AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez|

Passed the point of delirium - Jersey & Clay

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Clay Jefferson

❝The Phoenix. ❞


Inscrit(e) depuis le : 01/07/2016
Messages : 45
Ressemble à : Hayden Christensen
Crédits : London whore
Âge : 32 ~ Statut civil : Célibataire
Profession/études : Ancien Marine / Mecano dans un petit garage de quartier.
Quartier : Brooklyn
Capacité : Vitesse surhumaine

MessageSujet: Passed the point of delirium - Jersey & Clay Jeu 11 Aoû 2016 - 17:52


Le liquide abject et visqueux parcourant la joue de Clay annonçait au trentenaire une journée bien maussade. L'odorat et le toucher déjà bien éveillés, le jeune homme ouvrit un œil, puis l'autre, bien que difficilement. Spud avait faim. Le canidé, jusque là allongé face à son maître sur ce lit bien imposant pour une unique âme, s'était mis sur ses quatre pattes, gambadant gaiement autour de son maître en l'attente de sa ration de pâté. Étonné d'apercevoir la lumière du jour en premier lieu, le tatoué jeta un coup d’œil à sa montre; 8 heures. "Et merde."
Stressé à l'idée d'avoir du retard au garage, Clay se calma rapidement; il s'agissait bel et bien son seul jour de repos. En parlant de repos, le jeune homme fut bien surpris d'avoir eût une nuit entière et sans encombres, cela semblait tellement lointain que ça en devenait frustrant; le cahier allait rester fermé aujourd'hui. D'un autre côté, n'était-il pas nécessaire de prendre un peu de recul face à cette histoire et de décompresser le temps d'une journée ? Boire son café, prendre une douche bien froide, laisser le chien profiter de la cour sous un léger vent frais et estival à la fois, sans omettre de penser à remplir un peu le frigo. Quoique; cela pouvait attendre quelques heures.
Un pas dehors, puis les deux. Là se situait l'épreuve la plus redoutée. Casque aux oreilles, il n'avait pas à subir les nuisances de la rue où les regards incessants des passants, lui qui ne regardait jamais devant lui, mais qui avait toujours un œil en arrière. Quelques longues minutes de marche pour finalement s’arrêter devant le QG. Casque abaissée et cigarette à la main, Clay hésitait, comme à chaque fois. Il ne lui en fallut pas plus qu'un rire se distinguant des autres au sein du coin désertique. Un rire qu'il n'avait pas entendu depuis un long moment, mais dont il pouvait se souvenir aisément. Écrasant le mégot consumé au sol, le novice se décida à joindre les quelques shadows déjà présents au repère. Regardant à droite, à gauche, il descendit à l'abris des regards dans la station déserte où résonnait de plus en plus fort l'écho des discutions enjoués.
Jersey était devant lui en pleine discussion avec un chef de cellule. Clay n'avait sûrement rien à faire ici, mais elle lui avait manqué. Elle était l'une des seules à ne jamais l'avoir mis hors-de-lui pour la simple et bonne raison qu'excepté leurs différents grades , sa supérieure souffrait du même vide. Pour la première fois, Clay n'avait pas à se placer en écolier dans le domaine. Evidemment, il ne s'en réjouissait pas, mais si la jeune femme devait cracher sa haine et ses multiples questions, Clay s'adonnait en cobaye avec plaisir. Mais ce jour-là, il n'y avait bel et bien que lui pour afficher la même tension qu'il retenait depuis des années. Lui qui s'enfermait dans sa bulle et dans ses interrogations, voyait en face de lui un tableau qui semblait s'être inversé.

"Oh, une revenante."

Le jeune homme avait songé trop fort, en témoigne la brunette se dirigeant vers lui. Evidemment, il se doutait bien que son retour ne datait pas d'hier, mais les factures ne pouvant se payer toutes seules, Clay avait quelque peu lui aussi déserté le QG depuis quelques jours, voir semaines. Il voulait simplement rattrapé sa nuit douce, lui qui était habitué à courir dans l'obscurité.
L'expression faciale du garagiste avait changé, de sorte à abriter un timide sourire, bien que sincère. Jersey quant à elle, avait une belle mine qui faisait plaisir à voir malgré tout.

_________________

Empire States Of Mind.
May my enemies live long so they can see me progress.

© Joy


Dernière édition par Clay Jefferson le Ven 26 Aoû 2016 - 15:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jersey A. Carson

❝ You and I must fight for our rights. ❞


Inscrit(e) depuis le : 01/03/2013
Messages : 41203
Multicomptes : Jenna
Ressemble à : Lyndsy Fonseca ♥
Crédits : (c) shiya (avatar), hope&fear (sign), tumblr (gifs)
Âge : 29 ~ Statut civil : C'est compliqué. Maman de Calia, née le 04/02/15.
Profession/études : Responsable adjointe de l'Und.
Quartier : Brooklyn
Capacité : Manipulation du taux de mouvement des molecules.

MessageSujet: Re: Passed the point of delirium - Jersey & Clay Lun 15 Aoû 2016 - 23:34

Ça faisait plusieurs mois que je n’avais pas remis les pieds au QG. J’étais parti quelques temps dans le ranch du Montana. Un véritable petit havre de paix en pleine campagne. Cela m’avais permis de me recentrer sur ce qui était essentiel : Ma fille et reprendre ma vie en main. J’avais enfin réalisé, grâce à Eyron, que la vengeance ne me mènerait à rien. J’allais faire quoi ? Chercher cette tarée qui m’avait attaquée et la tuer ? Et après ? Cela ne changerait rien au fait que j’ai perdu la mémoire. J’avais une fille merveilleuse qui n’attendait que moi. Elle avait besoin de sa mère à ses côtés. Il y avait Eyron qui s’était tenu à mes côtés tout ce temps. Il méritait mieux que ça. J’avais aussi quelques amis qui semblaient s’inquiéter pour moi, comme Elias. Puis, il y avait Gilliane. Elle avait déjà essayé de me faire comprendre que la vengeance n’était pas saine et que j’avais encore toute ma vie devant moi, que je pouvais me reconstruire. Je n’avais pas voulu l’écouter à l’époque, beaucoup trop bornée, beaucoup trop ancrée dans la colère. Je me devais de réagir. Il semblerait que l’éloignement est fonctionné. Après notre petit séjour dans le Montana, Eyron, Calia et moi avions pris quelques vacances. Avec son pouvoir, il avait pu m’emmener au quatre coins du monde. Bien qu’aucun souvenir ne me soit revenu, j’avais passé de bons moments.

Aujourd’hui, j’avais décidé de faire un petit tour au quartier général. Surtout pour m’entraîner un peu. Je préférais venir au QG plutôt que de m’inscrire dans une salle de sport. On avait ici tout le matériel nécessaire pour la remise en forme. Je m’étais entraînée une bonne heure et demie avant d’arrêter.  J’avais ensuite croisé le chef de la cellule de recrutement et de formation. Je prenais le temps de discuter un peu avec lui. Les gens voulaient de mes nouvelles. Je n’aimais pas m’étendre sur ma vie, mais avec ce qui m’était arrivé, je comprenais qu’ils se posent des questions. Puis, je laissais le chef de cellule retourner à son travail, lorsque je vis Clay. J’avais l’impression de ne pas l’avoir vu depuis une éternité ! Je lui adressais un sourire.

« Clay ! Comment tu vas ? »

_________________

- There are two sides to every person -
Just as there are two sides to every story, there are two sides to every person... one that we reveal to the world, and another we keep hidden inside. A duality governed by the balance of light and darkness. Within each of us is the capacity for both good and evil. © Revenge.

Revenir en haut Aller en bas
http://by-hopeandfear.livejournal.com/
avatar
Clay Jefferson

❝The Phoenix. ❞


Inscrit(e) depuis le : 01/07/2016
Messages : 45
Ressemble à : Hayden Christensen
Crédits : London whore
Âge : 32 ~ Statut civil : Célibataire
Profession/études : Ancien Marine / Mecano dans un petit garage de quartier.
Quartier : Brooklyn
Capacité : Vitesse surhumaine

MessageSujet: Re: Passed the point of delirium - Jersey & Clay Ven 26 Aoû 2016 - 22:50



C'est vrai ça, comment allait-il ? La plus banale des questions restait toujours sans réponses viables. Le "ça va merci" ne signifiait plus grand chose avec le temps et Clay lui-même ne savait pas quelle réponse était la plus convaincante. Il n'allait pas mal, mais il n'allait pas bien non plus. Il était fatigué, vide mais tout de même un peu heureux d'avoir Jersey face à lui.

" ça va, merci. Et toi ?"

Il n'avait même pas besoin d'entendre la réponse de la jeune femme pour la deviner. Elle allait bien, on ne peut plus bien. Cela se voyait à son sourire, ses yeux clairs légèrement plissés et l'intonation de ses phrases. Il s'agissait, encore une fois, d'une nouvelle Jersey, plus enjouée que la première et bien plus sereine que la dernière. Sans connaitre les détails de sa longue absence, il savait que celle-ci lui avait été bénéfique. Et pour cause : Jersey avait une petite famille, un soutien indéfinissable. Clay, lui, n'en avait pas. Il n'avait plus sa mère et son frère était probablement mort. Il portait une alliance qui n'avait aucune signification pour lui aujourd'hui; il ne savait pas si, quelque part sur ce vaste continent, cette femme l'attendait toujours avec des enfants ou pas. Des questions, des suppositions, encore et toujours aucune réponses. Jersey rattrapait sa vie entière petit à petit. Clay avait perdu 10 ans de sa vie et se laissait ronger par le vide et un peu de culpabilité par derrière. Qui était-il pour se plaindre d'être toujours en vie ?
C'était ce genre de discussion que partageait les deux Shadows à l'époque où Jersey n'avait pas compris que la meilleure des fondations pour maintenir une personne vers le haut était l'entourage le plus important, cette famille de sang et de cœur, toujours de bon conseils. Il aurait suffit d'un regard vers son fiancé ou sa fille pour qu'elle se remette en question. Et cela semblait bien avoir payé. Était-il jaloux de la jeune femme ? Clay aimerait répondre par la négative, n'être qu'heureux de voir que son amie se reprend main. Mais c'était bien plus fort que lui : Allait-elle le considérer comme une bête noire désormais ?
Clay prit une grande inspiration. Il devait arrêter. Avec un peu de chance, peut-être que la bonne humeur de la jeune femme déteindra sur lui.

" On s’entraîne ensemble pour fêter ton grand retour ?"



_________________

Empire States Of Mind.
May my enemies live long so they can see me progress.

© Joy
Revenir en haut Aller en bas
Passed the point of delirium - Jersey & Clay
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MORE THAN HUMANS :: New York City :: Queens :: Roosevelt Avenue-
Sauter vers: