pire monarque de l’histoire de l’humanité. Son frère en avait bien plus l’étoffe. Et le courage. Et le bon sens. Son frère avait tout d’un bon dirigeant, d’un bon guide. Mais lui… Il n’était pas fait pour ce genre de responsabilité. Il ne savait pas prendre soin des autres. Il était trop égoïste pour ça. Chaque jour le lui prouvait un peu plus. Il était égoïste, irresponsable et immature. Mais Cecil ne voyait sans doute pas tout ça. Il se faisait des idées. Comme tout le monde. Ils l’idéalisaient tous… Il se serra contre le brun. Il se sentait bien serré contre lui. Ses étreintes étaient si différentes de celles de Lys. Différentes, et c’était probablement mieux ainsi.

Hmm… Je crois pas que tu puisses m’adopter… Je suis déjà majeur… Et je tiens à mon indépendance… Un peu… Et puis, tu finirais par te lasser si je restais toujours là ! Je t’assure qu’après une semaine, je deviens insupportable !” dit-il en rigolant en s’asseyant en face de Cecil.

Il rit de bon coeur en voyant la démonstration de l’autre Original, poussant le vice jusqu’à l’applaudir. Il pouvait être bon public. Son don était quand même nettement moins… visuel et cool. Même s’il appréciait son don. Parfois, c’était une vraie plaie mais… D’autres fois, il aimait vraiment cette communion qu’il pouvait avoir avec les animaux. Il croqua dans les viennoiseries de bon coeur. Papotant de tout et surtout de rien.

Par contre… Je plaisantais pas quand je disais que j’avais une répétition cette après midi… J’en aurai pour quelques heures… Alors… Hm… Si tu veux, on peut se retrouver après ? On peut aller chez moi ? Je crois pas que mes coloc’ soient là… Enfin, si ça te dit ! J’ai une sacré collection de dvd et… Je dois pouvoir faire du popcorn !

Peut-être qu’Eden faisait une grossière erreur en proposant qu’ils se revoient si vite. S’ils passaient leur temps ensemble… Enfin… Il ne savait pas vraiment ce qu’il attendait de Cecil. Ou de leurs câlins. Ou de leurs baisers. C’était… confus dans sa tête. Cela lui faisait du bien. Mais quand il passerait le seuil de la porte, la culpabilité de tromper Lys et Cecil, les deux à la fois serait sans doute plus difficile à porter. Seulement… Rompre la solitude et se perdre dans ses bras… C’était un si bon palliatif à l’angoisse et à l’absence.

Il passa la matinée et le début d’après midi avec Cecil. C’était si… reposant et apaisant de profiter de sa bonne humeur. De rire. D’oublier le marasme de sa vie actuellement. Ils promenèrent les chiens. Les câlins ne manquaient pas, et Eden ne s’en plaignait pas. C’était agréable. Ils finirent par se séparer pour le laisser travailler, mais ils se reverraient très vite. Eden sentait qu’on ne se débarrassait pas si facilement du brun à gueule d’ange quand on lui plaisait….

HRP:
 

_________________

Where are you now ? Another dream. The monster's running wild inside of me. I'm faded, I'm faded. So lost, I'm faded... Under the bright but faded lights. You've set my heart on fire. Where are you now?

   (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Oh, I'll be your daydream, I'll wear your favorite things (Cecil & Eden)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MORE THAN HUMANS :: New York City :: Brooklyn-
Sauter vers: