AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez|

[ Sweden - August the 1st ] To the Sky, with you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Yuichiro Malroy

❝You are my vanilla, boy ♥ ❞


Inscrit(e) depuis le : 15/09/2014
Messages : 5392
Multicomptes : Connie Egern (renard rouquinours) Nathaniel (gentil papatissier)
Ressemble à : Gackt
Crédits : tumblr & Cassy & Dru
Âge : 39 ~ Statut civil : En pourparlers avec un blond ♥
Profession/études : Superstar ♪
Capacité : Empathie

MessageSujet: [ Sweden - August the 1st ] To the Sky, with you Jeu 4 Aoû 2016 - 13:30

La valisette roulant sur le côté, ses lunettes teintées sur les yeux et la veste sur l'épaule, Yuichiro Malroy entrait à l'aeroport incognito mais jamais sans classe. Et il avançait vers l'inconnu. Plus ou moins. On ne cachait pas aussi facilement des choses à l'homme et s'il avait reçu une invitation mystérieuse de son amant blondinet préféré pour une escapade en amoureux sans plus d'informations, il en avait au moins deviné une partie. Le terminal, l'horaire approximatif, le type de vêtements à prendre avec lui, la destination n'était plus vraiment un secret pour Yuichiro là où d'autres se seraient sans doute demandés dans quoi ils s'embarquaient. Mais ça ne le dérangeait pas du tout. Ca faisait longtemps que plus personne n'avait de secret pour lui, avec son don. Et il ne se faisait pas de mouron, sachant aussi parfaitement que sa Vanilla aurait bien d'autres surprises pour lui malgré ça. Il avait beau le connaître, il découvrait souvent avec délices des petits détails qu'il n'avait pas noté. C'était sans doute ce qui le gardait dans les environs. Passant la douane sans difficulté, il rejoint la partie bar et canapés attenants, avant de voir une chevelure blonde familière. Pas celle naturelle où il affectionnait glisser ses doigts et dont il humait souvent le parfum, mais une factice et néanmoins blonde et chatoyante.

Drumë savait que pour le moment, et de par le métier de la Star du Rock, ils étaient tenus au secret pour un moment et Yuichiro avait l'impression que malgré son agacement il aimait en jouer. Il l'attendait sur l'une des banquettes, un magazine sur ses jambes croisées, jupe outrageusement courte et haut blanc vaporeux et ample laissant ses formes un peu plus masculines disparaître. Il était vraiment doué à ce jeu. Même si Yuu n'avait jamais été dupe, beaucoup s'y étaient laissés prendre. Le coin des lèvres du brin s'étira et il rejoint le siège lui faisant dos, ouvrant son magazine à son tour. Il aurait parfaitement pu s'asseoir à côté mais pour le jeu...

« Quelle vision enchanteresse. A quel heure est notre vol ? »

Il dit à voix basse, assez basse pour que seul Drumë l'entende alors que les autres s'occupaient à leurs propres affaires et que personne ne faisait attention aux deux assis dos à dos. Il s'appuya contre le dossier et se pencha sur le côté pour être sûr que sa Vanilla l'entende bien.

« J'aimerais savoir si j'ai le temps de me rafraîchir avant d'embarquer. Je sens mon coeur s'emballer, subitement. »

Il exagérait à peine, même s'il usait de sa voix charmeuse et son attitude de bellâtre qui agaçait autant son amant qu'il ne l'amusait. La vision de Drumë réveillait quelque chose chez lui ces derniers temps. C'était une des choses qu'il avait remarquées et qui l'avaient poussé à le voir plus régulièrement, l'un chez l'autre, parfois quelques sorties. Et qui l'avaient amené à lui parler de son envie nouvelle de famille, tout sauf conventionnelle pour sûr, mais belle et bien là. Bien sûr Yuichiro avait déjà quelques histoires de familles dont il devait s'occuper seul de son côté. Mais ça, cette histoire entre Drumë et lui, c'était autre chose. Quelque chose de nouveau, d'inconnu. Et de délicieusement palpitant.

_________________
 
I think I might be falling for You
That is just the sweetest thing ever. A kind of loyality called love ?
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Drumë Andresson

❝Irresistible Orchid.❞
Olympe de Grives


Inscrit(e) depuis le : 28/02/2014
Messages : 11658
Multicomptes : Kaleb L., Kieran K. & Eden McD.
Ressemble à : Lucky Blue Smith
Crédits : Cedrick, Gif : tumblr. / Code signature : Anaëlle
Âge : 21 ~ Statut civil : Indéfinissablement lié à un connard nommé Malroy ♥
Profession/études : Etudiant en biologie (et rentier, merci papa).
Quartier : Queens
Capacité : Sécrétion de phéromones le rendant sexuellement (très) attractif.

MessageSujet: Re: [ Sweden - August the 1st ] To the Sky, with you Mar 9 Aoû 2016 - 17:11

Quand la vie fait n’importe quoi et qu’elle ne fait que vous mettre des emmerdes sur le dos… Il est temps de prendre une pause. Des vacances. De vraies vacances. Pas de fausses excuses pour pister une soeur. Grand diable. Une soeur qui semblait être flic. Franchement comment Tobias avait pu concevoir ça ? C’était genre la revanche karmique la plus sadique de l’histoire du karma universel. Bonjour, je suis trafiquant d’armes. Ok, ta fille sera flic ! Oh de toutes façons, j’assumerai que dalle et je serai un père absent, c’est pas bien grave ! Hahaha. Rires en choeur de Tobias Adams et d’un hypothétique être divin ou extraterrestre, ou les deux si Lovecraft était un prophète au lieu d’un barge. Bref. Oh et puis, ton fils, lui, il sera amoureux d’un mec avec qui tu as eu une relation. Oh de toutes façons je vais crever avant d’avoir à assumer tout ça. Hahaha. Et merde. Pourquoi il faisait des dialogues aussi stupides dans sa tête maintenant ? Raah. Au moins, il avait un voyage à planifier, ça lui évitait de penser à ça. Et à d’autres crétins.Putain Ulysse, j’espère que tes oreilles sont en train de vriller à mort pauvre con. Bon, il avait réussi à tout plannifier en deux jours. Ce qui lui avait demandé beaucoup d’énergie. Mais en même temps, cela l’avait incroyablement détendu. Il espérait faire plaisir à Yuichiro. Et en même temps… Il flippait franchement ! Parce que tout changeait tellement dans sa façon de… De se projeter dans sa vie future. Avec lui. Le fantôme de Castiel planait encore parfois mais il se forçait à l’assassiner du mieux qu’il pouvait. Même si c’était assez horrible. Mais de toutes façons… Il avait déjà ruiné toutes chances de relation même amicale avec le blond. Alors… Le mieux était d’oublier.

Les préparatifs logistiques étaient bouclés, ses valises aussi. Et… Il ne restait plus que le camouflage nécessaire. Au moins dans un premier temps. Il opta pour une tenue assez sobre, mais néanmoins un brin provocante sinon ce n’était pas lui. Mini-jupe blanche, haut en voilage soulignant plus sa taille de guêpe que sa poitrine factice, talons hauts bien sûr, et une perruque blonde, assez courte, plus dorée que platine. Il savait de vêtu ainsi de blancheur, il ne laisserait pas Yui indifférent. Il avait noté son amour pour les images angéliques qu’il dégageait. Ce n’était que des images, mais après tout… Il pouvait bien en jouer.

Il arriva en avance à l’aéroport pour être sûr de ne pas rater son amant. Ses longues jambes effilées se croisèrent une fois les enregistrements effectués, il attendait patiemment dans le terminal. Il fit semblant de n’avoir vu l’asiatique arriver. Parce que le jeu qu’ils jouaient avait quelque chose de franchement amusant en ce jour. Alors qu’habituellement, le blond commençait à être las des faux semblants. Là, c’était drôle, digne d’un mauvais fil d’espionnage.

Hm, dans quinze minutes approximativement.” souffla-t-il pour le brun. Il eut un léger rire. “Déjà ? Tu deviens sensible avec l’âge, Anata… Si tu fais vite, tu peux peut-être camoufler quelques ridules encore… Mais je te trouve déjà très en beauté…

Ce ton acide, Yuichiro devait y être habitué. Et s’il ne l’avait pas apprécié ainsi, sans doute qu’il ne l’aurait pas accepté aussi proche de lui.

Si tu te rafraîchis, c’est moi qui risque d’avoir chaud à ton retour…” murmura-t-il avec un sourire amusé.

Il tourna un peu le visage vers lui, on pouvait parfaitement croire qu’il regardait un panneau d’affichage, mais son regard s’attardait discrètement sur Yui. Définitivement, il l’aimait ainsi, nul besoin qu’il se refasse une beauté. Lui aussi ressentait toujours comme un frisson dès que l’homme était près de lui. Une sensation plaisante, électrisante. Et dès qu’ils pouvaient réellement être proches l’un de l’autre, un sentiment de réelle plénitude l’envahissait. Il se sentait à sa place à ses côtés maintenant. Comme jamais auparavant. Il l’aimait aussi. Différemment de Castiel. Avec une passion moins fulgurante, mais plus durable, un feu qui ne risquait pas de s’éteindre à la moindre averse.

Si je te fais encore autant d’effet dans l’avion… On est en classe première… Et je devrai pouvoir m’arranger avec les stuarts pour qu’on nous laisse tranquille…” murmura-t-il mutin.

Une hotesse ne tarda pas à venir les chercher pour les informer qu'ils allaient pouvoir embarquer avant le gros des passagers, histoire qu'ils soient en paix.

_________________

Que nos plaies se fendent d'un sourire...

Comment te dire comment je t'aime ? Comment te dire tout simplement que tes cicatrices sont les plus belles ? Que la vie ne glisse plus comme avant ? Jamais cicatrices ne furent plus belles. Que tes cicatrices soit miennes. On cicatrise avec le temps. Ca m'electrise toujours autant...© signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yuichiro Malroy

❝You are my vanilla, boy ♥ ❞


Inscrit(e) depuis le : 15/09/2014
Messages : 5392
Multicomptes : Connie Egern (renard rouquinours) Nathaniel (gentil papatissier)
Ressemble à : Gackt
Crédits : tumblr & Cassy & Dru
Âge : 39 ~ Statut civil : En pourparlers avec un blond ♥
Profession/études : Superstar ♪
Capacité : Empathie

MessageSujet: Re: [ Sweden - August the 1st ] To the Sky, with you Sam 13 Aoû 2016 - 0:43

Ça n'était pas le premier jeu de rôle sexy que le chanteur et ex Host jouait et certainement pas le dernier, mais c'était amusant de se dire que peut être, peut être ce serait la dernière personne avec qui il jouerait comme ça. Peut être qui savait... C'était amusant et vertigineux à envisager. L'hypothèse que leur relation tienne la route assez longtemps pour ça... Mais en entendant Drumë lui répondre avec complicité et un brin de lubricité, quoi que distinguée tout de même, il n'avait plus beaucoup de question qui lui restaient. Et si Yuichiro aimait tourner les choses à son avantage, faire des plans sur la durée ne lui ressemblait pas. Alors il profitait simplement de ce que la vie lui offrait en ce moment, vêtu de blanc, en pâture à son esprit mal tourné.

« C'est ce dont je parlais en terme de rafraîchissements, Vanilla. Tu as peut être chaud, mais je suis celui en jean cuir serré. »

Il chuchota amusé avant de retourner à son journal. Drumë savait qu'il avait son effet sur lui, sans le moindre besoin d'utiliser son don, il ne devait plus vraiment en douter. Juste en jouant du mélange d'ange et de démon qui faisait sa personnalité et son enveloppe, en se rendant aussi accessible qu'inaccessible avec son homme, il pouvait l'avoir à ses pieds. Au sens propre comme figuré d'ailleurs. Yuu récupéra sa veste en cuir et ses lunettes toujours sur les yeux il suivit la blonde et l'hôtesse dans l'avion en direction de Stockholm. En première. Drumë sortait le grand jeu. Leurs sièges étaient confortables et à peine l'avion eut il quitté le sol qu'on leur proposait un champagne qu'il se contenta de refuser. C'est seulement au décollage et quand Drumë semblait l'avoir oublié qu'il glissa tendrement une main sur la cuisse de son voisin de cabine. Tendrement, puis moins tendrement, dépassant la bienséance et même la courtesse de la jupe blanche de Drumë vers qui il se penchait. Un prétexte comme un autre pour continuer au jeu des amants cachés.

« My Beloved, j'ai envie de toi...»

Il savait pertinemment qu'il n'avait aucun besoin de le dire mais c'était tellement mieux de percevoir et d'observer le trouble chez son amant, avec rien que sa présence et sa voix. Il n'avait pas besoin de dire à Drumë qu'il ne s'agissait pas vraiment d'une première. Sans doute qu'il le savait. Peut être qu'il s'en fichait. Autant que lui au final, de pouvoir se re-découvrir à deux comme des ados suffirait amplement. Et puis avec le blond, toutes ces choses usuelles avaient un goût différent... Yuichiro sourit, complice jusqu'au ciel dans la cabine étroite qui devenait le témoin de leurs ébats avant de reprendre place et de se comporter un peu plus décemment.

« Au fait. Tu es au courant que c'est moi qui t'ai promis le restaurant, darling. Tu ne ferais pas de moi un menteur... »

Yuichiro sorti le journal pour parcourir les titres et surtout ceux des plus petites colonnes. C'était généralement les plus intéressants et révélateur. Il se sentait étrangement serein, et ce n'était pas uniquement dû à leurs retrouvailles sexy. Il se sentait en accord avec lui même, malgré les quelques histoires personnelles qu'il avait à régler. Il ne pouvait pas en dire de même de Drumë qu'il avait senti nerveux les dernières fois qu'ils s'étaient vus même s'il tentait de le cacher. On ne cachait pas grand chose à un maître du langage corporel comme lui. Ceci étant le blond semblait plus à son aise ce jour ci. Yuu ne savait comment l'interpréter, et ne comptait pas demander si l'autre n'abordait pas le sujet. Ni tricher avec son don. La promesse tenait toujours... Et il apprenait à aimer ignorer des choses. Leurs weekends en amoureux n'en étaient que plus intéressants. Il observait Drumë du coin de l'oeil et finit par reposer son journal.

« Je suis content de passer du temps avec toi ailleurs que dans nos appartements. »

Il dit, cette déclaration sortie de nul part. Puis il prit sa main entre ses doigts.

_________________
 
I think I might be falling for You
That is just the sweetest thing ever. A kind of loyality called love ?
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Drumë Andresson

❝Irresistible Orchid.❞
Olympe de Grives


Inscrit(e) depuis le : 28/02/2014
Messages : 11658
Multicomptes : Kaleb L., Kieran K. & Eden McD.
Ressemble à : Lucky Blue Smith
Crédits : Cedrick, Gif : tumblr. / Code signature : Anaëlle
Âge : 21 ~ Statut civil : Indéfinissablement lié à un connard nommé Malroy ♥
Profession/études : Etudiant en biologie (et rentier, merci papa).
Quartier : Queens
Capacité : Sécrétion de phéromones le rendant sexuellement (très) attractif.

MessageSujet: Re: [ Sweden - August the 1st ] To the Sky, with you Mar 16 Aoû 2016 - 14:34

La remarque de Yui sur son pantalon de cuir -trop- serré le fit sourire. Un petit sourire en coin, pas le moins compatissant, mais amusé en diable. Il se pencha à nouveau un peu vers son amant.

En même temps, je suis sûr que le cuir trop serré te va mieux qu’une jupe… Il faut souffrir pour être beau, charmant démon.

Il fallait être honnête dans le choix de surnom, on ne pouvait pas appeler Malroy “mon ange”. Ou c’était un ange qui avait descendu quelques étages. Mais par contre, c’était objectivement un très beau et charmant démon. Un incube qui pouvait bien lui voler son âme quand il voulait. Seulement, ça attendrait un peu. Au moins un peu. Il suivit l’hôtesse suivi de près par Yui, mais ne laissant rien paraître d’un quelconque lien. Ils n’étaient que deux passagers embarquant dans le même vol, non ? En tous cas, Drumë faisait très bien semblant.

Il se trouvèrent bientôt dans une cabine de première, isolée du reste de l’avion, et des autres place de première. L’espace était réduit, mais c’était déjà un luxe énorme comparativement aux classe économique. Aucune comparaison possible. Drumë s’installa tranquillement, même si les mots du brun, et son envie n’avait pas disparus, il aimait jouer les insensibles. Il n’eut pas le temps de décliner le champagne que le brun le faisait pour lui. Un geste que le blond nota. C’était touchant cette façon que le brun avait de le préserver des tentations alcoollisées. Il commença à lire avec un sourire, mais la vérité, c’était qu’il avait bien du mal à se concentrer sur ce livre qu’il devait étudiait avant la rentrée universitaire.

Et quand la main de Yuichiro arriva sur sa cuisse, il frissonna. Un frisson qui lui parcourut tout le corps. Son regard glissa vers le brun. Et son sourire s’agrandit. Mutin.

Vraiment ? Je ne l’aurai pas deviné, anata…” murmura-t-il dans un soupir plein de désir.

L’indécence suivit. Une irrévérence que Drumë aimait partager avec Yui. Il aimait rédécouvrir à chaque fois leurs désirs partagés, le corps de son amant. Il aimait tout ça et plus encore. L’exercice le laissa un peu décoiffé, un peu essoufflé aussi. Mais il arrangea bien vite son allure en s’installant à nouveau correctement sur son siège, rectifiant son maquillage, son rouge à lèvres s’étant un peu effacé… Il se permit d’ailleurs d’enlever une trace dans le cou de son amant. Cela faisait un peu désordre… Puis se remit à sa lecture, des papillons dans l’estomac et le coeur un peu plus léger. Il releva le nez en l’entendant et sourit.

Je m’en souviens… Tu m’offres le restaurant, je t’offre le reste. Je crois bien que c’est bientôt ton anniversaire, non ? Tu croyais que j’allais oublier de célébrer ton âge canonique ?” susurra-t-il malicieux.

Il avait eu pas mal de choses à penser, mais cela, il ne l’avait pas oublié. Et il tenait à le fêter dignement. Peut-être que c’était aussi une façon de célébrer le fait que leur relation ait tenu jusque là. Peut-être. Drumë sourit, et retourna à sa lecture, prenant quelques notes sur son téléphone au fil des pages. Il s’arrêta en entendant à nouveau le brun. Et serra ses doigts entre les siens. C’était étrange comme ces mots lui faisait du bien. Comme souvent avec les mots de Yui.

Moi aussi, j’aime ça...

Il se pencha pour l’embrasser tendrement. Sa main libre glissant sur sa joue, le caressant avec douceur. Aussi étrange que cela pouvait paraître, la présence de Yuu l'adoucissait. Il se laissait aller à moins de barrière, moins de dureté. Il ne se sentait pas menacé à ses côtés. Ils se protégeaient mutuellement. Et… Peut-être que maintenant, il comprenait mieux pourquoi Yui s’était pris une balle pour lui. Parce qu’il ferait exactement la même chose. Alors… Il sourit, juste heureux, en reculant son visage.

On regarde un film ?” demanda-t-il avec un air un peu enfantin. “On a pas fait ça encore… Je sais même pas ce que tu aimes regarder… Hmm… Je t’imagine bien aimer les thrillers bien ficelés… Peut-être aussi les films historiques… Je me trompe ?

_________________

Que nos plaies se fendent d'un sourire...

Comment te dire comment je t'aime ? Comment te dire tout simplement que tes cicatrices sont les plus belles ? Que la vie ne glisse plus comme avant ? Jamais cicatrices ne furent plus belles. Que tes cicatrices soit miennes. On cicatrise avec le temps. Ca m'electrise toujours autant...© signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yuichiro Malroy

❝You are my vanilla, boy ♥ ❞


Inscrit(e) depuis le : 15/09/2014
Messages : 5392
Multicomptes : Connie Egern (renard rouquinours) Nathaniel (gentil papatissier)
Ressemble à : Gackt
Crédits : tumblr & Cassy & Dru
Âge : 39 ~ Statut civil : En pourparlers avec un blond ♥
Profession/études : Superstar ♪
Capacité : Empathie

MessageSujet: Re: [ Sweden - August the 1st ] To the Sky, with you Mar 23 Aoû 2016 - 12:13

Aussi bizarre que ça puisse paraître, la présence du blond à ses côtés le rendait serein également. Pas de vagues d'humeur, quoi que ça ne le caractérise pas souvent, mais pas non plus d'exasperation ou de trouble d'aucune sorte. Ses doigts caressaient les siens distraitement sans avoir besoin de plus de contact, il ne dénigrait pas celui-ci. Ni le baiser du blond qui s'était repoudré et qui reprenait la parole sans vouloir montrer son trouble. Mais Yui savait mieux que ça. Et ça lui plaisait de le deviner chez son amant. Ce qui lui plaisait un peu moins, c'était la raison de la surprise du blondinet. Il aurait dû le voir venir, mais il n'avait pourtant pas laissé glisser cette information. Est-ce qu'il l'avait trouvé dans son portefeuille ? Yuichiro ne pouvait décemment pas lui en vouloir. C'était mignon. Il ne pouvait pas imaginer sans doute...

« Je ne célèbre pas ça, Vanilla. Pour beaucoup trop de bonnes raisons. »

Il dit un peu trop calmement peut être. Et puis il repris ses doigts entre les siens pour ajouter.

« Ta compagnie vaut mieux que tout ça. »

Il finit dans un léger sourire, mais ses pensées étaient ailleurs. Drumë serait peut être un des rares à pouvoir comprendre qu'il ne cachait pas sa date de naissance juste pour éviter que les paparazzi le classent dans les vieilles starlettes qui feraient mieux de se ranger. C'était plus que juste jouer le rôle du vampire dont on ne pouvait deviner l'âge. Il ne voulait rien avoir à faire avec l'acte de naissance qui le reliait à ses géniteurs. Car c'était toit ce qu'ils étaient. Le musicien ne voyait d'abord pas ce qu'il y avait à célébrer un événement dont il n'avait absolument pas été l'acteur, et encore moins du fait qu'il ne considérait pas l'acte qui l'avait mis au monde comme à célébrer venant du lieu qu'il avait tout fait pour oublier. Fêter des réussites, celles qu'on pouvait lui imputer... Bizarrement ça ne le gênait pas lorsqu'il s'agissait des autres. Après tout il s'agissait d'un jour qui leur était dédié. Il l'aurait fait pour Drumë. Après tout lui c'était le reste de l'année, chaque jour qu'il célébrait.

Il sourit un peu à l'attitude de Drumë concernant leur couple. Il n'était pas aussi enthousiaste et naïf que lui, sans doute parce qu'il en avait vu passer durant un certain nombre d'années. Mais on aurait dit que le blond tenait les comptes d'un certain nombre de choses à faire depuis qu'ils étaient un peu plus investis dans la relation. Lui n'essayait pas autant de rationaliser tout ça. Mais cetait peut être une bonne chose. Drumë ne serait pas trompé sur les films historiques et les polars. Les thrillers, moins, mais après tout quand on vivait avec un quotidien comme le sien qu'est-ce qui pouvait encore donner des frissons d'effroi, hein.

Le voyage s'acheva ainsi, les deux bien installés et nourris devant un classique de Kurozawa que le blond avait manqué, durant lequel Yuichiro ne lâcha pas la main de son amant. Il laissa ensuite celui ci le guider à travers la ville une fois celle ci rejointe de l'aéroport et leurs bagages posés à l'hôtel. La tentation d'inaugurer leur chambre était forte, mais Yuichiro se contenta d'un long et langoureux baiser avant d'harpenter les rues à la recherche d'un bon restaurant. Le temps était clair et les lunettes sur le nez, il profitait du paysage maritime et des jolies maisons en la compagnie du blond jusqu'à ce qu'il lui demande, appuyé sur un pont.

« J'aimerais que tu tombes la perruque lors de notre séjour... Histoire de te fondre d'avantage dans le paysage, qu'en penses-tu ?»

Il dirigea son visage vers lui.

_________________
 
I think I might be falling for You
That is just the sweetest thing ever. A kind of loyality called love ?
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Drumë Andresson

❝Irresistible Orchid.❞
Olympe de Grives


Inscrit(e) depuis le : 28/02/2014
Messages : 11658
Multicomptes : Kaleb L., Kieran K. & Eden McD.
Ressemble à : Lucky Blue Smith
Crédits : Cedrick, Gif : tumblr. / Code signature : Anaëlle
Âge : 21 ~ Statut civil : Indéfinissablement lié à un connard nommé Malroy ♥
Profession/études : Etudiant en biologie (et rentier, merci papa).
Quartier : Queens
Capacité : Sécrétion de phéromones le rendant sexuellement (très) attractif.

MessageSujet: Re: [ Sweden - August the 1st ] To the Sky, with you Jeu 25 Aoû 2016 - 17:44

Drumë ne pensait pas que l’anniversaire de Yui soit un sujet si épineux. Il avait pensé à tout cela un peu naïvement. Il se mordilla la lèvre, un peu fautif. Mais il sourit néanmoins, trouvant sur le fil comment rebondir.

Disons que plutôt que ton anniversaire, j’ai envie célébrer le fait que tu sois toujours vivant malgré toutes ces années de tumultes… On peut choisir une autre date… Je m’en fiche… Je cherchais juste un prétexte pour te kidnapper plus longtemps…” reprit-il avec sans doute un soupçon de candeur. “Et arrête de surestimer ma compagnie… Tu sais très bien que je ne suis qu’un petit con.

Le blond était sans doute de trop bonne humeur, ce qui expliquait ses paroles naïves, et si optimistes. Il n’avait pas envie de penser négativement. Il était bien là avec Yui. Il avait décidé de tourner la page. D’arrêter de penser à toute autre chose. Il avait le droit d’être juste heureux avec celui qu’il avait décidé d’aimer pour… longtemps. Il ne voulait pas dire de niaiseries ou affirmer que ce serait sa vie qu’il passerait au côté de l’asiatique, parce qu’une année, cela semblait déjà très dur pour lui, mais… Il avait envie de croire que cette fois-ci, ça ne raterait pas.

Il laissa le brun le choix définitif du film et n’en fut pas déçu. Après tout, Drumë était bon public en matière de cinéma. Il était captivé par l’histoire, la narration… Bref, il savoura ce moment. Il était étrangement bien. Il ne savait pas bien comment définir cette sérénité qui lui faisait tellement de bien, la tête posée sur l’épaule de son amant. Il se sentait à sa place. Parfaitement à sa place.

L’avion arriva à bon port, et après un bref passage dans leur hôtel, luxueux sans excès, ils partirent vers le quartier maritime. Drumë avait envie de profiter du beau temps, et aussi des ces paysages qui lui avaient manqués. Il n’aurait jamais cru être aussi attaché à ce pays que depuis qu’il ne pouvait plus trop y mettre les pieds. Il était heureux de pouvoir maintenant y revenir. C’était vraiment agréable. Surtout d’être ici avec une personne qui comptait. Pas seul, ou avec n’importe qui. Avec Yuichiro. Ils avançaient côte à côte. Il n’osait pas lui prendre la main. Après tout, Yuu restait bien une personnalité publique, même ici. Il sourit en entendant la demande de son amant.

“Juste tomber la perruque ? Je te pensais plus entreprenant…” répondit-il avec un sourire coquin. “Je pourrai aussi faire tomber le reste… Je veux dire par là, troquer les mini-jupes pour des shorts plus masculins, ou des pantalons… Mais ce ne serait peut-être pas très prudent ? Tu as sans doute des fans dans le coin…

Il marqua une pause.

Ça me plairait d’être un peu moi… Même si je suis une blonde irrésistible, je le sais….

Il eut un regard autour d’eux, et se permit de voler un baiser au brun, et une caresse sur sa joue. Il eut un sourire ravi.

Je crois que la lumière d’ici te va bien au teint… Je crois que je pourrai m’habituer à te voir dans le coucher de soleil sur la mer.” murmura-t-il alors que d’autres mots lui brûlaient les lèvres.

Trois mots. Mais… Il ne les dirait pas. Il effleura le bras du japonais, ses doigts glissant sur les siens sans les saisir. Il ne savait pas s’il en avait le droit. Il reprit doucement la marche, ses sandales à talons claquant un peu sur le bitume. Ils arrivèrent finalement dans un petit restaurant. Assez confidentiel pour qu’ils n’aient pas à réserver malgré ce que le blond avait fait croire. Les meilleurs restaurants étaient ceux qui savaient rester des perles à l’abri des regards. On les installa sur la terrasse, avec vue sur la baie. C’était un restaurant qui servait essentiellement des fruits de mer et des poissons frais.

J’espère que mon caprice te plaît…” dit-il avec un sourire, sirotant le cocktail sans alcool qu’il avait commandé.

Son pied glissa contre la jambe du brun. Parce qu’on ne se refait pas… Et même l’air de la mer ne suffisait pas à le refroidir…

_________________

Que nos plaies se fendent d'un sourire...

Comment te dire comment je t'aime ? Comment te dire tout simplement que tes cicatrices sont les plus belles ? Que la vie ne glisse plus comme avant ? Jamais cicatrices ne furent plus belles. Que tes cicatrices soit miennes. On cicatrise avec le temps. Ca m'electrise toujours autant...© signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yuichiro Malroy

❝You are my vanilla, boy ♥ ❞


Inscrit(e) depuis le : 15/09/2014
Messages : 5392
Multicomptes : Connie Egern (renard rouquinours) Nathaniel (gentil papatissier)
Ressemble à : Gackt
Crédits : tumblr & Cassy & Dru
Âge : 39 ~ Statut civil : En pourparlers avec un blond ♥
Profession/études : Superstar ♪
Capacité : Empathie

MessageSujet: Re: [ Sweden - August the 1st ] To the Sky, with you Dim 28 Aoû 2016 - 15:29

Sa réaction face a la surprise de Drumë avait sans doute surpris voire blessé le garçon qui pensait très certainement bien faire, et en d'autres occasions il s'en serait passé. Il savait quel ton employer en chaque circonstance, pour obtenir la réaction qu'il souhaitait, bien que récemment il ait tendance au je m'en foutisme et qu'il appréciait particulièrement enfoncer les portes et mettre mal à l'aise... Ici, il avait misé sur la sincérité. Il n'essayait plus de mettre le blond dans son lit. Il n'essayait pas de se rendre irrésistible ou indispensable, et ne souhaitait pas non plus à l'inverse être un salaud et qu'on lui foute la paix. Non, il pensait simplement qu'il était temps que Drumë sache certaines choses sur lui. Délivrées au compte goutte, même si le blond en savait déjà beaucoup, et avec du sens. Il avait doucement sourit et ajouté qu'il savait qu'il était en compagnie d'un parfait petit con, mais que c'était ce qui lui plaisait. Et puis il réfléchit silencieusement à des choses devant leur film avant que l'avion ne se pose finalement sur le sol natal de sa Vanilla.

Une fois installés a l'hôtel et rafraîchis ils prirent le chemin de la vieille ville et des ports, c'était petit comparé à tout ce qu'il avait fait dans sa vie, mais très vivant malgré tout. L'air marin allait autant au teint du blond que celui ci le lui concédait. La surprise et son air touché aussi.

« Peut être que c'est moi qui devrait mettre une perruque. »

Il dit, amusé, les yeux derrière ses lunettes opaques dirigés sur son amant autant que sur l'horizon. Avec ses cheveux bruns il detonnait vraiment. Il était passé par beaucoup de couleurs pour sa carrière et pour la frime, mais les perruques c'était plus rare.

« La mode ici à l'air d'être plus aux shorts longs, tu te fondrais d'avantage dans le décors, c'est une bonne chose... Pour ne pas se faire remarquer. »

Bien sûr ce n'était pas la raison principale. Drumë avait beau être fier de ses talents de transformiste, jusqu'à l'indécence parfois, il se languissait probablement d'être lui même chez lui. Dans son pays natal. Yuichiro pouvait parfaitement comprendre, ce n'était que rarement qu'il en avait l'occasion avec sa célébrité. Finalement il pouvait presque être d'avantage lui même ici qu'à Tokyo. Il attrapa son épaule pour la serrer avant de repartir, finir leur promenade et aller dîner.

« Ca n'a rien d'un caprice. »

Il dit, une bonne bière locale et une assiette de saumon frais devant lui.

« Je pousserais bien jusqu'aux îles demain, il doit y avoir des paysages à tomber. Le parfait paysage en somme pour toi et moi. »

Et même si certaines comportaient des musées intéressants qu'il était curieux de voir, c'était aussi celles plus natures qu'il visait. La ville avait beau afficher son ouverture d'esprit avec des drapeaux arc en ciel dans les rues, s'afficher au bras d'un homme attirait toujours l'attention. Il fit goûter son plat à Drumë et profita de l'inverse et après une ballade digestive dans les rues animées, ils rejoignirent leur hôtel. Yui avait appris quelques mots et s'en servait à l'occasion, avec sans doute un accent mais quand on parlait un bon nombre de langues comme lui, on arrivait à se faire comprendre. Et puis ça amusait. Il s'en servit pour faire la cour à son amant de soir là et consommer leur voyage à nouveau. Enroulé à moitié dans le drap, Yuichiro repris la parole, une main perdue dans les mèches blondes, plus blondes encore que beaucoup des habitants de la ville.

« Le nouvel an. »

Il fit pour rompre le silence empli de leur respiration et de leurs soupirs.

« Qu'est-ce que tu en penses, avec les feux d'artifice c'est la meilleure date pour célébrer how awesome we are. »

Il finit sur une exagération. C'était surtout la nuit où il avait posé les yeux différemment sur le blond pour la première fois. Même s'ils avaient fini par gâcher la soirée avec leur stupidité et leur ego respectif. Ça leur ressemblait bien. Il déposa un baiser sur les mèches dorées en attendant son avis. Yuichiro n'avait jamais eu besoin de date comme ça et doutait d'en avoir réellement la nécessité. Il était si peu attaché aux choses, aux dates, à tout en réalité que ça ne faisait pas vraiment de différence. Il avait assez fait semblant toutes ces années en tant que Host, pour paraître le mauvais garçon attentionné qu'on voyait chez lui. Comme à l'époque il sentait que c'était plus important pour son amant que pour lui. Mais pour une fois il se serait bien laissé tenter.

_________________
 
I think I might be falling for You
That is just the sweetest thing ever. A kind of loyality called love ?
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
[ Sweden - August the 1st ] To the Sky, with you
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MORE THAN HUMANS :: Outside of New York :: Rest of the world-
Sauter vers: